Oker


Oker
Oker
La rivière entre le barrage d'Okertal et le village d'Oker
La rivière entre le barrage d'Okertal et le village d'Oker
Caractéristiques
Longueur 105 km
Bassin 1 800 km2
Bassin collecteur Weser
Débit moyen  ? (Braunschweig)
Régime Régime nival
Cours
Confluence Aller
Géographie
Pays traversés Drapeau d'Allemagne Allemagne
Régions traversées Basse-Saxe

L'Oker, rivière d'Allemagne, est un affluent sur la rive gauche de l'Aller en Basse-Saxe, long de 105 km. Il arrose notamment les villes de Wolfenbüttel et de Braunschweig.

Sommaire

Hydrographie

Confluent de l'Oker (à gauche) et du ruisseau de Gerlachsbach (à droite) à Altenau.
Le barrage d'Okertal.
Embouchure de la Schunter sur l'Oker près de Gross-Schwülper.

L'Oker prend sa source à 900 m d'altitude sur le Bruchberg (51°46′42″N 10°29′29″E / 51.77833, 10.49139) dans le Harz donnant naissance au Grand Oker puis il est régulé à l'aval d'Altenau par le barrage d'Okertal. À l'aval de ce barrage, et à peu près jusqu'aux abords du faubourg d'Oker à Goslar, l'Oker accueille certaines activités nautiques comme le canoë-kayak. La cascade de Romkerhall se trouve dans cette section de rivière, souvent désignée comme « vallée de l’Okertal » : c'est à cet endroit qu'un ruisseau, le Romke, se déverse dans l'Oker par un déversoir aménagé en 1863, établissant une chute de 64 m. En aval de la chute au milieu des remous se trouve l'Île des Fiançailles. Il y a à cet endroit de part et d'autre de l'Oker de nombreux rochers appréciés des amateurs d'escalade.

Depuis son lieu-dit éponyme, l'Oker s'écoule vers le nord-est en direction de Vienenburg, où il reçoit les eaux du Radau venant du sud, et de l’Ecker venant du sud-est. À l'aval de ces deux confluences, l'Oker poursuit son cours en direction du sud-est, arrosant Harly-Wald, puis bifurque vers le nord en direction de Braunschweig, traversant les villes de Schladen et Wolfenbüttel. Ce tronçon est régulé au sud de Braunschweig par le barrage mobile d’Eisenbüttel. C'est à hauteur du Bürgerpark que l'Oker se divise en deux canaux de dérivation entourant le centre-ville de Braunschweig : les fossés de dérivation est et ouest, que le quartier historique de la ville surplombe légèrement. Ces fossés de dérivation furent creusés au XVIe siècle pour compléter les fortifications. L'ancien bras de l'Oker, qui traversait le centre ville, a été recouvert ; il s'écoule aujourd'hui par un aqueduc souterrain et ne refait surface qu'au nord du centre-ville. Le niveau d'eau dans les canaux de dérivation est régulé, pour la dérivation ouest, par le barrage de la Porte Saint-Pierre (Petritor), et pour le bras est, par le Wendenwehr (barrage tournant ou « guindal »). À la jonction aval des deux canaux, au nord-ouest du centre-ville, l'Oker passe en siphon sous le Mittellandkanal au nord du faubourg de Watenbüttel, avant de recouper le cours de la Schunter à hauteur de Gross-Schwülper. Enfin elle poursuit son cours jusqu'à se jeter dans l'Aller (52°31′26″N 10°21′39″E / 52.52389, 10.36083) à Müden, entre Gifhorn et Celle.

Histoire

L’Oker marquait dès le début du IXe siècle la limite diocésaine entre les diocèses d’Halberstadt et d’ Hildesheim. En outre, entre Ohrum et Börssum elle séparait à l'est la Principauté d’Hildesheim du duché de Brunswick-Lunebourg, et plus au sud, à Wiedelah, de la principauté ecclésiastique d’Halberstadt, devenue après la sécularisation une partie de la Marche de Brandebourg.

Barrage sur l'Oker à Goslar.
Bateau-mouche sur la dérivation de l'Oker à Braunschweig.

Après 1814, l’Oker marquait la frontière orientale du Royaume de Hanovre avec le duché de Brunswick et le Royaume de Prusse. En 1866, elle devint la frontière entre les provinces prussiennes de Hanovre et de Saxe et, au nord de Börßum jusqu'à Ohrum, la frontière entre le Hanovre à l'ouest et le duché de Brunswick à l'est. De 1945 à 1990, la Frontière inter-allemande séparant la République démocratique allemande de l'Allemagne de l'Ouest coïncidait, entre Wiedelah et Schladen, avec l'axe du chenal de l'Oker.

C'est au nord de Schladen qu'on a pu identifier, sur un plateau rocheux surplombant l'Oker d'exactement 20 m , les ruines de l'ancien palais impérial de Werla.

Depuis la manifestation Expo 2000, les ponts franchissant l'Oker dans Braunschweig et leurs abords ont été aménagés en 2004 dans le cadre du projet Okerlicht.

Source

Notes et références


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Oker de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Oker — Die Oker zwischen Okertalsperre und der Ortschaft OkerVorlage:Infobox Fluss/KARTE fehlt …   Deutsch Wikipedia

  • Oker — Confluence of the Oker and Aller near Müden Origin Harz Mountains …   Wikipedia

  • Oker — O ker, n. (Min.) See {Ocher}. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Oker — (Min.), so v.w. Ocher. Okergelb, so v.w. Gelberde …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Oker [1] — Oker (Ocker), linksseitiger Nebenfluß der Aller, entspringt 911 m ü. M. am Bruchberg im Harz, durchfließt das durch seine malerischen Felsenpartien bekannte Okertal, braunschweigisches und hannoversches Gebiet, nimmt die Radau, Ecker, Schunter,… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Oker [2] — Oker (Ocker), Dorf im braunschweig. Kreis Wolfenbüttel, am Austritt des gleichnamigen Flüßchens aus dem Harz und an der Staatsbahnlinie Vienenburg Goslar Neuekrug, 210 m ü. M., hat eine evang. Kirche, königlich preußische und herzoglich… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Oker — (Ocker), l. Nebenfluß der Aller, kommt vom Bruchberg im Oberharz, durchfließt das Okertal, mündet, 105 km lg., bei Müden …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Oker — Oker,   1) ehemalige selbstständige Stadt in Niedersachsen, seit 1. 7. 1972 Stadtteil von Goslar.    2) die, linker Nebenfluss der Aller in Niedersachsen, 105 km lang, entspringt am Bruchberg im Oberharz, mündet zwischen Gifhorn und Celle. Im… …   Universal-Lexikon

  • òker — m 1. {{001f}}kem. mineralna boja od željeznih oksida u žutim, smeđim i crvenim tonovima 2. {{001f}}razg. ugašena žuta boja ✧ {{001f}}njem. ← grč …   Veliki rječnik hrvatskoga jezika

  • oker — òker m DEFINICIJA 1. kem. mineralna boja od željeznih oksida u žutim, smeđim i crvenim tonovima 2. razg. zagasita žuta boja ETIMOLOGIJA njem. ocker ≃ grč. ōkhrós: blijed, žut …   Hrvatski jezični portal


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.