Luc-La-Primaube


Luc-La-Primaube

Luc-la-Primaube

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Luc.
Luc-la-Primaube

Hôtel de ville de Luc-la-Primaube
Hôtel de ville de Luc-la-Primaube

logo
Administration
Pays France
Région Midi-Pyrénées
Département Aveyron
Arrondissement Rodez
Canton Rodez-Ouest
Code Insee abr. 12133
Code postal 12450
Maire
Mandat en cours
Jean Philippe Sadoul
2008 - 2014
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Grand Rodez
Démographie
Population 5 258 hab. (2006)
Densité 196 hab./km²
Gentilé Lucois, Lucoises
Primaubois, Primauboises
Géographie
Coordonnées 44° 18′ 53″ Nord
       2° 32′ 09″ Est
/ 44.3147222222, 2.53583333333
Altitudes mini. 514 m — maxi. 740 m
Superficie 26,85 km²

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Luc-la-Primaube (Luc-la-Primalba en occitan) est une commune française de l'Aveyron et de la région Midi-Pyrénées. Elle est située à une dizaine de kilomètres au sud-ouest de Rodez, préfecture de l'Aveyron.

Ses habitants sont appelés les Lucois ou les Primaubois. En effet, la commune administrative regroupe deux bourgs : Luc et La Primaube, séparés de 3 km ; d'où l'appellation de la commune : Luc-la-Primaube.

Sommaire

Géographie

Localisation

La commune est située à quelques kilomètres au sud de Rodez.

Les coordonnées des villes de la commune sont les suivantes :

Luc

Luc est une petite ville dans laquelle on trouve la mairie de la commune Luc-la-Primaube. La construction récente du viaduc de la Brienne, lui assure une liaison directe avec Olemps et Rodez. La déviation de la RN 88 a, sans conteste, accompagné la nouvelle aube de la commune[1].

La Primaube

La Primaube est une petite ville commerçante bâtie sur terrain plat (sans rivière et sans colline).

On y trouve une église avec un clocher récemment construit, une place commerçante (la place de l'Étoile) avec ses jets d'eau, récemment aménagés eux aussi.
La plupart des maisons sont récentes et regroupées en lotissements. Il reste cependant quelques rares maisons centenaires (une des mieux entretenues donne sur le rond-point principal de la ville). À côté des lotissements, on tombe directement sur les champs verts, bosquets ou étangs. Beaucoup de personnes habitant dans ces lotissements récents travaillent à Rodez, situé à 10 minutes en voiture.

La route menant de Rodez à la Primaube (Avenue de Rodez) est jouxtée par une grande surface, des concessionnaires, et des bourgs rattrapés par l'urbanisation (La Boissonnade, Espessergues...)

Villages, lieux-dits et écarts

Les villages et lieux-dits de la commune sont répertoriés ci-dessous, par ordre alphabétique :

  • Les Amourals
  • La Baraque de Serin
  • Le Battut
  • Bellevue
  • Le Bez
  • La Boissonnade
  • Le Bourg
  • La Calmette
  • Calzins
  • Le Camp de Garlassac
  • Camps de Serin
  • La Capelle Saint-Martin
  • La Cibadière
  • Clos Gaillac
  • La Coste
  • Les Costes
  • Le Couderc
  • Coussenac
  • Le Cros
  • Les Fanguets
  • Les Flottes
  • Le Fraysse
  • Garlassac
  • Le Grand Mas
  • Le Landas
  • Landouze
  • Les Molinières
  • Montvert
  • Moussens
  • Naujac
  • La Palmerie
  • La Parra
  • Les Peyrieres
  • Planèzes
  • Ruols
  • Saint-Hubert
  • La Salesse
  • La Sarrade
  • Serin
  • Serinou
  • La Valette
  • Veyrac

Communes limitrophes

Toponymie

Luc-la-Primaube portait précédemment, jusqu'au 12 septembre 2005, le nom de Luc[2]. La nouvelle dénomination a été officialisée par le décret n° 2005-1155 du 12 septembre 2005 portant changement de noms de communes (NOR : INTA0500236D) publié au Journal officiel n° 215 du 15 septembre 2005 page 14945.
Le nom de la ville de La Primaube à une origine bien particulière. Jadis, des charrois en provenance de l'abbaye de Bonnecombe, qui se rendaient à Rodez ou à Millau, devaient obligatoirement passer par ce qui correspond aujourd'hui au carrefour central de la Primaube (anciennement nommé l'Étoile). Ces attelages partaient très tôt le matin, alors que la nuit était encore profonde. Lorsqu'ils atteignaient le carrefour, le jour commençait à peine à se lever. C'est ainsi que ces personnes désignèrent l'endroit comme étant la prime aube, traduit mot à mot par la première aube. Puis, au fil du temps, prime aube est devenue primaube et enfin La Primaube, nom officialisé par le maire Anatole de Séguret[3]. Le terme Étoile n'a plus été utilisé pour désigner le croisement. Il n'a, toutefois, pas été perdu, en effet une place et un giratoire de la Primaube portent ce nom.

Histoire

  • Autrefois, Luc représentait la ville dominante de la commune, ce qui explique le fait que la Mairie de Luc-la-Primaube se situe à Luc. L'ordonnance du 25 août 1829 agrandit le territoire communal, ainsi Luc, la Capelle Saint-Martin, Calzins, la Boissonnade et Ruols ne forment plus qu'une seule unité administrative. Le prieuré Saint-Maurice fut donné au chapitre de Rodez en 1408 par l'anti-pape Benoît XIII[4].
  • En 1744, l'intendant de Montauban, Charles Lescalopier, fait construire une grande route reliant Toulouse à Millau ; elle passe par une zone de croisement déserte qui, sur les cadastres, était nommé l'Étoile. Le Chemin Royal, comme il était nommé lors de sa construction en 1750, qui reliait Rodez à l'Étoile, vient compléter le croisement en formant un carrefour à trois directions. En 1749, au niveau de l'Étoile, avait été bâti un hôtel, la Baraque de l'Aurore, dans le but de permettre aux voyageurs qui se déplaçaient à cheval, de faire une halte.
  • La Primaube est une ville récente, dont on dit souvent, qu'elle est "née de la route" au XIXe siècle. En effet, trois axes de communications, l'avenue de Toulouse, l'avenue de Rodez et la route des Lacs (faisant la liaison avec Flavin, Pont-de-Salars, Millau...), convergent tous sur le centre historique de la Primaube : le Giratoire de l'Étoile. La ville s'est ensuite développée en devenant banlieue de Rodez.
  • L'histoire de la Primaube est également liée à l'ancienne paroisse de la Capelle Saint-Martin, qui fut jadis sous la domination de l'abbaye de Bonnecombe. Autrefois la relique de Saint Martin faisait venir bon nombre de personnes afin de guérir la maladie dite des vers. Aujourd'hui la relique est située dans la maison de retraite Sainte-Anne, à la Primaube.

Administration

Municipalité

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
2008 2014 Jean-Philippe Sadoul Sans étiquette Premier Vice-président du Grand Rodez
2001 2008 Jean-Paul Espinasse MoDem Conseiller général de Rodez-Ouest
1995 2001 Jean-Paul Espinasse MoDem Conseiller général de Rodez-Ouest
1989 1995 Jean-Paul Espinasse Conseiller général de Rodez-Ouest
1983 1989 André Laur Conseiller général de Rodez-Ouest
1977 1983 André Laur Conseiller général de Rodez-Ouest
1971 1977 André Laur
1965 1971 Joseph Cabrolier
1959 1965 Joseph Cabrolier
1953 1959 Joseph Cabrolier
1948 1953 Joseph Cabrolier
1944 1948 Joseph Cabrolier
Toutes les données ne sont pas encore connues.


Enseignement

Primaire

Écoles communales
Écoles publiques
Écoles privés
  • École Saint-Joseph (Luc)
  • École Saint-Jean (La Primaube)

Secondaire

La commune ne possède ni collège ni lycée. La plupart des enfants, habitant la commune, doivent emprunter les transports scolaires pour se rendre dans leurs établissements respectifs dès l'entrée au collège.

Universitaire

Pour les jeunes qui désirent poursuivre les études, il est possible d'intégrer une faculté de Rodez (suivre le lien ci-dessous). Toutefois, pour certain, il est nécessaire de poursuivre les études à Toulouse (suivre le lien ci-dessous).

Santé

  • Luc

Dans le domaine de la santé, Luc dispose d'un médecin et de deux kinésithérapeutes.

  • La Primaube

La ville est mieux équipée que Luc en ce qui concerne la santé, en effet, elle compte cinq médecins, réunis dans un même cabinet médical, deux pharmacies, deux cabinets d'infirmières regroupant, à eux deux, dix infirmières, trois dentistes, deux podologues, six kinésithérapeutes, un orthophoniste, un laboratoire d'analyses, trois orthopédistes et enfin pour nos amis les animaux, un cabinet vétérinaires rassemblant trois vétérinaires.

Services publics

Médiathèque de la Primaube
  • Luc

Luc possède quelques équipements et services destinés au public tels qu'une mairie ou une agence postale. Pour les enfants, la ville est munie d'une cantine ainsi que d'une garderie pour les plus petits.
Concernant les activités sportives, on trouve à Luc, un stade de football, une salle de gym, un terrain de pétanque et un court de tennis.

  • La Primaube

La Primaube possède nombreux équipements sociaux, sportifs et de loisirs, en effet la ville est dotée d'une annexe de mairie, une Poste, une halte-garderie, un restaurant scolaire, un stade de football et un stade annexe (avec stade de rugby), un terrain de pétanque, un petit terrain de quilles, des courts de tennis, une déchèteries, un centre social polyvalent avec salle omnisports, un centre de tri, une aire des gens du voyage, une ADMR, une CAF, un relais d'assistantes maternelles, un accueil des services sociaux du conseil général, une médiathèque et une salle des jeunes.

Intercommunalité

La commune marque l'entrée sud de la Communauté d'agglomération du Grand Rodez. C'est aujourd'hui l'un de ses principaux pôles d'ancrage économique. Elle compte sur le site de Naujac l'une des 4 grandes zones d'activités intercommunales de l'agglomération.

Population

Évolution démographique
(Source : Insee[5] ; EHESS[6])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
611 631 - - 1 023 1 025 1 056 1 093 1 114
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 160 1 176 1 171 1 154 1 170 1 166 1 241 1 294 1 315
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 369 1 398 1 399 1 319 1 305 1 330 1 410 1 241 1 238
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 -
1 428 1 864 2 613 3 674 4 036 4 719 5 173 5 258 -

Nombre retenu à partir de 1968 : population sans doubles comptes


Détails du recensement Insee de 2006[7] :

Histogrammes


Pyramide des âges

Pyramide des âges de Luc-la-Primaube en 2006[8].
(en pourcentage)
Hommes Classe d'âge Femmes
0,3  90 ans et plus  1,7
4,6  75 à 89 ans  7,7
14,6  60 à 74 ans  13,8
20,5  45 à 59 ans  21,3
23,8  30 à 44 ans  23,3
16,1  15 à 29 ans  15,3
20,0  0 à 14 ans  16,9

Économie

Répartition de l'emploi[9]
Agriculture Industrie Tertiaire Construction
Luc-la-Primaube 4,1 % 18,7 % 66,1 % 11,0 %
Moyenne nationale 4,1 % 18,3 % 71,5 % 6,1 %

Transports

Arrêts de bus de la Primaube desservis par la ligne 18

  • La Bascule
  • Rue Saint Martin
  • Rue des Sources
  • Les Peupliers
  • Saint Jean
  • Sainte Anne
  • La Primaube Étoile
  • Le Baracou
  • Giratoire de la Boissonade

Arrêts de bus de Luc desservis par la ligne 19

  • Stade
  • Route de Lax
  • Mairie
  • La Fontaine
L'église de Luc
L'église de la Primaube,
avec son clocher blanc.

Lieux et monuments

  • On trouve, à Luc, une église bâtie au XVe siècle, dans laquelle on peut admirer des fresques médiévales datant du début du XVIe siècle, ainsi qu'une belle piéta polychrome représentant la Vierge, Saint Jean et Sainte Madeleine. Son clocher fut bâti en 1612. L'église fut ensuite agrandie en 1889. C'est le plus ancien bâtiment religieux de la commune, dans lequel on réalise encore des cérémonies religieuses.
  • Non loin de Luc, à Planèzes, se situe le château de Planèzes, bâti lui aussi au XVe siècle, et appartenant à la famille de La Malène.

La Primaube compte plusieurs monuments.

  • Tout d'abord son église moderne datant de 1964. Au passage on peut remarquer son clocher récemment construit comptant 3 cloches, l'une fut créé en 1822 et les deux autres furent achetées en 1889. Elles ont tout d'abord été accrochées au clocher de la Capelle Saint-Martin, puis, depuis le 21 novembre 2004, c'est au clocher de la Primaube que l'on peut les entendre résonner de nouveau. Le chœur de l'église est surtout marqué par 2 sculptures, l'une représentant la Vierge Marie et l'autre le Christ sur la croix.
  • La Primaube compte aussi deux monuments commémoratifs : un monument aux morts représentant un soldat de la guerre de 14-18 mort, honorant initialement les enfants de la Capelle Saint-Martin morts pour la France ; et un autre monument plus récent à la mémoire des soldats aveyronnais morts pour la France en Algérie, Maroc et Tunisie. Sur ce monument on peut voir un drapeau français et une plaque représentant la carte de l'Aveyron ainsi que les noms des aveyronnais qui sont tombés au combat. (voir les images ci-dessous)
  • Un autre monument, l'église gothique de la Capelle Saint-Martin. Sa construction débuta au XIIIe siècle, puis, l'église fut légèrement agrandie au XVe siècle. Cet édifice, aux retombées de voûte de la chapelle de droite, était un symbole pour les évangélistes. Jadis, elle constituait un pèlerinage pour les enfants.
  • Dans ce même lieu-dit, on retrouve une ancienne école, aujourd'hui fermée et transformée en habitations.

Festivités

Chaque année, le deuxième ou troisième week-end du mois de Juin, le comité des fêtes de la commune organise une grande fête à la Primaube. De nombreuses activités sont organisées telles qu'une retraite aux flambeaux le vendredi soir, moment très convivial où les primaubois et leurs enfants se dotent de lampions et déambulent à travers la Primaube en suivant une fanfare, ce jusqu'au terrain de pétanque de la ville d'où est lancé un feu d'artifice. Le samedi, un concert a lieu sur la Place de l'Étoile, lorsqu'il fait beau (dans le cas contraire, le concert se fait dans le gymnase du centre social). Le dimanche, un grand pique-nique est organisé sur les pelouses du centre social. D'autres activités telles qu'un concours de pêche, un concours de pétanque, une randonnée ou encore un vide-grenier géant, attendent les habitants de la commune. Enfin, une fête foraine est également présente chaque année, sur la Place du Marché, tout au long de ce week-end festif.

Personnalités liées à la commune

Sports

Galerie

Notes et références

Voir aussi

Commons-logo.svg

Articles connexes

Liens externes

Les sites externes font toujours référence à Luc. La nouvelle dénomination peut prendre quelques mois à être prise en compte...

  • Portail de l’Aveyron et du Rouergue Portail de l’Aveyron et du Rouergue
  • Portail des communes de France Portail des communes de France
Ce document provient de « Luc-la-Primaube ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Luc-La-Primaube de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Luc-la-primaube — Pour les articles homonymes, voir Luc. Luc la Primaube Hôtel de ville de Luc la Primaube …   Wikipédia en Français

  • Luc la primaube — Pour les articles homonymes, voir Luc. Luc la Primaube Hôtel de ville de Luc la Primaube …   Wikipédia en Français

  • Luc-la-Primaube — Luc La Primalba País …   Wikipedia Español

  • Luc-la-Primaube — is a commune in the Aveyron department in southwestern France.ee also*Communes of the Aveyron departmentReferences Based on the article in the French Wikipedia …   Wikipedia

  • Luc-la-Primaube — Pour les articles homonymes, voir Luc. 44° 18′ 53″ N 2° 32′ 09″ E …   Wikipédia en Français

  • Luc-la-Primaube — Original name in latin Luc la Primaube Name in other language State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 44.31439 latitude 2.53552 altitude 681 Population 5267 Date 2011 01 17 …   Cities with a population over 1000 database

  • Planèzes (Luc-la-Primaube) — Luc la Primaube Pour les articles homonymes, voir Luc. Luc la Primaube Hôtel de ville de Luc la Primaube …   Wikipédia en Français

  • Gare de Luc-la-Primaube — Luc Primaube Gare Luc Primaube Localisation Pays …   Wikipédia en Français

  • Lac de Luc-la-Primaube — Lac de la Brienne Lac de la Brienne Lac de Planèze gelé, hiver 2008 Administration Pays France Prov …   Wikipédia en Français

  • Luc (Aveyron) — Luc la Primaube Pour les articles homonymes, voir Luc. Luc la Primaube Hôtel de ville de Luc la Primaube …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.