Meknes


Meknes

Meknès

Meknès
Meknès
Administration
Pays Maroc Maroc
Région Meknès-Tafilalet
Province Province de Meknès
Code postal 50000
Maire Ahmed Hilal (PAM) (2009)
Géographie
Latitude 33° 53′ 42″ Nord
       5° 33′ 17″ Ouest
/ 33.895, -5.554722
Longitude
Altitude 560 m
Superficie 9 400 ha = 94 km²
Démographie
Population 576 152 hab. (2008[1])
Localisation
Localisation de Meknès
Medersa Bou Inania de Meknès

Meknès, (arabe : مكناس Maknâs, Marocain : M'knâs,tamazight : ⵎⴽⵏⴰⵙ, hébreu : מקנס, מקנאס) est une ville du Maroc qui tire son nom du berbère Meknassa du nom de la tribu fondatrice de la ville. Elle est le chef-lieu de la région administrative de Meknès-Tafilalet, au centre du pays. La ville est située à 120 km à l'est de Rabat et à 60 km à l'ouest de Fès. C'est l'une des quatre villes impériales du Maroc. Elle fut la capitale du Maroc durant le règne de Moulay Ismaïl (1672-1727).

Sommaire

Étymologie du nom Meknès

La ville de Meknès tire son nom de la tribu amazight Meknassa. Les membres de cette tribu sont appelés les Imknassen au pluriel, Ameknas au singulier. Ameknas signifie en tamazight le guerrier ou le combattant. D'ailleurs les activistes amazighes l'appellent plutôt Ameknas, appellation utilisée dans les communiqués du MCA (Mouvement culturel amazigh)[2].

Géographie et démographie

Meknès est située à une altitude de 500 m environ, sur le plateau de Saïs, entre le Moyen-Atlas au sud et les collines pré-rifaines au nord. La ville est traversée par oued Boufekrane, qui sépare la médina (ville ancienne) de la ville nouvelle (dite "Hamria").

La population de la ville de Meknès est estimée actuellement à 950 000 habitants (avec agglomération), la banlieue Est de Meknès (Toulal) compte une population de 100 000 habitants. Cette population qui travaille la plupart sur Meknès fait la navette quotidienne avec Hamria, qui abrite la quasi totalité des administrations de la région Meknès-Tafilalet, grâce à la nouvelle société de transport urbain Citybus qui a débuté son service le 18 novembre 2005, Meknès ayant été privée pendant 2 ans de transport en commun suite à la faillite de la RATUM. Ils sont également desservis par les grands taxis qui circulent sur la zone urbaine de Meknès, contrairement aux autres grandes métropoles marocaines où les taxis sont extra-urbains (à part Casablanca). La zone rurale est liée a la ville par le réseau de transport octroyé a Citybus dans un périmètre de 40 km autour de Meknès. Le transport mixte et les taxis ruraux permettent également de relier Meknès à la zone rurale.

Meknès est la 4e ville impériale du Maroc. La médina de Meknès est classée depuis 1996 Patrimoine mondial de l'UNESCO et connait depuis lors diverses opérations de restauration des sites (murailles, portes, ruelles, places publiques...). Elle est maintenant digne des plus grandes villes méditerranéennes et arabes de par sa diversité culturelle. La fameuse place Lehdim a connu en 2007 2 opérations de restauration et rénovation et une autre rénovation en cours de réalisation.

Population

Étang de l'Aguedal

Meknès compte plus de 570.000 habitants ,c'est une ville où la population est majoritairement jeune ce qui fait que la création artistique (notamment la musique) y a une place importante. La langue officielle est l’arabe, mais la majorité de la population de Meknès, des villages et villes avoisinants est d'origine berbère (majoritairement de l'Atlas, avec une minorité importante de Rifains), qui pratiquent notamment l'agriculture, l'élevage et le commerce.

Les secteurs du tourisme, de l'artisanat et du commerce sont le noyau de l'économie locale et connaissent depuis quelques mois un véritable décollage et la mise a niveau des différents sites touristiques de la médina de Meknès y est pour beaucoup

La ville accueille chaque année le Salon international de l'agriculture[1] sur le site historique Hri Swani près du bassin Sahrij Swani qui lui assure un revenu annuel très bas pour l'économie de la capitale ismaïlienne et contribue à la mise à niveau de la Médina, la ville nouvelle attend un important projet de réaménagement urbain axé sur la vallée de Wislan séparant les deux rives de la ville, mais sa proximité de Fès la rend pour la majorité des touristes une ville de passage, et c'est le rôle du CRI régional de rendre à Meknès sa vraie valeur touristique et patrimoniale.

Climat

La ville de Meknès est un sous étage méditerranéen, subissant les influences continentales pendant les saisons d’été et d’hiver. Cependant la diversité géographique de la région fait que chacune de ses zones naturelles présente des nuances climatiques particulières.

Le régime thermique de Meknès est marqué par l’éloignement des côtes, d’où une importante amplitude thermique extrême atteignant 25,4 °C. La température du mois le plus chaud varie entre 18 °C et 36 °C, et celle du mois le plus froid varie entre 0 °C et 7 °C.

Généralement, les températures varient de la manière suivante :

  • De janvier en avril : La hausse mensuelle de la température est progressive et régulière. Elle est de l’ordre de 1 à 2 °C/mois.
  • D’avril en août : Une hausse mensuelle est de l’ordre de 3 à 5 °C.

La température maximale moyenne mensuelle est atteinte au mois août, soit 35,6 °C.

  • D’août à décembre : une baisse de l’ordre de 2 à 5 °C par mois. La répartition des pluies au cours de l’année se caractérise par de fortes pluies en automne, une très légère baisse en hiver avec un maximum relatif au début du printemps.
  • L’été étant généralement sec. La période de pluie la plus importante s’étale d’octobre en mai, avec 9 à 14 jours de pluie par mois.
  • La moyenne annuelle de pluie est estimée 84 jours.
  • La pluviométrie moyenne dans la banlieue de Meknès atteint 576 mm/an.

Source : La monographie de la DPA de Meknès

Histoire

L'histoire de Meknès semble remonter à la création d'une bourgade rurale non fortifiée au VIIIe siècle. L'installation au IXe siècle d'une tribu berbère, les Meknassa, qui établissent leur campement au nord de l'oued Boufekrane, donne son nom à la ville.

Les Almoravides en font un site militaire au XIe siècle. Les Almohades détruisirent la cité, coupable de résistance, pour en construire une plus grande et plus charmante avec des mosquées et puissantes fortifications. Lorsqu'ils s'en emparèrent, les Mérinides construisirent des médersas, des casbahs et des mosquées au début du XIVe siècle. Sous les Wattassides, elle constituait une ville prospère.

Au XVIIIe siècle, Meknès est devenue la capitale administrative du Maroc, sous le règne du sultan alaouite Moulay Ismaïl, qui a fait la gloire de la ville grâce à l'argent tiré de la revente des marins chrétiens capturés sur mer et gardés dans l'immense prison souterraine que l'on peut encore visiter aujourd'hui sous la médina de Meknès. Il a ainsi construit des édifices, des jardins, des portes monumentales, des remparts; de gigantesques murailles d'une longueur qui dépassent les 40 kilomètres, et de nombreuses mosquées ayant de beaux minarets. Pour cette raison, la ville de Meknès est appelée : "La ville aux cent minarets". Pendant la présence française au Maroc (1912-1956), Meknès portait d'autres surnoms tels "le Versailles du Maroc", ou "le petit Paris" soulignant la beauté de la ville.

Monuments et centres d'intérêt

Sites touristiques à caractère religieux

  • Mausolée Moulay Ismaïl : édifié par Ahmed Eddahbi, ouvert aux non musulmans. Abrite le tombeau de Moulay Ismaïl.
  • Mosquée Néjjarine : mosquée du Xe siècle. Elle est située au centre de la médina.
  • La grande mosquée : fondée au XIe siècle par les Almoravides. Elle compte 11 portes et 143 arcades.
  • Mosquée Jamaï Roua : construite en 1790 par Sidi Mohamed ben Abdellah.
  • Mausolée Cheikh El kamel : édifié par Sidi Mohamed ben Abdellah, Il abrite le tombeau d’El hadi Benaïssa, fondateur de la confrérie "Aïssaoua"

Musées et Medersas

  • Musée Dar Jamaï : lieu qui témoigne la haute bourgeoisie marocaine. À la fin du XIXe siècle. ll est aménagé en musée d’arts marocains et ethnographiques depuis 1926.
  • Medersa Bouanania : institut de théologie, fondée par le sultan Abou Hassan Marini (1331 – 1351). Elle comporte un patio et un étage contenant 26 chambres de tolbas (étudiants)
  • Medersa Filalia  : édifice historique à caractère éducatif et religieux. Édifié en 1789 par Moulay Ismaïl.
  • Musée de la poterie rifaine

Monuments historiques

Écuries royales
  • Koubat Al Khayatine (salle des ambassadeurs) : pavillon au sein duquel le sultan Moulay Ismaïl recevait les ambassadeurs et les émissaires étrangers.
  • Bab Lakhmis : grande porte richement décorée du XVIIe siècle.
  • Bab Berdaïne : porte majestueuse édifiée par Moulay Ismaïl au XVIIe siècle.
  • Dar El Beida : palais Alaouite du XIXème siècle construit par le sultan Sidi Mohamed Ben Abdellah. Aujourd'hui, il abrite l'Académie Royale Militaire.
  • Fandouk El Hanna : complexe culturel. Propriété des Habous.
  • Ksar Mansour : palais et grenier. Domaine public.
  • Le Haras : créé en 1914 en tant qu’établissement de remonte militaire. En 1947, il devient un centre d’élevage chevalin.
  • Grenier et écuries : gigantesque ensemble architectural édifié par Moulay Ismaïl. Il est réservé au stockage des vivres.
  • Bassin Agdal : grand bassin d’accumulation d’eau de 319m de long et 149m de large. Sa profondeur dépasse les 2m. Il est édifié par Moulay Ismaïl pour irriguer les jardins de Meknès et constitue une réserve d’eau pour la médina.
  • Prison de Cara : la prison (silo souterrain) porte le nom de Cara, architecte et prisonnier portugais.

Les monuments historiques les plus célèbres

Palais Dar El Makhzen
  • Le palais Dar El Makhzen : situé dans la commune urbaine El Mechouar Stinia. Il est longé par un couloir de 2 km formé de deux impressionnantes murailles. C’était le palais officiel de Moulay Ismaïl.
  • Bab Mansour : est l’une des plus belles œuvres de Moulay Ismaïl. Achevée en 1732. Les proportions de cette porte sont majestueuses. Par son arche, vous arrivez aux somptueuses constructions de la ville impériale. La porte Bab Mansour est la plus imposante du Maroc voire de l’Afrique du Nord.
  • Jardin Lahboul : situé en Médina dans la commune urbaine Al Ismaïlia. Il contient un zoo et un théâtre en plein air. Le jardin pourrait être exploité en matière d’animation et de loisir.
  • Golf royal : fait partie de la commune urbaine El Mechouar Stinia. Il est aménagé en parcours de Golf en 1971. Il est situé dans l’enceinte des murailles de Moulay Ismaïl… Il comprend neuf (9) trous. Il est supposé être l’unique golf au monde qui se ferme à clé. Le sport peut être pratiqué en nocturne.

Source d’information : La monographie touristique de "Meknès Tafilalet" (DRTM/2001)

À proximité de la ville se trouvent les ruines de Volubilis, principale cité de l'ouest de la province romaine de Maurétanie Tingitane.

Cinémas

  • Cinéma Caméra, à Hamria
  • Cinéma ABC, à Hamria
  • Cinéma Dawliz, à Hamria
  • Cinéma Rif, à Mellah
  • Cinéma Atlas, à Rwamzine
  • Cinéma Apolo, à Rwamzine

Les principaux quartiers de la ville

Carte de la médina de Meknès
Porte Bab el-Khemis
  • Agdal
  • Bassatine
  • Belle Vue (1, 2 et 3)
  • Berrima
  • Bni-Mhmmed
  • Borj Meshqoq
  • Borj Moulay Omar (les anciens combattants)
  • Diour Salam
  • Elkasba
  • Ennasre
  • Hamria
  • Hay Salam
  • Kamilia
  • La-Hacienda
  • la Medina
  • Marjane
  • Mansour
  • Mellah
  • Place d'Armes
  • Plaisance
  • Riad
  • Roua
  • Rouamzine
  • Sbata
  • Sidi Baba
  • Touargua
  • Toulal
  • Wjeh Arouss
  • wislane
  • Zerhounia
  • Zehoua
  • Zitoune
  • Zwitina
  • lahdim

Les communes de l'agglomération de Meknes[3]

Meknès Al Ismaïlia

  • Aïn Jemâa
  • Aïn Karma
  • Aïn Orma
  • Aït Ouallal
  • Al Ismaïlia
  • Al Machouar Stinia
  • Dar Oum Soltane
  • Maknassat Azzaytoun
  • Oued Rommane
  • Toulal

Meknès El Menzeh

  • Boufakrane
  • Charqaoua
  • Dkhissa
  • Hamrya
  • Karmet Ben Salem
  • M'haya
  • Majjate
  • Mergassiyine
  • Moulay Idriss Zerhoun
  • N'zalat Bni Amar
  • Oualili (Volubilis)
  • Oued Jdida
  • Ouislane
  • Sidi Abdellah el Khayat
  • Sidi Slimane Moul Al Kifane

Éducation

Écoles et établissements d'enseignement supérieur

La ville de Meknès abrite plusieurs écoles et établissements d'enseignement supérieur :

  • Université Moulay-Ismaïl
    • Faculté des sciences (quartier Zitoune)
    • Faculté des lettres et sciences humaines (quartier Zitoune)
    • Faculté des sciences juridiques économiques et sociales (quartier Toulal)
  • L’École nationale supérieure d'arts et métiers (ENSAM), quartier Marjane
  • École supérieur de technologie de Meknès (ESTM), quartier Marjane
  • École nationale d´agriculture de Meknès
  • Académie Royale Militaire
  • Institut de formation des techniciens en architecture et urbanisme (IFTAU).
  • Institut des techniciens spécialisés en génie rural et topographie
  • Classes préparatoires aux grandes écoles d'ingénierie au lycée Omar Ibnou Al Khattab
  • Lycée Moulay-Ismaïl (1er lycée public du Maroc en capacité de place)

Jumelages

En visite à Meknès du 9 au 12 décembre 2006 à la tête d'une importante délégation de la Mairie de Nîmes, M. Fournier a rappelé que l'accord de jumelage, signé en 2005 entre les deux agglomérations, est sur la bonne voie, faisant état de la mise en place d'un ensemble de programmes de partenariat dans les secteurs de l'agriculture.

Mettant en avant la beauté architecturale de la cité ismaïlienne, le maire de Nîmes a salué les efforts déployés pour l'aménagement des espaces verts, la restauration et la restructuration des bâtisses et des monuments historiques.

Il a, de même, mis l'accent sur l'importance du patrimoine historique de Nîmes et de Meknès et des projets en cours de réalisation entre les deux parties, notamment celui relatif à l'informatisation de l'administration communale locale, préconisant la consolidation de la coopération avec la Mairie de Nîmes pour tirer profit de son savoir-faire et de son expertise en matière des sciences d'information et de communication.

(Source : MAP)

Références

Liens externes

Commons-logo.svg

  • Portail du Maroc Portail du Maroc
Ce document provient de « Mekn%C3%A8s ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Meknes de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Meknès — مكناس,ⴰⵎⴻⴽⵏⴰⵙ Administration …   Wikipédia en Français

  • Meknes — ⵎⴽⵏⴰⵙ/مكناس Downtown Meknes at Dusk …   Wikipedia

  • MEKNÈS — MEKNÈS, town in morocco . Jews settled in the region of Meknès before the advent of islam . A Hebrew inscription has been found and the remains of a synagogue were uncovered in the excavations of Volubilis, which is near Meknès. A kinah of… …   Encyclopedia of Judaism

  • Meknès — Hilfe zu Wappen …   Deutsch Wikipedia

  • MEKNÈS — Chef lieu de province du Maroc situé au nord ouest, sur le plateau du Saïs, au sud du djebel Zerhoun, à 60 kilomètres à l’ouest de Fès; le nom de Meknès est issu de la tribu arabe des Meknassa, venue camper sur le plateau vers le Xe siècle. Sa… …   Encyclopédie Universelle

  • Meknès —   [mɛk nɛs], Stadt in Marokko, im nördlichen Vorland des Mittleren Atlas, am Oued Boufekrane, 530 m über dem Meeresspiegel, 465 100 Einwohner; Verwaltungssitz der Wirtschaftsregion Mitte Süd; Bildungszentrum u. a. mit Militärakademie, Musikschule …   Universal-Lexikon

  • Meknès — [mek nes′] city in NC Morocco: pop. 401,000 …   English World dictionary

  • Meknès — /mek nes /, n. a city in N Morocco: former capital of Morocco. 244,520. * * * City (pop., 1994: 459,958), north central Morocco. It was one of Morocco s four imperial cities, founded in the 10th century by a Berber tribe. Originally a group of… …   Universalium

  • Meknes — Minaret der Medersa Bou Inania Mosaik am Stadttor Bab Mansour Meknès (arabisch ‏ …   Deutsch Wikipedia

  • Meknes — Original name in latin Mekns Name in other language Mekinez, Meknes, Mekns, mei ke nei si, mekunesu, mknas, mqns, Мекнес State code MA Continent/City Africa/Casablanca longitude 33.89352 latitude 5.54727 altitude 531 Population 545705 Date 2012… …   Cities with a population over 1000 database


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.