Mont Royal


Mont Royal
Mont Royal
Le versant est du mont Royal, vu depuis Montréal
Le versant est du mont Royal, vu depuis Montréal
Géographie
Altitude 234 m
Massif Collines montérégiennes
Coordonnées 45° 30′ 23″ Nord
       73° 35′ 20″ Ouest
/ 45.50639, -73.58889
45°30′23″N 73°35′20″O / 45.50639, -73.58889
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Québec
Région Montréal

Géolocalisation sur la carte : Québec

(Voir situation sur carte : Québec)
Mont Royal

Géolocalisation sur la carte : Canada

(Voir situation sur carte : Canada)
Mont Royal

Le mont Royal est une colline qui domine la ville de Montréal, au Québec. Il s'agit de l'une des neuf collines montérégiennes situées dans le sud-ouest de la province.

Sommaire

Géologie

Le mont Royal à Montréal.

Le mont Royal s'est formé il y a environ 125 millions d’années lors d’une intrusion souterraine de magma. Ce magma n’a pas atteint la surface terrestre et a figé en profondeur. La colline est apparue lors de l’érosion par les glaciers des roches sédimentaires avoisinantes, plus fragiles que la roche métamorphique formée par le contact du magma et de la roche sédimentaire. La montagne possède trois sommets : la Grosse Montagne (234 mètres), l’Outremont (211 mètres) jadis sous le régime français appelée Pain de Sucre et la Petite Montagne (201 mètres) ou mont Westmount.

Historique

Lors de son second voyage en 1535, après s'être arrêté le 7 septembre à Québec, Cartier remonte le Saint-Laurent jusqu’à Hochelaga, maintenant la ville de Montréal. Le 3 octobre 1535, il est accueilli à Hochelaga qu'il visite, puis il monte sur la montagne située à proximité, qu'il nomme mont Royal en l'honneur du roi de France François Ier

Et au parmy d'icelles champaignes, est scituée et assise ladicte ville de Hochelaga, près et joignant une montaigne... Nous nommasmes icelle montaigne le mont Royal.
La Terra De Hochelaga Nella Nova Francia, plan en italien de Gastaldi avec à gauche, le Monte Real.

Vingt et un ans plus tard, en 1556, la République de Venise, qui tout comme la France s'intéressait aux Indes, reproduit dans le 3e tome Delle Navigationi et Viaggi une illustration de la visite de Jacques Cartier à Hochelaga sur le plan La Terra De Hochelaga Nella Nova Francia. Chose surprenante, une analyse de cette illustration révèle que les trois collines du mont Royal, montrées sur cette illustration, sont fidèlement reproduites. La visite de Hochelaga terminée, Cartier revient à Stadaconé qu'il atteint le 2 octobre et où il passera l’hiver. Lors de son troisième voyage en 1541, Jacques Cartier, devenu subalterne de Roberval, fonde la colonie de Charlesbourg-Royal. L'année suivante Roberval arrive à Charlesbourg-Royal qu'il renomme France-Roy. Tous deux, ce séparément, reviennent à la bourgade Hochelaga alors détruite. Ils essaient de passer outre les saults[1] qui avaient à date bloqué l'avance dans l'intérieur des Indes occidentales.

Suite à la venue de Jacques Cartier sur le mont Royal, l'île sur laquelle cette montagne était sise prit le nom de l'île du Mont Royal. Avec le temps, le toponyme Mont Royal fit place au toponyme Montréal. Souvent on affirmera que le nom de Montréal vient de mont real, variation orthographique de mont royal qui avait le même sens en français au XVIe siècle[2].

La croix du Mont-Royal est une croix en métal érigée en 1924, haute de 31,4 mètres et qui couronne la montagne. Son illumination fut convertie à la fibre optique en 1992.

En 2008, l'Office de consultation publique de Montréal organise une importante consultation quant à l'avenir du mont Royal. Les thèmes abordés sont la protection des espaces verts, des espèces végétales et animales, la circulation automobile et le stationnement, le vélo hors piste, les nouvelles constructions et aménagements, les paysages, etc.[3]

Parc du Mont-Royal

Article détaillé : Parc du Mont-Royal.
Le lac aux Castors, dans le parc du Mont-Royal.

Quelque 350 ans après la visite de l'explorateur Jacques Cartier sur le mont Royal, c'est-à-dire vers 1875, la ville de Montréal y créait un espace vert, le parc du Mont-Royal, qui fut inauguré le 24 mai 1876, jour de la fête de la reine Victoria. Le parc du Mont-Royal constitue l'un des espaces verts les plus importants de Montréal. Boisé en grande partie, ce parc fut aménagé en 1876 par Frederick Law Olmsted, paysagiste du Central Park à New York.

Quartiers résidentiels et institutions

Hors du parc, la montagne accueille sur ses pentes des institutions importantes telles les cimetières Notre-Dame-des-Neiges et Mont-Royal ; l'Oratoire Saint-Joseph, la plus grande église du Canada ; l'Université McGill et l'Université de Montréal ; et des districts résidentiels bien nantis tels Westmount, Outremont et Ville Mont Royal. Autres institutions : l'Hôpital Royal Victoria.

Les noms de Montréal, Montérégie et collines montérégiennes

Cette colline appelée mont Royal par Jacques Cartier donna naissance à la ville qui en emprunta le nom : Montréal. Sous l'initiative du géologue Frank Dawson Adams, les collines de la plaine du Saint-Laurent entourant le mont Royal prirent le nom « montagnes royales », soit mont Regii, version latine de mont Royal.

Aujourd'hui, le terme Montérégiennes désigne tout le groupe de collines marquant la plaine du Saint-Laurent.

Le toponyme Montérégie désigne également une région sise au sud-ouest de la province de Québec et marquée de la présence des Montérégiennes.

Galerie photos

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références

  1. Sault : rapide ou chute d'eau, mot qu’on retrouve sur les cartes du XVIIe siècle.
  2. Jean Poirier, Origine du nom de la ville de Montréal, 1992
  3. Plan de protection et de mise en valeur du Mont-Royal, 11 janvier 2008

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Mont Royal de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Mont-Royal — Lage in Québec …   Deutsch Wikipedia

  • Mont-royal — Pour les articles homonymes, voir Montréal (homonymie). Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Allemagne Mont Royal est une ville éphémère, construite par Vauban en aval de Trèves en …   Wikipédia en Français

  • Mont-Royal — Mont Royal. El Mont Royal (Monte Real) es una montaña localizada dentro del Parque de Mont Royal. Ambas están localizadas inmediatamente al norte del centro de la ciudad de Montreal, Québec, Canadá. La montaña consiste en tres picos: Colline de… …   Wikipedia Español

  • Mont-Royal — Pour les articles homonymes, voir Montréal (homonymie). Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Allemagne Mont Royal est une ville éphémère, construite par Vauban en aval de Trèves en 16 …   Wikipédia en Français

  • Mont Royal — Der Begriff Mont Royal bezeichnet Mont Royal (Berg), Bergrücken auf der bei Traben Trarbach gelegenen Flussschleife der Mosel, Rheinland Pfalz, Deutschland Mont Royal (Festungsruine), Festungsruine auf dem bei Traben Trarbach gelegenen Mont Royal …   Deutsch Wikipedia

  • Mont-Royal — Original name in latin Mont Royal Name in other language State code CA Continent/City America/Montreal longitude 45.51675 latitude 73.64918 altitude 47 Population 18933 Date 2010 09 23 …   Cities with a population over 1000 database

  • Mont-Royal — or Mount Royal geographical name height 769 feet (234 meters) in Montreal, Quebec …   New Collegiate Dictionary

  • Mont-Royal — Fr. /mawonn rwann yannl /, n. a town in S Quebec, in E Canada: suburb of Montreal. 19,247. * * * …   Universalium

  • Mont-Royal — town, S Quebec, Canada; pop. 20,514 …   Webster's Gazetteer

  • Mont-Royal — Fr. /mawonn rwann yannl /, n. a town in S Quebec, in E Canada: suburb of Montreal. 19,247 …   Useful english dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.