Marcel Béalu


Marcel Béalu

Marcel Béalu, né le 30 octobre 1908 à Selles-sur-Cher (département de Loir-et-Cher), mort le 19 juin 1993 à Paris, est un écrivain et un poète français[1].

Sommaire

Biographie

Son enfance passée à Saumur, Marcel Béalu part à Paris, puis se fixe en 1931 à Montargis travaillant comme chapelier à La Chapellerie Marcel, au 21 de la rue Dorée. C'est là qu'il publie son premier recueil, Poèmes sur un même thème, en 1932, ouvrage qui lui permet de connaître Jean Rousselot, René Lacôte et Louis Guillaume.

En 1937, il fait la rencontre, dans sa retraite de Saint-Benoît-sur-Loire, de Max Jacob qui aida tant de jeunes poètes à leurs débuts. Ces entrevues avec Max s'avèreront primordiales et lui permettront de connaître ensuite les poètes qui formeront l'École de Rochefort en 1941, notamment Jean Bouhier, Michel Manoll, René Guy Cadou, Luc Bérimont, Jean Follain et aussi Jean Cocteau.

Mobilisé en 1939, puis démobilisé en 1941 et de retour à Montargis où il tient un commerce de chapelier, il collabore durant la guerre aux Poètes casqués de Pierre Seghers.

En 1938, Marcel Béalu avait également découvert le surréalisme qui aura une influence sur son œuvre poétique composée de poèmes en vers mais surtout de remarquables poèmes en prose qui le situent parmi les maîtres du genre, avec des textes qui accordent une grande place à l'onirisme et au fantastique (L'Araignée d'eau, Le Bruit du moulin, L'Expérience de la nuit). Conseillé par des poètes comme Max Jacob, Jean Follain, Maurice Fombeure, il a su garder un style propre et une imagination personnelle.

En 1949, Marcel Béalu ouvre à Paris la librairie[1] Le Pont traversé qu'il mènera de la rue de Beaune au quartier Saint-Séverin et enfin dans une ancienne boucherie au 62 rue de Vaugirard. En 1955, il fonde avec René Rougerie la revue Réalités secrètes[1] qui paraît jusqu'en 1971.

Il meurt à Paris en 1993.

Œuvres de Marcel Béalu

Poèmes
  • Poèmes sur un même thème (Notre Temps, 1932).
  • Les Yeux ouverts (Paris, E. Figuière, 1936).
  • Esquisse de l'idole (Imprimerie Delayance, 1936).
  • Écrits dans la ville (Paris, Édition du Sagittaire, 1937).
  • La Rivière (Paramé en Bretagne, Édition du Goeland, 1938).
  • Tumulte des amarres (Feuillets de Sagesse, 1938).
  • Pouce ! (Feuillets de l'îlot, 1939).
  • Cœur vivant (Jean Flory, 1941).
  • L'Île au cri de silence, suivi d'autres poèmes (Cahiers de Rochefort, 1941).
  • Cœur vivant (Paris, Jean Flory, 1941).
  • Cœur en guise d'ailes (La Presse à bras, 1950).
  • Ocarina (Seghers, 1953).
  • L'Herbier de feu (Rougerie, 1955).
  • L'Air de vie, 1936-1956 (Seghers, 1958).
  • Amour me cèle celle que j'aime (Seghers, 1962).
  • D'où part le regard (Éditions De Beaune, 1964 - réédition Rougerie, 1971).
  • Dix poèmes pour cartes postales (Le Pont traversé, 1966).
  • La Voix sans nom (Rougerie, 1967).
  • La Nuit nous garde (Vodaine, 1968).
  • L'Écorce et le Vent (Robert Blanchet, 1970).
  • La Flamme sans ombre (La Motte, 1974).
  • Yamira (Le Pont traversé, 1975).
  • Poèmes, 1936-1960 (Le Pont traversé, 1976).
  • Miroir ambigu de l'Amour (S.M.E., 1979).
  • Les cent ciels (Robert Blanchet, 1980).
  • Poèmes, 1960-1980 (Le Pont traversé, 1981).
Contes et romans
  • Mémoires de l'ombre, fragments (Paris, Debresse, 1941).
    • Dix fragments inédits des Mémoires de l'ombre, illustrations de Roger Toulouse (Galerie Drouin, 1942).
    • Mémoires de l'ombre (Gallimard, 1944).
    • Mémoires de l'ombre, édition augmentée (Le Terrain vague, 1959).
  • L'Expérience de la Nuit. Gallimard, 1945.
  • Journal d'un mort. Gallimard, 1947.
  • La Pérégrination Fantasque. Vrille, 1951.
  • Passage de la Bête, roman (Belfond).
  • La Millanderie, roman (Deux Rives).
  • L'Araignée d'Eau, illustré de dessins de l'auteur. Librairie Les Lettres.
    • L'Araignée d'eau et autres récits fantastiques, préface d'André Pieyre de Mandiargues. Paris, Nouvel Office d'édition, Poche-Club, 1964.
  • L'Aventure impersonnelle et autres contes fantastiques. Marabout.
  • Contes du demi-sommeil. Fanlac.
Anthologies
  • Florilège de la littérature érotique en France, sous le pseudonyme de Luc le Braame. Éditions du Myrthe, 1948.
  • Anthologie de la Poésie féminine française depuis le Surréalisme. Éditions De Beaune, 1952.
  • Anthologie de la Poésie féminine française de 1900 à nos jours. Stock, 1953.
  • Panorama de la Littérature érotique, sous l'anagramme de l'éditeur, Gilles Delfos. Arcanes, 1954.
  • La Poésie érotique de langue française, anthologie. Seghers, 1971.
Essais et correspondances
  • Dernier visage de Max Jacob, suivi de 212 lettres de Max Jacob, Périgueux, Fanlac, 1946; Vitte, 1959.
  • Correspondance Marcel Béalu — René Guy Cadou. Rougerie, 1970.
  • Le Bien Rêver. Robert Morel, 1968.

Sur Marcel Béalu

  • Jean-Jacques Kihm, Marcel Béalu, Paris, Seghers, collection « Poètes d'Aujourd'hui », 1965.
  • Georges-Arthur Goldschmidt, Un cas de flagrant délit, les contes de Marcel Béalu : L'araignée d'eau, Les mémoires de l'ombre, Paris, Le Terrain vague, 1967 (62 p.).
  • Yves-Alain Favre et Jean-Jacques Kihm, Marcel Béalu, Paris, Seghers, 1990.
  • Georges Cesbron, Marcel Béalu : actes du colloque d'Angers et de Rochefort-sur-Loire des 27, 28 et 29 septembre 1996, Angers, Presses de l'université d'Angers, 1998 (335 p.).

Court métrage d'animation d'après un texte de Marcel Béalu. Voix de narration de l'auteur

  • Lys Flowerday, "Petite jeune fille dans Paris" (Contes du demi-sommeil, Éditions Phebus).

10 minutes. 35 mm couleur. Production La Fabrique, Arte, CNC et DRAC Languedoc Roussillon,1993.
Grand Prix - Festival National du Film d’Animation Marly Le Roi 1994
Prix spécial Design - Festival d'animation de Zagreb 1994
Deuxième Prix d'animation - Dresde 1995.
Visible au Forum des images à Paris dans la Collection Paris.

Notes et références

  1. a, b et c (fr)Marcel Béalu, biographie sur www.jose-corti.fr. Consulté le 3 septembre 2010.

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Marcel Béalu de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Marcel Bealu — Marcel Béalu Marcel Béalu, né le 30 octobre 1908 à Selles sur Cher, département du (Loir et Cher), mort le 19 juin 1993 à Paris, est un écrivain et un poète français. Sommaire 1 Biographie 2 Œuvres de Marcel Béalu 3 …   Wikipédia en Français

  • Marcel Béalu — was born in Selles sur Cher on October 30, 1908, and raised in impoverished circumstances in Saumur. He died on June 19, 1993. Contents 1 Life 1.1 Novels and Collections 1.2 Poetry 1.3 Plays …   Wikipedia

  • Béalu —   [bea ly], Marcel, französischer Schriftsteller, * Selles sur Cher (Département Loir et Cher) 1908, ✝ Paris 19. 6. 1993. Förderer seiner ersten literarischen Versuche war M. Jacob. Von 1950 an betrieb er in Paris eine Buchhandlung, die wichtiges …   Universal-Lexikon

  • René Guy Cadou — Activités Poète Naissance 15 février 1920 Sainte Reine de Bretagne Décès 20 mars  …   Wikipédia en Français

  • Marabout Fantastique — est une collection de récits fantastiques des éditions Marabout. Dans cette collection ont notamment été publiés les auteurs belges Jean Ray, Thomas Owen et Gérard Prévot, ainsi que l écrivain français Claude Seignolle. Le catalogue contient la… …   Wikipédia en Français

  • Federmair — Leopold Federmair (* 25. August 1957 in Wels/Oberösterreich) ist ein österreichischer Schriftsteller und literarischer Übersetzer. Inhaltsverzeichnis 1 Leben 2 Werke 3 Herausgeberschaft …   Deutsch Wikipedia

  • Leopold Federmair — (* 25. August 1957 in Wels/Oberösterreich) ist ein österreichischer Schriftsteller und literarischer Übersetzer. Inhaltsverzeichnis 1 Leben 2 Werke 3 Herausgeberschaft …   Deutsch Wikipedia

  • Cadou — René Guy Cadou René Guy Cadou Activité(s) Poète Naissance 15 février 1920 Sainte Reine de Bretagne Décès 20  …   Wikipédia en Français

  • Rene-Guy Cadou — René Guy Cadou René Guy Cadou Activité(s) Poète Naissance 15 février 1920 Sainte Reine de Bretagne Décès 20  …   Wikipédia en Français

  • Rene Rougerie — René Rougerie René Rougerie a créé les éditions Rougerie en 1948 à Mortemart en Haute Vienne. Il édite alors Les Cantilènes en gelée de Boris Vian. Puis d autres, à l époque peu connus : Victor Segalen, René Guy Cadou, Max Jacob, Pierre… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.