Machine à laver le linge


Machine à laver le linge
Machine à laver à axe horizontal avec ouverture de chargement à l'avant par un hublot.

Une machine à laver est un appareil électroménager conçu pour nettoyer les vêtements, serviettes, draps et autres tissus ménagers. En général, cette appellation désigne les machines dans lesquelles l'eau constitue la solution principale de lavage. En France, on utilise également l'expression de lave-linge, et au Québec ainsi qu'au Nouveau-Brunswick, le terme de laveuse ou washer par anglicisme. Les machines effectuant un nettoyage à sec, c'est-à-dire ayant recours à des fluides de nettoyage alternatifs, ne sont pas couper le linge qualifiées de machines à laver et sont l'apanage d'une industrie spécialisée.

Sommaire

Historique

Lavoir à La Courneuve, sur le Croult en France, au début du XXe siècle
On distingue les lavandières agenouillées auprès de leur linge.

La machine à laver semble être une invention de Jacob Christian Schäffer mais le premier brevet relatif à une machine à laver a été déposé le 31 mars 1797 par l'américain Nathaniel Briggs dans le New Hampshire[1]. La laveuse à rouleaux est inventée en 1843 par John E. Turnbull à Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick[2]. En 1830 apparaissent, en Angleterre, les premières machines à laver mécaniques, et, en France, on présente à la Foire de Paris de 1920 la première machine à laver à moteur électrique. En 1937 est inventée la première machine automatique par Bendix. Les années 1950 voient apparaître les premières machines combinées, où l'essorage est obtenu par la force centrifuge au sein du tambour[3] Ces machines se sont généralisées en Occident durant la seconde moitié du XXe siècle et ont contribué à supprimer l'usage des lavoirs où les blanchisseuses lavaient le linge dans l'eau froide et dans des positions qui devenaient vite pénibles. Avec la lessiveuse, la machine à laver a contribué à l'amélioration de la condition féminine.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Machine à laver moderne

Fonctionnement général

Toutes les machines ont le même principe de fonctionnement : un cycle de lavage, (éventuellement précédé par un cycle de prélavage) avec de la lessive, à chaud (entre 30 et 95 °C) ou à froid. Dans la plupart des modèles, la lessive, comme tous les autres produits utilisés, est placée dans un bac à produits. Ces derniers sont entraînés par de l'eau dans le tambour où se trouvent les vêtements au moment adéquat, de manière automatique. Suit ensuite un cycle de rinçage à l'eau froide, pour éliminer la lessive et les salissures se trouvant dans l'eau.

Les différents types

Machine à axe horizontal à hublot
Machine à axe horizontal à ouverture par le haut

Il existe différents types de machines à laver qui varient selon les aires géographiques. En effet, le rapport au nettoyage du linge est éminemment culturel. En France, on rencontre deux principes types de machines contemporaines :
- les machines disposant d'une ouverture de chargement par le dessus ou par l'avant (avec hublot), avec l'axe de rotation horizontal.
- les machines à axe de rotation vertical. Ces dernières sont toutefois beaucoup plus répandues en Asie et en Amérique.

Axe horizontal

Deux cas de figure se présentent.

  • Ouverture en avant (front)

Le modèle avec ouverture en avant par un hublot fait généralement 60 cm × 60 cm. Il est le plus populaire en Europe. Le chargement se fait par une porte vitrée sur le devant de la machine. Le cylindre est également appelé tambour. L'agitation est fournie par la rotation du cylindre et par la gravité. Les vêtements sont soulevés à l'intérieur du tambour par des aubes à redans et retombent ensuite. Ce mouvement remue le tissu et fait pénétrer l'eau et la lessive au travers des vêtements. La charge maximale est de 8 ou 9 kg.

  • Ouverture par le dessus (top)

Le modèle avec une ouverture par le dessus, est très commun en Europe occidentale et dans certains pays de l'est. En France, en 2008, on comptait environ 44 % de foyers équipés en top, et 56 % en front.[réf. nécessaire] Ce modèle fait généralement 60 cm × 40 cm de large et a donc l'avantage de prendre moins de place que le modèle avec chargement frontal. En revanche, on ne peut pas utiliser le haut de la machine comme un plan de travail. Le lavage se fait de la même façon que dans le modèle frontal, et les consommations sont identiques pour les deux types de machines. La charge maximale est de 6 ou 7 kg.

Ces deux modèles consomment une quantité d'eau d'environ 50 ou 60 l, selon les cycles, la charge, et la capacité de la machine. Pour minimiser la consommation du lavage du linge, il est important de charger la machine au maximum.

Axe vertical

Ce type de machine où le chargement s'effectue par le haut se rencontre traditionnellement dans les pays anglo-saxons : États-Unis, Canada ou encore Australie. On le rencontre également en Asie. Les vêtements y sont placés dans un cylindre d'axe vertical équipé au fond d'un agitateur central en forme d'hélice. Les machines avec ouverture par-dessus en Asie utilisent des pulsateurs au lieu d'agitateurs. Ces pulsateurs ressemblent aux agitateurs, mais s'en distinguent en ce sens qu'ils ne vont pas jusqu'au milieu du bac de lavage. Les vêtements sont chargés par le dessus de la machine, qui est recouverte d'une porte articulée. La consommation en eau de ces machines d'un plus grand format est importante (environ 200 l pour un cycle) et sont rarissimes en France.

De nouveau, ces multiples modèles de machines à laver traduisent des relations au linge et à son nettoyage très différentes sur le plan culturel.

Sources d'énergie

Toutes les machines à laver fonctionnent grâce à quatre sources d'énergie différentes. Elles utilisent l'énergie électrique, mécanique, de la chaleur et une action chimique.

  • L'énergie électrique est fournie par la prise secteur raccordée à l'alimentation générale en électricité.
  • L'énergie mécanique est donnée aux vêtements chargés par la rotation de l'agitateur dans les machines à chargement par le dessus, ou par le roulement du tambour dans les machines à hublots.
  • La chaleur est fournie par l'eau chauffée grâce au thermoplongeur (résistance immergée) ou directement grâce à l'eau chaude (la température ne pouvant dépasser les 60 °C, en Amérique du Nord). De nombreuses machines à hublot ont un chauffage électrique (autrefois au gaz) qui peuvent amener l'eau presque à ébullition.
  • L'action chimique est fournie par la lessive et d'autres produits chimiques de blanchiment. Les machines à hublot utilisent des lessives spéciales qui sont faites pour dégager différents éléments chimiques selon la température. C'est pourquoi différents types de taches et de salissures sont nettoyés pendant que l'eau est chauffée. Les machines à hublot ont également besoin de lessives à faible effervescence parce que la rotation du tambour charge les vêtements d'air, ce qui les empêche d'être aussi bien nettoyés.

Il faut rajouter un facteur de temps pendant lequel le linge est brassé, on appelle ces quatre éléments le Cercle de Sinner[4] .

Économiser l'énergie

Dans une machine à laver classique, l’eau est chauffée à l’électricité, ce qui représente environ 80 % de la consommation d’énergie de chaque lavage.

Par contre, dans les machines «hot-fill», l’eau chaude provient directement du chauffe-eau (qui fonctionne en général au gaz ou à l'électricité). Il est également possible, dans certaines conditions, de faire transformer votre ancienne machine en y plaçant un robinet mélangeur thermostatique pour obtenir les mêmes avantages énergétiques que cette nouvelle génération de machines.

Les machines hot-fill munies du label A (ou Energy Star) présentent une consommation d’énergie de moitié inférieure à celle des machines à laver classiques (à remplissage à eau froide) du même label. Cette économie d'énergie au niveau de la machine étant reportée en consommation supplémentaire du système de chauffe-eau, il n'y a donc économie substantielle d'énergie que si le chauffe-eau n'est pas un ballon électrique, la meilleure solution étant d'utiliser un chauffe-eau alimenté par une source renouvelable (solaire, bois-énergie...).

D'autre part:

  • Une machine à laver tout électronique à l'arrêt consomme encore quand le clavier ne comporte pas de vrai bouton "arrêt", comme un téléviseur en veille par exemple. Ce gaspillage est évité en débranchant complètement la machine, soit en tirant la prise, soit avec une prise-interrupteur (de puissance adaptée à la machine). Pour éviter les fuites d'eau il faut s'assurer que le robinet d'arrivée d'eau est bien fermé.
  • Le programme de prélavage, grand consommateur d’eau et d’énergie, n’est souvent pas nécessaire.
  • Il est plus économique d’utiliser une machine à laver complètement remplie[5].

Innovations

  • À la fin des années 1990, l'inventeur anglais James Dyson lança un nouveau type de lave-linge (le Contrarotator) avec deux cylindres tournant dans des directions opposées. Ce système permettrait de réduire le temps de lavage et de produire des résultats plus propres.
  • Le programmateur électronique se généralise sur les nouveaux appareils, (il permet de choisir ses programmes presque « à la carte », en activant ou désactivant des options) ainsi que l'écran LCD indiquant le temps restant, remplaçant le curseur du programmateur mécanique. Certaines machines proposent même à l'utilisateur de choisir lui-même le temps de son programme. Certains programmateurs électroniques peuvent être mis à jour par un technicien après installation, ce qui permet d'adapter les programmes à de nouveaux détergents ou de nouvelles techniques de lavage plus économiques par exemple.
  • Les machines peuvent évaluer la quantité de linge et adapter la consommation d'eau en conséquence.
  • Les machines ont un programme court à basse température de courte durée (environ une demi-heure), qui est souvent le programme quotidiennement utilisé pour le linge peu sale de tous les jours.
  • L'option « rinçage plus », ou « baby care » est une option qui augmente la quantité d'eau de rinçage ; elle peut être utile pour les peaux sensibles ou en cas d’eau peu dure, qui rend les détergents difficiles à rincer.

D'autres machines permettent un départ différé (pour bénéficier des tarifs d’électricité dits « heures creuses ») ou des options anti-froissage…

Conseils

  • Après un lavage, laisser la machine ouverte quelque temps pour éviter la stagnation d'eau, source de bactéries et de mauvaises odeurs. L'extinction fréquente de la machine peut causer une certaine fatigue ainsi qu'un excès de tartre.
  • Les machines possèdent un filtre qui peut récupérer des petits objets passés à travers les trous du tambour. Il est nécessaire de nettoyer ce filtre régulièrement car il s'encrasse par les fibres des vêtements.

Lave-linge / Sèche-linge

Article détaillé : sèche-linge.

Ces appareils combinent à la fois les fonctionnalités de lavage et de séchage pour réduire le temps de chargement et déchargement des vêtements d'une machine à une autre.

Le problème avec de tels appareils est que seule la moitié du linge peut être séchée après un processus de lavage. De nos jours, ces combinés sont capables de réaliser les deux opérations sans interruption à charge complète.

Notes et références

  1. Première machine à laver sur le site de l'Internaute. Consulté le 2 août 2008
  2. Faits et chiffres sur Tourisme Nouveau-Brunswick. Consulté le 16 avril 2010
  3. Comment ça marche : Le lave-linge sur le site d'Universconso. Consulté le 2 août 2008
  4. Cercle de Sinner
  5. (fr)Vivons l'eau sur le site du WWF

Annexes

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

  • Henriette Dupuis et Jeanne Lalut, Terminologie des appareils électro-ménagers : le réfrigérateur, le lave-vaisselle, la machine à laver, la sécheuse, Office de la langue française, Québec, 1974, 98 p.
  • DELAUNAY, Q. Histoire de la machine à laver : un objet technique dans la société française. Rennes : Presses Universitaires de Rennes, 1994.
  • DELAUNAY, Q. La Machine à laver en France. Un objet technique qui parle des femmes. Paris : L’Harmattan, 2003.

Articles connexes

Lien externe

  • Portail de la vie quotidienne et des loisirs Portail de la vie quotidienne et des loisirs

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Machine à laver le linge de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Machine a laver — Machine à laver le linge Une machine à laver Front. Une machine à laver, aussi appelée lave linge ou encore laveuse (québécisme), est une machine conçue pour nettoyer les vêtements, serviettes, draps et autres tissus ménagers. En général, ce… …   Wikipédia en Français

  • Machine À Laver — le linge Une machine à laver Front. Une machine à laver, aussi appelée lave linge ou encore laveuse (québécisme), est une machine conçue pour nettoyer les vêtements, serviettes, draps et autres tissus ménagers. En général, ce terme désigne… …   Wikipédia en Français

  • Machine à laver — le linge Une machine à laver Front. Une machine à laver, aussi appelée lave linge ou encore laveuse (québécisme), est une machine conçue pour nettoyer les vêtements, serviettes, draps et autres tissus ménagers. En général, ce terme désigne… …   Wikipédia en Français

  • Machine à laver — ● Machine à laver lave linge ou lave vaisselle …   Encyclopédie Universelle

  • Machine a laver a ultrasons — Machine à laver à ultrasons La machine à laver à ultrasons est une invention d un étudiant de Leningrad, en 1986, qui permet de laver du linge ou de la vaisselle sans utiliser de lessive. Elle est donc sur ce point plus respectueuse de l… …   Wikipédia en Français

  • Machine À Laver À Ultrasons — La machine à laver à ultrasons est une invention d un étudiant de Leningrad, en 1986, qui permet de laver du linge ou de la vaisselle sans utiliser de lessive. Elle est donc sur ce point plus respectueuse de l environnement, que ses concurrentes …   Wikipédia en Français

  • Machine à laver à ultrasons — La machine à laver à ultrasons est une invention d un étudiant de Leningrad, en 1986. Elle permet de laver du linge ou de la vaisselle sans utiliser de lessive. Elle est donc sur ce point plus respectueuse de l environnement que ses concurrentes… …   Wikipédia en Français

  • laver — [ lave ] v. tr. <conjug. : 1> • 980; lat. lavare I ♦ 1 ♦ Nettoyer avec un liquide, notamment avec de l eau. ⇒ décrasser , décrotter, dégraisser, 2. détacher, nettoyer, savonner. Laver avec une brosse, une éponge; avec du savon, de la… …   Encyclopédie Universelle

  • MACHINE — La machine est une réalité technique qui joue un rôle dans la production, mais c’est aussi une réalité humaine et sociale qui a des effets profonds sur la vie matérielle des hommes, sur l’organisation du travail et les rapports sociaux. Ce… …   Encyclopédie Universelle

  • machine-outil — machine [ maʃin ] n. f. • XIVe; lat. machina « invention, engin » I ♦ Vx Ruse, machination. II ♦ (1559) Objet fabriqué, généralement complexe (⇒ mécanisme), destiné à transformer l énergie (⇒ moteur), et à utiliser c …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.