Manfred Von Richthofen


Manfred Von Richthofen

Manfred von Richthofen

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Manfred von Richthofen (homonymie).
Manfred von Richthofen
Manfred von Richthofen
Surnom Le Baron Rouge
Naissance 2 mai 1892
Breslau, Allemagne
Mort au combat 21 avril 1918 25 ans)
Vaux-sur-Somme, France
Origine Allemand
Allégeance Flag of the German Empire.svg Empire allemand
Arme Armée allemande, Luftstreitkräfte
Grade Rittmeister
Service 1911 - 1918
Conflits Première Guerre mondiale
Commandement Jasta 11,
Jagdgeschwader 1
Faits d’armes 80 victoires homologuées
Distinctions Pour le Mérite
Fokker Dr1
Manfred von Richthofen (1917)

Manfred Albrecht, Baron von Richthofen (Breslau, 2 mai 1892 - Vaux-sur-Somme, 21 avril 1918) était un aviateur allemand plus connu sous les pseudonymes Petit Rouge, le Diable Rouge et le Baron Rouge. Il est resté une légende de l'aviation de la Première Guerre mondiale.

Avec 80 victoires confirmées, il est l'as des as officiel de la Grande Guerre. Hauptmann dans la célèbre Jasta 11, il volait dans son Fokker Triplan Dr1 rouge vif, ce qui lui valut son surnom. Il voyageait de ville en ville avec ce qu'il appelait son cirque volant.

Sommaire

Une jeunesse active

Richthofen est né à Kleinburg, près de Breslau, en Silésie (Wroclaw, Pologne), dans une famille aristocratique prussienne.

A l’âge de neuf ans, Manfred s'installe avec sa famille à proximité de Schweidnitz (Świdnica). Une fois ses études terminées à l’école de Schweidnitz, Manfred commence une formation militaire alors qu'il n’est âgé que de 11 ans. Après avoir achevé sa formation de "cadets" en 1911, il rejoint une unité Uhlan de cavalerie, le 1er Régiment Uhlan "Empereur Alexander III de Russie".

Lorsque la Première Guerre mondiale éclate, Richthofen sert comme officier de cavalerie, faisant de la reconnaissance à la fois sur les fronts Est et Ouest. Les missions traditionnelles de la cavalerie étant devenues impossibles en raison des progrès de l’armement et des barbelés, les uhlans sont utilisés dans l'infanterie. Déçu de ne pas être en mesure de participer plus souvent à des opérations de combat, Richthofen demande son transfert dans la Luftstreitkräfte, la Force aérienne de combat, un corps précurseur de la Luftwaffe. Sa demande est acceptée et il rejoint cette unité à la fin de mai 1915. Le 1er octobre 1915, alors âgé de 23 ans, le lieutenant Manfred von Richthofen, se rendant par train spécial à Metz, rencontre l'as de l'époque Oswald Boelcke dans le wagon-restaurant. Les récits de combats aériens impressionnent tant Richthofen qu'il décide de devenir aussi un pilote d'avion de chasse.

Une brillante carrière

Il apprend alors rapidement à voler et s’entraîne à la chasse aérienne. Il excelle dans la tactique et le combat aérien. Avant la fin de 1916, il pilote un Albatros D.II. Durant l'été 1916, pour son 18e succès, il reçoit la médaille Ordre Pour le Mérite, la plus haute distinction dans l'armée allemande à l'époque. Ce n'est qu'en septembre 1916 qu'il change d'appareil pour passer sur le triplan qui le rendra célèbre, le Fokker Triplan Dr1. Le 23 novembre 1916, il tue l'as britannique, Lanoe Hawker. Durant le seul mois d'avril 1917, il abat 20 avions britanniques portant son total à 52 appareils ennemis. En juillet de la même année, il est sévèrement touché à la tête. Cette blessure lui laisse des séquelles, son comportement change et il souffre de nausées et de maux de tête.

En 1918, Richthofen est devenu une légende. Les dirigeants allemands craignent que sa mort, en quelque sorte inévitable s'il continue à piloter, ne produise un effet néfaste sur le moral des troupes et de la population allemande. Malgré les pressions, il refuse de partir à la retraite alors que d'autres tombent sur le champ de bataille.

Sa dernière mission

Le 21 avril 1918, après avoir décollé du terrain de Cappy avec neuf autres pilotes dont son cousin Wolfram von Richthofen, dont c'était l'une des premières missions, son escadrille rencontra les Sopwith Camel de l'escadrille 209 de la Royal Air Force. Le jeune lieutenant canadien Wilfrid May vit que Wolfram von Richthofen restait, comme lui, à l'écart de la bataille, et le prit en chasse. Voyant son cousin menacé, Manfred von Richthofen poursuivit à son tour Wilfrid May, dont la mitrailleuse s'était enrayée et qui cherchait à son tour à s'éloigner. C'était généralement la technique habituelle de Richthofen de rechercher les avions en difficulté puis de les prendre en chasse. Cependant il prenait aussi soin, depuis des années, de ne pas aller au-dessus des lignes ennemies, ce qu'il fit pourtant ce jour-là. On suppose qu'il était peut-être plus fatigué que d'habitude, ou bien que la bataille aérienne s'était insensiblement déplacée vers l'ouest, au-dessus des lignes alliées. Voyant le triplan de Manfred von Richthofen en train d'attaquer May, le capitaine Arthur Roy Brown, autre pilote canadien, décida de le poursuivre à son tour, et bientôt les trois avions se trouvèrent à très basse altitude juste à l'ouest de la zone morte entre les deux fronts. Richthofen cessa alors sa poursuite, mais il semble qu'il ait alors mal évalué sa position exacte, car quand il fit demi-tour pour revenir vers la zone allemande, il survola l'une des portions les mieux défendues de la Somme.

Le triplan se posa intact. Certains témoins affirmèrent que Richthofen était mort aux commandes, d'autres disent que le pilote était encore vivant et succomba à ses blessures plusieurs minutes après, non sans avoir soupiré Kaputt (foutu) en désignant son avion. Tous ces faits sont remis en question et les véritables circonstances demeurent floues. Le Baron Rouge aurait pu être abattu par les batteries anti-aériennes dont celle de Cedric Popkin ou encore par les soldats australiens qui firent feu sur le triplan de l'Allemand. Bien que le tir qui lui fut fatal n'ait jamais été attribué officiellement, Arthur Roy Brown et les tirailleurs australiens situés au sol revendiquèrent cette victoire.

L'officier en charge, le Major David Blake, suggéra que le baron avait été tué par une batterie anti-aérienne au vu des blessures constatées lors de l'autopsie. Avec l'accord des hautes instances militaires, Blake prépara alors des funérailles complètes par respect pour l'as. Manfred von Richthofen fut enterré au cimetière du village de Bertangles près d'Amiens, avec les mêmes honneurs militaires que les pilotes alliés, le 22 avril 1918. Mais en 1919 le cercueil de Von Richtofen est transféré au Cimetière Militaire Allemand de Fricourt, toujours dans la Somme. En 1925 la famille Richthofen confie à son jeune frère, Bolko, la mission de rapatrier le cercueil en Allemagne. Après l'autorisation de la France, son cercueil passe le Rhin le 16 novembre 1925 et est accueilli par une foule recueillie à Kehl. Le cercueil est alors conduit à l'Invalidenfriedhof, l'équivalent de l'Hôtel des Invalides à Berlin. Mais il se retrouve alors dans le secteur Est de l'ancienne capitale du Reich et craignant que la tombe ne soit plus entretenue, le fils de Bolko, Hartman, effectue des démarches auprès des autorités de l'Allemagne de l'Est. Au printemps 1975 l'autorisation est enfin donnée pour le transfert de la sépulture et Von Richtofen est enterré à Wiesbaden dans le caveau familial auprès de sa mère et de sa grand-mère.

Œuvres influencées par le Baron Rouge

Cinéma

  • Le crépuscule des aigles (Blue Max) est un film britanique (1966) Von Richtofen y apparait brievement
  • Le Baron rouge (Von Richthofen and Brown) est un film américain de Roger Corman (1971) avec John Phillip Law dans le rôle de Manfred von Richthofen
  • Baron Rouge (Der rote Baron) est un film allemand de Nikolai Müllerschöen (2008) avec Matthias Schweighöfer dans le rôle de Manfred von Richthofen

Fiction

Le Baron Rouge apparaît dans l'une des histoires courtes qui forment l'album "Les Celtiques" dans la série Corto Maltese d'Hugo Pratt. Sa mort y est décrite comme étant le fait d'un tireur en état d'ébriété. Le film de Roger Corman The Red Baron (1971) retrace aussi son histoire. On le voit faire une courte apparition dans le film de John Guillermin Le Crépuscule des Aigles (1966)

Le Baron Rouge est également un personnage 'thématique' régulièrement incarné par Snoopy, le célèbre beagle blanc imaginé par l'auteur de bandes dessinées américain Schulz -la niche au toit rouge de Snoopy faisant office du célèbre Fokker triplan du Baron. À d'autres moments, Snoopy incarne tout simplement 'l'as de la première Guerre Mondiale', et pilote un Sopwith Camel.

Dans Star Wars, le meilleur pilote de la Chasse Impériale est le Baron Soontir Fel, chef du 181e escadron. Les appareils de cet escadron se démarquent par les bandes rouges peintes sur les ailes de leurs TIE-Interceptor. C'est sans nul doute un clin d'oeil à Manfred Von Richthofen.

Dans la série animée l'Ile aux Ours, réalisée par Jacques Peyrache, un des personnages secondaires pilote un avion rouge et blanc et est appelé le Baron Rose. Évidemment, ce personnage doit faire référence au célèbre Baron Rouge.

Dans les épisodes 15 et 16 de la série Space 2063, les Chigs, extra-terrestres ennemis des humains, opposent aux forces terriennes un chasseur expérimental capable d'abattre des escadrilles entières à lui tout seul. Le pilote de cet appareil, même s'il n'est jamais visible à l'écran, est surnommé Chiggy von Richthofen par ceux qui doivent le combattre.

Jeux vidéo

Musique

  • Barón Rojo est un groupe majeur de Heavy Metal espagnol.
  • Red Baron est le titre d'un morceau de Jazz de Billy Cobham, dans son album Spectrum.
  • Red Baron est le titre d'un morceau de Heavy Metal du groupe Iced Earth, dans leur album The Glorious Burden.

Autres

  • Le Baron rouge est le surnom donné par certains journaux au pilote de Formule 1, Michael Schumacher, en raison de sa nationalité allemande, de la couleur rouge de son écurie Ferrari et du nombre impressionnant de ses victoires en grand prix.

Sources

  • "Der rote Baron von Manfred Frhr. von Richthofen", Voltmedia, Paderborn, 2006.
  • Joachim Castan: "Der Rote Baron: Die ganze Geschichte des Manfred von Richthofen". Klett-Cotta, Stuttgart 2007.
  • "Der rote Kampfflieger Manfred von Richthofen - Die persönlichen Aufzeichnungen des Roten Barons", Germa Press, Hamburg.

Liens

Commons-logo.svg

Liens internes

Liens externes

  1. (en) L'intégralité du journal du Baron Rouge
  2. (fr) Le dernier vol du Baron Rouge : Contre-enquête historique sur les circonstances de sa mort
  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
  • Portail de la Première Guerre mondiale Portail de la Première Guerre mondiale
  • Portail de l’aéronautique Portail de l’aéronautique
  • Portail de l’Allemagne Portail de l’Allemagne
  • Portail de la Somme Portail de la Somme
Ce document provient de « Manfred von Richthofen ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Manfred Von Richthofen de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Manfred von Richthofen — 1917 Manfred Albrecht Freiherr von Richthofen (* 2. Mai 1892 in Breslau; † 21. April 1918 bei Vaux sur Somme) war ein deutscher Jagdflieger im Ersten Weltkrieg. Er erzielte die höchste Zahl von Luftsiegen …   Deutsch Wikipedia

  • Manfred von richthofen — Pour les articles homonymes, voir Manfred von Richthofen (homonymie). Manfred von Richthofen Surnom …   Wikipédia en Français

  • Manfred von Richthofen — This article is about the WWI flying ace. For other members of his famous aristocratic German family, see Richthofen. Red Baron redirects here. For other uses, see Red Baron (disambiguation). Manfred von Richthofen …   Wikipedia

  • Manfred von Richthofen — Pour les articles homonymes, voir Manfred von Richthofen (homonymie). Manfred von Richthofen Surnom « L …   Wikipédia en Français

  • Manfred von Richthofen — Para otros usos de este término, véase Barón Rojo (desambiguación). Manfred von Richthofen Tarjeta postal de Manfred von Richthofen Ca …   Wikipedia Español

  • Manfred von Richthofen — Manfred Albrecht Freiherr von Richthofen, (*Alemania, 2 de mayo de 1892 †A bordo de su avión Fokker, 21 de abril de 1918) más conocido como el «Barón Rojo», fue un piloto alemán que consiguió abatir ochenta aeroplanos enemigos en el marco de la… …   Enciclopedia Universal

  • Manfred von Richthofen (General) — Manfred von Richthofen (général) Pour les articles homonymes, voir Manfred von Richthofen (homonymie). Manfred Karl Ernst Freiherr von Richthofen (* 1855; † 1939) était un général allemand titulaire de l ordre Pour le Mérite. Biographie Von… …   Wikipédia en Français

  • Manfred von Richthofen (Général) — Pour les articles homonymes, voir Manfred von Richthofen (homonymie). Manfred Karl Ernst Freiherr von Richthofen (* 1855; † 1939) était un général allemand titulaire de l ordre Pour le Mérite. Biographie Von Richthofen était depuis 1902 le… …   Wikipédia en Français

  • Manfred von richthofen (général) — Pour les articles homonymes, voir Manfred von Richthofen (homonymie). Manfred Karl Ernst Freiherr von Richthofen (* 1855; † 1939) était un général allemand titulaire de l ordre Pour le Mérite. Biographie Von Richthofen était depuis 1902 le… …   Wikipédia en Français

  • Manfred von Richthofen (General) — Manfred Karl Ernst Freiherr von Richthofen (* 24. Mai 1855; † 1939) war ein preußischer Offizier, zuletzt General der Kavallerie und Ritter der Pour le Mérite. Inhaltsverzeichnis 1 Leben 2 Auszeichnungen 3 Literatur …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.