Lois De Mendel


Lois De Mendel

Lois de Mendel

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mendel.

Les lois de mendel sont trois lois énoncées par Gregor Mendel, moine et botaniste autrichien qui fonda la génétique formelle.

Première loi : Loi d'uniformité des hybrides de première génération : aucune forme intermédiaire n'apparaît en F1. Le concept de l'hérédité par mélange est réfuté.

Deuxième loi : Loi de pureté des gamètes : Les facteurs héréditaires se séparent dans les gamètes. Un gamète ne contient qu'un facteur de chaque caractère.

Troisième loi : Ségrégation indépendante des caractères héréditaires .

Ces lois sont décrites dans la partie lois de Mendel de l'article sur Mendel.

Les lois de Mendel sont aussi célèbres dans l'histoire de la science que le bain d'Archimède ou la pomme de Newton. Ce sont, dans son cas, des expériences menées sur le pois qui permirent à Mendel de découvrir les lois de l'hérédité.

Vers 1850 au monastère de Brno, comme à Londres à Paris ou à Vienne, on en était réduit aux hypothèses les plus vagues au sujet de l'hérédité. De multiples expériences consistant à croiser des plantes et des animaux divers avaient permis d'obtenir des résultats heureux. Mais comment? Selon quels mécanismes précis? Personne ne pouvait répondre à cette question. Personne n'aurait pu reprendre telle ou telle expérience avec l'assurance d'obtenir les mêmes résultats.

Vers 1850, la théorie la plus accréditée était celle du mélange des "sangs" dans des proportions que le cousin de Darwin, Francis Galton venait de préciser: 1/2 pour le sang du mâle ou de la femelle à la première génération, 1/4 à la seconde, etc. Au moment où Mendel commenca ses expériences, la génétique était donc beaucoup moins avancée que la physique ne l'était avant Newton.

Mais c'est à Copernic peut-être plus encore qu'à Newton qu'il faut comparer Mendel. Mettre le soleil à la place de la terre au centre de l'univers, c'était substituer le monde de la raison à celui des apparences. Mendel accomplit une révolution semblable dans la représentation qu'on se faisait du phénomène vital par excellence: la reproduction. Au terme de cette révolution, le mâle avait cessé d'être l'élément dominant de la reproduction, comme la terre avait cessé d'être le centre du monde au terme de la révolution copernicienne.

Source

CAMPBELL, Neil A. et Jane B. REECE. Biologie, 2e édition, édition ERPI, 1364p. P. 264-277 Ch. 14. ISBN 2-7613-1379-8

  • Portail de la biologie cellulaire et moléculaire Portail de la biologie cellulaire et moléculaire
Ce document provient de « Lois de Mendel ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Lois De Mendel de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Lois de mendel — Pour les articles homonymes, voir Mendel. Les lois de mendel sont trois lois énoncées par Gregor Mendel, moine et botaniste autrichien qui fonda la génétique formelle. Première loi : Loi d uniformité des hybrides de première génération  …   Wikipédia en Français

  • Lois de Mendel — Pour les articles homonymes, voir Mendel. Les lois de Mendel sont trois lois énoncées par Gregor Mendel (1822 1884), moine et botaniste autrichien qui fonda la génétique formelle[1]. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Lois de l'hérédité selon Mendel — Lois de Mendel Pour les articles homonymes, voir Mendel. Les lois de mendel sont trois lois énoncées par Gregor Mendel, moine et botaniste autrichien qui fonda la génétique formelle. Première loi : Loi d uniformité des hybrides de première… …   Wikipédia en Français

  • Mendel — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Patronyme Pour consulter un article plus général, voir : Nom de famille germanique. Barry Mendel (1963 ), producteur américain Christoph Mendel von… …   Wikipédia en Français

  • MENDEL (G. J.) — Comme un certain nombre de botanistes de son époque, Mendel était prêtre; mais il ne faut pas l’imaginer comme un pur amateur cloîtré dans quelque monastère puisqu’il sera, en 1862, l’un des fondateurs de la Société des naturalistes… …   Encyclopédie Universelle

  • Mendel — (Johann, en relig. Gregor) (1822 1884) religieux et botaniste autrichien. Augustin, prêtre en 1848, professeur à Brünn en 1853, il entreprit en 1856 ses expériences d hybridation végétale, et en 1866 énonça les lois qui fondent la science… …   Encyclopédie Universelle

  • Gregoire Mendel — Gregor Mendel Pour les articles homonymes, voir Mendel. Gregor Mendel Naiss …   Wikipédia en Français

  • Gregor Mendel — Pour les articles homonymes, voir Mendel. Mendel Gregor Naissance …   Wikipédia en Français

  • Menachem Mendel Schneerson — …   Wikipédia en Français

  • Rabbi Menachem Mendel Schneerson — Menachem Mendel Schneerson Menahem Mendel Schneerson, né le 18 avril 1902 à Mykolaiv, Ukraine, également connu par ses fidèles sous le nom de Le Rebbe ou Le Rabbi de Loubavitch, est le septième héritier de la dynastie du Hassidisme… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.