Metal gear (série)


Metal gear (série)

Metal Gear (série)

Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne la série de jeu vidéo Metal Gear. Pour le premier jeu de la série, voir Metal Gear (jeu vidéo). Pour la machine, voir Metal Gear (arme).

Metal Gear est une série de jeux vidéo développé et éditée par Konami sous la direction du créateur Hideo Kojima. Elle possède une sous-série, Metal Gear Solid. Elle est apparue en 1987 avec Metal Gear et s'est poursuivie jusqu'en 2008 avec Metal Gear Solid 4: Guns of the Patriots. La série, qui a initié le genre infiltration, est reconnue internationalement par la critique et la communauté de joueurs. Metal Gear Solid 5 est actuellement en cours de développement.

C'est une œuvre uchronique du genre techno-thriller. L'intrigue tourne autour d'une arme de destruction massive, le Metal Gear. Les jeux suivent le plus souvent les opérations d'un soldat d'élite (Solid Snake, Naked Snake ou Raiden), qui doit s'infiltrer en terrain ennemi pour contrer une menace terroriste en usant de sa discrétion et de ses réflexes. La série affiche un message pacifiste, antimilititariste[1] et anti-nucléaire. Cela reste néanmoins une série de jeux d'action avec ses scènes violentes qui la déconseillent au plus jeune public.

L'univers de la série oscille entre réalisme et science-fiction et, bien que comportant des éléments rationnels et très étudiés par les développeurs, l'univers présente aussi des éléments plus fantasques et humoristiques. Les personnages sont généralement des individus peu communs, ne vivant que pour la guerre et ayant une constitution physique hors norme, mais cela n'empêche pas le jeu d'être très profond et de traiter admirablement les thèmes abordés (théorie du complot, manipulation, la guerre, la violence, la révolte, la liberté de penser, la censure, le nucléaire, la génétique, la mémétique, la liberté, le réel et les faux semblants, le pouvoir, la politique, les relations sociales, l'amitié, l'amour, la confiance, la trahison, la loyauté, les sciences, l'écologie, la robotique et les technologies). La série est également reconnu pour sa dimension cinématographique très marquée. En féru de cinéma, Hideo Kojima aime aussi parsemer ses jeux de références diverses.

Sommaire

Genèse de la série

La « petite histoire » retiendra que Kojima avait comme idée de départ de créer un jeu d'action assez musclé. Or la MSX n'ayant pas les capacités techniques pour afficher autant de soldats à l'écran que Kojima le voulait, en plus des balles déchargées, ce dernier a donc décidé que le joueur ne devait plus affronter les ennemis mais les contourner en évitant de se faire repérer sous peine de se retrouver avec des ennemis en surnombre et beaucoup mieux armé, d'où l'introduction de la notion de furtivité.

Jeux de la série

  • Metal Gear: Snake's Revenge sort en 1990 sur NES. Kojima n'eut aucun lien avec ce titre prévu comme la suite de Metal Gear en Amérique. Aujourd'hui, ce titre est écarté de l'histoire officielle de la série.
  • Metal Gear Solid Integral, pour le PC, c'est la seule version de Metal Gear Solid disponible. Pour les consoles, il n'est sorti qu'au Japon en 1999 sur PlayStation. C'est une version de Metal Gear Solid avec un grand nombre de bonus supplémentaires. Il comprend des « VR Missions », un mode « very easy » et un mode « first-person ».
  • Metal Gear Solid: Ghost Babel, connu sous le nom de Metal Gear Solid en Amérique et en Europe, sort en 2000 sur Game Boy Color. Il s'agit d'une sorte de hors-série, le scénario développé dans cet opus n'est pas lié à la saga principale.
  • Metal Gear Acid est sorti en 2005 sur la console portable PSP. Il offre un gameplay différent, étant un « Cards-base RPG » qui teste la stratégie du joueur plus que son habilité ; à l'instar de Metal Gear Solid: Ghost Babel il s'agit d'un épisode à part dans la saga.
  • Metal Gear Acid 2 est sorti fin 2005 sur PSP. Toujours sur le même principe que l'opus précédent, il a la particularité de proposer des graphismes en Cell-Shading.

Chronologie des épisodes

Episodes retirés de la chronologie

  • -Metal Gear Acid et Metal Gear Acid 2 sont censés débuter en 2016 (Le deuxième épisode ne dispose pas de date précise mais se passe peu de temps après le premier) mais se déroulent en fait dans un univers parallèle à celui des autres Metal Gear et ne peuvent donc pas être intégrés dans la chronologie de la série.

Chronologie simplifiée des évènements

Avant 1964

Tous les évènements géopolitiques réels et fictif avant 1964 font partie de la chronologie officielle de Metal Gear. Voici la chronologie propre à la série durant cette période :

  • 1947 - The Boss dissout l'unité Cobra.

La crise de Groznyj Grad

Metal Gear Solid 3: Snake Eater est le premier titre dans la chronologie de la série Metal Gear.

1962. En plein milieu de la guerre froide, la crise des missiles de Cuba vient d'être désamorcée, un traité secret est signé entre les États-Unis et l'URSS. Ce traité stipule que Nikolai Stephanovich Sokolov, scientifique soviétique et créateur du système "multi-moteurs" des fusées spatiales, qui a fait défection en Amérique, doit retourner à sa patrie en échange du retrait des missiles. Les États-Unis, malgré leur manque d'informations sur les travaux du scientifique, rendent Sokolov aux soviétiques. Sokolov était en fait le directeur de la création d'une nouvelle arme de destruction massive, le Shagohod, un tank qui transporte des ogives nucléaires.

Août 1964. La CIA, qui a réalisé la gravité de la situation, déploie l'unité Fox dans la grande base soviétique de Groznyj Grad pour récupérer Sokolov. L'unité FOX envoie un agent en solo pour mener cette mission d'infiltration. C'est ainsi que Jack, nom de code Naked Snake, effectue le premier saut HALO de l'histoire en destination de la jungle hostile de Tselinoyarsk.

La péninsule de San Hieronymo

Ces évènements sont relatés dans Metal Gear Solid: Portable Ops. Big Boss est capturé par les revolutionnaires de l'unité FOX dissoute peu de temps avant par le Major Zero. Ce dernier est tenu pour responsable et arrêté. Big Boss détruit le premier Metal Gear épaulé par Roy Campbell, béret vert à l'époque et aussi grâce aux rebelles soviétiques. On découvre que Sokolov est vivant et le jeune Frank Jaeger, futur Gray fox.

« Les Enfants Terribles »

Projet initié en 1972 et ayant pour but de cloner Big Boss, considéré comme le meilleur soldat du monde à l'époque, pour obtenir des soldats parfaits. Les scientifiques ont ainsi pu obtenir après recherches les gènes caractérisants le soldat parfait. Après plusieurs essais ratés ils réussissent enfin, huit clones ont été faits et seuls 3 ont survécu officiellement : Liquid Snake, Solid Snake et Solidus Snake (Liquid parle de 8 cellules-œufs créés en tout et 2 qui ont survécu, car il ne connaissait pas l'existence de Solidus. Il est théoriquement possible que sur les 5 autres cellules, d'autres aient survécu). Solid ayant hérité des gènes dominants et donc supérieurs, Liquid des gènes récessifs et donc inférieurs, on apprend en réalité par la suite que c'est exactement l'inverse qui s'est produit, les deux Snake ayant été manipulés par les Patriots, mais Liquid et Solid ne possèderaient pas le même code génétique que Big Boss (d'où le problème pour désactiver les IA des Patriots dans Metal Gear Solid 4 où ils avaient besoin du code génétique exact de Big Boss) et Solidus apparemment d'après la fin de Metal Gear Solid 4 serait le clone parfait de Big Boss. Liquid mourra dans Metal Gear Solid par l'action du virus FoxDie, Solidus dans Metal Gear Solid 2: Sons of Liberty, en combattant son "fils", Raiden.

La révolte de Outer heaven (1995)

Ces évènements sont relatés dans Metal Gear.

L'unité Fox Hound est chargée d'infiltrer Outer Heaven, une forteresse située en Afrique du Sud, construite apparemment par des mercenaires. Big Boss, alors chef de Fox Hound, envoie Gray Fox sur le terrain. Celui-ci, avant de se faire capturer, laisse filtrer deux mots : « Metal Gear ». Pensant qu'il s'agit d'une réelle menace, Fox Hound n'a d'autre choix que d'envoyer un « bleu », de nom de code Solid Snake, sur le terrain...

L'insurrection de Zanzibar Land (1999)

Ces évènements sont relatés dans Metal Gear 2: Solid Snake.

Les évènements de Metal Gear 2 surgissent dans un contexte très particulier : les ressources en pétrole s'amenuisent et s'en suit une véritable crise mondiale. Dans ce contexte, une nouvelle nation militaire, Zanzibar Land, est née en Asie centrale et compte bien donner aux soldats la reconnaissance et le respect qu'ils n'ont jamais eu. Profitant de la crise générale, les dirigeants de Zanzibar Land kidnappe un scientifique, Kio Marv, féru de jeux vidéo et ayant découvert par erreur le prototype, OILIX, qui pourrait permettre de sortir de la crise énergétique. Solid Snake est rappelé par le colonel Roy Campbell, désormais chef de Fox Hound, pour une nouvelle mission : infiltrer Zanzibar Land, retrouver le scientifique et récupérer les données de l'OILIX.

L'incident de l'île Shadow Moses (2005)

Ces évènements sont relatés dans Metal Gear Solid.

Solid Snake est rappelé une nouvelle fois au service actif par Roy Campbell pour affronter son ancienne unité, Fox Hound. Celle-ci a pris le contrôle d'un site de recyclage d'armes nucléaire en Alaska et menace de lancer un missile nucléaire sur les États-Unis. Tout n'est pas si simple et Snake découvrira qu'en fait d'une part, Fox Hound l'a manipulé depuis le début afin de voler le prototype secret Metal Gear Rex développé dans la base sous-terraine cachée sous le site, d'autre part Jim Houseman le secrétaire a la défense l'a utilisé comme porteur du virus FoxDie pour tuer les leaders de Fox Hound quand Snake rentrerais en contact avec eux et mettre fin à la rébellion.

Le naufrage du Tanker (2007)

Ces évènements sont relatés dans le premier chapitre de Metal Gear Solid 2.

Solid Snake travaille pour l'organisation Philantropy qui lutte contre les Metal Gear à travers le monde. Il est secondé par Otacon au moyen du codec, pour infiltrer un tanker pour prendre des photographies d'un nouveau Metal Gear baptisé « Ray ». Une mission qui coûte officiellement la vie à Solid Snake et qui ternit aussi l'image de Philantropy.

L'assaut de la Big Shell (2009)

Ces évènements surviennent dans le deuxième chapitre de Metal Gear Solid 2.

Le joueur contrôle un « bleu » du nom de Raiden, dont la mission est d'infiltrer la « Big Shell » (« Grande Coquille » en français) contrôlée par des terroristes surnommés « Sons of Liberty » (en français, « Fils de la Liberté »), et dont le chef serait Solid Snake, officiellement mort deux ans plus tôt ! Mais on découvre que c'est Solidus Snake , le leader des "Sons of Liberty". Celui-ci était Président lors de la conception de Metal Gear Rex mais démit de ses fonctions à cause de l'incident de Shadow Moses . Raiden sera secondé par le "colonel", Rose (sa petite amie), et un certain Pliskin, ressemblant étrangement à Solid Snake...

L'insurrection d'Outer Haven (2014)

Ces évènements surviennent dans Metal Gear Solid 4.

Après les évènements de Metal Gear Solid 2, les interventions militaires des États-Unis se sont fortement réduites a l'extérieur, favorisant l'émergence des SMP. L'attention de l'ONU est attirée par la société Outer Haven, qui dirige les cinq plus grandes SMP au monde. Cette société est dirigée par Liquid Snake, qui compte utiliser ses troupes pour conquérir le monde. Roy Campbell trouve Solid Snake, condamné a court terme, car atteint du syndrome de Werner, afin que ce dernier aille tuer son frère avant que Liquid ne commette l'irréparable. Snake accepte et part pour le Moyen-Orient vivre sa dernière mission...

Les personnages

Certains personnages ont plusieurs noms, ou nom de code, cette liste les récapitule tous par ordre alphabétique, en privilégiant le nom sur le prénom quand il y en a un.

Les organisations

Réelles

Fictives

Termes propres à l'univers Metal Gear

  • Close Quarter Combat (CQC) : technique de combat rapproché développée par The Boss et Big Boss. Cette technique de combat existe réellement et est enseignée dans divers corps de combats d'élite, sous différentes appellations. Elle vise à une efficacité maximale, utilisant tous les moyens possibles pour arriver à mettre hors de combat un adversaire, c'est pourquoi on ne peut pas parler d'art martial, mais de sport de combat.
  • Codec : appareil de communication (cf. codec) basé sur les nanotechnologies inventé par Mei Ling. Il permet au personnage principal de discuter avec les autres protagonistes, notamment les membres de l'équipe de soutien. Élément indissociable de la série, il est présent depuis le premier opus en 1987 (où il est connu sous le terme de « transcepteur »). L'écran dédié affiche le portrait du héros et de son interlocuteur, la fréquence de communication et les dialogues en mode texte. Si certaines transmissions sont automatiques et permettent le déroulement de l'intrigue, d'autres peuvent à tout moment être initiées par le joueur afin d'obtenir des indices sur les objectifs à réaliser ou des informations complémentaires sur l'équipement, les lieux, les ennemis, etc. Suivant l'interlocuteur et la situation, les dialogues peuvent être plus ou moins cocasses, avec des anecdotes, des proverbes, des traits d'humour, etc.
Affichage d'un lieu avec le Radar Soliton.
  • FoxDie
  • Héritage des Philosophes
  • Plan S3
  • Radar Soliton : technologie radar inventé par Mei Ling. Il affiche la position et le champ de vision des soldats ennemis dans le coin supérieur droit de l'écran. Il peut être rendu inactif aux moyens d'un brouillage électromagnétique. Le procédé apparaît dès le second épisode de la série en 1990 (sous une autre appellation). Historiquement, il a tendance à « flancher » facilement une fois le personnage repéré...
  • Soldat génome

Synopsis

I - LE TEMPS DES IDEAUX

Point d'origine de toute la saga, la création des Philosophes eut vraisemblablement lieu au début du XXe siècle.Il s'agissait d'une organisation comprenant quelques éminentes personnalités des trois puissances qui allaient dominer le siècle : les États-Unis, la Russie et la Chine. Ensemble, elles réunirent une fantastique somme d'argent, l'Héritage des Philosophes, un fonds pratiquement inépuisable, mis au service d'un idéal de maintien de la paix. Ceci dit, avec le temps et la mort des membres originaires, la raison d'être de ce comité se perdit petit à petit et ne passa pas à la postérité. Dans la confusion consécutive à la deuxième guerre mondiale, c'est finalement l'URSS qui récupéra l'Héritage, et plus précisément le colonel Volgin.

L'essentiel du scénario de Metal Gear Solid 3 (le premier épisode dans la chronologie de la saga) narre d'ailleurs le combat des trois pays qui avaient constitué l'Héritage pour mettre la main dessus. Sortis de la deuxième guerre mondiale comme les deux superpuissances incontestables, les États-Unis et l'URSS connaissent dans les quarantes années suivantes une étrange période de leur histoire dans laquelle ils ne s'affrontent que passivement ou indirectement. Mutuellement neutralisés par leur force de frappe nucléaire démesurée, les deux pays luttent sur des terrains alternatifs pour prendre le dessus : la recherche scientifique, la conquête de l'espace, la propagation de leur doctrine respective (capitalisme et socialisme), l'installation de bases aux abords des territoires adverses ... Dans les moments de tension extrême, les deux puissances sont aux portes du déclenchement d'une guerre colossale. C'est dans ce contexte de menace omniprésente d'une guerre d'une violence sans précédent que commence l'aventure de Metal Gear Solid 3.

Un agent (Naked Snake) est envoyé par les services secrets américains en territoire soviétique pour rapatrier un scientifique (Sokolov) sur le point de finaliser une nouvelle arme de guerre dévastatrice, susceptible de faire basculer l'équilibre qui maintient le monde dans une sécurité relative. Pour mener à bien sa mission, Naked Snake est soutenu à distance par une équipe constituée de Major Zero, d'une conseillère médicale (Para-Medic), d'un expert en technologie et en renseignement (Sigint), ainsi que de celle qui a été son mentor et qui force l'admiration du monde entier, The Boss.

Maître dans l'art du camouflage et de la survie, Naked Snake parvient à s'immiscer dans la base ennemie et à enlever Sokolov. Sur le chemin du retour, il croise The Boss, qui contre toute attente est passée dans le camp adverse en s'associant au colonel Volgin. Ce dernier compte renverser le régime soviétique de Khrouchtchev avec le soutien de Brejnev : l'intention ultime de Volgin n'est autre que de permettre à l'URSS de remporter la guerre froide en se servant de l'arme conçue par Sokolov. Disposant de l'Héritage des Philosophes, Volgin s'est entourée d'Ocelot, un jeune prodige de l'armée russe, mais surtout de The Boss qui lui a offert comme cadeau d'arrivée et gage de confiance deux têtes nucléaires portatives. Dans un combat inégal, The Boss blesse grièvement Naked Snake et le laisse pour mort. Volgin et ses alliés repartent alors avec Sokolov afin de le forcer à terminer son invention, le Shagohod. Agonisant, Naked Snake assiste à l'explosion du centre de recherche : Volgin s'est servi d'une des deux têtes nucléaires.

L'heure est alors au bilan. Naked Snake est en convalescence à l'hôpital pendant que le président des États-Unis reçoit un appel de Khrouchtchev. L'explosion du centre ayant été causée par une ogive d'origine américaine, il exigent que les États-Unis prouvent leur innocence et, de surcroît, éliminent Volgin, son ennemi juré au sein même de l'URSS. Major Zero et Naked Snake obtiennent ainsi une chance de se racheter, et par la même occasion d'évier une crise mondiale majeure. L'objectif de leur mission consiste à récupérer Sokolov tout en éliminant le Shagohod et la responsable apparente de la situation : The Boss.

Naked Snake est donc renvoyé en territoire soviétique, où il pourra compter sur l'aide de deux espions locaux, Adam et Eva. À son arrivée, il ne repère qu'Eva - aucune trace d'Adam. Taupe infiltrée dans l'entourage direct de Volgin, elle lui apprend où Sokolov est détenu. Une fois sur place, Naked Snake entreprend de faire sauter les réservoirs de fioul proches du Shagohod afin de détruire cette arme. Mais ce n'est finalement qu'au terme d'une course folle à moto que Snake et Eva parviennent à se défaire du colonel Volgin et du Shagohod. Une dernière tâche attend alors Naked Snake : pour accomplir sa mission, il doit vaincre son mentor, sa mère spirituelle, The Boss. Celle-ci passe en revue sa vie et les nombreux sacrifices qu'elle a dû faire pour sa patrie en tant que soldat. Naked Snake se bat cette fois sans retenue et le duel tourne à sa faveur : la guerrière déchue lui remet le microfilm contenant les codes d'accès à l'Héritage des Philosophes avant de périr. Il s'échappe ensuite à bord de l'hydravion en compagnie d'Eva. Celle-ci s'empare du microfilm pendant son sommeil et lui apprend qu'elle travaillait en fait pour le compte de la Chine : elle se battait pour que son pays ait sa part de l'Héritage des Philosophes.

Les dernières minutes du jeu donnent des réponses à bien des énigmes. On y apprend que la trahison de The Boss n'était en fait qu'une immense tromperie destinée à lui permettre de s'approcher de Volgin et à récupérer l'Héritage des Philosophes. Son ultime mission consistait à se couvrir de honte et à périr des mains mêmes de son apprenti pour que les soviétiques croient au stratagème. Pour avoir tué The Boss, Naked Snake obtient le rang de légende vivante, Big Boss, et va se voir confier le commandement de l'unité Fox Hound. Eva n'était pas la seule à mener un triple jeu (auprès de Volgin, de Naked Snake et de la Chine), Ocelot en faisait tout autant : contrairement aux apparences, il agissait pour le compte des États-Unis au détriment de la faction de Khrouchtchev et de celle de Brejnev. Le microfilm qu'il a laissé à Eva n'était qu'un faux, ce qui signifie que ce sont les Américains qui vont profiter de l'original.

L'histoire de Metal Gear Solid 3 est donc celle d'un gigantesque coup monté par les Américains pour remettre la main sur l'Héritage des Philosophes que Volgin s'était approprié. The Boss prétend ainsi changer de camp afin d'approcher Volgin et lui apporte Sokolov ainsi que deux têtes nucléaires en gage de sa bonne foi. Le fait que Volgin se serve d'une de ces bombes pour annihiler le centre de recherche de Sokolov oblige les États-Unis à renvoyer Naked Snake sur place. Ocelot, agent triple des Américains (et accessoirement fils naturel de The Boss), est le contact que Naked Snake doit retrouver (Adam), mais il ne dévoile pas son jeu et laisse une espionne chinoise se faire passer pour la seconde taupe américaine (Eva). Cette dernière, infiltrée dans l'entourage de Volgin, aide Naked Snake dans le but de s'emparer de l'Héritage des Philosophes et d'en faire bénificier son pays (la Chine). Volgin comptait sur la défection de The Boss pour récupérer Sokolov et le Shagohod, et ainsi avoir les atouts en mains pour renverser Khrouchtchev à la tête de l'URSS. Il s'est malheureusement pour lui entouré exclusivement d'ennemis : The Boss et Ocelot sont à la solde des États-Unis, et Eva de la Chine ; Sokolov préférerait quant à lui mourir que voir son arme dans les mains du colonel Volgin. Tout au long de l'intrigue, The Boss et son fils Ocelot laissent chacun les évènements se dérouler, parfaitement conscients du rôle de chaque protagoniste. The Boss "protège" ainsi Naked Snake, son apprenti, car c'est lui qu'elle a désigné pour prendre sa succession. Ocelot veille de son côté à ce que le Shagohod et Volgin soient éliminés tout en récupérant l'Héritage des Philosophes. Il satisfait ainsi les exigences de Khrouchtchev (Volgin est mort), celles de Brejnev (Khrouchtchev sort affaiblit de la crise à l'intérieur de l'URSS), et surtout celles des États-Unis (qui récupèrent l'Héritage des Philosophes et sortent "lavés" de la crise). The Boss est sans doute celle qui savait le mieux ce que lui réservait cette affaire. Elle a choisi et accepté par pur patriotisme de mourir pour son pays en se faisant passer pour une traîtresse aux yeux du monde entier. Naked Snake comprend son geste et l'étendue de son sacrifice à la fin de l'aventure. Sa désillusion est d'autant plus grande qu'il est élevé au rang de Big Boss par ses supérieurs, reprenant le rôle qui s'avéra fatal à celle qu'il chérissait plus que tout.

Mais tel est le prix de l'idéal de The Boss, tel est le coût de son engagement. Elle est prête à mourir pour la voie qu'elle a choisie en toute liberté, voie qui est sa liberté au sens le plus actif du terme : l'amour et la loyauté envers son pays, le patriotisme. Et c'est précisément cet idéal qui va conduire à la naissance des fameux "Patriotes".

II - LE TEMPS DE LA PERVERSION

Les hommes meurent, les idées restent. Ainsi les héritiers spirituels de The Boss, Major Zero et Big Boss (le nouveau nom de Naked Snake), eurent- ils à cœur de reprendre le flambeaux de ses idéaux, à commencer par la protection des États-Unis. Pour se donner les moyens d'accomplir leur tâche, Zero et Big Boss fondèrent au début des années 1970 un groupement avec Ocelot qui leur amena l'Héritage des Philosophes, ainsi qu'Eva, Sigint (plus tard connu en tant que Donald Anderson) et Para-Medic (alias Dr. Clark) : ils forment à eux six les membres d'origine des "Patriotes".

Pour assurer la suprématie des États-Unis comme l'avait fait The Boss, les Patriotes ne virent qu'une solution radicale : imposer leur modèle politique, économique et social au monde entier. Leur patriotisme consistait à uniformiser les autres pays à l'image du leur, ce qui empêcherait de facto toute possibilité d'opposition ou de menace extérieure. Ce faisant, ils ne réalisèrent pas qu'ils s'apprêtaient en fait à trahir l'idéal de celle-là même qui les avaient initialement inspirés : The Boss. Car là où elle avait pour valeurs fondamentales l'engagement et la liberté à tout prix, même celui du sacrifice, les Patriotes leur supplantèrent l'uniformisation et le contrôle des consciences. Du souci des moyens ne resta que le culte de la fin ; de l'idéal d'origine ne resta qu'une obsession pervertie.

Ainsi les Patriotes mirent-ils à profit les sommes faramineuses de l'Héritage des Philosophes pour étendre leur emprise, en rendant toujours plus d'organisations et d'institutions dépendantes de leurs investissements : États, multinationales, banques, fondations... Ils eurent pour cela besoin d'un symbole susceptible de rallier les opinions, d'un homme fédérateur, d'une véritable icône seule à même d'exercer une influence sur les esprits du monde entier. Aussi se tournèrent-ils naturellement vers Big Boss, lui qui venait d'éviter une troisième Guerre Mondiale. À force de déformations, d'exagérations, et même de mensonges, les Patriotes, au premier chef desquels Zero, l'élevèrent rapidement au rang d'idole, popularisant ses histoires auprès des masses et ralliant les riches à leur cause par conservatisme. Le stratagème fonctionna, mais Big Boss finit par se retrouver prisonnier de son rôle et de cette course effrénée au pouvoir. À force de jouer les dupes, il se sentit dupé lui-même et eut l'impression que Zero, le chef des Patriotes, exploitait son image en trahissant le testament de The Boss. Voyant bien que Big Boss commençait à lui échapper, Zero eut l'idée de le remplacer par une nouvelle icône qui resterait, elle, sous son contrôle. Vu qu'il ne pouvait s'agir que de la copie exacte de l'originale pour qu'elle ait le même impact, Zero mit secrètement en ouevre le projet "Les Enfants Terribles" : grâce aux connaissances du Dr Clark (alias Para-Medic) et avec le concours d'Eva en guise de mère porteuse, il fit ainsi naître dans le plus grand secret trois clones de Big Boss : Solid Snake, Liquid et Solidus. Quand Big Boss découvrit le pot aux roses, son sang ne fit qu'un tour. Il réalisa que Zero ne faisait au fond aucun cas des valeurs de The Boss et que sa soif de pouvoiret de contrôle au nom des Patriotes finirait par étouffer toute liberté dans le monde.

Alors vint l'heure de la rupture.

Big Boss prit le chemin strictement opposé à Zero. Là où le major ne rêvait que de contrôle des consciences et de maîtrise des informations, lui commença à avoir pour obsession la liberté, mais une liberté totale, anarchique, effrénée : l'absence totale de contraintes et de règles, un champ de bataille permanent et ouvert où les hommes pourraient laisser libre cours à leurs impulsions et à leurs désirs. Zero voulait l'ordre total, Big Boss le chaos total, comme si tous les deux se trouvaient aux deux extrêmes d'une même échelle, véritables frères ennemis, tous descendant d'une même "mère" (The Boss), mais incapables de s'ouvrir au sens de son existence.

Ainsi Big Boss quitta les Patriotes et disparut dans la nature pendant plusieurs années. Zero profita de ce temps pour affermir sa mainmise sur le pouvoir. Big Boss revint sur le devant de la scène en débauchant les membres de l'unité Fox Hound (qui de groupe de forces spéciales devint ainsi une cellule terroriste) et en tentant deux coup d'état successifs avec l'aide de Frank Jaeger (alias Gray Fox) : à Outer Heaven d'abord, à Zanzibar Land ensuite. Dans les deux cas, il fut arrêté par Solid Snake, son propre fils, ou plutôt clone (ces deux crises sont relatées dans les jeux "Metal Gear" et "Metal Gear 2: Solid Snake"). Solid Snake agissait sans le savoir pour le compte des Patriotes, autrement dit de Zero. Les Patriotes récupérèrent les corps de Big Boss et Gray Fox, laissés pour mort : ils décidèrent de maintenir le premier dans un état comateux perpétuel, le condamnant ainsi à errer à jamais entre la vie et la mort. En revanche ils reconstruisirent Gray Fox artificiellement par chirurgie expérimentale, donnant ainsi naissance au ninja cyborg.

De tout ce fiasco, de cette déroute vertigineuse par rapport à la noblesse de ses aspirations initiales, Zero, toujours à la tête des Patriotes, ne retira que du dédain et du dégoût pour l'humanité. Désormais persuadé qu'il était impossible de faire confiance au genre humain, il renonça à transmettre son organisation à la génération suivante et préféra mettre au point progressivement un système d'intelligence artificielle capable à la fois de traiter le flot incessant d'informations et de prendre les décisions nécessaires à sa propre préservation.

L'idéal profondément humain de liberté et d'engagement personnel, celui de The Boss, déchut ainsi jusqu'à se pervertir totalement en une obsession maladive du contrôle et de l'ordre, une peur insurmontable de la nouveauté, une répétition continuelle du Même, de l'Uniforme. Et naturellement, une si odieuse trahison du legs de The Boss ne manqua pas d'engendrer la plus profonde colère, la plus terrible des vengeances.

III - LE TEMPS DE LA VENGEANCE

La vengeance ne pouvait provenir que d'Ocelot et Eva, les deux seuls membres fondateurs des Patriotes restés sensibles au sens du sacrifice de The Boss. Tous deux outrés de voir ce que Zero avait fait des Patriotes, devaient néanmoins faire face à un adversaire redoutable et omniprésent, une structure invisible et informe, désormais d'ampleur mondiale, avec des agents infiltrés aux quatre coins du monde et dans tous les domaines, autant politique, que militaire ou économique. Pour venir à bout de ce Léviathan, ils durent ainsi recourir à un complot aussi invraisemblable que monstrueux.

La première étape de leur opération punitive fut accomplie par Gray Fox. Grâce à l'intervention de Naomi Hunter (recrutée par Eva comme il apparaîtra plus tard), celui-ci s'échappa du laboratoire où les Patriotes l'avaient transformé en ninja cyborg et tua la responsable des modifications inhumaines qu'il avait subies : le Dr Clark (mieux connue en tant que Para-Medic et co-fondatrice des Patriotes).

Ceci dit, le véritable début de leur plan machiavélique date de l'année 2005 et est relaté dans le jeu Metal Gear Solid. À cette époque, des terroristes s'emparent d'une base secrète cachée au fin fond de l'Alaska et abritant une arme nucléaire d'un nouveau genre : Metal Gear REX. Pour répondre à la crise, le Secrétaire d'État à la Défense des États-Unis mobilise Roy Campbell (l'ancien commandant de Fox Hound avant que l'unité ne sombre dans le terrorisme), ainsi que Solid Snake. En apparence, Snake déjoue ainsi les plans des terroristes mené par son propre jumeau, Liquid.

Mais en réalité, les évènements qui se déroulent dans Metal Gear Solid ne sont, à l'instar de ceux de MGS 3, qu'une succession de tromperies en cascade : toute l'opération de Shadow Moses est organisée du début à la fin par le président des États-Unis, George Sears (Solidus), qui est sans le savoir sous l'étroite surveillance des Patriotes, qui sont eux-mêmes trompés par Ocelot.

Le plan de Solidus consiste à s'approprier les données de test de Metal Gear REX dont il a ordonné en secret le développement. A cette fin, il charge Ocelot de les récupérer, sans se douter que c'est un agent triple. Ocelot met Liquid au courant de l'existence de Metal Gear REX et l'encourage à monter son opération terroriste à Shadow Moses. Pour s'emparer du robot, Liquid a besoin de codes d'accès détenus par deux responsables du projet REX : Anderson (qui n'est autre que Sigint) et Baker. Anderson résistant à son interrogatoire, Liquid demande à Ocelot de le torturer pour obtnir le code. Quand Anderson reconnaît Ocelot (vu qu'ils sont tous deux co-fondateurs des Patriotes), Ocelot se voit contraint de le tuer et de maquiller sa mort en accident. Liquid espère alors obtenir le code de Snake et demande à un de ses hommes de prendre l'apparence d'Anderson. Snake se laisse duper, mais il ne connaît pas pour autant le code que veulent les terroristes. Comme Snake est porteur du virus FOXDIE que lui a injecté Naomi Hunter en début de mission, virus programmé pour cibler et tuer les protagonistes de la crise de Shadow Moses, il contamine l'imposteur déguisé en Anderson, qui meurt instantanément.

Suite à venir

Produits dérivés

Comic Book & Digital Graphic Novel

Metal Gear Solid: Official Comic Book est une adaptation de Metal Gear Solid en comic book. Dessiné par Ashley Wood et publié par IDW Publishing, le premier numéro est sorti en septembre 2004. Il est traduit en France par Soleil Productions. Metal Gear Solid: Digital Graphic Novel, sorti en 2006, est une adaptation du comic sur la console PlayStation Portable.

Metal Gear Drama

Metal Gear Drama est un feuilleton radiophonique, découpé en 18 sessions hebdomadaires, diffusé en 1998 et 1999 au Japon dans le cadre du programme radio « club DB » de Konami. Réalisé par Shuyo Murata, le feuilleton fait suite à Metal Gear Solid, mais les évènements abordés sont considérés parallèle à la série, mettant surtout en lumière la personnalité des personnages. Le feuilleton est divisé en trois épisodes : la mission de Meryl Silverburgh en république de Basra et ses retrouvailles avec Solid Snake et Roy Campbell; la mission de Mei Ling et Snake dans la République du San Chago; et la mission de sauvetage de Roy Campbell, fait prisonnier en République d'Esteria. Quelques personnages inédits font leur apparition. Une compilation CD du feuilleton, Metal Gear Drama CD, fut éditée en deux volumes en 2001 au Japon.

The Document of Metal Gear Solid 2

The Document of Metal Gear Solid 2 est un documentaire interactif sur la création de Metal Gear Solid 2: Sons of Liberty, commercialisé en 2002 au Japon et États-Unis. Il est inclus la même année dans la version PlayStation 2 européenne de Metal Gear Solid 2: Substance.

Metal Gear Saga

Metal Gear Saga est une collection de documentaires en deux volumes sur DVD. Le premier volume fut proposé en édition limité en 2006 en Amérique du Nord dans le cadre d'une campagne de réservation de Metal Gear Solid 3: Subsistence. D'une durée de 30 minutes, il relate l'histoire de la série (les cinq premiers épisodes), contient une interview d'Hideo Kojima et quelques informations sur Metal Gear Solid 4: Guns of the Patriots. Le second volume est proposé en 2008 en Amérique du Nord dans le cadre d'une campagne de pré-commande de la version collector de Metal Gear Solid 4: Guns of the Patriots. D'une durée de 25 minutes, le film est centré sur les personnages de Big Boss, Liquid, Solidus et Solid Snake. Il contient toutes les bande-annonces du quatrième épisode jusqu'au TGS 2007.

Metal Gear Solid 4 Database

Metal Gear Solid 4 Database est une base de données interactive sur l'univers de la série Metal Gear. Proposé gratuitement en téléchargement (77MB) au format PlayStation 3, le programme est disponible depuis le 19 juin 2008 au Japon et aux États-Unis et le 26 juin 2008 en Europe. Les archives couvrent les sept épisodes principaux de la série, de Metal Gear à Metal Gear Solid 4: Guns of the Patriots. Les données se divisent en trois parties : l'encyclopédie (plus de 550 entrées réparties entre les personnages, les organismes, la science, l'armée, les évènements historiques, les lieux et divers), le schéma relationnel entre les personnages et la chronologie complète de l'histoire.

A Noter

L'univers de Metal Gear (et plus précisément celui de Guns of the Patriots) sont présents dans plusieurs packs téléchargeables du jeu Little Big Planet.

Le premier contient quatre personnages jouables: Solid Snake, Raiden, Meryl Silverburgh et Screaming Mantis, et le second contient 72 autocollants, 12 matériaux, 10 décorations et 18 objets à utiliser pour l'éditeur de niveau ainsi que six nouveaux niveaux.

Notes et références

  1. . « Etats Solides », dans Edge, supplément gratuit à Joypad, n° 173 (avril 2007), page 6.

Liens externes

Sites officiels

  • Portail du jeu vidéo Portail du jeu vidéo
  • Portail de la science-fiction Portail de la science-fiction
Ce document provient de « Metal Gear (s%C3%A9rie) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Metal gear (série) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Metal Gear (serie) — Metal Gear (série)  Cet article concerne la série de jeu vidéo Metal Gear. Pour le premier jeu de la série, voir Metal Gear (jeu vidéo). Pour la machine, voir Metal Gear (arme). Metal Gear est une série de jeux vidéo développé et éditée par… …   Wikipédia en Français

  • Metal Gear (serie) — Contenido 1 Acción y efecto 2 Principales juegos 2.1 Ediciones complementarias 3 Otras plataformas …   Wikipedia Español

  • Metal Gear (série) — Metal Gear Éditeur Konami Développeur Konami Distributeur Konami Personnalité ayant …   Wikipédia en Français

  • Metal Gear (la série) — Metal Gear (série)  Cet article concerne la série de jeu vidéo Metal Gear. Pour le premier jeu de la série, voir Metal Gear (jeu vidéo). Pour la machine, voir Metal Gear (arme). Metal Gear est une série de jeux vidéo développé et éditée par… …   Wikipédia en Français

  • Metal Gear Drama — Metal Gear (série)  Cet article concerne la série de jeu vidéo Metal Gear. Pour le premier jeu de la série, voir Metal Gear (jeu vidéo). Pour la machine, voir Metal Gear (arme). Metal Gear est une série de jeux vidéo développé et éditée par… …   Wikipédia en Français

  • Metal Gear Solid (série) — Metal Gear (série)  Cet article concerne la série de jeu vidéo Metal Gear. Pour le premier jeu de la série, voir Metal Gear (jeu vidéo). Pour la machine, voir Metal Gear (arme). Metal Gear est une série de jeux vidéo développé et éditée par… …   Wikipédia en Français

  • Série Metal Gear — Metal Gear (série)  Cet article concerne la série de jeu vidéo Metal Gear. Pour le premier jeu de la série, voir Metal Gear (jeu vidéo). Pour la machine, voir Metal Gear (arme). Metal Gear est une série de jeux vidéo développé et éditée par… …   Wikipédia en Français

  • Série Metal Gear Solid — Metal Gear (série)  Cet article concerne la série de jeu vidéo Metal Gear. Pour le premier jeu de la série, voir Metal Gear (jeu vidéo). Pour la machine, voir Metal Gear (arme). Metal Gear est une série de jeux vidéo développé et éditée par… …   Wikipédia en Français

  • Metal Gear Solid 4 — Metal Gear Solid 4: Guns of the Patriots Metal Gear Solid 4 Guns of the Patriots Éditeur Konami Développeur …   Wikipédia en Français

  • Metal Gear Solid 4: Guns Of The Patriots — Metal Gear Solid 4 Guns of the Patriots Éditeur Konami Développeur …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.