Martin Brundle


Martin Brundle
Martin John Brundle
Martin Brundle en 2004
Martin Brundle en 2004
Années d'activité 1992–1999
Date de naissance 1er juin 1959 (1959-06-01) (52 ans)
Lieu de naissance King's Lynn, Royaume-Uni
Nationalité Drapeau du Royaume-Uni Britannique
Qualité Pilote automobile
Équipe Tyrrell
Zakspeed
Williams
Brabham
Benetton
Ligier
Jordan
Nombre de courses 165 (158 départs)
Podiums 9

Martin John Brundle est un ancien pilote automobile anglais, désormais commentateur TV, né le 1er juin 1959, à King's Lynn, Norfolk.

Sommaire

Biographie

Le casque de Martin Brundle

Les débuts

Martin Brundle se révèle en 1983 dans le championnat britannique de Formule 3, où il se montre le rival le plus acharné d'Ayrton Senna. Même si le titre de champion revient au pilote brésilien, Brundle parvient lui aussi à trouver un volant en Formule 1 dès l'année suivante, dans l'écurie Tyrrell. Dès sa première course, au Brésil, Brundle ramène les points de la cinquième place. Mais au volant de la seule monoplace du plateau à moteur atmosphérique, lui et son coéquipier Stefan Bellof comptent surtout sur les sinueux tracés urbains pour se mettre en évidence. Brundle y parvient à l'occasion du GP de Détroit au mois de juin, qu'il termine deuxième, sur les talons du vainqueur Nelson Piquet. Mais la joie est de courte durée pour le pilote britannique, puisque lors de l'épreuve suivante, à Dallas, il se brise les jambes après avoir heurté un muret de béton et doit déclarer forfait pour le reste de la saison. Pire, quelques jours plus tard, Brundle apprend que tous ses résultats du début de saison sont annulés, Tyrrell ayant été reconnu coupable de tricherie par la FIA. À l'issue de sa convalescence, Brundle retrouve sa place chez Tyrrell mais sans jamais parvenir à briller, faute d'un matériel à la hauteur. En 1987, Brundle quitte Tyrrell pour rejoindre l'écurie allemande Zakspeed, mais sans plus de succès.

Alternance F1/Endurance

Faute de volant intéressant en Formule 1, Brundle se tourne alors vers l'Endurance et le championnat du monde des Sport-Prototype. Dès sa première saison dans la discipline, Brundle remporte le titre mondial de la spécialité au volant d'une Jaguar, dans une équipe emmenée par Tom Walkinshaw. Preuve que la Formule 1 ne l'a pas totalement oublié, il dispute également le GP de Belgique au volant d'une Williams-Judd en remplacement de son compatriote Nigel Mansell, malade.

En 1989, Brundle retrouve la F1, chez Brabham. Mais malgré quelques coups d'éclat (notamment à Monaco), il en est souvent réduit à se battre en fond de grille. Il décide alors de retrouver les Protos en 1990, toujours chez Jaguar. Cette deuxième incursion dans le monde de l'Endurance est aussi fructueuse que la première, puisqu'il remporte les 24 heures du Mans. En 1991, Brundle effectue son deuxième come-back en Formule 1, toujours chez Brabham (avec son quasi-homonyme Mark Blundell comme équipier), mais à nouveau sans possibilité de se mettre en évidence.

Premiers podiums en F1

Martin Brundle sur Ligier au GP de Grande-Bretagne 1995

La carrière en Formule 1 de Brundle décolle enfin en 1992. Tom Walkinshaw, son ancien patron chez Jaguar, désormais en poste chez Benetton, le recrute pour remplacer Nelson Piquet aux côtés du jeune Michael Schumacher. Chez Benetton, Brundle affiche ses limites (il est nettement dominé en vitesse pure par Michael Schumacher, qu'il ne devancera pas une seule fois de l'année dans l'exercice des qualifications), mais démontre également une belle et précieuse constance en course. Malgré cette belle saison 1992, Brundle n'est pas conservé par Benetton. Longtemps pressenti pour aller épauler Alain Prost chez Williams (le volant ira finalement à Damon Hill), il signe dans l'écurie française Ligier, où il retrouve Mark Blundell. Auteur à nouveau d'une solide saison chez les Bleus, il est engagé en 1994 chez McLaren, avec la lourde tache de succéder à Ayrton Senna. Mais la faible fiabilité de sa monture gache la saison de Brundle, qui espérait enfin remporter sa première victoire en F1. Il décroche quand même un podium de prestige à Monaco. Il convient en outre de noter que tout au long de la saison, Brundle a peiné à soutenir la comparaison avec son véloce équipier finlandais Mika Häkkinen.

Non retenu par McLaren, Brundle revient chez Ligier en 1995, où la direction sportive est désormais occupée par Tom Walkinshaw. Mais en raison du contrat signé entre Ligier et le motoriste Mugen-Honda, Brundle doit partager son volant avec le pilote japonais Aguri Suzuki. Malgré cette saison tronquée (Brundle disputera 11 des 17 manches de la saison), il se montre souvent à son avantage, prenant régulièrement l'ascendant sur son équipier Olivier Panis. Au GP de Belgique, sous la pluie, il termine troisième et signe ce qui sera son dernier podium en F1. En 1996, Brundle signe chez Jordan. Après un début de saison très poussif, marqué notamment par un effroyable crash au départ du GP d'Australie (sa voiture, partie en tonneaux, étant littéralement coupée en deux), il réalise à nouveau quelques solides prestations, en faisant jeu égal sur la fin de saison avec l'espoir brésilien Rubens Barrichello.

Fin de carrière et reconversion

Sans volant à l'issue de la saison 1996, Brundle retourne en Endurance, avec l'espoir de décrocher une nouvelle victoire au Mans. Il n'y parviendra pas, malgré des volants aussi prestigieux que ceux de Toyota ou de Bentley.

A l'issue de sa dernière participation au Mans en 2001, il met un terme à sa carrière et se lance de le management, d'abord en négociant les contrats de David Coulthard, puis en montant en 2005 avec son ami et ancien coéquipier Mark Blundell la société 2MB Sports Management Ltd, qui gère notamment la carrière de Gary Paffett. Au début de l'année 2009, qui correspond au départ en retraite de Coulthard, Brundle abandonne ses activités de manager et cède à Blundell ses parts de 2MB pour se concentrer sur son activité de commentateur des Grands Prix sur la BBC (il officiait préalablement sur ITV) et sur la carrière de son fils Alex[1].

Record

Martin Brundle détient le record du plus grand nombre de GP disputés sans avoir jamais effectué le moindre tour en tête de la course.

Résultats en championnat du monde de Formule 1

Tableau synthétique des résultats de Martin Brundle en Championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Châssis Moteur Pneus GP disputés Points inscrits Classement
1984 Tyrrell Racing Organisation 012 Ford V8 Goodyear 7 0 Nc
1985 Tyrrell Racing Organisation 012
014
Ford V8
Renault V6 Turbo
Goodyear 15 0 Nc.
1986 Data General Team Tyrrell 014
015
Renault V6 Turbo Goodyear 16 8 11e
1987 West Zakspeed Racing 861
871
Zakspeed L4 Turbo Goodyear 16 2 18e
1988 Canon Williams Team FW12 Judd V8 Goodyear 1 0 Nc
1989 Motor Racing Developments BT58 Judd V8 Pirelli 14 4 16e
1991 Motor Racing Developments ltd BT59Y
BT60Y
Yamaha V12 Pirelli 14 2 15e
1992 Camel Benetton Ford B191B
B192
Ford V8 Goodyear 16 38 6e
1993 Ligier Gitanes Blondes JS39 Renault V10 Goodyear 16 13 7e
1994 Marlboro McLaren Peugeot MP4-9 Peugeot V10 Goodyear 16 16 7e
1995 Ligier Gitanes Blondes JS41 Mugen-Honda V10 Goodyear 11 7 13e
1996 B&H Total Jordan Peugeot 196 Peugeot V10 Goodyear 16 8 11e

Résultats aux 24 Heures du Mans

Tableau synthétique des résultats de Martin Brundle aux 24 Heures du Mans
Année Équipe Voiture Équipiers Résultat
1987 Drapeau du Royaume-Uni Silk Cut Jaguar
Drapeau du Royaume-Uni Tom Walkinshaw Racing
Jaguar XJR-8 Drapeau de l'Allemagne Armin Hahne
Drapeau du Danemark John Nielsen
Abandon
1988 Drapeau du Royaume-Uni Silk Cut Jaguar
Drapeau du Royaume-Uni Tom Walkinshaw Racing
Jaguar XJR-9 Drapeau du Danemark John Nielsen Abandon
1990 Drapeau du Royaume-Uni Silk Cut Jaguar
Drapeau du Royaume-Uni Tom Walkinshaw Racing
Jaguar XJR-12 Drapeau des États-Unis Price Cobb
Drapeau du Danemark John Nielsen
Vainqueur
1997 Drapeau du Japon Nissan Motorsport
Drapeau du Royaume-Uni TWR
Nissan R390 GT1 Drapeau de l'Allemagne Jörg Müller
Drapeau de l'Afrique du Sud Wayne Taylor
Abandon
1998 Drapeau du Japon Toyota Motorsports
Drapeau de l'Allemagne Toyota Team Europe
Toyota GT-One Drapeau de la France Emmanuel Collard
Drapeau de la France Eric Hélary
Abandon
1999 Drapeau du Japon Toyota Motorsports
Drapeau de l'Allemagne Toyota Team Europe
Toyota GT-One Drapeau de la France Emmanuel Collard
Drapeau de l'Italie Vincenzo Sospiri
Abandon
2001 Drapeau du Royaume-Uni Team Bentley Bentley EXP Speed 8 Drapeau de la France Stéphane Ortelli
Drapeau du Royaume-Uni Guy Smith
Abandon

Palmarès

Notes et références

  1. (en) Brundle to step back from 2MB role autosport.com, 7 janvier 2009
Précédé par Martin Brundle Suivi par
Raul Boesel
Champion du monde d'endurance
1988
Jean-Louis Schlesser
Jochen Mass
Manuel Reuter
Stanley Dickens
Vainqueur des 24 Heures du Mans
Avec John Nielsen et Price Cobb
1990
Volker Weidler
Johnny Herbert
Bertrand Gachot



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Martin Brundle de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Martin Brundle — Automobil /Formel 1 Weltmeisterschaft Nation: Vereinigtes Konigreich …   Deutsch Wikipedia

  • Martin Brundle — (nacido el 1 de junio de 1959) es un piloto de Formula 1 ya retirado. Se le conoce principalmente porque fue uno de los principales rivales de Ayrton Senna en la fórmula tres británica …   Enciclopedia Universal

  • Martin Brundle — This article is about the racing driver. For the fictional lead character in the film The Fly II, see Martin Brundle (The Fly). Martin Brundle Brundle in 2004 Born 1 June 1959 (1959 06 01) …   Wikipedia

  • Martin Brundle — Este artículo o sección sobre Deporte necesita ser wikificado con un formato acorde a las convenciones de estilo. Por favor, edítalo para que las cumpla. Mientras tanto, no elimines este aviso puesto el 6 de octubre de 2009. También puedes ayudar …   Wikipedia Español

  • Martin Brundle (The Fly) — Infobox character name = Martin Brundle caption = Eric Stoltz as Martin Brundle first = The Fly II species = Former Human/Insect Hybrid Current Human gender = Male born = 1987 death = occupation = Molecular physicist relatives = Seth Brundle… …   Wikipedia

  • Brundle — ist der Familienname von Alex Brundle (* 1990), britischer Rennfahrer Martin Brundle (* 1959), britischer Rennfahrer Diese Seite ist eine Begriffsklärung zur Unterscheidung mehrerer mit demselben Wort bezeichneter Begriffe …   Deutsch Wikipedia

  • Martin (name) — Martin may either be a surname or given name. Martin Gender Male Origin Word/Name English, Latin Meaning Settlement by a lake English, Of Mars, Warlike Latin …   Wikipedia

  • Seth Brundle — Infobox character name = Seth Brundle caption = Jeff Goldblum as Dr. Seth Brundle first = The Fly last = The Fly II (in archival videotape footage) species = Human (pre teleportation) Human/Insect Hybrid (post teleportation) gender = Male height …   Wikipedia

  • Alex Brundle — (* 7. August 1990 in King’s Lynn) ist ein britischer Rennfahrer. Er tritt 2011 in der Formel 2 an. Sein Vater ist der ehemalige Formel 1 Fahrer Martin Brundle. Inhaltsverzeichnis 1 Karriere 2 Karrierestationen …   Deutsch Wikipedia

  • Alex Brundle — est un pilote automobile anglais, né le 7 août 1990, fils de l ancien pilote de Formule 1 Martin Brundle. Carrière 2007 : Formule Palmer Audi, 11e 2008 : Formule Palmer Audi, 6e 2009 : Formule 2, 19e 2010 : Championnat de… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.