Oswald Boelcke


Oswald Boelcke
Oswald Boelcke
OswaldBoelcke.jpeg
Naissance 19 mai 1891
Giebichstein, Empire allemand
Décès 28 octobre 1916 (à 25 ans) (à 25 ans)
Bapaume, France
Mort au combat
Origine Drapeau d'Allemagne Allemagne
Arme Luftstreitkräfte
Conflits Première Guerre mondiale
Commandement Jasta 2 (en)
Distinctions Pour le Mérite

Oswald Boelcke est un pilote allemand, as de la Première Guerre mondiale (né le 19 mai 1891 à Giebichstein près de Halle, Allemagne - mort le 28 octobre 1916 près de Bapaume, France).

Sommaire

Biographie

Débuts dans l'aviation

Oswald Boelcke s'engage en 1911 comme élève officier (Fahnenjunker) au bataillon de télégraphie n°3 de Coblence. Il reçoit son baptême de l’air en juin 1913, à l'occasion d'une visite à l'aérodrome de Metz-Frescaty. Enthousiasmé par cette première expérience, il passe en mai 1914 dans l'unité de combat aérien de l'armée de Terre allemande (Fliegertruppe des Heeres), après avoir suivi une formation de pilote dans l'école de Halberstadt.

Il vole d'abord comme observateur sur la ligne de front dans le groupe aérien (Fliegerabteilung) 13. Après diverses mutations, il est nommé en été 1915 à Douai où il fait la connaissance de Max Immelmann. Il remporte sa première victoire en combat aérien le 4 juillet 1915 contre un Morane Bullet. À sa huitième victoire remportée avec Immelmann, l'empereur Guillaume II leur décerne la plus haute distinction prussienne pour courage face à l'ennemi (médaille Pour le Mérite, surnommée Blauer Max/Max Bleu en raison de sa couleur et en hommage à Max Immelmann).

En mars 1916, au début de la bataille de Verdun, est créée le Kampf Einsitzer Kommando (KEK, groupe de combat sur monoplace) Sivry, embryon des futurs Jagdstaffel (Jasta), Jagdgeschwader et cirque volant. Elle était composée de cinq pilotes de combat et placée sous son commandement.

Boelcke réforme les escadrilles

Dans les semaines qui précédent la bataille de la Somme en 1916, l'état-major allemand se rend compte qu'il perd la supériorité aérienne face aux avions Nieuport et qu'une réorganisation des forces aériennes s'impose. Boelcke se voit confier cette tâche et est alors rappelé d'urgence d'une mission dans les Balkans pour laquelle il était parti suite à la mort d'Immelmann.

Son idée consiste à reformer les unités alors composées d'éléments mixtes. Chaque escadrille comprenait 12 avions répartis en deux groupes de six, subdivisés eux-mêmes en deux sous-groupes de trois. Leur tâche était d'abattre les avions de reconnaissance ennemis. Promu au grade de capitaine, il est autorisé à choisir les pilotes de sa première escadrille. La Jasta 2 (en) est créée officiellement le 10 août 1916.

Il est responsable non seulement du choix des pilotes mais aussi de leur formation et du matériel utilisé. Le 17 septembre 1916 est considéré comme la date officielle de la création de l'escadrille royale de Prusse. Pendant la formation des nouveaux pilotes, il était le seul à pouvoir voler. On raconte qu'il décollait au petit matin, le soleil dans le dos, pour pouvoir abattre un avion ennemi en profitant de l'aveuglement des pilotes adverses venant de l'ouest. Lorsqu'il revenait le menton noirci par la poudre, on savait qu'il avait été victorieux.

Il perfectionna la technique d'attaque frontale, volant face à l'adversaire jusqu'à ce que celui-ci effectue un dégagement par une manœuvre en évasive et se présente à lui sous son côté le plus vulnérable.

Sa dernière mission

Boelcke finit par être très vite connu de l'adversaire et les Britanniques savaient où le trouver. Ils bombardèrent plusieurs fois son aérodrome près de Lagicourt. Le 28 octobre 1916, il avait déjà effectué cinq missions avec son escadrille lorsqu'un nouvel appel du front parvint à 16 h 30. Dix minutes plus tard, lui et cinq autres pilotes décollaient avec leurs Albatros D.II. Ils engagèrent un combat aérien avec deux Airco DH.2 de la 24e escadrille pilotés par les lieutenants Knight et McKay.

Boelcke attaqua un avion sans remarquer que son ami le sous-lieutenant Erwin Böhme avait choisi la même cible. La partie inférieure du fuselage de son avion touche l'aile supérieure gauche de l'avion de Boelcke et tous deux s'écrasent au sol. Böhme survit à l'accident tandis que Boelcke meurt sur le coup. Dans sa hâte, il avait omis d'attacher sa ceinture, ce qui aurait pu lui sauver la vie.

Les Britanniques larguèrent par la suite au-dessus du front une gerbe en son honneur. Sa tombe se trouve à Dessau-Roßlau.

Boelcke a édicté plusieurs règles fondamentales du combat aérien : le Dicta Boelcke. Certaines sont toujours applicables de nos jours.

Le Dicta Boelcke

Article détaillé : Dicta Boelcke.

Le Dicta Boelcke est une liste de règles fondamentales applicables en combat aérien, formulé par Oswald Boelcke durant la Première Guerre mondiale.

Sources

  • Heinz Kraft: Boelcke, Oswald. In: "Neue Deutsche Biographie" (NDB). Band 2, Duncker & Humblot, Berlin, 1955.
  • Walter Waiss: "Chronik Kampfgeschwader Nr. 27 Boelcke", Teil 3: 1.1.42-31.12.42, Aachen, 2005.

Liens externes

  1. (de) Histoire de l'aviation, version complète

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Oswald Boelcke de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Oswald Boelcke — in 1916 with the Pour le Mérite at his neck. Born 19 May 1891 Giebichenstein; near Hall …   Wikipedia

  • Oswald Boelcke — 1916 mit dem Pour le Mérite Oswald Boelcke (* 19. Mai 1891 in Giebichenstein; † 28. Oktober 1916 bei Bapaume, Somme, Frankreich) war einer der bekanntesten deutschen Jagdflieger im Ersten Weltkrieg. Er entwick …   Deutsch Wikipedia

  • Oswald Boelcke — (foto 1916) con la condecoración Pour le Mérite. Comandante Años de servicio …   Wikipedia Español

  • Oswald Boelcke — (19 de mayo de 1891 – 28 de octubre de 1916) fue un piloto alemán durante la Primera Guerra Mundial y uno de los más influyentes líderes y estrategas de los primeros años del combate aéreo. Se le considera el padre de la fuerza aérea alemana. Fue …   Enciclopedia Universal

  • Boelcke — Oswald Boelcke Oswald Boelcke Naissance 19 mai 1891 Giebichstein, Allemagne Mort au combat 28 octobre 1916 (à …   Wikipédia en Français

  • Boelcke — ist der Familienname folgender Personen: Oswald Boelcke (1891–1916), Jagdflieger im Ersten Weltkrieg Willi A. Boelcke (* 1929), deutscher Wirtschafts und Sozialhistoriker, Publizist, Autor und Essayist Boelcke ist der Name von: Boelcke Kaserne… …   Deutsch Wikipedia

  • Oswald (given name) — Oswald as given name The name Oswald meaning Osmeans god and Weald means rule. The name Oswald means divine ruler Oswald Avery (1877–1955), Canadian American physician, medical researcher and molecular biologist Oswald Achenbach (1827–1905),… …   Wikipedia

  • Boelcke (1942) — Die Boelcke war ein Flugsicherungsschiff der deutschen Luftwaffe im Zweiten Weltkrieg, das letzte von vier Schiffen der Klasse K V. Sie war benannt nach Oswald Boelcke (1891–1916), dem bekannten Jagdflieger des Ersten Weltkriegs. Ihre… …   Deutsch Wikipedia

  • Boelcke —   [ bœlkə], Oswald, Jagdflieger, * Giebichenstein (heute zu Halle [Saale]) 19. 5. 1891, ✝ (abgestürzt nach Kollision) bei Bapaume (Somme) 28. 10. 1916; Boelcke fasste 1916 zum ersten Mal auf deutscher Seite einzelne Jagdflieger zu einer… …   Universal-Lexikon

  • Jagdstaffel Boelcke — Oswald Boelcke (Foto 1916) mit dem Pour le Mérite Oswald Boelcke (* 19. Mai 1891 in Giebichenstein (heute Halle (Saale)); † 28. Oktober 1916 bei Bapaume (Somme), Frankreich) war einer der erfolgreichsten deutschen Jag …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.