Paul Magnette


Paul Magnette
Paul Magnette
Paul Magnette.
Mandats
Ministre du Climat et de l'Énergie, ayant le Développement durable, l'Environnement et la Protection du consommateur dans ses attributions
Actuellement en fonction
Depuis le 21 décembre 2007
Biographie
Date de naissance 28 juin 1971
Lieu de naissance Flag of Belgium.svg Louvain (Belgique)
Nationalité Belge
Parti politique Parti socialiste
PS Belgique.svg

Paul Magnette (né à Louvain le 28 juin 1971) est un homme politique belge de langue française, membre du PS, et professeur en science politique à l'Université libre de Bruxelles. Il est licencié en science politique à l'ULB en 1993 avant de conclure une licence spéciale en études politiques européennes dans le même établissement l'année suivante. Il est visiting fellow à la University of Cambridge de 94 à 95 et devient boursier-doctorant FNRS de 1995 à 1999. Il obtiendra son titre de docteur en science politique en 1999 lorsque sa thèse (Citoyenneté et construction européenne), sera reçue avec succès.

Sa carrière dans l'enseignement commence lors de l'année académique 1999-2000 pendant laquelle il est professeur invité à l'IEP de Paris. En 2000-2001, il devient maître de conférence en science politique à l'ULB et est professeur invité cette fois-ci à l'IEP de Bordeaux. Depuis l'année académique 2001-2002, Paul Magnette est professeur de science politique à l'ULB (nommé à 30 ans), directeur de l'Institut d'études européennes de l'ULB et chargé d'enseignement à l'IEP de Paris. Il fut également professeur invité à la Scuola superiore Sant’Anna de Pise, Italie, en 2001-2002.

Spécialiste de la constitutionnalisation de l'Union européenne et des théories de la démocratie (il est, par exemple, un passionné de Tocqueville), il travaille également sporadiquement sur le système politique belge. Régulièrement consulté par les médias sur des questions théoriques sur l'Union européenne, il fut invité le 15 juin 2004 en sa qualité de spécialiste à l'émission animée par Christine Ockrent sur France 3, France Europe Express, où il était question notamment à l'époque du référendum sur la Constitution européenne.

Après les élections législatives du 10 juin 2007, Elio Di Rupo (président du PS) lui demande un rôle de médiation à la Ville de Charleroi, dont de nombreux membres du collège échevinal sont inculpés dans des affaires de corruption. Paul Magnette réussit à obtenir la démission de toutes les personnes inculpées et un nouvel accord de majorité PS-MR-CDH avec Jean-Jacques Viseur comme bourgmestre. C'est la première fois que Paul Magnette exerce alors un pouvoir politique effectif.

Quelques semaines après l'achèvement de sa mission, il poursuit dans cette nouvelle optique. En juillet 2007, Elio Di Rupo effectue un remaniement des membres socialistes du gouvernement wallon et nomme Paul Magnette ministre. Le 20 juillet 2007, il prête serment comme Ministre wallon de la Santé, de l'Action sociale et de l'Égalité des chances, poste dans lequel il succède à Christiane Vienne.

Depuis le 21 décembre 2007, Paul Magnette est Ministre fédéral du Climat et de l'Énergie, ayant le Développement durable et l'Environnement dans ses attributions, au sein du gouvernement Verhofstadt III et du gouvernement Leterme Ier. Sur les six derniers mois de 2007, Paul Magnette a donc connu une carrière politique fulgurante : chargé de mission dans la ville de Charleroi, Ministre à la Région Wallonne et, enfin, Ministre au fédéral.

Avec cette casquette fédérale, Paul Magnette s’est imposé comme le ministre ayant rétabli le rapport de force entre l’Autorité publique et le géant électrique « Electrabel » par la mise en cause de la situation monopolistique du groupe historique, alors que le marché énergétique européen est libéralisé. Il réclame et obtient une contribution des producteurs d’électricité nucléaire au budget fédéral 2008 afin de restituer aux consommateurs une partie de la rente perçue par les producteurs suite à l’amortissement accéléré des centrales nucléaires en Belgique.

Il y développe également une véritable politique sociale énergétique au moment où les prix du gaz et de l’électricité atteignent des sommets historiques en Europe. Initiateur du [« Printemps de l’environnement »,] [1] il encourage les différentes régions à coordonner davantage leur politique environnementale et lutter plus efficacement contre le réchauffement climatique.

Après les élections du 13 juin 2010, Paul Magnette,tête de liste pour le sénat, permet au PS d'obtenir 35,72% des voix, soit près de 9% de mieux par rapport au dernier suffrage. Son score personnel est de 264 167 voix. Paul Magnette devient, ainsi,le wallon avec le plus de voix et le quatrième belge. Alors que la presse parle de plus en plus d' Elio Di Rupo comme premier ministre, Paul magnette est cité comme futur président du Parti socialiste. A ce jour rien n'est fait.

Prix et récompenses

  • 2000 : Grand prix européen Émile-Bernheim
  • 2000 : En association avec Éric Remacle, le prix Francqui
  • 2002 : Prix des Alumni
  • 2004 : Prix triennal Jean-Rey

Bibliographie partielle

(classée chronologiquement - livres publiés ou dirigés uniquement)

  • De l'étranger au citoyen, construire la citoyenneté européenne, De Boeck Université, collection "L'homme, l'étranger" (direction) 1997.
  • De Maastricht à Amsterdam, L’Europe et son nouveau traité, Complexe, collection Études européennes (codirection), 1998.
  • Union européenne et nationalités - Le principe de non-discrimination et ses limites, Bruylant (codirection), 1999.
  • Gouverner la Belgique - Clivages et compromis dans une société complexe, PUF, collection "Politiques d’aujourd’hui" (codirection), 1999.
  • À quoi sert le Parlement européen ? - Stratégies et pouvoirs d’une assemblée transnationale, Complexe, collection "Études européennes" (codirection), 1999.
  • La citoyenneté européenne - Droits, politiques, institutions, Éditions de l’Université de Bruxelles, collection "Etudes européennes", 1999.
  • La constitution de l'Europe, Bruxelles, Éditions de l'Université de Bruxelles, collection "Etudes européennes", 2000, 201 pages, (direction).
  • Le nouveau modèle européen, Vol. I, Institutions et gouvernance, Vol. II, Politiques et relations extérieures, Bruxelles, Éditions de l'Université de Bruxelles, collection "Etudes européennes", 2000, 174 + 242 pages, (codirection, avec Éric Remacle).
  • Le souverain apprivoisé, l'Europe, L'Etat et la démocratie, Bruxelles, Complexe, collection "Etudes européennes", 2000, 250 pages.
  • La citoyenneté - Une histoire de l'idée de participation civique, préface de John Dunn, Bruxelles, Bruylant, 2001, 283 pages.
  • La constitution de l'Europe, Bruxelles, Éditions de l'Université de Bruxelles, collection "Etudes européennes", 2002, 2e édition (direction).
  • (en) The Convention on the Future of Europe, Working Towards a Constitution, Londres, Federal Trust, 2003, with Jo Shaw, Lars Hoffmann and Anna Vergès Bausili.
  • Le régime politique de l’Union européenne, Paris, Presses de Sciences Po, 2006 [2e éd.], 287 pages.
  • Contrôler l’Europe - Pouvoir et responsabilités dans l’Union européenne, Bruxelles, Éditions de l’Université de Bruxelles, collection « Etudes européennes », 2003, 175 pages.
  • La grande Europe, Bruxelles, Éditions de l'Université de Bruxelles, Collection de l'Institut d'études européennes, (codirection) 2004.
  • Vers un renouveau du parlementarisme ? co-édité avec O. Costa et E. Kerrouche, Bruxelles, Éditions de l’Université de Bruxelles, (codirection), 2004.
  • (en) What is the European Union?, Basignstoke, Palgrave, 2005.
  • (en) Citizenship - The history of an Idea, Londres, ECPR Book Series, 2005.
  • Au nom des peuples, le malentendu constitutionnel européen, Paris, éditions du Cerf, 2006.
  • Grandeur et misère de l'idée nationale, Liège, Luc Pire, 2011

Liens externes


Précédé par Paul Magnette Suivi par
Marc Verwilghen
Flag of Belgium.svg
ministre de l'Énergie
2007-
-

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Paul Magnette de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Paul Magnette — (born June 28 1971 in Leuven) is a Belgian politician for the PS and former political science professor at the Universite Libre de Bruxelles (ULB). He studied political sciences at the ULB, and obtained a PhD in 1999 with a dissertation… …   Wikipedia

  • Paul Magnette — (* 28. Juni 1971 in Löwen) ist ein belgischer Politikwissenschaftler und Politiker der Parti Socialiste (PS). Er belegt seit 2007 ein Ministeramt und ist derzeit Minister für Klima und Energie in der scheidenden Regierung Leterme II. Magnette ist …   Deutsch Wikipedia

  • Magnette — ist der Familienname folgender Personen: Charles Magnette (1863–1937), belgischer Politiker Paul Magnette (* 1971), belgischer Politiker und Politologe Diese Seite ist eine Begriffsklärung zur Unterscheidung mehrerer mit …   Deutsch Wikipedia

  • Paul Jaspar — Paul Dieudonné Jaspar Signature de Paul Jaspar sur le n° 34 de la rue du Jardin Botanique à Liège Présentation Naissance 23 juin  …   Wikipédia en Français

  • Charles Magnette — (* 3. Februar 1863 in Virton, Wallonien, Belgien; † 18. Oktober 1937 in Lüttich, Wallonien, Belgien) war ein belgischer liberaler Politiker, der Mitglied beider Kammern des Föderalen Parlaments und Präsident des belgischen Senats war. Biografie… …   Deutsch Wikipedia

  • Charles Magnette — Charles Magnette, né le 3 février 1863 à Virton et mort en 1937 à Liège, est un avocat et homme politique belge. Docteur en droit de l université de Liège en 1885, il s inscrit la même année comme avocat à la cour d appel de Liège. En 1897, l… …   Wikipédia en Français

  • IEE — Institut d études européennes Pour les articles homonymes, voir IEE, ULB et iee. Institut d études européennes (IEE) Informations Fondation 1963 Type Établissement public universitaire Loc …   Wikipédia en Français

  • Institut D'études Européennes — Pour les articles homonymes, voir IEE, ULB et iee. Institut d études européennes (IEE) Informations Fondation 1963 Type Établissement public universitaire Loc …   Wikipédia en Français

  • Institut d'etudes europeennes — Institut d études européennes Pour les articles homonymes, voir IEE, ULB et iee. Institut d études européennes (IEE) Informations Fondation 1963 Type Établissement public universitaire Loc …   Wikipédia en Français

  • Institut d'études européennes — Pour les articles homonymes, voir IEE, ULB et iee. Institut d études européennes (IEE) Informations Fondation 1963 Type Établissement public universitaire …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.