Maussane-Les-Alpilles


Maussane-Les-Alpilles

Maussane-les-Alpilles

Maussane-les-Alpilles

Rue de Maussane-les-Alpilles
Rue de Maussane-les-Alpilles

Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Bouches-du-Rhône
Arrondissement arrondissement d'Arles
Canton canton de Saint-Rémy-de-Provence
Code Insee abr. 13058
Code postal 13520
Maire
Mandat en cours
Jack Sautel
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes de la Vallée des Baux
Site internet www.maussanelesalpilles.fr
Démographie
Population 2 153 hab. (2006)
Densité 68 hab./km²
Gentilé Maussanais
Géographie
Coordonnées 43° 43′ 18″ Nord
       4° 48′ 15″ Est
/ 43.7216666667, 4.80416666667
Altitudes mini. 0 m — maxi. 342 m
Superficie 31,59 km²

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Maussane-les-Alpilles est une commune française, située dans le département des Bouches-du-Rhône et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Ses habitants sont les Maussanais.

Sommaire

Géographie

La commune de Maussane-les-Alpilles se situe sur le versant sud du massif des Alpilles. Son territoire est délimité au nord par les rochers d'Entreconque et la crête des Grands Calans et au sud par le bourrelet nord de la Crau. Au centre, une chaîne de faible altitude, la Pène, constitue un étroit sillon rocheux le traversant. Son terroir est séparé de celui de Mouriès par le gaudre (« ruisseau ») de Malaga.

Situation

Maussane se situe à deux kilomètres au sud des Baux-de-Provence et à deux kilomètres à l'est de Paradou. Les principales agglomérations voisines sont Saint-Martin-de-Crau (11 600 habitants) au sud (9 kilomètres), Saint-Rémy-de-Provence (10 200 habitants) au nord (8 kilomètres) et Arles (52 600 habitants) au sud-ouest (16 kilomètres).

Voies de communication et transports

Géologie

Le sol de Maussane est né durant l'ère secondaire. La mer est à l'origine de la présence de calcaire blanc caractéristique de l'ensemble du massif des Alpilles[1]. L'érosion provoquée par la pluie et le vent est à l'origine des rochers escarpés que l'on peut observer sur la partie nord du territoire de Maussane, au quartier d'Entreconque.

Maussane a profité de la présence de bois abondant, mais aussi d'argile et d'eau pour permettre l'installation primitive de populations humaines. Ces conditions ont fait du sol maussanais une terre fertile propice aux cultures.

Hydrographie

Climat

Le climat à Maussane, comme dans les Alpilles, est considéré comme méditerranéen. Les hivers y sont doux et secs et les étés chauds et secs. La température moyenne maximale est observée en juillet et août (+29°C), la température moyenne minimale en décembre et janvier (+3°C)[2]. Le mois le plus pluvieux est janvier avec 7 jours de pluie en moyenne, contre 2 jours en juillet[2].

Le mistral y souffle violemment du nord, particulièrement en hiver et au printemps, quoique Maussane bénéficie d'un rempart naturel, s'abritant au pied des Alpilles.

Climat de la région de Salon-de-Provence 1960-1991
mois jan. fév. mar. avr. mai jui. jui. aoû. sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 1,1 2,1 3,9 6,6 9,9 13,6 16,2 15,7 13,2 9,5 4,9 1,9 8,2
Température moyenne (°C) 5,7 7 9,2 12 15,7 19,5 22,5 21,9 19 14,8 9,5 6,3 13,6
Température maximale moyenne (°C) 10,3 11,8 14,5 17,5 21,6 25,5 28,8 28,1 24,8 20,1 14,1 10,8 19
Humidité relative (%) 75 73 68 67 67 65 61 64 72 76 77 77 70
Source : Infoclimat [3]

Flore et faune

Faune

Rapaces

De nombreuses espèces animales nichent dans les Alpilles et peuvent aléatoirement être observées sur le territoire de la commune de Maussane. La plus réputée est l'aigle de Bonelli, espèce protégée, comme le vautour percnoptère, le faucon crécerellette et le hibou grand-duc[1].

Reptiles

Les rochers arides abritent une espèce de lézard emblématique des Alpilles, le lézard ocellé, qui peut atteindre jusqu'à 70 centimètres de longueurs, animal lui aussi considéré comme menacé et protégé[1] et dont le nombre a considérablement diminué ces dernières années.

De nombreuses couleuvres nichent dans les rochers des Alpilles. La vipère est inconnue à Maussane. On se trouve exclusivement en présence de couleuvres à échelons, de couleuvres de Montpellier, de coronelles girondines et de couleuvres à collier.

Espèces chassées

Le territoire de Maussane, et notamment ses vallons, compte de nombreux mammifères. Le sanglier y abonde, sa population est en progression. Inversement, le nombre de lièvres et de lapins tend à décroître. La raison semble en être l'épidémie de myxomatose de 1953 qui a causé des ravages dans la population et, depuis la fin du XXe siècle, le VHD viral qui provoque la diminution de l'espèce. La raréfaction des rongeurs pourrait poser problème à terme pour la survie des espèces de rapaces qui s'en nourrissent.

Autres espèces animales

On ne peut évoquer la faune de Maussane sans citer des espèces telles que le renard, le blaireau, la fouine, ou encore le campagnol ou la musaraigne. Quantité de chauves-souris y nichent.

Flore

La flore maussanaise est, pour l'essentiel, xérique et méditerranéene. Le botaniste Bernard Girerd y a dénombré 800 espèces végétales en 1992[4]. Hormis l'olivier, caractéristique du paysage maussanais, on note la présence de micocouliers, de chênes kermès de petite taille, d'amélanchiers. Des espèces végétales protégées, comme la nivéole d’été (Leucojum aestivum) ou l'hélianthème à feuilles de Marum (Helianthemum lavandulaefolium), s'y rencontrent au fond des vallons.

Toponymie

La forme la plus ancienne du nom remonte à 1069, sous la forme de villa Mamusciana[5]. Le nom moderne « Maussane » dérive, semble-t-il, du provençal mausano (« malsaine »), en référence aux marais qui s'étendaient sur le territoire de la commune jusqu'aux années 1820.

Histoire

Préhistoire

Antiquité

Moyen Âge

Ancien régime

Maussane a été érigée paroisse par distraction des Baux-de-Provence en 1764.

Révolution

Maussane a connu une ère révolutionnaire très violente. Des troupes armées favorables à la Révolution sèment la terreur et assassinent bourgeois et suspects. En mars 1793, le maire des Baux-de-Provence est assassiné. En représailles, cinq suspects sont sommairement pendus au quartier de l'Escampadou, à Maussane[6].

Ère moderne

Au XIXe siècle, la commune subit plusieurs épidémies, dont une de choléra en 1865 qui provoque la mort de sept personnes. La contamination provient de deux marchands ambulants venus de Marseille[7].

Héraldique

Armes de Maussane-les-Alpilles

Les armes peuvent se blasonner ainsi :

Parti de gueules et de sable avec une étoile à 16 rais d'or

Politique et administration

Tendances politiques

Administration municipale

Voici ci-dessous le partage des sièges au sein du Conseil municipal de Maussane :

Groupe Président Effectif Statut
UMP ... 0 majorité
SE ... 0 opposition

Liste des maires

Liste de l'ensemble des maires qui se sont succédé à la mairie de Maussane :

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
... ... ... ... ...
... ... ... ... ...
... ... ... ... ...
... ... ... ... ...
... ... ... ... ...
... mars 1989 Albert Pfister ... ...
mars 1989 → en cours Jack Sautel ... Gérant des Etablissements Jack SAUTEL


Instances judiciaires et administratives

Jumelage

Italie ItalieMontopoli in Val d'Arno. Ce jumelage favorise notamment la venue d'artistes italiens dans des concerts organisés à Maussane.

Population et société

Démographie

Évolution de la population

Évolution démographique
(Source : Cassini[8])
1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1435 1372 1495 1402 1417 1402 1446 1545 1657 1742 1773 1625 1567 1541 1392 1383 1372


Évolution démographique
(Source : INSEE[9])
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982 1990 1999
1426 1307 1356 1286 1236 1171 1111 1150 1153 1212 1251 1352 1514 1886 1968

Pyramide des âges

La pyramide présentée ci-dessous a été constituée à partir des données du recensement de 2006 traité par l'INSEE[10].

Pyramide des âges en 2006 en nombre d'individus.
Hommes Classe d'âge Femmes
100 à plus  4
95 à 99  7
10  90 à 94  23
85 à 89  28
40  80 à 84  63
54  75 à 79  73
46  70 à 74  44
50  65 à 69  61
64  60 à 64  51
87  55 à 59  106
96  50 à 54  98
74  45 à 49  77
75  40 à 44  67
52  35 à 39  73
50  30 à 34  70
36  25 à 29  42
50  20 à 24  34
61  15 à 19  52
63  10 à 14  63
52  5 à 9  41
52  0 à 5  55

Éducation

L'école primaire Charles-Piquet se situe sur l'avenue des Écoles, à Maussane. Il n'existe pas d'autres écoles sur la commune. Les élèves de collège ou de lycée vont étudier sur les communes de Saint-Martin-de-Crau ou Arles.

Sports

Maussane compte plusieurs associations sportives, dont l'ESVB (Entente Sportive de la Vallée des Baux) qui abrite une école de football. D'autres associations, comme un club de judo ou de pêche, y sont aussi représentées[11].

Santé

Personnalités liées à la commune

  • Michel Auguste Moutonnet (Les Baux-de-Provence, 1764–Maussane-les-Alpilles, 1838). Maire de Maussane de 1815 à 1821, il est l'auteur d'une messe interprétée jusqu'au aujourd'hui chaque soir de Noël dans l'église des Baux : Dialogue de l'ange et du berger. Il était dans le civil officier de santé et barbier[12].
  • Emma Teissier (Maussane-les-Alpilles, 1867Salon-de-Provence, 1944). Surnommée « Fortunette » par Frédéric Mistral, la jeune femme, d'une grande beauté, a été plusieurs années la muse du mouvement du Félibrige. Chanteuse de cabaret au Brésil dans les années 1900, elle revient à Maussane vivre ses dernières années[13].

Économie

Revenus de la population et fiscalité

Emploi

Entreprises de l'agglomération

Commerce

Culture et patrimoine

Patrimoine naturel

Maussane s'étend sur le piémont sud du massif des Alpilles, comme une porte d'entrée sur la plaine aride de la Crau. Le milieu naturel, composé de pelouses sèches et de collines tourmentées, attire de nombreux randonneurs chaque année.

Patrimoine religieux

L'église Sainte-Croix

L'église Sainte-Croix.

L'église Sainte-Croix a été consacrée en 1754 par la générosité du seigneur de Maussane, Joseph Laugier de Monblan (1708-1775). La place de l'église porte aujourd'hui le nom de son mécène. L'église doit son nom aux morceaux de la Croix du Christ qu'elle est censée abriter. L'architecte du bâtiment fut Joseph-Abel Mottard, d'Avignon et les maîtres maçons qui y travaillèrent, comme Antoine Damour, élève de Jean-Baptiste Franque, venaient de Tarascon. Le presbytère est aujourd'hui classé monument historique en 1997[14]. Le maître-autel et les boiseries datent du XIXe siècle.

Son plan rectangulaire se compose d'une nef à quatre travées. Les voûtes d'arêtes présentent de nombreuses similitudes avec celles de la cathédrale de Viviers (1738).

Imposant maître-autel en marbre (1847).

Chaire en pierre de taille.

Oratoires

  • Maussane abrite trois oratoires dédiés chacun à un saint : saint Marc, saint Roch et saint Éloi[15]. L'oratoire de Saint-Roch, dans le village, a été érigé pour rendre hommage à la protection du saint lors de la Peste de 1720-1721. L'oratoire de Saint-Marc est protégé au titre des monuments historiques.

Cimetière

Le cimetière primitif de Maussane était accolé à l'église Sainte-Croix. Avec l'aménagement de la place de l'église (aujourd'hui place Laugier-de-Monblan), il a été repoussé au nord-est du village, à son emplacement actuel (1858).

Autre patrimoine immobilier

Depuis janvier 2007, Maussane compte, au quartier de la Terre-du-Fabre, une salle polyvalente de 2000 m2, l'Agora, construite par l'architecte Daniel Fanzutti. D'aspect moderne, le bâtiment s'ordonne autour d'un patio bordé d'un auvent. Situé sur un terrain planté de cyprès et d'oliviers, la salle a reçu une mention spéciale au grand prix de la construction publique et collective de 2008[16].

Elle permet aujourd'hui d'accueillir des manifestations diverses, comme des spectacles, des expositions ou des réunions d'associations, grâce à ses 500 places assises et ses 700 places debout[17].

Cultures et traditions

Fête de la Saint-Éloi

Tous les ans, Maussane, comme cinq autres villages de Alpilles (Saint-Rémy-de-Provence, Mollégès, Saint-Étienne-du-Grès, Aureille et Sénas), organise une fête en l'honneur de saint Éloi[18],[19], patron des agriculteurs. À cette occasion, une charrette ramée (carreto ramado) est promenée à travers les rues du village. Le curé de la paroisse bénit ânes, mulets et chevaux. La fête est souvent l'occasion de voir paraître la reine d'Arles.

Annexes

Bibliographie

  • Les Alpilles. Encyclopédie d'une montagne provençale, divers auteurs, éd. Les Alpes de Lumière, Forcalquier, 2009, (ISBN 978-2906162976).
  • « Les Alpilles et la Montagnette », Carte archéologique de la Gaule, t. 13/2, 1999, p. 203-207, (ISBN 978-2877540599).

Liens

Notes et références

  1. a , b  et c La patrimoine naturel des Alpilles, parc-alpilles.fr.
  2. a  et b Climat à Maussane-les-Alpilles, holidaycheck.fr.
  3. Infoclimat
  4. « La flore des Alpilles », in Les Alpilles, encyclopédie d'une montagne provençale, B. Girerd, éd. Les Alpes de Lumière, Forcalquier, 2009, p. 52.
  5. « Les Alpilles et la Montagnette », Carte archéologique de la Gaule, t. 13/2, 1999, p. 203-207, (ISBN 978-2877540599).
  6. Les cinq pendus de l'Escampadou.
  7. « Comment le choléra est entré à Maussane en 1865 », geneprovence.com.
  8. Maussane-les-Alpilles sur le site Cassini.
  9. Maussane-les-Alpilles sur le site de l'INSEE
  10. Recensement 2006 Maussane-les-Alpilles, INSEE.
  11. Associations de Maussane, maussane.com
  12. Maussane-les-Alpilles, coll. « Le Temps retrouvé », F. Laffé, M. Simian-Gonfond, M. Bonnet, éd. Équinoxe, 1991.
  13. « Emma Teissier (1867-1944, la belle Fortunette des Baux) », généprovence.com.
  14. Base Mérimée
  15. « Patrimoine historique », maussane.com.
  16. « L'architecture », in Les Alpilles, encyclopédie d'une montagne provençale, Guy Barruol, éd. Les Alpes de Lumière, Forcalquier, 2009.
  17. Agora Alpilles, site de la mairie.
  18. « La Carreto ramado passe à Maussane », Fédération française de la course camarguaise.
  19. Société Saint-Éloi de Maussane, blog de l'association.


  • Portail des Bouches-du-Rhône Portail des Bouches-du-Rhône
  • Portail des communes de France Portail des communes de France
Ce document provient de « Maussane-les-Alpilles ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Maussane-Les-Alpilles de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Maussane-les-alpilles — Rue de Maussane les Alpilles Détail …   Wikipédia en Français

  • Maussane les Alpilles — Rue de Maussane les Alpilles Détail …   Wikipédia en Français

  • Maussane-les-Alpilles — Maussane les Alpilles …   Deutsch Wikipedia

  • Maussane-les-Alpilles — Maussane les Alpilles …   Wikipedia

  • Maussane-les-Alpilles — Escudo …   Wikipedia Español

  • Maussane-les-Alpilles — 43° 43′ 18″ N 4° 48′ 15″ E / 43.7216666667, 4.80416666667 …   Wikipédia en Français

  • Maussane-les-Alpilles — Original name in latin Maussane les Alpilles Name in other language Maussana deis Aupilhas, Maussane, Maussanne, Mossan lez Al pij, mo sang lai a er pi lai, Моссан лез Альпій State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 43.72236 latitude 4 …   Cities with a population over 1000 database

  • Best Western Aurelia Hotel Maussane-Les-Alpilles (Saint Remy de Provence) — Best Western Aurelia Hotel Maussane Les Alpilles country: France, city: Saint Remy de Provence (Maussane les Alpilles) Best Western Aurelia Hotel Maussane Les Alpilles The Best Western Aurelia is located in the heart of Maussane Les Alpilles,… …   International hotels

  • Relais du Silence Val Baussenc Hotel Maussane-les-Alpilles (Les Baux-de-Provence) — Relais du Silence Val Baussenc Hotel Maussane les Alpilles country: France, city: Les Baux de Provence (Maussane les Alpilles) Relais du Silence Val Baussenc Hotel Maussane les Alpilles Situated deep in the heart of Provence, the Relais du… …   International hotels

  • Holiday home Mas Des Pradons Maussane les Alpilles — (Моссан лез Альпий,Франция) Категория отеля: 2 звездочный отель …   Каталог отелей


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.