Nebrija


Nebrija

Antonio de Nebrija

Statue à Madrid (A. Nogués, XIXe siècle).

Antonio Martínez de Calá (Lebrija 1441 - Alcalá de Henares 1522), plus connu comme Antonio de Nebrija, parfois Antonio de Lebrija (Antonius Nebrissen dans l'édition de Introductiones Latinae de 1501  ; et Antonius Lebrixen dans l'édition de Introductiones Latinae de 1481, Salamanque), est un humaniste et grammairien espagnol.

Sommaire

Biographie

Antonio Martínez nait en 1441 dans une famille d'ascendance judéo-converse, dans l'ancienne Nebrissa Veneria (aujourd'hui Lebrija), dans la province de Séville à 72 km de la capitale. Son père est Juan Martínez de Cala et sa mère Catalina de Xarana et Ojo. Il a trois frères et deux sœurs. Il change son nom en Elio Antonio de Nebrija.

Il étudie les humanités à Salamanque et à 19 ans, part en Italie, où il continue ses études durant dix ans à l'université de Bologne. De retour en Espagne, il travaille à Séville pour l'évêque Fonseca. Il prend ensuite la charge de professeur, enseignant la grammaire et la rhétorique à l'université de Salamanque. En 1513, il est nommé professeur de l'université d'Alcalá de Henares.

Œuvre

Nebrija écrit sur différents sujets comme la cosmographie, la botanique, et la théologie. Il est célèbre pour ses efforts pour réformer l'enseignement du latin : en 1481 il publie une grammaire, Introductiones latinae. Motivé par le succès de ce livre, il publie la fameuse Grammaire castillanne en 1492. Ce fut la première grammaire d'une langue populaire écrite en Europe. Il dédie ce livre à la reine Isabelle Ire. En 1517 il publie les Règles de l'orthographe espagnole. Il compose aussi des dictionnaires latin-espagnol et espagnol-latin.

En sa qualité d'humaniste il est parfois considéré comme un précurseur des idées d'Érasme[1]. Menéndez y Pelayo le classe comme instigateur de la « méthode philosophique et rationnelle de Lorenzo Valla » en Espagne[2].

Tout en reconnaissant l'autorité suprême de l'Église, il n'hésite pas mettre en cause la censure inquisitoriale qui proscrit l'études des langues bibliques. Il se montre critique envers les textes officiels de la Septante et préconise un retour aux textes sources pour corriger les erreurs qui se sont glissés dans les manuscrits au fil du temps. Il ambitionne par cette méthode de reconstituer une version authentique de la Vulgate de Jérôme de Stridon[3].

Il participe, bien que tardivement, à l'élaboration de la Bible polyglotte d'Alcalá sous la supervision de Francisco Jiménez de Cisneros[1].

Référence

  • Marcel Bataillon, Érasme et l'Espagne - Recherches sur l'histoire spirituelle du XVIe siècle , 1937 (thèse), réédition augmentée et corrigée de 1991, Droz, 1998, Genève (ISBN 2-600-00510-2), 903 p.

Notes

  1. a  et b Bataillon, p.27
  2. Menéndez y Pelayo, Marcelino, Antología de poetas líricos castellanos, Tome VI, p.87
  3. Bataillon, p.34-35

Lien externe

  1. (fr)Valeurs vernaculaires : Ivan Illich analyse les motivations et conséquences de la Gramática Castellana.
  • Portail de l’histoire Portail de l’histoire
  • Portail de l’Espagne Portail de l’Espagne
  • Portail de l’éducation Portail de l’éducation
Ce document provient de « Antonio de Nebrija ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Nebrija de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • NEBRIJA (A. de) — NEBRIJA ANTONIO DE (1444 1522) Antonio Martinez de Cala, à l’instar d’autres humanistes, prit comme nom de plume le nom de sa ville natale, qu’il identifia avec la Nebrissa romaine, et signa ses ouvrages, qui comptent parmi les plus importants de …   Encyclopédie Universelle

  • Nebrija — Nebrija, Elio Antonio de …   Enciclopedia Universal

  • Nebrija —   [ne brixa], Elio Antonio de, eigentlich E. A. Martínez de Cạla [mar tineȓ ȓe ], spanischer Humanist, * Lebrija (bei Sevilla) um 1442, ✝ Alcalá de Henares 2. 7. 1522; reformierte in Spanien den Lateinunterricht (»Primae declinationis. ..… …   Universal-Lexikon

  • Nebrija, Elio Antonio de — (1441 1522)    Spanish humanist, born at Lebrija (or Nebrija) near Seville, son of a Hidalgo family. He adopted the forename Elio (Aelius) as a symbol of his claim to Ro man ancestry. In 1455 he entered the University of Salamanca, where he… …   Historical Dictionary of Renaissance

  • Nebrija, Elio Antonio de — altNebrija o Lebrija, Elio Antonio de/alt ► (1442 1522) Humanista español, cuyo verdadero apellido era Martínez de Cala. Por encargo de Cisneros revisó los textos de la Biblia Políglota Complutense. Escribió una Gramática castellana (1492). Con… …   Enciclopedia Universal

  • Antonio de Nebrija — Para otros usos de este término, véase Antonio de Nebrija (desambiguación). Retrato de Antonio de Nebrija. Antonio Martínez de Cala y Jarava (Lebrija, Sevilla, 1441 Alcalá de Henares, Madrid …   Wikipedia Español

  • Universidad Antonio de Nebrija — Lema «Living Nebrija, Living Universidad» Tipo Privada Fundación 1995 Localización Dir …   Wikipedia Español

  • Antonio de Nebrija — Statue of Antonio de Nebrija, outside of the Biblioteca Nacional de España, in Madrid. Antonio de Lebrija (Lebrija, Seville 1441 Alcalá de Henares, 5 July 1522), also known as Antonio de Nebrija, Elio Antonio de Lebrija, Antonius Nebrissensis,… …   Wikipedia

  • Antonio de Nebrija — (Statue in Madrid, A. Nogués). Elio Antonio de Nebrija, (* 1444 als Antonio Martínez de Cala in Lebrija, Provinz Sevilla; † 5. Juli 1522 in Alcalá de Henares) war ein spanischer …   Deutsch Wikipedia

  • Colegio Mayor Antonio de Nebrija — Lema «Magnes Amoris Amor» Tipo Masculino Universidad Universidad Complutense de Madrid Fundación 1951 …   Wikipedia Español


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.