Approches epistemologiques de la sociologie


Approches epistemologiques de la sociologie

Approches épistémologiques de la sociologie

Article principal : Sociologie.

On distingue à l'origine deux types d'approches méthodologiques en sociologie, l'approche holiste par opposition à l'approche individualiste (ou atomistique). Il s'est toutefois dégagé un troisième type d'approche refusant d'adopter exclusivement la première ou la deuxième, mais jouant sur les deux niveaux d'analyse. Ces differentes approches méthodologiques découlent de conceptions (ou paradigmes) différentes de la société et de l'individu.

Sommaire

L'approche holistique

Schématiquement, cela consiste à partir du général pour aller vers le particulier.

Comme représentants de l'approche méthodologique holistique, on reconnait Émile Durkheim et Karl Marx.

Pour Durkheim, et ceux qui se réclament de son héritage, la société est un holon, un tout qui est supérieur à la somme de ses parties, elle préexiste à l’individu et les individus sont agis par elle. Dans ce cadre, la société englobe les individus et la conscience individuelle n'est vue que comme un fragment de la conscience collective.

Selon ce point de vue, l'objet des recherches sociologiques est le fait social, qu'il faut traiter comme une chose, sa cause devant être cherchée dans des faits sociaux antérieurs. Le fait social, qui fait l'objet d'une institutionnalisation, est extérieur à l’individu et exerce une contrainte sur ce dernier. Les individus sont donc encadrés dans des institutions, elles-mêmes insérées dans des structures homologues les unes par rapport aux autres. La sociologie est alors la science des invariants institutionnels dans lesquels se situent les phénomènes observables.

Marcel Mauss imprimera une inflexion significative à cette doctrine en arguant de la nécessité de décrire complètement et dans leur totalité les formes dans lesquelles le phénomène apparaît pour révéler leur secret. Analyser le concret interdit de négliger la sensibilité au vécu.

L'approche atomistique

Schématiquement, cela consiste à partir du particulier pour aller vers le général.

Développée par Max Weber qui induit que chaque individu est un atome social. Les atomes agissent en fonction de motifs, intérêts, d’émotions propres et sont liés aux autres atomes. Un système d'interactions constantes entre les atomes produit et reproduit la société.

Selon ce point de vue, l'objet des recherches sociologiques est le sens donné par l'acteur à son action sociale. Les acteurs n’agissent pas de façon mécanique. L’accent est porté sur la cause des actions sociales et le sens donné par les individus à leurs actions. On ne cherche plus des arrangements d’institutions mais un horizon de significations qui servent de références. L’institution est là mais elle sert les motifs et les intérêts des acteurs sociaux et les serre : c'est la « cage de fer » de la bureaucratie.

Autre approche

On peut aussi varier d'échelle d'analyse, passant du microsociologique, au mesosociologique et au macrosociologique.

Voir aussi

Articles connexes

  • Portail de la sociologie Portail de la sociologie
Ce document provient de « Approches %C3%A9pist%C3%A9mologiques de la sociologie ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Approches epistemologiques de la sociologie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Approches épistémologiques de la sociologie — Article principal : Sociologie. On distingue à l origine deux types d approches méthodologiques en sociologie, l approche holiste par opposition à l approche individualiste (ou atomistique). Il s est toutefois dégagé un troisième type d… …   Wikipédia en Français

  • Approches méthodologiques sociologiques — Approches épistémologiques de la sociologie Article principal : Sociologie. On distingue à l origine deux types d approches méthodologiques en sociologie, l approche holiste par opposition à l approche individualiste (ou atomistique). Il s… …   Wikipédia en Français

  • Sociologie — La sociologie peut être définie comme la branche des sciences humaines qui cherche à comprendre et à expliquer l impact du social sur les représentations (façons de penser) et comportements (façons d agir) humains. Ses objets de recherche sont… …   Wikipédia en Français

  • Sociologie des organisations — La sociologie des organisations peut se définir comme une branche de la sociologie qui étudie comment les acteurs construisent et coordonnent des activités organisées. Elle peut aussi se définir comme une science sociale qui étudie des entités… …   Wikipédia en Français

  • Sociologie des logiques d'action — Article principal : Sociologie des organisations. La sociologie des logiques d action est une théorie de sociologie des organisations développée par quatre auteurs dans un ouvrage intitulé Les nouvelles approches sociologiques des… …   Wikipédia en Français

  • Sociologie des religions — La sociologie des religions (dite aussi « sociologie de la religion ») est la branche de la sociologie s intéressant aux phénomènes d ordre religieux ou relevant de la laïcité. Sommaire 1 L évolution des définitions de la religion …   Wikipédia en Français

  • Sociologie des sciences — La sociologie des sciences est l étude sociologique de la production des connaissances scientifiques et des instruments qui les rendent possibles. Elle porte ainsi une attention particulière aux institutions scientifiques, au travail concret des… …   Wikipédia en Français

  • Sociologie de l'art — Des visiteurs au musée d Orsay (Paris) La sociologie de l art est une des branches de la sociologie qui présente deux approches : d une part elle étudie les arts ordinaires en tant qu activités ou langages ayant une dimension esthétique dans …   Wikipédia en Français

  • Sociologie du travail — La sociologie du travail est une branche de la sociologie. Georges Friedmann[1] la définit ainsi  : « L’étude, sous leurs divers aspects, de toutes les collectivités qui se constituent à l’occasion du travail ». Sommaire 1 Objet et …   Wikipédia en Français

  • Sociologie de la prison — La sociologie de la prison est une branche de la sociologie qui étudie le monde carcéral. En France, on la distingue de la criminologie, contrairement à ce qui existe dans les pays anglo saxons. Pourtant, concrètement, les disciplines sont très… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.