Pacte federal


Pacte federal

Pacte fédéral

Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Serment du Grütli.
Le pacte fédéral suisse

Le Pacte fédéral suisse ou Pacte de 1291 fut choisi en 1891 comme pacte fondateur de la Suisse. Comme ce pacte date d'août 1291, la fête nationale suisse a été placée le 1er août. Ce pacte ne consacre nullement l'indépendance de la Confédération suisse qui continue de faire partie intégrante du Saint-Empire romain germanique, de fait jusqu'au Traité de Bâle en 1499 et de droit jusqu'au Traité de Westphalie en 1648.

Sommaire

Contenu du pacte

Ce pacte date d'août 1291. Sa date exacte est inconnue. Il a un double caractère, juridique et défensif. Il jure une alliance éternelle entre ses signataires contre tout agresseur. Il fut conclu par les représentants des trois cantons primitifs : Uri, Schwytz, Nidwald[1],[2] (par la suite rejoint par Obwald). La version originale est en latin.

Ce pacte enregistre un accord qui n'est pas le premier, puisque le paragraphe 3 indique clairement qu'il s'agit du renouvellement d'un accord antérieur — le pacte originel est aujourd'hui perdu — dont on ne sait pas grand chose, conclu quelque temps auparavant entre les mêmes trois cantons : « renouvelant par le présent traité le texte de l'ancien pacte. »

Contexte historique

Il semble que ce soit la mort de Rodolphe Ier de Habsbourg le 15 juillet 1291 qui ait été le moteur de ce pacte.

De tels pactes défensifs n'étaient pas rares à cette époque. Sur le territoire suisse actuel, le plus ancien cas de populations s'alliant contre leur prince date de 1182 où, lors du Patto di Torre, les communautés du Val Blenio et de la Léventine, dans le Tessin actuel, se sont alliées pour lutter contre les seigneurs di Torre.

On peut également signaler d'autres confédérations qui sont apparues au XIIIe siècle sur le territoire de la Suisse actuelle : la plus connue est la confédération bourguignonne, centrée sur Berne, qui regroupera une bonne partie de la Suisse occidentale dans un réseau d'alliances hétérogènes et non-perpétuelles (Fribourg, Soleure, Neuchâtel, le Pays de Vaud, le Valais, etc).[réf. nécessaire]

Cette alliance des trois cantons, contrôlant la route du col du Saint-Gothard, nouvellement aménagée : Uri, Schwytz, qui donnera beaucoup plus tard son nom au pays, et Unterwald sera mise en œuvre quinze ans plus tard. Ces cantons confirmèrent leurs envies de liberté lors de la bataille de Morgarten, le 15 novembre 1315, au sud de Zurich, où quelques 1 500 montagnards suisses repoussèrent les troupes (entre 3 000 et 5 000 soldats professionnels) du duc Léopold Ier d'Autriche, seigneur de Habsbourg. [réf. nécessaire]

Ce fut l'une des rares occasions, au Moyen Âge, où l'on put voir des communautés paysannes parvenir à s'émanciper de leur suzerain féodal. La victoire de Morgarten renforça la cohésion des trois cantons alpins, qui resserrèrent leur alliance le 9 décembre 1315 par l'adoption du Pacte de Brunnen, rédigé cette fois en allemand. Elle leur rallia les cantons environnants et surtout les villes de Zurich, Bâle et Berne.

Portée contemporaine

Ce pacte a été retrouvé en 1758. Il ne lui a pas été donné de valeur fondatrice avant la fin du XIXe siècle et l'apparition du nationalisme. Johann Heinrich Gleser publia sa version latine originale en 1760. Le pacte est conservé aux archives de Schwytz.

Deux différentes utilisations politiques du texte :

  • dans un discours prononcé à l'occasion de la Fête nationale suisse de 2005, pour le 714e anniversaire du pacte, le Conseiller fédéral Christoph Blocher de l'Union démocratique du centre (droite conservatrice) utilise ce pacte pour souligner l'importance du refus de toute domination étrangère proclamé dans le pacte de 1291 :
« L'idée essentielle de ce document historique porte sur la reconnaissance de notre propre responsabilité et sur le refus de toute domination étrangère. À l'époque la question posée était simple. Il s'agissait de savoir qui devrait décider des relations internes des localités autour du lac des Quatre cantons. La réponse donnée à l'État des Habsbourg, apparemment organisé, harmonisé et unifié était une fin de non-recevoir claire et nette. »
  • en 2007, la présidente de la Confédération Micheline Calmy-Rey du Parti socialiste suisse à prononcé un discours sur la prairie du Grütli pour le 716e anniversaire du pacte. Elle utilise ce pacte à des fins politiques différentes de celles de Christoph Blocher.
« Cette prairie n'est pas une prairie comme les autres. Elle est le symbole de la Suisse. Le symbole de ce qui nous unit. Ici est née la Suisse moderne – sociale, démocratique et diverse.[3]  »

Notes et références

Annexes

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de la Suisse Portail de la Suisse
Ce document provient de « Pacte f%C3%A9d%C3%A9ral ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Pacte federal de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Pacte fédéral — ● Pacte fédéral Constitution de la Suisse …   Encyclopédie Universelle

  • Pacte fédéral —  Ne doit pas être confondu avec Serment du Grütli. Le pacte fédéral suisse Le Pacte fédéral suisse ou Pacte de 1291 fut choisi en 1891 comme pacte fondateur …   Wikipédia en Français

  • pacte — [ pakt ] n. m. • 1461; pact 1355; lat. pactum → paix 1 ♦ Convention de caractère solennel entre deux ou plusieurs parties (personnes ou États). ⇒ accord, marché , traité. Conclure, sceller, signer un pacte. « N étions nous pas tacitement convenus …   Encyclopédie Universelle

  • fédéral — fédéral, ale, aux [ federal, o ] adj. • 1783; du lat. fœdus, eris « alliance » 1 ♦ Qui concerne une fédération d États. ⇒ fédératif. Système, régime fédéral. ⇒ fédéralisme. Lien, pacte fédéral entre plusieurs États. Organisation, constitution… …   Encyclopédie Universelle

  • Pacte de brunnen — Le Pacte de Brunnen est un pacte du 9 décembre 1315 entre les cantons suisses de Uri, Schwytz et Unterwald (Nidwald et Obwald). Il a été signé après la bataille de Morgarten. En 1309, l empereur Henri VII de Luxembourg reconnaît l… …   Wikipédia en Français

  • Pacte — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Pacte », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Sommaire …   Wikipédia en Français

  • pacte — (pa kt ) s. m. 1°   Convention. •   Ignorez vous que le Seigneur, le Dieu d Israël a donné pour toujours à David et à ses descendants la souveraineté sur Israël par un pacte inviolable ?, SACI Bible, Paralip. II, XIII, 5. •   J avoue qu il y a… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Pacte de Brunnen — Le Pacte de Brunnen est un pacte du 9 décembre 1315 entre les cantons suisses d Uri, de Schwytz et d Unterwald (Nidwald et Obwald). Il a été signé après la bataille de Morgarten. En 1309, l empereur Henri VII de Luxembourg reconnaît l… …   Wikipédia en Français

  • FÉDÉRAL, ALE — adj. Qui a rapport à une fédération d’états ou à une fédération de plusieurs sociétés visant un but commun. Gouvernement fédéral. Système fédéral. Constitution fédérale. Pacte fédéral. L’armée fédérale. Groupement fédéral …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • FÉDÉRAL — ALE. adj. Qui a rapport à une confédération. Gouvernement fédéral. Système fédéral. Constitution fédérale. Pacte fédéral …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.