Mouvements D'escalade


Mouvements D'escalade

Mouvements d'escalade

Lors de la pratique de l'escalade, le grimpeur est amené à utiliser une grande variété de mouvements d'escalade avec ses mains, ses pieds, son corps.

Sommaire

Préhension de main

tendu 
forme de préhension qui respecte le mieux l'architecture de la main, la moins traumatisante. S'utilise notamment sur les plats pour faire jouer l'adhérence de la peau. Dans ce cas, l'effort peut être traumatisant au niveau du poignet, qui est arqué à la place de la main.
arqué 
du bout des doigts, plus efficace sur les petites prises mais plus traumatisant car la dernière phalange se plie dans un sens contre nature. Main fermée, le pouce se verrouille sur l'index. S'utilise sur les réglettes, prises de moins d'une phalange d'épaisseur.
verrou 
la main fermée en poing se coince dans une fissure ou un trou; économe en énergie, cela s'avère douloureux.
la pince 
en jouant sur l’opposition entre le pouce et les autres doigts, il faut serrer comme une mâchoire la prise, souvent en forme de colonnette. La pincette concerne de petites aspérités.
l'inversée 
utilisation d'une prise basse pour forcer sur les pieds, en tirant vers le haut avec la main.
la compression 
paume ouverte vers l'intérieur, main à plat, utilisé en vérin dans les angles et en bloc.
  • Les préhensions dépendent du type de prise que peut présenter le rocher : bosses, plats, fissures, trous, réglettes ...

Poses de pieds

Contrairement aux idées reçues, l'escalade se joue principalement au niveau des pieds, les muscles des membres inférieurs étant nettement plus puissants que ceux des bras. L'utilisation des pieds est donc essentielle, exploitant une énergie quasi illimitée comparée à celle des bras.

bossette
valorise un plat ou une bossette en utilisant l'adhérence de la semelle, pied perpendiculaire à l'appui talon tiré vers le bas pour plus d'efficacité.
réglette
pour « gratonner » (s'appuyer sur des formes très petites) du bout des orteils, souvent du gros orteil seulement, généralement le talon monte légèrement pour augmenter la pression sur l'appui.
carre
même technique que la réglette mais en tournant le pied (et le bassin) pour que le bout des orteils soit parallèle à la paroi. Ainsi c'est la carre externe ou interne du pied (plus rigide) qui appuie.
drapeau
consiste à s'équilibrer avec une jambe tendue lorsque les prises sont plus ou moins alignées horizontalement.

Attitudes

position idéale 
consiste à garder le centre de gravité au-dessus des appuis, le bassin le plus près possible de la paroi. Il vaut mieux garder le buste en retrait pour améliorer la vision des prises pour les mains et pour les pieds.
à éviter 
pointer les fesses vers l'arrière sinon les appuis glissent et il faut resserrer la prise d'information (main la plus haute), essentielle.;

D'une manière générale, garder les bras tendus et les jambes fléchies afin d'utiliser au maximum la force des jambes au lieu de fatiguer les bras.

Crochetages

Un crochet talon.
talon 
utilisation de l'enrobage arrière du chausson en levant la jambe. Utile pour passer les dévers, ce crochetage permet de soulager les bras de l'appel de la pesanteur au prix d'une certaine souplesse.
pointe de pied 
en progression horizontale (toit), le pied s'accroche pour ne pas tomber et ainsi rester contre la paroi. L'idéal est de faire une opposition avec l'autre pied, à la façon d'une paire de ciseaux.
pied-main 
mouvement assez spectaculaire, parfois acrobatique mais accessible physiquement consistant à poser le pied à l'endroit même où la main tient une prise, lui permettant ainsi de se libérer pour saisir une autre prise.

Jeté

Mouvement d'impulsion en vue d'aller atteindre une prise qui n'aurait pu être atteinte normalement. Le jeté est très utilisé en escalade de bloc.

Oppositions

Dülfer 
Les deux mains et les deux pieds se trouvent alignés sur un même axe, d'un coté et le bassin de l'autre, le corps étant de ce fait de profil. Les mains sont légèrement plus hautes que les pieds, on tire avec les mains en poussant avec les pieds. Assez physique mais pratique pour passer de grandes fissures.
appui de paume 
la paume de la main vient se plaquer contre la roche, en adhérence, et souvent doigts vers le bas, afin de se pousser vers le haut.
opposition en dièdre 
On appelle dièdre une partie du rocher qui s'ouvre en deux pans plus ou moins opposés (comme deux pages d'un livre entre-ouvert), il s'agit de progresser en s'appuyant sur ces deux pans de la roche (en général : main et pied gauche sur la page de gauche, main et pied droit sur la page de droite), plus ou moins perpendiculaires, notamment à l'aide de lolottes pour les pieds (le pied est en opposition sur la paroi perpendiculaire) ou d'appuis sur la paume des mains.
  • Portail de l'alpinisme et de l'escalade Portail de l'alpinisme et de l'escalade
Ce document provient de « Mouvements d%27escalade ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Mouvements D'escalade de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Mouvements d'escalade — Lors de la pratique de l escalade, le grimpeur est amené à utiliser une grande variété de mouvements d escalade avec ses mains, ses pieds, son corps. Sommaire 1 Attitudes 2 Préhension des membres supérieurs 2.1 Technique de doigts …   Wikipédia en Français

  • Escalade — Pour les articles homonymes, voir Escalade (homonymie). Escalade Varappe Fédération internationale …   Wikipédia en Français

  • Escalade Sur Bloc — Un grimpeur sur un bloc avec un crash pad (site de Saint Just, Cantal, France) …   Wikipédia en Français

  • Escalade sur bloc — Un grimpeur sur un bloc avec un crash pad (site de Saint Just, Cantal, France) …   Wikipédia en Français

  • Escalade Artificielle — L escalade artificielle, ou artif , est un style d escalade dans lequel les points de protection sont utilisés pour la progression. Le terme s oppose à l escalade libre, dans laquelle aucune aide artificielle n est utilisée pour la progression.… …   Wikipédia en Français

  • Escalade Libre — L escalade libre est un style d escalade où le grimpeur n utilise aucuns systèmes d assurage qu il soit solo ou de groupe. Les styles d escalades libres incluent l escalade de traversées, sur bloc et toutes les formes de solo, tant qu elle… …   Wikipédia en Français

  • Escalade libre — Vue d un grimpeur pratiquant l escalade libre L escalade libre est un style d escalade qui consiste à progresser sur une paroi sans utiliser de matériel pour s aider, et à atteindre le sommet d une voie d escalade en utilisant uniquement les… …   Wikipédia en Français

  • Escalade artificielle — L escalade artificielle, ou artif , est un style d escalade dans lequel les points de protection sont utilisés pour la progression. Le terme s oppose à l escalade libre, dans laquelle aucune aide artificielle n est utilisée pour la progression.… …   Wikipédia en Français

  • Grimpeur (escalade) — Escalade Pour les articles homonymes, voir Escalade (homonymie). Escalade au Céou (Dordogne), France L’escalade ou varappe (du nom d’un coulo …   Wikipédia en Français

  • Vocabulaire de l'escalade et de l'alpinisme — Cette page présente par ordre alphabétique les termes spécifiques à l escalade et à l alpinisme, mais aussi quelques termes du canyonisme ou de la montagne en général. Ils concernent essentiellement le matériel (en place ou individuel), les… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.