Merkava


Merkava
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Merkabah.
Char Merkava
MerkavaMk4 ZE001m.jpg
Merkava-2-latrun-2.jpg
En haut : Merkava Mk IV. En bas : Merkava Mk II
Caractéristiques générales
Équipage 4 hommes
Longueur 7,60 m
Largeur 3,70 m
Hauteur 2,70 m
Masse au combat (I et II) 63 tonnes
(III et IV) 65 tonnes
Blindage et armement
Blindage Caissons de blindage modulaire en matériaux composites laminé avec un alliage de céramique-acier-nickel, blindage aux formes inclinées
Armement principal (I et II) 1 canon L7 de 105 mm
(III et IV) 1 TAAS (IMI) canon à âme lisse de 120 mm (48 obus dont 10 déjà chargés)
Armement secondaire (I-III) 1 x 7,62 mm coaxial MG
(IV) 1 x 12,7 mm coaxial
2 x 7,62 mm MG
(Toutes versions) 1 x 60 mm mortier
Mobilité
Moteur (IV) Moteur MTU/GD 883 diesel à injection directe à 12 cylindres
(I, II) 900 ch
(III) 1200 ch
(IV) 1500 ch (661,9 ; 882,6 et 1103,2 kW)
Suspension ressort hélicoïdal
Vitesse sur route (IV) 60km/h sur route et 55km/h en tout terrain
Puissance massique (I, II)14,28 ch/tonne
(III) 18,46 ch/tonne
(IV) 23 ch/tonne
Autonomie 500 km

Le Merkava (מרכבה, char (à chevaux) en hébreu biblique) est le char d'assaut principal d'Israël. De conception entièrement locale, il a été développé avec pour principal objectif la protection et la survie de l'équipage.

Il est doté d'un blindage espacé, d'un système anti-incendie, et d'une silhouette basse et effilée. À la différence des autres chars de sa génération, le moteur est placé à l'avant, offrant à la fois une protection supplémentaire de face et la possibilité d'évacuer le char par l'arrière.

Apparu en 1979 à l'occasion de la première guerre du Liban, il a été fabriqué en Israël, qui en est le seul utilisateur, jusqu'au conflit au Liban mi-2006.

Le prix unitaire d'un char Merkava 4 a été évalué à 5,1 millions de dollars américains en mars 2006[1].

Sommaire

Origines

Dès sa création l'armée israélienne a utilisé des chars, tels que Sherman, AMX-13, M-48, Centurion.

La principale caractéristique des guerres impliquant Israël fut la grande mobilité des unités terrestres. Les unités blindées jouèrent un grand rôle aussi bien dans les offensives que dans les contre-attaques. L'armée israélienne apprit donc vite (et parfois au prix de lourdes pertes) à utiliser au mieux ses chars. Pour compenser son infériorité quantitative, elle modernisa sans cesse ses blindés jusqu'à parvenir à rétablir l'équilibre.

Mais à partir des années 1960, il devint de plus en plus évident pour l'État hébreu que cette approche ne pourrait pas durer, notamment en raison de l'apparition de nouveaux blindés, tel le T-62 avec son canon de 115 mm à haute vélocité. Israël chercha donc à se doter d'un nouveau char réellement moderne qu'elle pourrait acquérir en nombre.

L'occasion se présenta en 1966, lorsque la Grande-Bretagne cherchait un partenaire pour terminer le développement du Chieftain. Durant trois ans, les ingénieurs israéliens participèrent à la mise au point de ce char. Cependant, de fortes pressions de la part des pays arabes décidèrent la Grande-Bretagne à rompre le contrat en 1969.

Le gouvernement israélien décida alors en 1970 de lancer un programme de conception et de fabrication d'un char entièrement israélien. Ce programme aboutit à la conception du char Merkava, qui fut surtout utilisé pour des opérations au Liban en 1982.

Conception

Durant la guerre du Kippour en 1973, les blindés israéliens subirent d'importantes pertes à cause des missiles filo-guidés syriens et égyptiens. Pour cette petite nation dont l'essentiel des forces armées est constitué de réservistes, il n'était pas concevable de continuer à perdre ainsi des vies humaines. C'est pourquoi on adopta pour le Merkava un concept de base simple : assurer la survie de l'équipage en permettant au char de résister à un tir direct afin qu'il puisse, si possible, reprendre par la suite le combat.

La conception du Merkava, dirigée par le major général Tal, fut guidée à la fois par l'utilisation du meilleur de la technologie de l'époque et par les enseignements des guerres livrées par Israël. Le principal signe distinctif de ce char est sa tourelle placée en position arrière, en raison du fait que son moteur est placé à l'avant, faisant office de protection frontale supplémentaire. Le blindage est espacé, afin de provoquer une détonation prématurée des charges creuses. L'intérieur est agencé de manière à ce que les équipements forment une protection supplémentaire entre le blindage et l'équipage. Un système anti-incendie et l'utilisation de matériaux ininflammables améliorent la résistance au feu[2].

L'armée israélienne a prétendu que l'espace dégagé derrière la tourelle pouvait servir de compartiment pour transporter des soldats ou évacuer des blessés. Ce nouveau concept de char d'assaut/transporteur de troupes étonna beaucoup de responsables militaires à travers le monde. Il s'agissait d'une opération d'intoxication[3], car en réalité cette trappe arrière est un compartiment à munitions qui peut se remplir grâce à un camion spécial doté d'un bras articulé. Ce dispositif permet d'éviter la fatigue excessive des équipages lors du transfert des obus et ravitaille les chars plus rapidement, ce qui rend les unités de Merkava plus disponibles au combat. Ce système évite aussi au char de devoir se retirer longuement de la zone des combats pour se ravitailler. Il est donc ravitaillé plus vite avec une dotation supérieure en munitions, ce qui permet une attaque 'au finish' sur des ennemis obligés de faire des relèves d'unités plus fréquentes.

Enfin, son profil bas et sa tourelle élancée en font une cible difficile à atteindre.

Le Merkava Mk I

Entré en service à partir de 1979, le Mk I participa activement à l'Intervention militaire israélienne au Liban de 1982, où il démontra ses qualités intrinsèques.[réf. nécessaire] Il fut fabriqué jusqu'en 1983, avant de laisser la place au Mk II.

Il est équipé d'un canon de 105 mm, d'un moteur de 900 chevaux et pèse environ 63 tonnes.

Le Merkava Mk II

Le Mk II bénéficie de l'expérience acquise avec le modèle I. Ce n'est en fait, qu'une version améliorée de celui-ci.

Les principaux points améliorés sont :

  • la mobilité
  • le système de tir
  • le blindage
  • le mortier de 60 mm qui peut maintenant être utilisé depuis l'intérieur du char

Il sera construit jusqu'en 1989.

Le Merkava Mk III (Baz)

Merkava Mk III

Entré en service en 1990, le Mk III, à la différence du Mk II, apporte de réelles innovations.

Tout d'abord, il est entièrement construit en Israël (sauf son moteur), ce qui dans l'esprit correspond bien à la maturité technologique que recherchait l'industrie militaire.

Ensuite ses équipements sont nouveaux : nouvelle transmission, nouvelle suspension, moteur de 1200 chevaux, canon de 120 mm, tourelle entièrement électrique, conduite de tir permettant de tirer pendant un déplacement, caméra thermique, etc.

Enfin sa protection est améliorée. Le blindage devient modulaire c’est-à-dire que certaines pièces peuvent être remplacées rapidement afin que le char puisse retourner au combat. Des chaînes sont installées sur la partie arrière de la tourelle pour protéger des charges creuses. Une protection NBC complète est installée avec un système de conditionnement d'air. Le train de roulement est aussi mieux protégé.

Le Merkava Mk IV

Merkava IV
Merkava IV

Entré en service le 24 juin 2004, le Mk IV est une version améliorée du Mk III.

Son canon de 120 mm peut tirer des munitions à haute puissance comme le APFSDS-FS ainsi que le nouveau missile LAHAT. 10 munitions sont immédiatement disponibles dans un chargeur automatisé. Un manchon thermique isole le canon et permet de réduire les déformations dues aux écarts de température.

Le système de tir est aussi amélioré avec un calculateur balistique, un système d'observation jour/nuit, un système de stabilisation rapide du canon améliorant le tir en mouvement et la capacité d'acquérir et de tirer sur des cibles variées comme des véhicules, des hélicoptères ou même des soldats.

Le Mk IV est aussi équipé d'un nouveau système de communication et de gestion du champ de bataille.

Sa protection est encore améliorée avec des blindages modulaires sur le dessus et le dessous afin de mieux le protéger contre les mines et les munitions tirées par le haut.

Il est propulsé par un nouveau moteur diesel de 1500 chevaux.

Lors du conflit israélo-libanais de 2006, certains chars MK IV ont résisté aux impacts de missiles à charges tandem, d'autres n'ont pas résisté et ont pris feu.

Le Merkava ARV (Nemera)

Fondé sur le châssis du Merkava Mk, l’ARV est surnommé Nemera (tigresse). Il a été développé pour pouvoir dépanner le nouveau Merkava Mk IV et remplacer les vieux M-88. Il n'est pas encore entré en service.

Le Merkava APC (Namer)

Namer APC

Le Merkava APC (véhicule de transport de troupes) ou Namer (Tigre ou Nagmash Merkava) est un blindé transport de troupes. les prototypes ont été développés sur la base du Merkava Mk I, mais les modèles de production utilisent celle du Merkava MkIV.

Il est entré en service en septembre 2008. En février 2009, Tsahal a commandé 130 Namers et en a reçu 10. 800 autres devraient être commandés pour remplacer à terme les M-113 "Zelda", offrant ainsi une meilleure protection aux troupes embarquées.

Article détaillé : Namer.

Le Sholef (Slammer)

Il a existé deux prototypes de ce véhicule[4]

Le premier prototype a été conçu sur base de Merkava I amélioré par des galets de Merkava IIB. Il s'agissait d'un véhicule destiné à devenir un obusier de 155 mm et pesant environ 45 tonnes. Sa capacité de tir pouvait atteindre 45 km en plein mouvement et il était servi par 4 hommes d'équipage.

Véhicule développé par la firme Soltam, un deuxième prototype fut développé sur châssis de Merkava III mais comme sa version précédente ; malgré une excellente capacité de tir, des caractéristiques alliant protection du Merkava et puissance de feu du 155 mm Soltam. Cependant le projet fut refusé à la production car bien trop coûteux pour une utilisation qui aurait été plus d'ordre d'entretien que d'utilisation réelle au combat. Le projet Sholef fut donc abandonné au profit de l'achat de M-109.

Résultat lors de la seconde guerre du Liban

Marc Chassillan (l'un des meilleurs spécialistes français des blindés), a fait le bilan de l’utilisation des Merkava[5]. Il y a eu 52 chars Merkava touchés, dont 50 par des missiles antichars et 2 par des engins explosifs improvisés qui tous deux ont été détruits. Sur les 50 chars touchés par des missiles, 22 ont été pénétrés et 3 seulement ont été réellement détruits. Ce qui représente 1 char détruit pour 10 touchés.
Les chars touchés transportaient aux environs de 220 hommes et le bilan humain s’établit à 23 morts, soit 10% des hommes exposés aux impacts ennemis. On peut considérer cela comme relativement peu, en comparant aux divers conflits précédents.
Il faut noter aussi que les Merkava 4 ont mieux résisté aux impacts que les anciennes générations.

Notes et références

  1. Source : Forecast International.
  2. (fr)Merkava 1 Char de combat principal sur www.armyrecognition.com. Consulté le 5 septembre 2010.
  3. Guerres et conflits d'aujourd'hui, IMP, no 3, 1984, p. 17.
  4. Merkava Sholef 155mm
  5. Marc Chassillan, « Premier bilan technique de vulnérabilité des chars Merkava », Raids, n° 245, octobre 2006

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Merkava de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Merkava — Mark IV en el Museo Yad la Shiryon, Latrun. Tipo Carro de combate País de origen …   Wikipedia Español

  • Merkava — Allgemeine Eigenschaften Besatzung 4 …   Deutsch Wikipedia

  • Merkava — For the religious/mystical connotations of the word, see Merkabah. Merkava Merkava Mark IV in Yad La Shiryon, Latrun. Type …   Wikipedia

  • Merkava — ▪ Jewish mysticism Hebrew“Chariot” also spelled  Merkabah        the throne, or “chariot,” of God as described by the prophet Ezekiel (Ezekiel 1); it became an object of visionary contemplation for early Jewish (Judaism) mystics. Merkava… …   Universalium

  • Char Merkava — Merkava Pour les articles homonymes, voir Merkabah. Char Merkava …   Wikipédia en Français

  • Namera — Un Namera operativo, expuesto en Yad La Shiryon. Tipo Vehículo de combate de infantería País de origen …   Wikipedia Español

  • Namer — For the entertainment and media entrepreneur, see Larry Namer. Namer Operational Namer at exhibition in Yad La Shiryon Type Armored personnel c …   Wikipedia

  • List of brigades in the Israeli Defence Forces — This is a navigation page for brigades in the Israeli Defence Forces.Current brigades incomplete * Barak Armored Brigade (45th, 188th Armored Brigade) Has been active since 1948 and is part of Northern Command ** 53rd Sufa / Storm Armor Battalion …   Wikipedia

  • Tank — For other uses, see Tank (disambiguation). Tank A former British Arm …   Wikipedia

  • Panzer des Kalten Krieges — Konfrontation sowjetischer und US amerikanischer Panzer am 27. Oktober 1961 am Checkpoint Charlie Der Zweite Weltkrieg wirkte sich unter dem Eindruck der Atombombenabwürfe auf Hiroshima und Nagasaki sowie der strategischen Anpassungen bald auch… …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.