Parente a plaisanterie


Parente a plaisanterie

Parenté à plaisanterie

La parenté à plaisanterie, ou sinankunya au Mali, rakiré chez les Mossis du Burkina Faso, toukpê en Côte d'Ivoire, dendiraagal chez les Halpulaaren, kalir ou massir chez les Sérères, Kal chez les wolofs, est une pratique sociale, observable dans toute l'Afrique occidentale, qui autorise, et parfois même oblige, des membres d'une même famille (tels que des cousins éloignés), ou des membres de certaines ethnies entre elles, à se moquer ou s'insulter, et ce sans conséquence ; ces affrontements verbaux étant en réalité des moyens de décrispation sociale.[1]

Sommaire

Origine et fonction sociale

La tradition orale raconte que cette coutume a été instaurée par Soundiata Keïta lors de la fondation de l'Empire du Mali[2]. Il est néanmoins très probable qu'elle soit plus ancienne, et qu'elle n'ait été que confirmée à cette occasion.

Selon les historiens, l'origine de ce systéme de cousinage remonterait à l'antiquité africaine dans la vallée du Nil. Il serait un héritage du totémisme pratiqué durant cette époque, ou chaque clan était associé à un animal ou un végétal totem. Aujourd'hui en Afrique noire, bon nombre de noms claniques sont associés à un animal totem.

Bien plus qu'un simple jeu, ces relations sont sans doute un moyen de désamorcer les tensions entre ethnies voisines ou entre clans familiaux, selon l'interprétation de Marcel Griaule qui a désigné ce phénomène comme une alliance cathartique.

Exemples

Au Mali, l'exemple le plus célèbre de parenté à plaisanterie est celui qui lie les Dogons et les Bozos. Elle existe également entre Peuls et Sérères au Sénégal.

Outre les groupes ethniques, cette relation peut aussi s'exercer entre clans familiaux, par exemple entre les familles Diarra et Traoré, ou Ndiaye et Diop. Ainsi, un membre de la famille Ndiaye peut-il croiser un Diop en le traitant de voleur ou de mangeur d'arachide sans que personne ne soit choqué, alors que parfois les deux individus ne se connaissent même pas. Il n'est d'ailleurs pas permis de se vexer. Cette impolitesse rituelle donne lieu à des scènes très pittoresques, et les gens rivalisent d'inventivité pour trouver des insultes originales et drôles.

Par ailleurs, les noms d'un même clan peuvent varier d'un groupe ethnique à l'autre. Par exemple, une famille Peulh de nom Bâ s'installaient chez les Mandingues, prendra dès lors le nom de Diakité, et vice versa, le nom Diakité étant la forme mandingue du nom Ba.

Notes

  1. Kouadio Kouadio Yacouba, Alliances inter-ethniques et parenté à plaisanterie ou dynamique d'une dédramatisation endogène des conflits socio-politiques en Afrique : le cas de la Côte-d'Ivoire, in Actes du colloque international sur « royautés, chefferies traditionnelles et nouvelles gouvernances », édition Dagekof. ISBN: 2-9503515-6-5 P.86
  2. Youssouf Tata Cissé, Wa Kamissoko , La grande geste du Mali. Des origines à la fondation de l'empire, Karthala.

Voir aussi

Bibliographie

Liens externes

  • Portail du Mali Portail du Mali
  • Portail de l’Afrique Portail de l’Afrique
  • Portail du Burkina Faso Portail du Burkina Faso
  • Portail du Sénégal Portail du Sénégal
Ce document provient de « Parent%C3%A9 %C3%A0 plaisanterie ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Parente a plaisanterie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Parenté à plaisanterie — La parenté à plaisanterie, ou sinankunya au Mali, rakiré chez les Mossis du Burkina Faso, toukpê en Côte d Ivoire, dendiraagal chez les Halpulaaren, kalir ou massir chez les Sérères, Kal chez les Wolofs, est une pratique sociale, observable dans… …   Wikipédia en Français

  • Relations, parenté à plaisanterie — ● Relations, parenté à plaisanterie catégorie de relations entre individus de certaines sociétés, qui leur prescrit un comportement de familiarité réciproque …   Encyclopédie Universelle

  • plaisanterie — [ plɛzɑ̃tri ] n. f. • 1538; plesanterie h. 1279; de plaisant 1 ♦ Propos destinés à faire rire, à s amuser. ⇒ blague, boutade, calembredaine, facétie, galéjade. Plaisanterie fine, piquante, légère. ⇒ badinage. Plaisanterie lourde, de mauvais goût …   Encyclopédie Universelle

  • parenté — [ parɑ̃te ] n. f. • 1155 n. m.; parentet « famille, lignage » 1050; lat. pop. °parentatus, de parens I ♦ 1 ♦ Rapport entre personnes descendant les unes des autres (⇒ ascendance, descendance, filiation, origine), ou d un ancêtre commun (⇒… …   Encyclopédie Universelle

  • Cousinage à plaisanterie — Parenté à plaisanterie La parenté à plaisanterie, ou sinankunya au Mali, rakiré chez les Mossis du Burkina Faso, toukpê en Côte d Ivoire, dendiraagal chez les Halpulaaren, kalir ou massir chez les Sérères, Kal chez les wolofs, est une pratique… …   Wikipédia en Français

  • Alliance cathartique — Parenté à plaisanterie La parenté à plaisanterie, ou sinankunya au Mali, rakiré chez les Mossis du Burkina Faso, toukpê en Côte d Ivoire, dendiraagal chez les Halpulaaren, kalir ou massir chez les Sérères, Kal chez les wolofs, est une pratique… …   Wikipédia en Français

  • Sinankunya — Parenté à plaisanterie La parenté à plaisanterie, ou sinankunya au Mali, rakiré chez les Mossis du Burkina Faso, toukpê en Côte d Ivoire, dendiraagal chez les Halpulaaren, kalir ou massir chez les Sérères, Kal chez les wolofs, est une pratique… …   Wikipédia en Français

  • parent — parent, ente [ parɑ̃, ɑ̃t ] n. et adj. • Xe; lat. parens, entis A ♦ Plur. LES PARENTS. 1 ♦ Le père et la mère. ⇒ procréateur; plaisant géniteur (cf. pop. Les vieux). La relation parents enfants. Parents indignes, dénaturés …   Encyclopédie Universelle

  • cousin — 1. cousin, ine [ kuzɛ̃, in ] n. • cusin 1080; lat. consobrinus « cousin germain » ♦ Descendant d un frère ou d une sœur par rapport aux descendants d un frère, d une sœur de l un de ses parents. Cousins germains, issus de germains. Cousins au… …   Encyclopédie Universelle

  • Culture Du Mali — En raison du nombre important d’ethnies vivant au Mali et de l’héritage historique, la culture du Mali est riche et diversifiée, conservant à la fois ses traditions comme l’oralité avec les griots ou l’artisanat et s’ouvrant depuis son… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.