Orfeo ed Euridice (Gluck)


Orfeo ed Euridice (Gluck)

Orfeo ed Euridice

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Orphée (homonymie).

Orfeo ed Euridice ou Orphée et Eurydice est le trentième et plus célèbre opéra de Christoph Willibald Gluck. Il raconte le mythe grec d'Orphée et Eurydice.

Sommaire

Argument

Orfeo ed Euridice comporte trois actes.

Après une ouverture enlevée et joyeuse, le rideau se lève à l'acte I sur une scène de déploration. Orphée et le chœur se lamentent près du tombeau d'Eurydice. Orphée, resté seul, prend la résolution de mettre fin à ses jours lorsqu'il apprend de l'Amour qu'il pourra récupérer Eurydice s'il parvient à convaincre l'Enfer, à la seule et unique condition qu'il ne regarde pas son épouse lors du trajet de retour à travers les enfers.

À l'acte II, un très impressionnant chœur infernal tente de barrer la route à Orphée mais, par son chant, ce dernier parvient à émouvoir les esprits qui lui cèdent le passage. Un ciel serein succède aux sombres bords du Cocyte, prétexte dans la version parisienne à un ravissant ballet des Ombres heureuses. Eurydice paraît et retrouve Orphée.

À l'acte III, les deux époux remontent vers la terre mais Eurydice s'inquiète de l'indifférence d'Orphée qui ne peut la regarder avant de retrouver le monde des vivants. À l'écoute de ses reproches, il ne peut s'empêcher de se retourner et elle expire dans ses bras. Orphée se lamente dans le célèbre Che farò senza Euridice (dans la version française : J'ai perdu mon Eurydice). L'Amour surgit pour l'empêcher de se suicider et lui rend Eurydice, l'œuvre s'achevant dans la version parisienne par un long ballet.

Versions

Il en existe trois versions différentes : une première en italien, une deuxième arrangée par Glück en français et une troisième reprise par Berlioz au XIXe siècle[1]

Version italienne de Vienne, 1762

L'œuvre originale fut créée à Vienne le 5 octobre 1762 au Burgtheater, sur un livret italien de Ranieri de’ Calzabigi ; le rôle titre était tenu par le castrat Gaetano Guadagni.

Numéros musicaux

  • Ouverture . (Orchestre)

Acte I

  • Chœur . Ah, se intorno a quest'urna funesta (Chœur, Orfeo)
  • Récitatif . Basta, basta, o compagni ! (Orfeo)
  • Ballet : (Larghetto) . (Orchestre)
  • Chœur . Ah, se intorno a quest'urna funesta (Chœur)
  • Air . Chiamo il mio ben cosi (Orfeo)
  • Récitatif . T'assite Amore (Amore, Orfeo)
  • Air . Gli sguardi trattieni (Amore)
  • Récitatif . Che disse ? che ascoltai ? (Orfeo, Amore)

Acte II

  • Ballet : (Maestoso) - Chœur . Chi mai dell'Erebo (Chœur)
  • Scène . Deh ! placatevi con me (Orfeo, Chœur)
  • Chœur . Misero giovane (Chœur)
  • Ballet : (Andante) . (Orchestre)
  • Arioso - Chœur . Che puro ciel, che chiaro sol (Orfeo, Chœur)
  • Chœur . Vieni a' regni del riposo (Chœur)
  • Ballet : (Andante) . (Orchestre)
  • Récitatif . Anime avventurose (Orfeo)

Acte III

  • Récitatif . Vieni, segui i miei passi (Orfeo, Euridice)
  • Duo . Vieni, appaga il tuo consorte ! (Orfeo, Euridice)
  • Récitatif . Qual vita è questa mai (Euridice)
  • Air . Che fiero momento (Euridice)
  • Récitatif . Ecco un nuovo tormento (Orfeo, Euridice)
  • Air . Che faro senza Euridice ? (Orfeo)
  • Récitatif . A finisca e per sempre (Orfeo)
  • Maestoso : Ballet : (Grazioso - Allegro- Andante - Allegro) . (Orchestre)
  • Chœur . Trionfi Amore ! (Orfeo, Amore, Euridice, Chœur)

Instrumentation

Orchestre en fosse de Orfeo ed Euridice
Cordes
Premiers violons, seconds violons, altos, violoncelles, contrebasses,
Bois
2 flûtes traversières,

2 hautbois,

1 chalumeau,

2 bassons,

Cuivres
2 cors,

2 Cornet à bouquin,

2 trompettes,

3 trombones,

Percussions
Timbales,
Autre
Harpe, Clavecin.

Version française de Paris, 1774

Lors de son séjour en France, invité par la jeune dauphine Marie-Antoinette d'Autriche, le compositeur devait adapter son opéra selon le goût français en confiant le rôle principal à une voix de haute-contre (ténor à la tessiture élevée) sur un livret traduit par Pierre Louis Moline et sous le titre Orphée et Eurydice d'après un livret de Pierre-Louis Moline[2]. Le 2 août 1774, au Palais-Royal à Paris, il remporta un triomphe, avec Joseph Legros jouant Orféo.

Instrumentation

Orchestre en fosse de Orphée et Eurydice
Cordes
Premiers violons, seconds violons, altos, violoncelles, contrebasses,
Bois
2 flûtes traversières,

2 hautbois,

2 clarinettes,

2 bassons,

Cuivres
2 cors,

2 trompettes,

3 trombones (Sacqueboute),

Percussions
Timbales,
Autre
Harpe, Clavecin.

Version française révisée par Berlioz

Hector Berlioz devait enfin procéder en 1859 à un remaniement[3] pour permettre à la mezzo-soprano Pauline Viardot de chanter Orphée. C'est cette version peu fidèle aux volontés du compositeur qui fut chantée, dans une traduction italienne, par de nombreuses altos et mezzo-sopranos pendant un bon siècle et qui a contribué à maintenir ce chef-d'œuvre au répertoire. La première a eu lieu le 19 novembre 1859 au Théâtre lyrique, à Paris.

Postérité

Ces dernières décennies, on a assisté au retour à une des deux versions originales, le plus souvent la version de Vienne. La version de Berlioz conserve ses défenseurs. Il existe aussi une version pour baryton, interprétées par Dietrich Fischer-Dieskau et Hermann Prey.

Discographie sélective

Les enregistrements sont fort nombreux. Voici un choix parmi les plus notables :

Version de Vienne en italien (1762)

  • Enregistrement Sony de 1992, Tafelmusik Orchestra et le Kammerchor Stuttgart dirigés par Frieder Bernius, avec Michael Chance (contre-ténor, Orfeo), Nancy Argenta (soprano, Euridice) et Stefan Beckerbauer (treble du Tölzer Knabenchor, Amore).
  • Enregistrement Philips de 1994, les English Baroque Soloists et le Monteverdi Choir dirigés par John Eliot Gardiner, avec Derek Lee Ragin (contre-ténor, Orfeo), Sylvia McNair (soprano, Euridice) et Cyndia Sieden (soprano, Amore) : version considérée comme une référence moderne.


Version de Paris (version originale complète en français pour ténor, 1774)

  • Enregistrement Philips de 1956, l'Orchestre des Concerts Lamoureux dirigé par Hans Rosbaud avec Léopold Simoneau (ténor, Orphée), Suzanne Danco (soprano, Eurydice), Pierrette Alarie (soprano, l'Amour). Bien que cette version complète soit ... incomplète (il manque l'ariette), il s'agit d'un très bon témoignage de ce que l'école de chant produisait.
  • Enregistrement Deutsche Grammophon (Archiv) de 2004, Les Musiciens du Louvre dirigés par Marc Minkowski, avec Richard Croft (ténor, Orphée), Mireille Delunsch (soprano, Eurydice) et Marion Harousseau (soprano, l'Amour) : une version de référence moderne.

Version révisée par Hector Berlioz en 1859

  • En français : EMI, 1989, l'Orchestre de l'Opéra de Lyon et le Monteverdi Choir dirigés par John Eliot Gardiner, avec Anne Sofie von Otter (mezzo-soprano, Orphée), Barbara Hendricks (soprano, Eurydice) et Brigitte Fournier (soprano, l'Amour) : version de référence moderne.
  • En italien : EMI, 1951, l'Orchestre de l'opéra néerlandais dirigé par Charles Bruck, avec Kathleen Ferrier (contralto, Orfeo), Greet Koeman (soprano, Euridice) et Nel Duval (soprano, Amore) : version historique qui vaut pour le chant de Kathleen Ferrier à son sommet.
  • En italien : Erato, 1983, l'Orchestre philharmonique de Londres et le Glyndebourne Chorus dirigés par Raymond Leppard, avec Janet Baker (mezzo-soprano, Orfeo), Elisabeth Speiser (soprano, Euridice), Elizabeth Gale (soprano, Amore).

Anecdote

Jacques Offenbach s'est inspiré du thème pour écrire Orphée aux Enfers.

Articles connexes

Christoph Willibald Gluck

Opéras de Christoph Willibald Gluck

Notes et références

  1. Source : L'Avant-Scène Opéra n° 192 - septembre-octobre 1999
  2. Partition consultable sur le site Gallica.fr de la BnF.
  3. Par exemple : suppression de l'ariette à la fin du 1er acte et des danses à la fin du dernier acte.
  • Portail de l’opéra Portail de l’opéra
  • Portail de la musique classique Portail de la musique classique

Ce document provient de « Orfeo ed Euridice ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Orfeo ed Euridice (Gluck) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Orfeo ed euridice — Pour les articles homonymes, voir Orphée (homonymie). Orfeo ed Euridice ou Orphée et Eurydice est le trentième et plus célèbre opéra de Christoph Willibald Gluck. Il raconte le mythe grec d Orphée et Eurydice. Sommaire 1 Argument …   Wikipédia en Français

  • Orfeo y Eurídice (1762) — Orfeo y Eurídice es el nombre de una ópera en tres actos del compositor alemán Christoph Willibald Gluck, con libreto de Raniero de Calzabigi, que data de 1762. Su título original es Orfeo ed Euridice. Narra en tres actos la bajada a los… …   Enciclopedia Universal

  • Orfeo y Eurídice — Para otros usos de este término, véase Orfeo (desambiguación). Orfeo y Eurídice Orfeo ed Euridice Ilustración de la primera edición de la partitura original de Viena (publicada en París, 1764) Forma Acción teatral para música …   Wikipedia Español

  • Orfeo ed Euridice — For the opera of the same name by Ernst Krenek, see Orpheus und Eurydike. Christoph Willibald Gluck …   Wikipedia

  • Orfeo ed Euridice — Orphée et Eurydice Pour les articles homonymes, voir Orfeo, Orphée (homonymie) et Eurydice. Orfeo ed Euridice (Orphée et Eurydice en français) est le trentième et plus célèbre opéra de Christoph Willibald Gluck. Il raconte le mythe grec d Orphée… …   Wikipédia en Français

  • Orfeo ed Euridice — Werkdaten Titel: Orfeo ed Euridice Originalsprache: Italienisch Musik: Christoph Willibald Gluck Libretto: Ranieri de’ Calzabigi …   Deutsch Wikipedia

  • Orfeo ed Euridice discography — Terracotta bust of C.W. Gluck (di Jean Antoine Houdon) Main article: Orfeo ed Euridice The following discography for Gluck s opera Orfeo ed Euridice is mainly based on the research of Giuseppe Rossi, which appeared in the programme notes to the… …   Wikipedia

  • Orfeo ed Euridice — It. /awrdd fe aw ed e ooh rddee dee che/ an opera (1762), with music by Christoph Willibald von Gluck. * * * …   Universalium

  • Orfeo ed Euridice — It. /awrdd fe aw ed e ooh rddee dee che/ an opera (1762), with music by Christoph Willibald von Gluck …   Useful english dictionary

  • Orfeo en los infiernos — Orphée aux Enfers Cartel original. Forma Ópera cómica u opereta Actos y escenas 4 actos y 12 cuadros Idioma original del lib …   Wikipedia Español


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.