Parti Rhinoceros


Parti Rhinoceros

Parti Rhinocéros

Le Parti Rhinocéros du Canada, également connu sous le nom de Parti Rhino, était un parti politique enregistré, au Canada, des années 1960 aux années 1990, fonctionnant dans la tradition canadienne de satire politique. Le credo de base du parti de Rhinocéros était de « ne jamais tenir ses promesses électorales », bien qu'en fait, il ait plus souvent promis des arrangements plutôt impossibles conçus pour amuser et offrir un divertissement aux électeurs.

Le parti Rhino a été établi en 1963 par le docteur Jacques Ferron, un auteur souverainiste célèbre, déclaré « Éminence de la Grande Corne du parti Rhinocéros ». Son but était de se moquer du régime fédéral ainsi que du Canada en général, considéré comme une résurgence du colonialisme britannique. Il se serait inspiré de la pièce de théâtre d'Eugène Ionesco. Dans la décennie de 1970, un groupe d'artistes s'est associé au parti afin de créer une plateforme politique comique pour contester l'élection fédérale. Ferron (1979), le poète Gaston Miron (1972) et le chanteur Michel Rivard (1980) ont posé leur candidature contre le Premier ministre Pierre Trudeau dans la circonscription de Mont-Royal, à Montréal.

Le parti, qui prétendait être le descendant spirituel de Cacareco, un rhinocéros brésilien qui avait été élu maire de São Paulo par le passé, a sélectionné Cornélius le Premier, un rhinocéros du zoo de Granby (à l'est de Montréal), en tant que chef. Le parti a réclamé que le rhinocéros soit reconnu comme un symbole approprié pour un parti politique, puisque les politiciens ont, par leur nature, la peau « épaisse, se déplacent lentement, ont l’intellect faible, peuvent se déplacer très vite lorsqu'ils sont en danger et ont de grandes cornes velues poussant au milieu de leurs visages ».

Sommaire

Plateforme politique

Bryan Gold a décrit la plateforme du parti Rhino comme étant de deux pieds de haut et faite en bois. « Ma plateforme est celle sur laquelle je me tiens. »

Les membres du Rhino ont également promis de briser chaque promesse (une planche de plateforme qui, selon eux, a été copiée et mise à exécution par les partis traditionnels) et d'exiger immédiatement, s'ils étaient élus, un recompte des votes.

Les promesses contenues dans la plateforme du parti de Rhinocéros incluaient :

  • Abolir la loi de la gravité.
  • Réduire la vitesse de la lumière parce qu'elle va beaucoup trop vite.
  • Paver la province du Manitoba pour créer le plus grand stationnement du monde.
  • Fournir une éducation plus élevée aux Canadiens en construisant des écoles plus hautes.
  • Instituer l'anglais, le français et l'analphabétisme comme les trois langues officielles du Canada.
  • Offrir de recycler les électeurs qui veulent devenir illettrés en les inscrivant dans un établissement éducatif d'État.
  • Démolir les montagnes Rocheuses de sorte que les électeurs de l'Alberta puissent voir le coucher du soleil du Pacifique, ou les déplacer d'un mètre vers l’ouest comme projet de création d’emploi.
  • Transporter les montagnes Rocheuses dans les Grands Lacs, pour aplanir les disparités régionales.
  • Légaliser le « pot ». Et les casseroles. Et les spatules. Et d'autres ustensiles de cuisine.
  • Construire des routes et pistes cyclables en pente à travers le pays, de sorte que les Canadiens puissent librement « rouler d'un océan à l'autre » (NDT "coast from coast to coast").
  • Mettre fin à la crise de l'énergie, en réduisant les coûts du transport en déplaçant les villes de Montréal de 50 km vers l’ouest et Toronto de 50 km vers l’est.
  • Supprimer le pompage du pétrole de la terre parce que ce pétrole est là pour permettre à la Terre de se déplacer sur son axe et que si vous retirez le pétrole, la chose entière s'arrêtera.
  • Abolir l'environnement parce qu'il est trop difficile de le garder propre et qu'il prend trop d'espace.
  • Annexer les États-Unis, qui prendraient place comme troisième territoire (après le Yukon et les territoires du Nord-Ouest) du Canada, afin d'élever la température moyenne du Canada d'un degré Celsius.
  • Remplacer les forces armées canadiennes par des clones de Vladislav Tretiak.
  • Faire de la gomme balloune la nouvelle monnaie nationale, pour qu'on puisse en faire l’inflation ou déflation à volonté.
  • Créer un moustique qui naît seulement en janvier de sorte que « le maudit câline meure gelé ».
  • Fermer la rue Sainte-Catherine de Montréal pour en faire la plus longue allée de quilles au monde.
  • Adopter le système britannique de la conduite du côté gauche ; ceci devant être mis en place graduellement, en cinq ans, en commençant avec les gros camions lourds d'abord, puis les autobus, et les petites voitures et bicyclettes en tout dernier.
  • Pour économiser l'énergie, mettre de grandes roues à l’arrière de toute voiture de sorte qu’elles roulent toujours en descendant une pente.
  • Vendre le Sénat canadien au marché d’enchères d’antiquités en Californie.
  • Mettre la dette nationale sur une carte Visa et la déclarer volée par la suite.
  • Déclarer la guerre à la Belgique car un personnage de bande dessinée belge, Tintin, a tué un rhinocéros dans un des albums.
  • Offrir de mettre fin à la guerre Belgique-Canada si la Belgique livre une boîte de moules et une caisse de bière belge au « quartier arrière » Rhinocéros de Montréal. (Ce qu'a fait l'ambassade de Belgique à Ottawa[réf. nécessaire]).
  • Indiquer des limites côtières maritimes du Canada en peinture de sorte que les poissons canadiens sachent où ils sont à tout moment.
  • Compter les Mille-Îles pour s'assurer qu’aucune n'est absente.
  • Poser la candidature d’un monsieur Ted « pas si » Malin (Ted "not so" Sharp) dans la circonscription de Flora MacDonald sous le slogan « faune, au lieu de flore », promettant de donner à la faune la représentation égale. La plateforme de Ted sur la question controversée de l'avortement était carrément « si je suis élu, je promets de ne jamais me faire un avortement ».
  • Poser plus d'une candidature par circonscription, car le salaire d'un membre du parlement doit certainement être plus que suffisant pour soutenir plus d'une personne.
  • Exploiter la pluie acide comme source d'énergie électrique en plaçant des électrodes de métaux dissimilaires dans les piscines canadiennes afin de les employer comme piles ou batteries.
  • Rendre les Canadiens plus forts en mettant des stéroïdes dans l'eau.
  • Interdire les hivers canadiens terribles.
  • Déménager le Vatican à Saint-Bruno-de-Montarville pour promouvoir le tourisme.
  • Construire un miroir géant sur le Fleuve Saint-Laurent afin que les habitants de la ville de Québec voient à quel point Québec est belle vue de Lévis.
  • Transformer le tunnel Louis-Hippolyte-Lafontaine en lave-auto gratuit en perçant des trous au plafond.
  • Rouler l'asphalte l'hiver pour ne pas la briser.
  • Remplacer l'eau des abreuvoirs par du jus d'orange.
  • Envelopper l'Alberta dans du plastique pour étudier l'effet de serre.
  • Faire un sous-sol fini au Québec en l'élevant avec des grues au-dessus de l'Ontario.
  • Construire un pont de macramé allant de Montréal à Québec.
  • Construire un pont allant de l'île Jésus à la rive sud du St-Laurent passant par dessus l'île de Montréal.
  • Offrir une goupille à l'île de Grenade.
  • Ouvrir davantage la région du Saguenay aux nouveaux arrivants pour faire en sorte que son arbre généalogique soit plus qu'un tronc.
  • Éliminer la faim et l'obésité en donnant les gros à manger aux pauvres.
  • Asphalter le fond du lac Saint-Jean pour que les hameçons arrêtent de s'accrocher dans le fond
  • Déverser de la poudre de Kool-Aid en amont des chutes Niagara pour faire des chutes de jus coloré délicieuses.
  • Construire des "jumps" au début des ronds points pour les gens qui veulent continuer tout droit dans le but d'éviter les accidents.
  • Et la promesse qui résume toutes les promesses : Ne respecter aucune promesse.

Divers

En Colombie-Britannique, un groupe semblable a proposé de poser la candidature d’une dominatrice professionnelle pour la position de responsable de discipline politique du parti (un jeu de mots anglais sur l'expression "party whip") de renoncer au parti colonial de la province en renommant la "Colombie Britannique" "La La Land" et proposait de fusionner avec le parti conservateur pour ne pas diviser le vote idiot.

En dépit de la tentation évidente d'interdire l'hiver, le parti Rhinocéros n'a jamais réussi à faire élire des parlementaires, mais en 1984, le parti était le quatrième parti politique du Canada en nombre total des voix reçues. Il était parfois en deuxième place dans certaines circonscriptions, humiliant les partis canadiens traditionnels du processus. Lors de l'élection de 1980, par exemple, une clown professionnelle candidate du parti Rhinocéros appelée Chatouille (Sonia Côté) a obtenu la deuxième place (derrière le candidat libéral) et presque deux fois plus de voix qu'André Payette, un animateur populaire de radio qui se présentait pour le parti progressiste-conservateur du Canada.

Parti Néorhino

Article détaillé : neorhino.ca.

En 2006, quelques anciens membres du parti Rhinocéros ont créé un nouveau parti politique, neorhino.ca (parti officiel en 2007), aussi appelé le Parti Néorhino, et qui se veut le successeur du défunt parti Rhinocéros.

Lien externe

  • Portail de la politique Portail de la politique
  • Portail du Canada Portail du Canada
Ce document provient de « Parti Rhinoc%C3%A9ros ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Parti Rhinoceros de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Parti rhinocéros — Le Parti Rhinocéros du Canada, également connu sous le nom de Parti Rhino, était un parti politique enregistré, au Canada, des années 1960 aux années 1990, fonctionnant dans la tradition canadienne de satire politique. Le credo de base du parti… …   Wikipédia en Français

  • Parti Rhinoceros — Parti Rhincocéros Basisdaten Gründungsjahr: 1963 Jahr der Auflösung: 1993 Ausrichtung: Humor, Satire Vorsitzender …   Deutsch Wikipedia

  • Parti Rhinocéros — Basisdaten Gründungsjahr: 1963 Jahr der Auflösung: 1993 Ausrichtung: Humor, Satire Vorsitzender …   Deutsch Wikipedia

  • Parti Rhinocéros — Le Parti Rhinocéros du Canada, également connu sous le nom de Parti Rhino, est un parti politique enregistré[1], au Canada, des années 1960 jusqu à aujourd hui encore, fonctionnant dans la tradition canadienne de satire politique. Le credo de… …   Wikipédia en Français

  • Parti Rhinocéros du Canada — Parti Rhinocéros Le Parti Rhinocéros du Canada, également connu sous le nom de Parti Rhino, était un parti politique enregistré, au Canada, des années 1960 aux années 1990, fonctionnant dans la tradition canadienne de satire politique. Le credo… …   Wikipédia en Français

  • Parti Rhino (Canada) — Parti Rhinocéros Le Parti Rhinocéros du Canada, également connu sous le nom de Parti Rhino, était un parti politique enregistré, au Canada, des années 1960 aux années 1990, fonctionnant dans la tradition canadienne de satire politique. Le credo… …   Wikipédia en Français

  • Rhinoceros Party — Parti Rhincocéros Basisdaten Gründungsjahr: 1963 Jahr der Auflösung: 1993 Ausrichtung: Humor, Satire Vorsitzender …   Deutsch Wikipedia

  • Rhinoceros Party of Canada — Parti Rhincocéros Basisdaten Gründungsjahr: 1963 Jahr der Auflösung: 1993 Ausrichtung: Humor, Satire Vorsitzender …   Deutsch Wikipedia

  • Rhinoceros (homonymie) — Rhinocéros (homonymie) Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Le mot rhinocéros peut renvoyer à : Rhinocéros, un gros mammifère à la famille des rhinocerotidae ; Rhinoceros (sans… …   Wikipédia en Français

  • Rhinoceros (Ionesco) — Rhinocéros (Ionesco) Pour les articles homonymes, voir Rhinocéros (homonymie). Théâtre Par catégories …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.