Philippe Lamour


Philippe Lamour
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lamour.

Philippe Lamour (1903-1992), né à Landrecies dans le Nord, ancien membre du PCF. Président des "Faisceaux universitaires". Il deviendra résistant et sera un grand technocrate des Quatrième et Cinquième Républiques, notamment en ce qui concerne la modernisation de l'agriculture, il est considéré comme le père de l'aménagement du territoire[1].

Sommaire

Biographie

Philippe Lamour a commencé sa carrière tôt, après avoir passé son baccalauréat à 15 ans, 5 ans plus tard, il est le plus jeune avocat de France. Etudiant, il s'engage dans le Faisceau de Georges Valois et Jacques Arthuys, premier parti fasciste organisé en France qui se revendique à la fois nationaliste et socialiste. Il publie en 1926 La République des producteurs et y affirme son antiparlementarisme et son régionalisme. Après l'éclatement du Faisceau en 1928, il refuse de suivre Valois et Arthuys au Parti républicain syndicaliste. Il adhère au Parti fasciste révolutionnaire, groupuscule de membres du Faisceau restés fidèles à l'Italie fasciste, et devient secrétaire de l'organisation. Il fonde la revue d'avant garde Plan en 1931, avec des intellectuels comme Le Corbusier ou Fernand Leger, il élabore une théorie politique appelé planisme, qui influence la Quatrième République ainsi que la cinquième, où il défend le modernisme et prône dès 1931 une politique énergique et belliqueuse contre l'hitlérisme [2]. Germanophobe, il s'enthousiasme en revanche de la poussée nationaliste-socialiste, censée régénérer la civilisation européenne, et anime une série de conférences ayant pour sujet "La révolution allemande est commencée"[3]. Il est membre de l'Association juridique internationale (AJI), et plaide dans plusieurs pays pour elle. En 1936, lors de la campagne pour les élections législatives, il réitère ses attaques contre le parlementarisme et le suffrage universel et se prononce pour "un fascisme intégral : social, économique, policier et judiciaire"[4].

Après la Libération, il s'engage « au service du redressement de la France » : il devient l'adjoint de Jacques Bounin, Commissaire de la République à Montpellier. Il est ancré à gauche et est élu secrétaire général de la Confédération générale de l'agriculture. Il entre au Conseil national du Crédit et à l'Organisation des Nations unies pour l'Agriculture. Ces expériences (notamment en Italie) lui inspirent un grand projet de développement économique et il participe à la renaissance de la Camargue par la riziculture.

À partir de 1955, Philippe Lamour est le président de la Compagnie nationale d'aménagement du Bas-Rhône et du Languedoc où il entreprend une œuvre d'envergure dans le domaine de l'irrigation. Le canal du Bas-Rhône Languedoc, amenant l'eau du Rhône vers le sud du département du Gard et l'est du département de l'Hérault depuis les années 1960, sera rebaptisé canal Philippe-Lamour en mémoire de son œuvre.

C'est à la suite d'un projet élaboré par lui en 1962, alors qu'il présidait le Conseil supérieur de la Construction qu'est engagée la politique d'aménagement du territoire de la Ve République. A la présidence de la Commission Nationale de l'Aménagement du Territoire, il joue un rôle déterminant dans la mise en œuvre du plan d'aménagement du territoire de 1962 et dans la création de la DATAR en 1963. En 1965 il est élu maire de la commune de Ceillac, Hautes-Alpes. Philippe Lamour dirige à la télévision une émission sur l'aménagement du territoire intitulée "60 millions de Français". C'est sous le même titre qu'il publie en 1967 un livre retraçant cette vaste expérience. Il reste à la DATAR jusqu'en 1974. Hors de France, il est consultant du Fonds spécial des Nations unies pour les pays d'Afrique et d'Amérique du Sud, et la Compagnie du Bas-Rhône s'est vu confier des travaux à l'étranger, notamment en Algérie et en Roumanie.

Il a donné son nom à un lycée de Nimes.

Il fut un proche d'Hubert Sendra, président du crédit agricole du gard.

Citation

"L'aménagement du territoire est l'instrument d'une démocratie moderne (...) Une démocratie moderne doit être une démocratie virile. L'aménagement du territoire lui offre le champ d'action et la possibilité de son épanouissement. Ce n'est pas la politique d'un groupe, d'un gouvernement ou d'un régime. C'est l'œuvre de la nation, une œuvre permanente qui déborde les soucis immédiats. C'est la croisade de tous les Français pour la conquête et la construction de leur avenir. C'est l'expression nouvelle de l'esprit civique."

60 millions de français, Buchet/Chastel, Paris, 1967, p.287-288

"Nous avons en 1926 remis nos fusils aux râteliers avec l'arrivée de Poincaré, mais nous ne les avons pas déchargés. Je vous le dis avec calme et je prends la responsabilités de mes paroles, si l'on nous fait encore le même coup cette fois, nous les décrocherons."

Réunion à la Tribune libre de Rouen, le 8 novembre 1928. Archives départementales de Seine-Maritime, 4M3255, rapport au commissaire central, 09/11/1928.

Publications

  • La République des producteurs 1926,
  • Entretiens sous la Tour Eiffel 1929 (Renaissance du Livre),
  • L'affaire Seznec 1931 (Éditions de la Province),
  • Un dur avec André Cayatte 1934 (Nouvelles Éditions Latines),
  • L'affaire Peyrières avec André Cayatte 1934 (Nouvelles Éditions Latines),
  • Un monstre avec André Cayatte 1935 (Nouvelles Éditions Latines),
  • La peau des autres 1936 (Baudinière),
  • 60 millions de français 1967 (Buchet/Chastel),
  • Prendre le temps de vivre avec Jacques de Chalendar 1974 (Le Seuil),
  • L'écologie, oui, les écologistes, non 1978 (Plon),
  • Le cadran solaire, 1979 (Robert Laffont),
  • Les quatre vérités, 1981 (Robert Laffont) .

Bibliographie

  • Philippe Lamour. 1903-1992. Père de l'aménagement de l'espace et du territoire en France. Jean-Robert Pitte. Fayard, 2002.
  • Les Non-conformistes des années 30. Une tentative de renouvellement de la pensée politique française, Jean-Louis Loubet del Bayle, Éditions du Seuil, 1969, réedition complétée en ediiton de poche (point-Seuil) en 2001.

Notes et références

  1. C'est le titre de sa biographie : Jean-Robert Pitte Philippe Lamour. 1903-1992. Père de l’aménagement de l’espace et du territoire en France Fayard (2002)
  2. Voir à cet égard l'article au vitriol contre Hitler: A. Dami Hitler Plan 4 février 1931 ou le numéro spécial de Plan La guerre est possible de Juin 1931
  3. Le Journal de Rouen, 20 janvier 1932.
  4. Le Journal de Rouen, 2 avril 1936

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Philippe Lamour de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Canal Philippe Lamour — Canal du Bas Rhône Languedoc Le canal du Bas Rhône Languedoc ou canal Philippe Lamour est un canal d irrigation amenant l eau du Rhône vers le sud du département du Gard et l est du département de l Hérault depuis les années 1960. Décidé dans les …   Wikipédia en Français

  • Philippe l'amour — Philippe Lamour Pour les articles homonymes, voir Lamour. Philippe Lamour (1903 1992), né à Landrecies dans le Nord, père de l aménagement du territoire [1]. Philippe Lamour a commencé sa carrière tôt, après avoir passé son baccalauréat à 15 ans …   Wikipédia en Français

  • LAMOUR (P.) — Philippe LAMOUR 1903 1992 Philippe Lamour naît le 12 février 1903 à Landrecies, dans le Nord, d’un père agriculteur et artisan brasseur. Après de brillantes études de droit, à Paris, il participe très jeune aux mouvements d’idées qui foisonnent… …   Encyclopédie Universelle

  • Lamour — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Lamour est un nom de famille notamment porté par : Dorothy Lamour, de son vrai nom Mary Leta Dorothy Stanton (1914 1996), actrice américaine.… …   Wikipédia en Français

  • Philippe Douste-Blazy — Philippe Douste Blazy, en 2005. Mandats Secrétaire général adjoint des Nations …   Wikipédia en Français

  • Philippe Goujon — Philippe Goujon, le 21 janvier 2010. Mandats Maire du 15 …   Wikipédia en Français

  • Philippe Castelli — Données clés Naissance 8 juin 1926 Chaville (France) Nationalité Française Décès 16 avril 2006 (à 80 ans) Paris (France) Profession …   Wikipédia en Français

  • Philippe Dominati — Parlementaire français Date de naissance 12 avril 1954 (1954 04 12) (57 ans) Mandat Sénateur Début du mandat 26 septembre 2004 Circo …   Wikipédia en Français

  • Philippe Nahon — Philippe Nahon, né le 24 décembre 1938 à Paris, est un acteur français. Gaspar Noé, avec le diptyque Carne et Seul contre tous, lui offre un rôle important dans sa carrière, qui le fera plus largement connaître. Philippe Nahon a… …   Wikipédia en Français

  • Philippe Gurdjian — est un ancien publicitaire qui contribua à l’expansion du groupe GEMAP SA, désormais reconverti dans le milieu des affaires et du sport automobile[1]. Gentleman driver, il participe de 1976 à 1986 à sept éditions des 24 Heures du Mans sur Porsche …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.