Mégalithique


Mégalithique

Mégalithe

Le site mégalithique de Stonehenge

Un mégalithe est un monument constitué d’une ou plusieurs pierres de grandes dimensions, érigées (ou levées) par les hommes, généralement au cours de la préhistoire, sans l’aide de mortier ou de ciment pour fixer la structure. Le nom vient des termes grecs megas (μέγας), grand et lithos (λίθος), pierre.

Si le terme de mégalithe peut être utilisé pour décrire des monuments érigés partout sur la planète à différentes époques, l'attention des chercheurs se concentre sur les monuments les plus anciens correspondant aux périodes néolithiques, chalcolithiques ou même l'Âge du bronze, suivant les régions.

Il y eut au début du XXe siècle une théorie archéologique reliant la totalité de ces monuments à une seule civilisation, mais les méthodes modernes de datation l’ont réfutée.

mégalithe au trou rond « Men-an-Tol », Cornouaille, Royaume-Uni

Sommaire

Types de mégalithes

Le terme « mégalithe » recouvre différentes structures. Parmi les mégalithes préhistoriques, on distingue principalement :

  • les menhirs, pierres dressées plantées verticalement en terre ;
  • les dolmens, tombeaux constitués de dalles souvent monumentales ou des allées couvertes, formées de plusieurs pierres dressées (ou orthostats) recouvertes par une ou plusieurs dalles (ou table) ;
  • les alignements, une ou plusieurs lignes de menhirs, de même direction approximative
  • les cercles de menhirs, plus ou moins complets (parfois appelés cromlechs)
  • les hypogées, grottes artificielles creusées par l’homme, avec couloir en pente douce, vestibule et chambre sépulcrale ; ils sont classés parmi les mégalithes puisqu'ils étaient souvent signalés par des dalles monumentales à l’extérieur afin d’en indiquer l’entrée.

Ces mégalithes peuvent être solitaires ou constituer des structures plus larges, comme des alignements, des cercles, des cairns, des galgals...

Il existe également des monuments mégalithiques plus rares, comme Stonehenge ou les taulas des îles Baléares, pierres verticales surmontées d’une autre horizontale.

Il existe aussi de nombreux cercles mégalithiques en Afrique de l'Ouest (mais certains sont d'époque historique correspondant au Moyen Âge européen), ou en Grande-Bretagne.

Statue-menhir de Filitosa en Corse-du-Sud.

Considérant le grand nombre de ces monuments que l'on retrouve aujourd'hui à travers le monde, qui ont survécu aux multiples facteurs de destruction (notamment ceux de l'homme lui-même) auxquels ils ont été confrontés au cours des siècles, il semble bien que l'on puisse considérer que les motifs qui ont abouti à leur construction aient eu une importance considérable pour l'humanité, tant aux premières époques de son développement qu'à l'heure actuelle.

La plupart des chercheurs concernés, s'accordent aujourd'hui à leur reconnaître un rôle multiple, soit par ordre d'importance : social, culturel (religieux et funéraire), astronomique, astrologique, artistique, agricole, etc. Mais toutes ces constructions ne possédaient pas toutes ces fonctions.

Au sens strict et archéologique du terme, les mégalithes désignent des constructions faites avec de grandes pierres, mais surtout élevées à l'époque préhistorique.

Distribution des mégalithes les plus anciens

Ces monuments furent érigés quasiment sur toute la planète aux différentes époques historiques comme préhistoriques :

Europe de l'Ouest

En Europe de l'Ouest, l’origine du mouvement mégalithique coïncide avec les premières constructions de la côte est de l’Atlantique (Tumulus de Bougon, Cairn de Barnenez...). Elle peuvent être datées du Ve millénaire av. J.-C., soit plus de 2 000 ans avant la première pyramide. Ces constructions extrêmement nombreuses datent généralement du néolithique ou du chalcolithique (4 700 à 1 500 av. J.-C.) tel le tumulus F de Bougon, dont la partie Fo a fourni les dates de 4785 av. J.-C.[1], tel Stonehenge. Sans oublier l'important groupe mégalithique méditerranéen de Malte (Ġgantija, 3 500 avant J-C), Corse et Sardaigne. Les alignements de Carnac datent d'environ 4 000 avant J.-C.[2].

Site mégalitique près de Mörön en Mongolie.

Asie

En Inde, les monuments mégalithiques datent du IIe millénaire av. J.-C. jusqu'à la moitié du Ier millénaire av. J.-C. (-2 000/-500). Les dolmens les plus à l'est, en Corée sont du Ier millénaire et au Japon du VIIe siècle av. J.-C. au IIe siècle av. J.-C.. En Mongolie, les pierres de cerf sont datées de la fin du IIe millénaire av. J.-C. et du début du Ier millénaire av. J.-C.

Afrique

Détail d’un des monuments du champ de stèle de Tiya, Éthiopie. Patrimoine mondial de l'UNESCO [lire en ligne]

C'est dans la région du sud de l'Éthiopie que se trouve encore aujourd'hui la plus grande concentration de mégalithes de tout le continent africain[3]. Certaines de ces sépultures, ou dolmens, sont d'une grand ancienneté puisque certains remontent au dixième millénaire avant notre ère[3]. D'autres plus récentes (premier millénaire de notre ère ) se comptent par millier (un chiffre de 10,000 est avancé) dans le Shoa et le Sidamo éthiopien. L'une des régions les plus marquées par ce mégalithisme se trouve dans la région du Soddo, au sud d'Addis-Abeba, où quelques 160 sites archéologiques ont été découverts jusqu'à présent, celui de Tiya, l'un des plus importants, est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.[4].

Les dolmens et menhirs de Haute-Égypte (Abou-Simbel, Nabta Playa…) qui seraient datés du VIIe millénaire av. J.-C. (-6 500).

Les mégalithes d'Afrique du Nord n'apparaissent qu’à la fin du IIIe millénaire av. J.-C. (-2 200).

En Mauritanie, au Mali (dans la région de Niafunké, le site de Tundidaro comprend plus de 150 pierres dressées). Au Niger, au Togo et au Tchad, les pierres dressées protégent les sépultures ; Au Sénégambie, 29 000 cercles mégalithiques de pierres volcaniques, dans un espace limité entre les fleuves Gambie au sud et Saloum au nord du Sénégal datés du IIIe millénaire av. J.-C. (il y a environ 4 500 ans). En République centrafricaine, à Bouar, les constructions mégalithiques datent du VIe siècle av. J.-C..

Amérique

La Colombie possède des dolmens[réf. nécessaire]. San Augustin et Alto de los Idolos, les deux sites principaux ne sont distants que de quelques kilomètres. Ils s’étagent du VIe siècle av. J.-C. jusqu'au XVe siècle. Au Brésil : Une équipe d'archéologues brésiliens a découvert sur le site de Calçoene (État amazonien d'Amapá ) près de la Guyane française, un observatoire astronomique datant de l’époque Antique, remontant probablement à 2000 ans. (étude des céramiques trouvées sur les lieux). Selon l’archéologue Mariana Petry Cabral, de l’Institut de Recherche Scientifique et Technologique d’Amapá (IEPA), seule une société organisée a pu être en mesure d’ériger un tel monument. L’observatoire est constitué de 127 blocs de granite, chacun d’une hauteur de 3 mètres, disposés en cercles réguliers dans une clairière de la forêt amazonienne. La disposition du monument rappelle celle de Stonehenge.

Exemples de mégalithes

Mégalithes préhistoriques

Menhir de Men Marz
Pierre Brunehaut, à Hollain, Belgique

Mégalithes antiques

  • Le trilithe de Baalbek, construit par les Romains et devant servir de soubassement au temple de Jupiter ;
  • des monolithes dressées en Éthiopie et en Inde à l'époque historique et dont certains dépassent 15 mètres de hauteur.
  • Les statues de l’île de Pâques ont été érigées vers le Xe siècle. Ce sont bien de grandes pierres dressées mais pas des mégalithes au sens strict du terme.

Les obélisques

Article détaillé : obélisque.

Mégalithes modernes

Les vingt dernières années ont vu un renouveau inattendu du mégalithisme dans les pays développés. On s'est mis à dresser un nombre considérable de grosses pierres dans les ronds-points, dans les parcs, et dans les jardins. Il n'y a là aucune volonté explicitement religieuse. Il s'agit de poser des signes forts dans l'espace public ou dans l'espace privé. La référence au mégalithisme ancien est cependant visible en Bretagne, en Irlande, et en bien d'autres lieux. Une banlieue de Toulouse - l'Union - a ainsi vu apparaître un ensemble mégalithique en granit, composé d'une vingtaine de blocs, dans un rond-point. Il suscite la perplexité. L'étude sociologique de ce retour au mégalithisme reste à faire.


Socle de la statue équestre de Pierre le Grand

La plus grosse pierre jamais déplacée par l'homme est peut-être le socle de la statue équestre de Pierre le Grand à Saint-Pétersbourg, monument élevé par Catherine II de Russie. Ce bloc de granite, donné pour 450 et 1250 tonnes[réf. souhaitée] (ou encore 7 × 14 × 9 m, pour 1 500 tonnes[5]) fut acheminé à travers les marécages par la force de 64 hommes commandés par le comte de Carbury.

Ce mégalithe fut déplacé sur un traîneau de bois dont les patins étaient creusés d’un rail garni d’un alliage cuivre-étain-calamine ; ce traîneau était lui-même posé sur des poutres possédant un rail creux garni du même alliage. Des sphères métalliques furent placées dans ce chemin de roulement, réduisant le frottement au minimum. Il fut déplacé au moyen de cabestans, sur terrain gelé, en moins de six semaines[5].

Représentations artistiques

A partir du XIXe siècle, de nombreux écrivains et peintres ont consacré une partie de leur œuvre à la représentation des mégalithes. Flaubert dans son récit de voyage en Bretagne - Par les champs et par les grèves - fut sans doute un des plus déçu. Après avoir évoqué toutes sortes d'hypothèses sur les menhirs de Carnac, il affirme : les pierres de Carnac sont de grosses pierres. Victor Hugo, en revanche, voyait dans les mégalithes des signes d'une présence poétique, bien antérieure aux civilisations antiques. Il écrit ainsi, l'avant dernier poème des Contemplations - Ce que dit la Bouche d'ombre - près du dolmen qui domine Rethel. Les Travailleurs de la mer méditent largement sur la présence des pierres ancestrales dans les îles anglo-normandes. A compléter.

Notes et références

  1. Frédéric Lontcho, L'archéologue - archéologie nouvelle, Février - Mars 2003, p. 4 - 5.
  2. site officiel des monuments nationaux des alignements de Carnac consulté le 17 décembre 2008
  3. a  et b "Les origines de l'Éthiopie", Francis Anfray, ancien directeur de la Mission française d'archéologie en Éthiopie [lire en ligne]
  4. Site de l'UNESCO, Tiya, Ref: 12[lire en ligne]
  5. a  et b Transport du piédestal, La Nature, 1882. Article signé A. de Rochas (peut-être l'ingénieur Alphonse Beau de Rochas).

Voir aussi

Commons-logo.svg

Bibliographie

Liens externes


  • Portail de la Préhistoire Portail de la Préhistoire
  • Portail de l’archéologie Portail de l’archéologie
Ce document provient de « M%C3%A9galithe ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Mégalithique de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • MÉGALITHIQUE — On qualifie de mégalithique tout monument funéraire en gros appareil, ou même en blocs rocheux bruts, ainsi que de grandes pierres plantées isolément ou en cercle. On appelle parfois période mégalithique celle où l’on construisit des dolmens,… …   Encyclopédie Universelle

  • MÉGALITHIQUE — adj. des deux genres Qui a trait aux mégalithes. Monuments mégalithiques …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • mégalithique — (mé ga li ti k ) adj. Terme d archéologie. Qui est en grosses pierres. Les dolmens, les pierres levées sont des monuments mégalithiques.    Tombeaux mégalithiques, tombeaux connus sous le nom d allées couvertes, de galeries couvertes, de chambres …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Geometrie megalithique — Géométrie mégalithique Stonehenge Géométrie mégalithique (également appelée géométrie à 366 degrés) est le nom donné à une hypothétique science géométrique, supposée avoir été utilisée et peut être créée par la civilisation mégalithique de Grande …   Wikipédia en Français

  • Géométrie mégalithique — Stonehenge Géométrie mégalithique (également appelée géométrie à 366 degrés) est le nom donné à une hypothétique science géométrique, supposée avoir été utilisée et peut être créée par la civilisation mégalithique de Grande Bretagne et de… …   Wikipédia en Français

  • Domaine mégalithique des Pierres droites — Vue générale de l édifice Présentation Chronologie 5000 avant JC Type Alignement …   Wikipédia en Français

  • Alignement Mégalithique — à Carnac En archéologie, un alignement mégalithique est un arrangement de menhirs selon une ou plusieurs rangées, lesquelles peuvent être individuelles ou groupées en lignes parallèles. Un alignement mégalithique compte au moins trois pierres, et …   Wikipédia en Français

  • Alignement megalithique — Alignement mégalithique Alignement mégalithique à Carnac En archéologie, un alignement mégalithique est un arrangement de menhirs selon une ou plusieurs rangées, lesquelles peuvent être individuelles ou groupées en lignes parallèles. Un… …   Wikipédia en Français

  • Nécropole mégalithique de la Pointe du Souc'h — Vue du cairn reconstruit Présentation Type dolmen multiple Période Néolithique moyen …   Wikipédia en Français

  • Domaine Mégalithique Des Pierres Droites — Schéma de redressement Situés dans le Morbihan, à quelques kilomètres de la forêt de Brocéliande, le long de la route qui mène de Malestroit à Guer, les alignements de Monteneuf sont les plus importants recensés à ce jour en Bretag …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.