Ophtalmologie dans l'Égypte antique


Ophtalmologie dans l'Égypte antique

Les connaissances de l'ophtalmologie en Égypte antique se limitaient à la prunelle, la sclérotique, et aux aspects externes, paupières, cils et sourcils ; les Égyptiens ignoraient presque tout de la structure interne de l'œil : corps vitré, rétine et nerf optique.

Scribe accroupi (musée du Louvre)
  • les paupières sont nommées le « dos de l'œil » ;
  • le blanc de l'œil était déjà appelé sclérotique ;
  • l'iris était observé, certains textes indiquent que son examen permettait de découvrir le sexe du fœtus ;
  • la pupille était nommée « la jeune fille (qui) est dans l'œil », du fait de l'image de personnes se reflétant sur la cornée au niveau du fond noir de la pupille[1].

Malgré l'habileté des artisans-émailleurs de l'Ancien Empire, qui fabriquaient à la perfection des yeux de verre et d'émail pour les statues (voir ci-contre ceux du scribe accroupi du musée du Louvre), rien ne permet de dire que ces objets aient été utilisés dans la prothèse oculaire.

Depuis la Ire dynastie, des textes mentionnent les soins donnés aux yeux, mêlés de pratiques magiques : Thot, dieu de la science et de la médecine est l'ancêtre des ophtalmologistes ; d'après la mythologie il aurait remis en place l'œil d'Horus arraché lors de son combat contre Seth, et déclare « Je suis Thot, le médecin de l'œil d'Horus ».

Plus tard, sous Pépi Ier (VIe dynastie), sur une stèle funéraire, un homme est représenté tantôt assis, tantôt marchant, avec cette inscription dédicatoire : « Pépi-ânkh-iri, directeur et doyen des médecins royaux, médecin des yeux du palais, gardien de l'orifice intestinal, celui qui prépare le bon, celui qui maîtrise les scorpions ».

Le papyrus Ebers et le papyrus de Londres contiennent plusieurs incantations magiques, à répéter plusieurs fois lors de l'application d'un collyre. La même [Quoi ?] qui sauvait l'œil d'Horus dans sa lutte contre Seth, était censé pouvoir rendre la lumière aux malades des yeux.

Articles détaillés : Œil Oudjat et Œil de Rê.

Notes

  1. mot dérivé de pupilla — poupée —, et du grec χορη (chorê) — jeune fille —

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ophtalmologie dans l'Égypte antique de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Justice dans l'Égypte antique — Dans l Égypte antique, les grands procès intentés contre ceux qui mettent en danger la sécurité de l État sont placés sous la jurisprudence de Pharaon, qui délègue à son vizir, le premier magistrat et à ses assesseurs, de rendre la justice de… …   Wikipédia en Français

  • Vétérinaire dans l'Égypte antique — Durant toute la période pharaonique, il se développa en Égypte une « corporation » de médecins ayant souvent des spécialités : oculistes, dentistes, gynécologues… et vétérinaires ; mais cela n’a rien d étonnant en ce qui… …   Wikipédia en Français

  • Médecine dans l'Égypte antique — La médecine dans l Égypte antique se réfère à la pratique courante de la médecine dans l’Égypte antique du XXXIIIe siècle avant notre ère jusqu à l’invasion perse de 525. Cette médecine très avancée pour l époque, était le fait d un système… …   Wikipédia en Français

  • Mathématiques dans l'Égypte antique — Les mathématiques en Égypte antique étaient fondées sur un système décimal. Chaque puissance de dix était représentée par un hiéroglyphe particulier. Le zéro était inconnu. Toutes les opérations étaient ramenées à des additions. Pour exprimer des …   Wikipédia en Français

  • Astronomie dans l'Égypte antique — Pour les Égyptiens de l antiquité, l’aspect du ciel a toujours revêtu une signification mythologique, religieuse et symbolique. Toutefois, les observations astronomiques n avaient pas une finalité astrologique aussi prononcée dans la civilisation …   Wikipédia en Français

  • Chat dans l'Égypte antique — Statuette de chat. Le chat était l un des nombreux animaux dont les attributs furent vénérés dans l Égypte antique. Il était notamment associé au symbole de protection. Tout d abord avatar du dieu Rê en tant que pourfendeur du serpent Apopis, il… …   Wikipédia en Français

  • Sciences dans l'Égypte antique — La science de l Égypte antique jouit d un grand prestige depuis les temps anciens. Elle montre le haut degré de développement de cette civilisation et l ampleur de ses connaissances. Dans l Égypte antique, de nombreux fonctionnaires (scribes,… …   Wikipédia en Français

  • Servitude dans l'Égypte antique — Si les spécialistes s accordent pour dire que l esclavage, tel qu il se pratiqua dans la Grèce antique, n a pas existé en Égypte avant la période ptolémaïque, c est à dire, avant l invasion grecque, certaines formes de servitudes existaient… …   Wikipédia en Français

  • Agriculture dans l'Égypte antique — Champs sur les bords du Nil Il existe un étonnant paradoxe entre l image que les Égyptiens de l Antiquité avaient de leur agriculture et l image qu en avaient les visiteurs étrangers. Ainsi, alors que les scribes dépeignent le métier d… …   Wikipédia en Français

  • Alimentation dans l'Égypte antique — Que ce soit dans les textes gravés sur les parois des temples et des tombeaux ou sous forme de restes d’offrande matérielle, les Égyptiens de l’Antiquité ont laissé de nombreux témoignages de leur mode d’alimentation. L’art funéraire, retraçant… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.