Louis Leprince-Ringuet


Louis Leprince-Ringuet
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Leprince-Ringuet.

Louis Leprince-Ringuet, né le 27 mars 1901 à Alès et mort le 23 décembre 2000 à Paris, est un physicien, ingénieur en télécommunications, historien des sciences et essayiste français.

Sommaire

Biographie

Louis Leprince-Ringuet, fils de Félix Leprince-Ringuet, directeur de l'Ecole des Mines, et petit-fils de René Stourm, de l'Institut, a été élève à l'École polytechnique (Promotion X1920N, année d'entrée), puis à Supélec de 1920 à 1923, puis à Télécom Paris (promotion 1925, année de sortie)[1], avant de devenir ingénieur au Service des câbles sous-marins. En 1929, il travaille avec le physicien Maurice de Broglie au laboratoire de physique des rayons X. C'est grâce à ce dernier, qu'il qualifiera plus tard de « père spirituel », qu'il commence à travailler sur ce qui deviendra sa spécialité, la physique nucléaire.

Il enseigne la physique à l'École polytechnique de 1936 à 1969 (succédant à Charles Fabry) et au Collège de France de 1959 à 1972. À partir de 1949, il est membre de l'Académie des sciences. Il obtient de nombreux titres de reconnaissance par ses pairs tels que plusieurs prix de l'Académie des sciences et de la Société française de physique (Prix Félix Robin 1942). Il se définit lui-même comme physicien expérimentateur et accorde une grande importance à l'expérimentation. En 1958, il obtient la nomination d'un 3e professeur de physique à Polytechnique Bernard Gregory.

Auteur de plusieurs livres et lauréat du prix littéraire Ève Delacroix en 1958, il est élu membre de l'Académie française en 1966.

Son engagement en faveur de l'Europe l'amène à être président de l'Organisation française du Mouvement européen de 1974 à 1990.

Il a été président des Jeunesses musicales de France de 1970 à 1983.

On peut aussi citer ses passions pour deux autres domaines où son talent était reconnu : la peinture (il a été président-fondateur de Arplastix) et le tennis.

Catholique pratiquant, il a beaucoup réfléchi aux relations entre la science et la religion. Dès 1949, il est président de l'Union catholique des scientifiques français. En 1961, il entre à l'Académie pontificale des sciences.

Il a reçu de grandes distinctions civiles telles que Grand officier de la Légion d'honneur, Grand-Croix de l'ordre national du Mérite, Commandeur des Palmes académiques.

Il est décédé le 23 décembre 2000 à Paris à l'âge de 99 ans.

Son nom a été donné à un collège à La Fare les Oliviers (13580) et également à Genas (69740). Le Laboratoire Leprince-Ringuet qu'il a fondé en 1936 a également été nommé après lui en 2002, étant auparavant connu sous le nom de Laboratoire de Physique Nucléaire des Hautes Energies (LPNHE-X).

Travaux à l'Académie

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Merci d'ajouter en note des références vérifiables ou le modèle {{Référence souhaitée}}.

Lors de la première séance du dictionnaire de l'Académie française à laquelle Louis Leprince-Ringuet a assisté, il a été discuté du mot croque-monsieur. La définition retenue a été : « Mets composé de deux tranches de pain de mie entre lesquelles on a placé du jambon recouvert de fromage et que l'on passe au four ». De retour chez lui, Madame Leprince-Ringuet lui fit remarquer que c'était bien la preuve que cette assemblée était uniquement masculine, puisque, comme toutes les femmes le savent, un croque-monsieur ne se cuit pas au four, mais au moyen d'un ustensile ménager spécifique. À la session suivante, Louis Leprince-Ringuet montra cet ustensile à ses collègues. Malgré cette démonstration amusante, la définition est restée inchangée.

Ouvrages

  • 1933 : Les Transmutations artificielles (Hermann)
  • 1937 : Cours de physique de l'École polytechnique (avec révisions annuelles) (École polytechnique)
  • 1949 : Les Rayons cosmiques, les Mésons (Albin Michel)
  • 1952 : Les Inventeurs célèbres (en collaboration avec son père, Félix Leprince-Ringuet) (Editio)
  • 1956 : Des Atomes et des hommes (Fayard)
  • 1957 : Les Grandes Découvertes du XXe siècle (en collaboration) (Larousse)
  • 1959 : Cours de physique nucléaire au Collège de France (cours publié chaque année par le laboratoire du Collège de France)
  • 1963 : Collection de vulgarisation « Le Bilan de la Science » (direction de cette collection)
  • 1965 : La Science contemporaine. Les Sciences physiques et leurs applications (en collaboration, 2 tomes) (Larousse)
  • 1973 : Science et Bonheur des hommes (Flammarion)
  • 1978 : Le Grand Merdier ou l'espoir pour demain ? (Flammarion)
  • 1981 : La Potion magique (Flammarion)
  • 1982 : L'Aventure de l'électricité (Flammarion)
  • 1985 : Les Pieds dans le plat (Flammarion)
  • 1991 : Noces de diamant avec l'atome (Flammarion)
  • 1996 : Foi de physicien (Bayard)

Notes et références

  1. Annuaire des anciens élèves de l'ENST.

Liens externes


Précédé par Louis Leprince-Ringuet Suivi par
Charles Fabry
Chaire de physique n⁰ 2 de l'École polytechnique
?


Précédé par
Maxime Weygand
Fauteuil 35 de l’Académie française
1966-2000
Suivi par
Yves Pouliquen

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Louis Leprince-Ringuet de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Louis leprince-ringuet — Pour les articles homonymes, voir Leprince Ringuet. Louis Leprince Ringuet, né le 26 mars 1901 à Alès et décédé le 23 décembre 2000 à Paris, est un physicien, ingénieur en télécommunications, historien des sciences et… …   Wikipédia en Français

  • Leprince-ringuet — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Leprince Ringuet est le patronyme de : Félix Leprince Ringuet (1873 1958), ingénieur français. Grégoire Leprince Ringuet (né en 1987), acteur de… …   Wikipédia en Français

  • Leprince-Ringuet — ist der Name folgender Personen: Félix Leprince Ringuet (1873–1958), französischer Ingenieur Grégoire Leprince Ringuet (* 1987), französischer Schauspieler Louis Leprince Ringuet (1901–2000), französischer Physiker Pierre Leprince Ringuet… …   Deutsch Wikipedia

  • Leprince-Ringuet —  Cette page d’homonymie répertorie des personnes (réelles ou fictives) partageant un même patronyme. Leprince Ringuet est un nom de famille notamment porté par : Félix Leprince Ringuet (1873 1958), ingénieur français, père de… …   Wikipédia en Français

  • Félix Leprince-Ringuet — Pour les articles homonymes, voir Leprince Ringuet. Félix Leprince Ringuet Naissance 14 juil …   Wikipédia en Français

  • Laboratoire Leprince-Ringuet — Le Laboratoire Leprince Ringuet (LLR en abrégé) est une unité mixte de recherche (UMR 7638) de l Institut national de physique nucléaire et de physique des particules (IN2P3) du Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et de l’École… …   Wikipédia en Français

  • Louis-Victor de Broglie — Louis de Broglie Louis Victor de Broglie Naissance 15 août 1892 Dieppe (France) Décès 19  …   Wikipédia en Français

  • Louis De Broglie — Louis Victor de Broglie Naissance 15 août 1892 Dieppe (France) Décès 19  …   Wikipédia en Français

  • Louis de broglie — Louis Victor de Broglie Naissance 15 août 1892 Dieppe (France) Décès 19  …   Wikipédia en Français

  • Louis pasteur vallery-radot — Louis Pasteur Vallery Radot, né le 13 mai 1886 à Paris et décédé le 9 octobre 1970 à Paris, était un médecin français, biographe de Louis Pasteur et éditeur de ses œuvres complètes. Il est le petit fils de Louis Pasteur. Sa mère, Marie Louise… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.