Louis Charles Victor de Riquet de Caraman


Louis Charles Victor de Riquet de Caraman
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir : Riquet.

Louis Charles Victor de Riquet de Caraman (1762-1839), frère aîné de Maurice Gabriel (1765-1835), comte de Caraman et François Joseph, duc de Caraman.

Il se distingua de bonne heure à la carrière diplomatique. Sa famille lui fit faire à cet effet des voyages dans les principales parties de l'Europe. M. de Vergennes, ministre des relations extérieures, l'avait recommandé à ses agents diplomatiques : aussi fut-il bien reçu de Frédéric le Grand, de Joseph II, et de Catherine II. Il se lia avec le prince de Kaunitz, Potemkine, Poniatowski, Pitt et Fox. Il connut à Constantinople le comte de Saint-Priest. Ses voyages durèrent cinq à six ans.

De retour en France, il épousa en 1785 Melle de Mérode Westerloo, d'une grande famille des Pays-Bas, et en attendant une mission à l'extérieur, suivit la carrière militaire.

Après la campagne de 1792 et la mort du roi, il fut placé sur la liste des émigrés et tous les biens de sa famille furent confisqués. Dès lors il se vit forcé de vivre à l'étranger et d'y chercher des moyens d'existence.

Il servit comme major et comme colonel de cavalerie dans l'année prussienne. Appelé en France en 1801 par le comte de Caraman son père, il y vint comme officier prussien ; au moment où il voulait retourner en Prusse, il fut arrêté et mis au Temple sans motif connu. Il en sortit pour être envoyé à Ivrée, en Piémont. Détenu pendant cinq ans, on lui rendit sa liberté à condition qu'il quitterait le service de Prusse. On le maintint du reste sur la liste des émigrés. Louis XVIII lui rendit ses droits en 1814, mais non toute sa fortune.

Envoyé en ambassade à la cour de Prusse, il fut chargé de l'importante mission de recevoir les nombreuses colonnes de prisonniers que la Russie, la Pologne et la Prusse renvoyaient à la France.

L'année suivante le duc de Caraman fut nommé pair de France, ambassadeur à Vienne, chevalier des ordres du roi. Il assista au congrès d'Aix-la-Chapelle avec le duc de Richelieu, son ami, fut nommé plus tard ministre plénipotentiaire aux congrès de Troppau, de Laybach et de Vérone.

De retour en France en 1828, il y reçut le titre de duc héréditaire.

Après la révolution de 1830, il se refusa à occuper aucune place active ; mais il continua de siéger à la Chambre des pairs.

La conquête de l'Algerie occupait et divisait les esprits en France. Le duc de Caraman, voulant recueillir par lui-même les notions nécessaires pour former son opinion, se rendit en Afrique, parcourut les possessions françaises et accompagna le maréchal Clausel à Constantine. Dans cette expédition, le duc de Caraman sauva quelques soldats français, et se rendit utile autant qu'il le put. Sous les murs mêmes de Constantine, il perdit son fils le marquis de Caraman, qui commandait l'artillerie en Afrique.

Source

« Louis Charles Victor de Riquet de Caraman », dans Charles Mullié, Biographie des célébrités militaires des armées de terre et de mer de 1789 à 1850, 1852 [détail de l’édition]


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Louis Charles Victor de Riquet de Caraman de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Louis Charles Victor De Riquet De Caraman —  Pour les autres membres de la famille, voir : Riquet. Louis Charles Victor de Riquet de Caraman (1762 1839), frère aîné de Maurice Gabriel (1765 1835), comte de Caraman et François Joseph, duc de Caraman. Il se distingua de bonne heure …   Wikipédia en Français

  • Louis charles victor de riquet de caraman —  Pour les autres membres de la famille, voir : Riquet. Louis Charles Victor de Riquet de Caraman (1762 1839), frère aîné de Maurice Gabriel (1765 1835), comte de Caraman et François Joseph, duc de Caraman. Il se distingua de bonne heure …   Wikipédia en Français

  • Riquet de Caraman — (spr. Rikä d Karamang), 1) Pierre Paul von R., Herr von Bonrepos u. Bois la Bille, geb. 1604 in Bezières; Geometer, berühmt durch den Bau des das Mittelmeer mit dem Atlantischen Ocean verbindenden Kanals von Languedoc (Canal du Midi), welchen er… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Maurice Gabriel de Riquet de Caraman — Pour les autres membres de la famille, voir : Riquet. Maurice Gabriel de Riquet de Caraman …   Wikipédia en Français

  • Riquet — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sommaire 1 Personnalités 1.1 Famille Riquet anciennement Riquetti …   Wikipédia en Français

  • Caraman — 43° 31′ 52″ N 1° 45′ 30″ E / 43.5311111111, 1.75833333333 …   Wikipédia en Français

  • Louis XVIII de France — Louis XVIII Portrait de Louis XVIII Titre Prétendant aux trônes de France et de Navarre …   Wikipédia en Français

  • Charles Ghislaine Guillaume Vilain — Charles Vilain XIIII Charles Ghislaine Guillaume Burggraf Vilain XIIII (* 15. Mai 1803 Brüssel; † 16. November 1878 auf Schloss Leut bei Maaseik) war ein belgischer Politiker. Vilain XIIII („Vilain Quatorze“) studierte in Lüttich und wurde nach… …   Deutsch Wikipedia

  • Charles Ghislaine Guillaume Vilain XIIII — Charles Vilain XIIII Charles Ghislaine Guillaume Burggraf Vilain XIIII (* 15. Mai 1803 Brüssel; † 16. November 1878 auf Schloss Leut bei Maaseik) war ein belgischer Politiker. Vilain XIIII („Vilain Quatorze“) studierte in Lüttich und wurde nach… …   Deutsch Wikipedia

  • Charles Vilain — XIIII Charles Ghislaine Guillaume Burggraf Vilain XIIII (* 15. Mai 1803 Brüssel; † 16. November 1878 auf Schloss Leut bei Maaseik) war ein belgischer Politiker. Vilain XIIII („Vilain Quatorze“) studierte in Lüttich und wurde nach der belgischen… …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.