Pascal Vittori


Pascal Vittori

Pascal Vittori est un homme politique néo-calédonien, né le 15 août 1966 à Nouméa. Il est actuellement le secrétaire général de l'Avenir ensemble, ainsi que le représentant du Nouveau Centre en Nouvelle-Calédonie.

Sommaire

Un calédonien de souche et fonctionnaire

Calédonien de souche originaire de « brousse », plus exactement de Koné par son père et de Boulouparis par sa mère, il grandit toutefois et a fait sa vie à Nouméa. Devenu fonctionnaire, il s'investit aussi dans le milieu associatif, notamment de la « Fondation des Pionniers » qui réunit des descendants de colon et qui défend l'idée d'une mémoire et d'une identité « caldoche », ou encore de l'Association du patrimoine de Boulouparis. Dès 1995, il se consacre à sa carrière politique et devient le principal collaborateur politique de Didier Leroux, puis son directeur de cabinet jusqu'à son élection en 2004.

Carrière politique

Anti-indépendantiste, membre de l'UNCT, de l'Alliance puis de l'Avenir ensemble, c'est un fidèle de la première heure de Didier Leroux, qui est considéré comme l'un des plus anciens opposants à Jacques Lafleur au sein du camp opposé à l'indépendance. Il est comme lui membre de l'UDF et a été son candidat suppléant lors des élections législatives de juin 2007 dans la 1re circonscription, à savoir Nouméa et les Îles Loyauté. Il est, depuis octobre 2008, le représentant du Nouveau Centre en Nouvelle-Calédonie (alors que Didier Leroux a adhéré au MoDem de François Bayrou)[1].

Déjà candidat aux élections provinciales de 1999, il était alors 8e sur la liste « Alliance pour la Calédonie » de Didier Leroux en Province Sud et il n'est pas élu. Lors des élections suivantes du 9 mai 2004, il est 16e sur la liste Avenir ensemble menée par Marie-Noëlle Thémereau dans la Province Sud, et est donc élu au sein de l'Assemblée de la Province. Pascal Vittori entre au Congrès en remplacement de Marie-Noëlle Thémereau, devenue présidente du nouveau gouvernement en juin 2004.

À l'Assemblée de la Province Sud, Pascal Vittori va présider la commission des Finances ainsi que le groupe Avenir ensemble. Au Congrès, il devient secrétaire de la Commission permanente, président de la Commission de l'Organisation administrative et de la Fonction publique ainsi que le rapporteur de la Commission des Finances et du Budget. Il est alors surtout chargé d'être le porte-parole de l'Avenir ensemble sur les questions budgétaires et donc l'homologue du spécialiste de ces questions dans l'opposition RPCR, Pierre Bretegnier. Il est également président du conseil d'administration du conservatoire de musique de Nouvelle-Calédonie depuis 2004.

Après la signature de l'« accord-cadre » pour former une majorité de gouvernement entre l'Avenir ensemble et le Rassemblement-UMP en août 2007, il est élu membre du 1er gouvernement Martin, immédiatement démissionnaire, puis du second. Il est alors en charge des secteurs du Budget et des Finances. Il est également chargé du suivi de la Communication audiovisuelle ainsi que des relations avec le Conseil économique et social et le Congrès, et anime l'information des médias sur les travaux du gouvernement collégial ce qui en fait une sorte de « porte-parole du gouvernement ». Il s'occupe également du dossier de la sécurité civile et engage les travaux préparatoires au transfert de cette compétence de l'État à la Nouvelle-Calédonie.

Il mène la liste « Boulouparis autrement » avec le soutien de l'Avenir ensemble pour les élections municipales de mars 2008 dans la commune rurale de Boulouparis mais le maire RPCR sortant, Alain Lazare, est réélu au premier tour avec 62,62 % de suffrages. La liste « Boulouparis autrement » de Pascal Vittori arrive alors en seconde position avec 22,33 % des voix et 4 élus sur 19[2].

Resté fidèle à la direction du parti (Didier Leroux et Harold Martin) face à la fronde de certains élus de l'Avenir ensemble qui, emmenés par Philippe Gomès, font dissidence pour fonder un nouveau mouvement appelé Calédonie ensemble, il est présent à la 7e position de la liste Avenir ensemble-LMD menée par Harold Martin en Province Sud lors des élections du 10 mai 2009. Celle-ci obtenant 8 élus à l'Assemblée provinciale et 6 au Congrès, Pascal Vittori est réélu conseiller du Sud mais ne retrouve pas son siège de congressiste. Toutefois, dès le 5 juin 2009, il réintègre la chambre délibérante du Territoire suite à la démission de Simon Loueckhote, élu le même jour membre du gouvernement présidé par Philippe Gomès.

Le 9 novembre 2011, il est élu à la 2e vice-présidence de l'Assemblée de la Province Sud, suite à l'exclusion de l'exécutif de cette institution des membres de Calédonie ensemble Philippe Michel et Sonia Lagarde. Il est en charge des infrastructures et des transports, de l'urbanisme et de l'aménagement du territoire...

Sources

Voir aussi

Liens internes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Pascal Vittori de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • L'Avenir ensemble — Avenir ensemble Logo officiel Présentation Président Harold Martin Fondation 2004 Siège 2 bis, boulevard Vauba …   Wikipédia en Français

  • Avenir Ensemble — L Avenir ensemble Avenir ensemble   Président Didier Leroux Fondation …   Wikipédia en Français

  • Avenir ensemble — L Avenir ensemble Avenir ensemble   Président Didier Leroux Fondation …   Wikipédia en Français

  • Alliance (Nouvelle-Calédonie) — L Alliance Présentation Ancien président Didier Leroux Fondation 11 novembre 1999 Disparition 28 août 2004 (dissout dans le parti Avenir ensemble) Idéologie …   Wikipédia en Français

  • Comité des signataires — Un Comité des signataires a été créé par l accord de Nouméa signé le 5 mai 1998 par le gouvernement français, les anti indépendantistes du Rassemblement pour la Calédonie dans la République (RPCR) et les indépendantistes du Front de… …   Wikipédia en Français

  • Congrès de la Nouvelle-Calédonie — Création 29 septembre 1985 Type Assemblée délibérante Siège 1, Boulevard Vauban, Nouméa …   Wikipédia en Français

  • Nouveau Centre — Pour les articles homonymes, voir NC, Centre et Parti social libéral. Nouveau Centre (NC) Présentat …   Wikipédia en Français

  • Le Nouveau Centre — Nouveau Centre Pour les articles homonymes, voir NC, Centre et Parti social libéral. Nouveau Centre (NC) …   Wikipédia en Français

  • Le Nouveau centre — Nouveau Centre Pour les articles homonymes, voir NC, Centre et Parti social libéral. Nouveau Centre (NC) …   Wikipédia en Français

  • Nouveau centre — Pour les articles homonymes, voir NC, Centre et Parti social libéral. Nouveau Centre (NC) …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.