Nokia


Nokia
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Nokia (ville)
Nokia Corporation
Logo Nokia Corporation

Logo de Nokia
Création 1965
Action OMXNOK1V
NYSE : NOK
FWB: NOA3
Siège social Drapeau de Finlande Keilaniemi, Espoo (Finlande)
Direction Stephen Elop, PDG actuel
Jorma Ollila, ancien PDG
Activité Télécommunications
Produits Téléphones portables
Filiales Nokia Siemens Networks (50%), NAVTEQ, Symbian ltd, Vertu, Qt Development Frameworks
Effectif 132 427 (2010)
Site web www.nokia.com
Capitalisation 45,69 milliards EUR (1/02/09)[1]
Chiffre d’affaires en augmentation41 milliards € (2010)
Résultat net en diminution~4 milliards EUR (2008)

Nokia Corporation est une entreprise de télécommunications finlandaise. En 2006, Nokia et Siemens fusionnent leurs activités d'équipements pour réseaux télécoms dans la coentreprise Nokia Siemens Networks. En 2008, Nokia est le plus grand constructeur mondial de téléphones mobiles, devant Motorola et Samsung, avec, près de 39 % de parts du marché mondial (-1 % lors du premier trimestre de l'année 2008)[2].

Sommaire

Étymologie

En finnois, Nokia, est le nom ancien de la zibeline, qui a donné son nom à une grande rivière, la Nokia, située à l’ouest de la Finlande, sur laquelle on a fondé la ville Nokia, où était basée l’entreprise à l'origine.

Histoire

Le groupe Nokia est né en juin 1966 de la fusion de trois industries remontant au XIXe siècle et portant déjà ce nom : papeterie, caoutchouc et câbles. La firme se lance dans les téléviseurs dans les années 1970, mais continue à être un conglomérat « touche à tout », d'envergure modeste. Le décollage de la marque se fait en 1992 lorsque le groupe se débarrasse de toutes ses activités, pour n'en conserver qu'une seule, la téléphonie mobile, encore balbutiante. Le groupe fait alors le pari que le téléphone mobile peut toucher des centaines de millions de personnes à travers le monde, pour peu que son prix baisse suffisamment. À l'époque, la plupart des industriels des télécommunications estiment que la technologie mobile, déjà connue et développée, ne peut bénéficier qu'à une clientèle limitée.

Pour pallier l'étroitesse du marché financier finlandais, Nokia se fait coter dès 1994 sur le Nasdaq. L'action a vu son prix multiplié par 600 entre 1992 et 2000, période pendant laquelle le groupe a multiplié son chiffre d'affaires par 8 et son bénéfice par 12 (après plusieurs années de pertes lors des efforts d'investissement dans le téléphone mobile). Le groupe connut son plus grand succès en télécommunications vers l’an 2000 avec son téléphone portable Nokia 3310. À partir de l'année 2000, ses rivaux mettent les bouchées doubles et Nokia voit sa part du marché mondial (35 %) se contracter.

Le 18 juin 2006, Nokia et Siemens AG annoncent la fusion de leurs activités de télécommunications, donnant ainsi naissance à un géant mondial : Nokia Siemens Networks[3].

En août 2007, la firme annonce le rappel de 46 millions de batteries de la marque Matsushita en Inde, à cause des risques de surchauffe de celles-ci[4]. Cela provoque d’immenses manifestations dans tout le pays[4]. Devant des scènes d’émeutes, tous les magasins Nokia sont fermés en Inde et placés sous protection policière jusqu’au 19 août[4].

En janvier 2008, la décision de l’entreprise de délocaliser son usine de Bochum, en Allemagne, afin d’augmenter les marges de production, et ce, alors que des bénéfices records ont été réalisés en 2007, a donné lieu à d’importantes manifestations et à de vives protestations de la part de nombreux hommes politiques allemands - plusieurs ont ainsi rendu leur portable Nokia. Selon des sondages de janvier 2008, plus de la moitié des Allemands seraient prêts à renoncer à l’achat d’un Nokia.[évasif][réf. nécessaire]

En 2008, le parlement finlandais envisage de passer une loi qui permettrait aux employeurs d'analyser les journaux des courriels transmis et reçus par les employés. À cause d'un effort certain de lobbying de la part de Nokia, la loi est surnommée Lex Nokia[5]. En 2000 et en 2001, dans le but de prévenir l'espionnage industriel, Nokia aurait illégalement surveillé les activités électroniques de ses employés finlandais( en Finlande et au Portugal), mais la justice finlandaise a décidé de ne pas poursuivre le dossier, jugeant que le délai de prescription avait expiré[6]. En février 2005, Nokia aurait encore illégalement surveillé les activités électroniques de ses employés finlandais[7].

Selon une étude de Greenpeace, Nokia est en tête des entreprises éco-responsables[8]. Le fabricant finlandais doit son rang à sa campagne de récupérations des mobiles usagés qui s’étend sur 84 pays, avec près de 5 000 points de collecte.

Le 22 octobre 2009, Nokia intente une poursuite de 1 milliard USD contre Apple, alléguant que cette dernière viole dix brevets détenus par Nokia[9],[10].

En juillet 2010, Nokia annonce l'acquisation de « la majeure partie de la division équipements réseaux sans fil » de Motorola pour une somme de 1,2 milliard USD[11].

Nokia change de PDG, en remplaçant Olli-Pekka Kallasvuo par Stephen Elop le 21 septembre 2010, qui jusqu'à lors travaillait dans la division Business de Microsoft[12].

Début février 2011, l'ancien dirigeant de Microsoft annonce un partenariat avec cette même entreprise et la nomination d'un ancien de l'entreprise à la tête de Nokia USA. Il a été qualifié de « cheval de Troie » et d'être la septième personne détenant le plus de parts de l'action Microsoft, ce dont il se défend[13]. Depuis l'annonce, les marchés boursiers ont très mal accueilli le partenariat, enfonçant le titre, qui perd plus de 20% de sa valeur[14]. Microsoft semble avoir déboursé plus d'un milliard d'euros pour éviter que Nokia ne se tourne vers Android[15]. Début mars 2011, on apprend les termes de l'accord, qui sont considérés comme bénéficiant uniquement à Microsoft[16].

En avril 2011, Nokia annonce 4000 suppressions de postes et 3000 externalisations vers des sous-traitants [17].

En septembre 2011, Nokia annonce la fermeture de ses activités à Cluj en Roumanie, et la suppression de 3500 emplois dans le monde en plus que ceux annoncés en avril[18].

En octobre 2011, Nokia a lancé sa nouvelle gamme de smartphone utilisant l'OS mobile de Microsoft (Windows Phone 7). Cette gamme, nommée Lumia, se compose de deux modèles, le Lumia 800, et le Lumia 710.

Produits

Téléphonie mobile

Nokia est un constructeur de téléphones mobiles dont la gamme est très étendue et qui sort régulièrement de nouveaux modèles.

La serie N de Nokia est le fleuron du groupe. Elle permet de faire fonctionner plusieurs applications en même temps, offrant par exemple la possibilité d’écouter de la musique sur son téléphone portable tout en jouant à un jeu ou en consultant son agenda. Les séries N de Nokia se rapprochent des ordinateurs dans la mesure où ils permettent de lire de nombreux fichiers (Office), d’écouter de la musique et de servir de GPS pour les modèles plus coûteux.

Console de jeux

Nokia tenta d’entrer sur le marché des consoles de jeux portables avec son téléphone/console N-Gage. Sortie une première fois fin 2003 en France, la console a reçu un accueil mitigé dû à son manque de jeux et des problèmes de conception. Nokia en a tenu compte et a sorti une nouvelle version en 2004 : la N-Gage QD. Malgré ses améliorations, la console n’est toujours pas un franc succès.

Pas conçu pour le jeu, le téléphone N93 équipé d’un processeur 3D OpenGL ES 1.1 pourrait se présenter comme une relève potentielle, mais ne semble pas présenté comme tel à ce jour.

Tablette Internet

Les concepteurs de Nokia ont conçu en 2006 une tablette Internet Wi-Fi axée sur Linux, dont le code est complètement libre, nommée Nokia 770 ; suivie en 2007 du Nokia N800, puis du Nokia N810, et enfin du Nokia N900. L’interface graphique est fortement axée sur GTK et est nommée Hildon. Le développement de logiciels s’effectue sur la plate-forme Maemo. Hormis le récent N 900, la tablette ne dispose pas de slot pour carte SIM : ce n’est pas un téléphone. Mais elle possède beaucoup des fonctionnalités principales d’un assistant personnel et permet de lire les fichiers au format flash.

Recherche en nanotechnologies

Nokia a présenté le concept Morph au Museum of Modern Art (MoMA) basé sur les nanotechnologies.

Il est développé en partenariat avec l'université de Cambridge. Il est composé d'un écran tactile entièrement pliable pour s'adapter aux usages de son propriétaire. Il peut changer de forme, d'apparence et de couleur. Ses touches peuvent apparaître de sa surface. En plus des activités multimédias, il est équipé de capteur chimique pour détecter les particules de son environnement ou de son utilisateur. Enfin, sa structure autonettoyante et rechargeable par l'énergie solaire lui assure une durée de vie infinie.

Recherche en interfaçage homme/machine

Nokia a présenté un nouveau concept d'interaction avec l'utilisateur lors des Nokia World 2011[19]. L'appareil a la forme d'une tablette avec un écran couleur, mais qui a la particularité d'être flexible et d'être contrôlé par la torsion. Il est donc possible de zoomer et de de-zoomer en pliant l'appareil, ou de naviguer dans les menus en le tordant sur les côtés.

Logiciel

Nokia développe deux plateformes à l'aide de l'entreprise européenne SYMBIAN ; la série 40 et la série 60/ La série 40 est la plus simple, celle qui a fait tout le succès de la marque. la plate-forme Série 60, basée sur le système d’exploitation Symbian OS, et utilisée sur ses propres téléphones haut de gamme « Smartphones ». Nokia licencie aussi cette plate-forme aux autres constructeurs, on la trouve donc sur des téléphones mobile de marque Samsung, Siemens, Sendo, ou encore LG. Nokia a également développé Sensor, une application destinée à partager des albums.

Nokia Software Updater est une application créée par Nokia pour mettre à jour le logiciel d’un téléphone équipé de la plate-forme S60 (E61i, N70, N73, N95, N97, N82, 6630, 6680…) et de certaines séries 40 (6131, 6288, 6300…).

Une mise à jour logicielle permet de corriger certains dysfonctionnements ou bien d’incorporer de nouvelles fonctionnalités à un téléphone.

Le 28 janvier 2008, Trolltech, société développant notamment Qt, a annoncé avoir accepté une offre d’achat de la totalité de la compagnie par Nokia.

Le 24 juin 2008, Nokia lance une offre d'achat totale sur Symbian pour 264 millions d'euros, une entreprise de logiciels pour téléphones portables dont elle détient déjà 48 %.

Le 11 février 2011, l'ancien cadre de Microsoft annonce la fermeture des services Symbian et MeeGo pour utiliser les services de Microsoft[20].

Services

Le logo d'Ovi

Nokia est une entreprise qui offre des services permettant de transférer des données multimédia provenant de l'internet ou capturer/receptionner par leur téléphone (logiciel ovi).

Visual radio permet d'avoir un fichier playlist permettant d'éviter la configuration des radios FM puisque il n'existe pas de recherche automatique de radio sur les téléphones compatibles radio FM analogique (Nokia N95).

Nokia propose un ensemble de services internet pour avoir un lien entre ordinateur et téléphone portable/smartphone sous le nom de Ovi.

Informations financières

Siège de Nokia

Les actions Nokia sont cotées sur plusieurs bourses. Elles furent introduites en 1975 à la bourse d’Helsinki. Aujourd’hui, Nokia est présent sur les bourses de Stockholm, Londres, Francfort et New York.

Le chiffre d’affaires en 2005 est de 34,19 milliards d’euros en progression de près de 16 %. La firme a vendu 265 millions de téléphones en 2005.

Le chiffre d'affaire publié en janvier 2011 est de 12,65 milliards d'euros. La firme a vendu 123,7 millions de téléphone en 2011[21].

En mai 2011, l'action a dégringolé de près de 20% en séance pour toucher son niveau le plus bas en plus de 13 ans, à 4,716 euros. Elle a clôturé sur une perte de 17,53% à 4,75 euros, alors qu'elle culminait à 65 euros en 2000[22].

Notes et références

  1. Cours de Nokia sur http://finance.google.com
  2. Alexandre Habian, « Nokia : des résultats en hausse, une part de marché en baisse », dans Mobinaute, 17 avril 2008 [texte intégral (page consultée le 2 février 2009)] 
  3. la Presse canadienne, « L'action de Nortel chute à la suite de la fusion de Nokia et Siemens », dans Argent, 19 juin 2006 [texte intégral (page consultée le 2 février 2009)] 
  4. a, b et c Julien Bouissou, « Des portables Nokia défectueux provoquent la colère en Inde », dans Le Monde, 20 août 2007 [texte intégral (page consultée le 2 février 2009)] 
  5. (en) Personnel de rédaction, « “Lex Nokia” gets blessing from Constitutional Law Committee », dans Helsingin Sanomat, 2 février 2009 [texte intégral (page consultée le 2 février 2009)] 
  6. Erreur dans la syntaxe du modèle Article(en) Personnel de rédaction, « Prosecutor: Nokia dug up e-mails in effort to plug information leaks in 2000-2001 », dans Helsingin Sanomat [texte intégral (page consultée le 2 février 2009)] 
  7. Erreur dans la syntaxe du modèle Article(en) Personnel de rédaction, « Nokia snooped on employee e-mail communications in 2005 », dans Helsingin Sanomat [texte intégral (page consultée le 2 février 2009)] 
  8. Nokia et Samsung en tête du classement Greenpeace des entreprises électroniques éco-responsable, blog Pixmania
  9. (en) Personnel de rédaction, « Dial L for lawyer », dans The Economist, 23 octobre 2009 [texte intégral (page consultée le 26 octobre 2009)] 
  10. (en) Tarmo Virki, « Nokia could seek up to $1 billion for iPhones: analysts », dans Reuters, 23 octobre 2009 [texte intégral (page consultée le 26 octobre 2009)] 
  11. « En bref - Nokia Siemens rachète des activités de Motorola », dans Le Devoir, 20 juillet 2010 [texte intégral (page consultée le 21 juillet 2010)] 
  12. Nokia a recruté son nouveau PDG chez Microsoft, le 10 septembre 2010 sur La Tribune
  13. Le PDG de Nokia, un cheval de Troie de Microsoft ?, Gizmodo, 14 février 2011
  14. Bourse-Nokia poursuit sa chute après son alliance avec Microsoft, Reuters, 14 février 2011
  15. Courtisé par Google, Nokia a préféré les millions de Microsoft, Le monde informatique, 14 février 2011
  16. Le deal avec Microsoft, une véritable entourloupe pour Nokia, 01.net,Gilbert Kallenborn, 9 mars 2011
  17. Nokia annonce 4000 suppressions de postes et 3000 externalisations
  18. Nokia supprimera 3500 emplois de plus
  19. Kinetic Device : La tablette flexible de Nokia.
  20. http://www.lemonde.fr/technologies/article/2011/02/11/les-smartphones-de-nokia-tourneront-desormais-sous-windows-phone_1478408_651865.html
  21. La fin d'année 2010 n'augure rien de bon pour Nokia
  22. Nokia renonce à ses objectifs, l'action chute


Liens externes

Film documentaire

Blood in the Mobile. Documentaire de Frank Piasecki Poulsen, réalisé en 2010.

Articles connexes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Nokia de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Nokia — Oyj Rechtsform Aktiengesellschaft ISIN FI0009000681 Gründung …   Deutsch Wikipedia

  • Nokia N8 — The Nokia N8 is the first device to run on the Symbian^3 mobile operating system. Manufacturer Nokia Series Nseries …   Wikipedia

  • Nokia E6 — 00 Manufacturer Nokia Series Eseries Compatible networks GSM 850 / 900 / 1800 / 1900 …   Wikipedia

  • Nokia N9 — phone running Meego 1.2 Harmattan software Manufacturer Nokia Series Nseries Compatible networks …   Wikipedia

  • Nokia E7-00 — Manufacturer Nokia Series E series Compatible networks HSDPA (Pe …   Wikipedia

  • Nokia X6 — 00 Manufacturer Nokia Series Nokia Xseries (Previously XpressMusic) Compatible networks (3.5G), UMTS, Quad ban …   Wikipedia

  • Nokia N8 — 00 Производитель Nokia …   Википедия

  • Nokia C2-00 — Manufacturer Nokia Compatible networks GSM 900/1800 Availability by country Q2 2011 Form factor candybar Dimensions 108 x 45 x 14.65 mm …   Wikipedia

  • Nokia C6-00 — Manufacturer Nokia Series Nokia Cseries Compatible networks GSM, GPRS, WCDMA, HSDPA Introductory price 200€ (est …   Wikipedia

  • Nokia E6 — Производитель Nokia Поддерживаемые сети GSM/ …   Википедия

  • Nokia E7-00 — Производитель Nokia Серия E серия Nokia Поддерживаемые сети HSDPA (Pentaband) (3.5G), (850 / 900 / 1700 / 1900 / 2100) Quad band GSM / GPRS / EDGE / GSM 850, GSM 900, GSM 1800, GSM 1900 Дата выпуска Март 2011 …   Википедия


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.