Leon Ier d'Armenie


Leon Ier d'Armenie

Léon Ier d'Arménie

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Léon d'Arménie.

Léon Ier d'Arménie ou Levon Ier (en arménien Լեիոն Ա ; † 1140) fut un prince des Montagnes (Cilicie arménienne) de 1129 à 1140. Il était fils de Constantin Ier, seigneur de Bartzeberd et de Vahka.

Sommaire

Biographie

À la mort de son frère, il écarta du pouvoir son neveu Constantin II et le fit probablement empoisonner. Il continua l'expansion de ses prédécesseurs et prit en 1132 les villes de Mamistra, de Tarse et d'Adana, lui assurant le contrôle de toute la Cilicie. Mais ces succès attirèrent la colère de l'empereur byzantin pour qui la Cilicie était indispensable pour garder le contact avec les États latins d'Orient. En 1137, Jean II Comnène vint à la tête d'une armée pour reprendre la Cilicie. Fort d'une supériorité numérique, il reprit sans difficulté les villes de la plaine cilicienne, puis assiégea Anazarbe, qu'il prit en juillet 1137 après un siège difficile. Léon se réfugia dans les montagnes, mais l'empereur prit Vahka, fit prisonnier Léon et l'envoya en captivité à Byzance en 1138. C'est dans cette ville qu'il meurt, le 14 février 1140.

Mariage et enfants

Son épouse n'est pas connue. Le chroniqueur Ordéric Vital mentionne que Levon est « fils de Turold des Montagnes[1] et oncle de la femme de Boémond[2] ». Dans le cas où cette seconde mention est correcte, on constate qu'Alix de Jérusalem, la femme de Bohémond II, est fille de Baudouin II du Bourg, comte d'Édesse puis roi de Jérusalem, et de l'Arménienne Morfia de Malatya. Il s'ensuit deux possibilités :

  1. Léon Ier a épousé une sœur de Morfia, donc une fille de Gabriel, seigneur de Malatya (ou Mélitène).
  2. Léon Ier a épousé une sœur de Baudouin, donc fille d'Hugues Ier, comte de Rethel et de Mélisende de Montlhéry, appartenant à un vaste réseau familial de croisés (Hugues II du Puiset, Josselin de Courtenay, ...). Le problème de cette hypothèse et que Thoros II épousa Isabelle de Courtenay, fille de Josselin II, comte d'Édesse et qu'il y aurait eu un empêchement au mariage[3], alors que personne ne parle ni de l'empêchement, ni de la dispense.

De ce premier mariage sont issus :

  • peut-être une fille, qui aurait épousé un chevalier franc d'Antioche et serait mère[4] de Thomas, régent de la principauté pendant le règne de Roupen II.
  • une fille, mariée en 1115 à Vasil Dgha, seigneur de Raban et de Kaisun.
  • Constantin, qui aurait été aveuglé par les Byzantins lors de leur reconquête de la Cilicie. Il se réfugia en 1138 à Édesse, et meurt avant 1144.
  • Thoros II († 1169), prince des Montagnes.
  • Stéphane († 1165), marié à Rita de Barbaron, et père de :
    • Roupen III († 1187), prince des Montagnes.
    • Léon II († 1219) prince des Montagnes puis roi d'Arménie.
    • une fille, mère probable de Doleta, mariée en 1186 à Bertrand Embriaco, seigneur du Gibelet.
  • Mleh († 1175), prince des Montagnes.
  • Roupen († 1141), capturé par les Byzantins en 1138, puis exilé et assassiné à Byzance.
Précédé par Léon Ier Suivi par
Constantin II
Prince des Montagnes
1129-1140
Thoros II

Notes et références

  1. mention incorrecte, il est le frère de Thoros Ier.
  2. Il s'agit de Bohémond II, prince d'Antioche.
  3. En effet, Béatrice de Courtenay est petite-fille de Josselin Ier de Courtenay, comte d'Édesse et neveu par sa mère de Mélisende de Montlhéry.
  4. Cette filiation est cependant improbable, car Thoros II ayant épousé la fille de Thomas, cela voudrait dire qu'il aurait épousé sa petite-nièce.

Sources

  • René Grousset, L'Empire du Levant : Histoire de la Question d'Orient, Payot, coll. « Bibliothèque historique », Paris, 1949 (réimpr. 1979), 648 p. (ISBN 2-228-12530-X), p. 388-9 
  • Foundation for Medieval Genealogy : LORDS of the MOUNTAINS, until 1199
  • Portail de l’Arménie Portail de l’Arménie
Ce document provient de « L%C3%A9on Ier d%27Arm%C3%A9nie ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Leon Ier d'Armenie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Léon Ier d'Arménie — Pour les articles homonymes, voir Léon d Arménie. Léon Ier Titre Prince des Montagnes …   Wikipédia en Français

  • Leon VI d'Armenie — Léon VI d Arménie Pour les articles homonymes, voir Léon d Arménie. Léon VI, dernier roi d Arménie (Basilique Saint Denis) Léon VI de Lusignan …   Wikipédia en Français

  • Leon III d'Armenie — Léon III d Arménie Pour les articles homonymes, voir Léon d Arménie. Léon III, roi d Arménie, par Toros Roslin Léon III d Arménie, ou …   Wikipédia en Français

  • Leon II d'Armenie — Léon II d Arménie Pour les articles homonymes, voir Léon d Arménie. Léon II le Grand Léon II d Arménie ou Levon II (en arménien Լ …   Wikipédia en Français

  • Leon V d'Armenie — Léon V d Arménie Pour les articles homonymes, voir Léon d Arménie. Léon V rendant la justice, 1331 Léon V d Arménie ou Levon V …   Wikipédia en Français

  • Leon IV d'Armenie — Léon IV d Arménie Pour les articles homonymes, voir Léon d Arménie. Léon IV d Arménie ou Lewon IV[1] (en arménien Լեիոն Դ ; 1289 † 1307) fut un roi d Arménie de 1303 à 1307. Il était fils de Thoros III, roi d Arménie, et de Marguerite de… …   Wikipédia en Français

  • Léon VI d'Arménie — Pour les articles homonymes, voir Léon d Arménie. Léon VI Léon VI, dernier roi d Arménie (Basilique Saint Denis) …   Wikipédia en Français

  • Léon III d'Arménie — Pour les articles homonymes, voir Léon d Arménie. Léon III Léon III par Toros Roslin, 1250, Matenadaran (Ms. 8321) …   Wikipédia en Français

  • Léon II d'Arménie — Pour les articles homonymes, voir Léon d Arménie. Léon II Léon II le Grand …   Wikipédia en Français

  • Léon V d'Arménie — Pour les articles homonymes, voir Léon d Arménie. Léon V Léon V rendant la justice, 1331, San Lazzaro degli Armeni, Ms. 107 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.