Nicolas Denys


Nicolas Denys
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Nicholas-Denys.
Le musée Nicolas Denys à Saint-Pierre au Cap-Breton en Nouvelle-Écosse

.

Nicolas Denys, est né à Tours (Saint-Saturnin) en 1598 est un explorateur français, marchand et industriel de la pêche au Canada, gouverneur, lieutenant général pour le roi, et propriétaire d'une partie de l'Acadie et du Canada. Il meurt problablement à Nipisiguit en 1688.

Sommaire

Biographie

D'abord représentant de la Compagnie de la Nouvelle-France à La Rochelle, il partit pour l'Acadie, avec Isaac de Razilly, en 1632, après avoir obtenu la concession de la contrée qui s'étend depuis le cap Canceau jusqu'à Gaspé, où il se lança dans le commerce du bois et une entreprise de pêche. Les propriétés étaient si peu assurées dans ce pays lointain, que Denys, qui avait fait des établissements importants dans ce qui lui appartenait, eut à soutenir une guerre en règle contre ses propres compatriotes.

Concession

Ces divisions lui causèrent le plus grand tort, après des débuts difficiles il obtint, en 1653, la concession de toutes les terres, îles et régions qui bordent le littoral continental. Tous les sites de pêche du golfe Saint-Laurent lui revenaient en exclusivité, mais il était contractuellement tenu d'y implanter des établissements permanents et d'y amener des colons. Malgré ses autres activités (trafic de fourrures et exploitation d'une mine de plomb), il subit d'énormes pertes financières et un incendie acheva de le ruiner. Depuis cet accident, dit le père Charlevoix, il n'a plus été en état d'entreprendre rien de considérable ; et ce fut un grand malheur pour cette partie de la Nouvelle-France, qui n'a jamais eu un commandant plus capable et plus appliqué.

Gouverneur

Une fois qu'il avait sécurisé ses droits sur ses terres en Acadie, par l'entremise de la compagnie de la Nouvelle France, Nicholas Denys continua ses fortunes comme gouverneur de Canso et de Île Royale. Denys fonda les établissements de Saint-Pierre, Sainte-Anne, et Nipisiguit au Nouveau-Brunswick[1].

Ses 'fortunes' ont connu un revirement lorsque son rival, Emmanuel LeBorgne, saisi ses avoirs à Port Royal, par la force armée en 1654, lorsque Nicolas était à Sainte-Anne. Plus tard en 1654, Louis XIV reconnu officiellement les revendications de Nicholas Denys aux propriétés perdu à Borgne[2]. Le Borgne fut donc ordonné de remettre tous les biens saisis à Nicholas Denys[3].

Retour en France

Denys de retour en France, après un séjour de quarante ans en l'Amérique, durant lequel il avait visité une grande partie des possessions françaises, publia le résultat de ses observations sous ce titre : Description géographique et historique des côtes de l'Amérique septentrionale, avec l'histoire naturelle de ce pays, Paris, 1672, 2 vol. in-12. On voit dans ce livre, dédié au roi, que Denys connaissait parfaitement le pays où il commandait, et les vrais moyens d'en tirer un parti avantageux, pour la France.

Il dit que les bois de construction que l'on peut s'y procurer, et la pêche de la morue, valent des trésors. Le premier il a décrit avec détail les procédés de cette pêche - et, comme il était marin -, il ne laisse rien à désirer sur ce sujet. Il entretient peu le lecteur de ses aventures personnelles, et lui offre diverses particularités sur les sauvages, n'oubliant rien de ce qui peut donner une idée exacte du pays qu'il avait si longtemps habité.

Articles connexes

Sources

  • « Nicolas Denys », dans Louis-Gabriel Michaud, Biographie universelle ancienne et moderne : histoire par ordre alphabétique de la vie publique et privée de tous les hommes avec la collaboration de plus de 300 savants et littérateurs français ou étrangers, 2e édition, 1843-1865 [détail de l’édition]
  • Mario Mimeault, Nicolas Denys (1598-1688), 2002 Encyclobec.
  • George MacBeath. DENYS, NICOLAS, dans Dictionnaire biographique du Canada en ligne, 2000

Références

  1. Historical Biographies, Nova Scotia: Nicholas Denys (1598-1688)
  2. Denys, Nicolas. The Description and Natural History of the Coasts of North America, ed. and trans. William F. Ganong (Champlain Society, Toronto, 1908) pp. 98-99
  3. See a translation of the letters patent given by King Louis IV to Sieur Denys in Denys, Nicolas. The Description and Natural History of the Coasts of North America, ed. and trans. William F. Ganong (Champlain Society, Toronto, 1908) p. 61



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Nicolas Denys de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Nicolas Denys — The Nicolas Denys Museum in St. Peters, Nova Scotia commemorates the life of the seventeenth century French explorer, trader and colonizer. .Nicolas Denys (1598? – 1688) was a French aristocrat who became an explorer, colonizer, soldier and… …   Wikipedia

  • Nicolas Denis — Nicolas Denys  Ne doit pas être confondu avec Nicholas Denys. Nicolas Denys, né à Tours en 1598[1] et mort en 1688, est un explorateur français, marchand et industriel de la pêche au Canada, gouverneur, lieutenant général pour le roi, et… …   Wikipédia en Français

  • Denys — may refer to: People with the given name Denys: Denys Andriyenko (born 1980), Ukrainian footballer Denys Arcand (born 1941), Canadian film director, screenwriter and producer Denys Baptiste (born 1969), jazz musician Denys Bouliane (born 1955),… …   Wikipedia

  • Denys le Phocéen — ou Dionysos de Phocée (Διονύσιος ο Φωκαεύς) est un marin grec du Ve siècle av. J. C. principalement connu pour sa participation à la bataille de Ladé en 494 av. J. C. lors de la révolte de l Ionie. Avant cette bataille, il fit un discours devant… …   Wikipédia en Français

  • Denys le Chartreux — (de son vrai nom Dionysius van Leeuw), né en 1402 à Rijkel dans le comté de Looz (aujourd’hui Limbourg belge), et décédé le 12 mars 1471 à la chartreuse de Ruremonde (Pays Bas), était un religieux prêtre de l ordre des Chartreux, mystique,… …   Wikipédia en Français

  • Denys l'Areopagite — Denys l Aréopagite Pour les articles homonymes, voir Denys, Denis, Saint Denis, Saint Denis et Pseudo Denys l Aréopagite. Denys l Aréopagite (en grec : Διονύσιος ο Αρεοπαγίτης), ou Denys d Athènes, un des saint Denis ou saint Denys, est un… …   Wikipédia en Français

  • Nicolas de Cues — Biographie Naissance 1401 à Cues (Allemagne) Décès 11 août 1464 …   Wikipédia en Français

  • Nicolas Flamel — como alquimista en un retrato romántico de la Galerie historique des Célébrités Populaires (1840) …   Wikipedia Español

  • Denys Gaith — auch Dionysios Geith BC (* 19. März 1910 in Yabroud (Syrien); † 22. März 1986) war Erzbischof der Melkitischen Griechisch Katholischen Kirche von Homs in Syrien. Leben Denys Gaith wurde am 8. September 1937 zum Ordenspriester der Basilianer vom… …   Deutsch Wikipedia

  • Nicolas Moreau — (acteur) Nicolas Moreau est un acteur français né en 1974. Il fait ses débuts en 1995 dans quatre rôles aux côtés des grands partenaires : le rôle de Marc, le fils de Claude Jade et Georges Claisse, dans le téléfilm Porté disparu de Jacques… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.