Pierre-Adrien Dalpayrat


Pierre-Adrien Dalpayrat
Vase en grès monté sur bronze doré par Pierre-Adrien Dalpayrat, vers 1900.

Pierre-Adrien Dalpayrat est un céramiste français né à Limoges (Haute-Vienne) (87) en 1844 et décédé dans sa ville natale en 1910. Tombé dans l'oubli malgré l'importance de son œuvre, il ne fut redécouvert que dans les années 1960.

Sommaire

Biographie

Il fréquenta à partir de 1859 l'école de Dessin, puis l'École Pratique de Peinture sur Porcelaine de Limoges.

Cette formation acquise il entre à la faïencerie Jules Vieillard et Cie à Bordeaux. En 1873, il quitte cette fabrique pour rentrer à Limoges où il est embauché chez Léon Sazerat (1831-1891), en 1874 il reprend la route et travaille aux faïenceries Ashwin à Valentine.

Il épouse Marie Dallerie. Un an après il intègre la faïencerie Fouquet à Toulouse. C'est là que naîtra sa fille Julie en 1878. Il la quitte en 1876 ou en 1878 pour prendre la Direction de la fabrique de François Blanc à Monaco. En 1885 il accompagne Léopold Magnat et sa femme, ils quittent François Blanc et vont s'installer à Menton.

Après le tremblement de terre de 1887 qui détruit leur atelier, il retourne chez Léon Sazerat à Limoges. En 1889, il ouvre sa propre faïencerie à Bourg-la-Reine. Il s'installe au départ aux 5 et 7 Grande-Rue (actuels 31 et 33 avenue du Général-Leclerc, là se trouve également la fabrique de Jules Edouard et d'Ernest-Louis Carron (cette demeure sera détruite en 1907). Ils annexeront le n° 9. Il semble qu'il ait également demeuré au 22 Grande-Rue pour déménager en 1895 au n° 19.

Il va, vers 1889, utiliser le four de Jean-Charles Auboin (1731 1809) et de ses fils, autres faïenciers célèbres de Bourg-la-Reine, installés également au 31 et 33 et qui travaillent avec Pardoux, autre céramiste de Bourg-la-Reine, célèbre pour ses grès flambés, jaspés. Il emploie sa femme, Marie Tallerse et leurs enfants Albert, Adolphe, Hippolyte et Paul.

Il a acquis une maîtrise du travail du grès et a donné son nom au "rouge Dalpayrat". En 1892, il signe un contrat de collaboration avec le sculpteur Alphonse Voisin-Delacroix (1857-1893) et un second prévoyant une exclusivité réciproque pour une durée de douze ans. Il remporte un énorme succès lors de l'exposition de ses œuvres à la galerie Georges Petit (1856-1920). En 1893, il fait la connaissance de la suédoise Agnès de Frumerie (1896-1937) avec qui il va collaborer quelque temps, mais les différences de caractère vont mettre un terme rapide à cette collaboration.

Cette même année il participe à l'Exposition universelle de Chicago. La collaboration avec Voisin-Delacroix va cesser brusquement par le décès de celui-ci le 2 avril 1893, il s'associe alors à Adèle Lesbros jusqu'en 1901 et qui lui apporte un soutien financier. Collaborateur également Jean Coulon à partir de 1894, il connaît un beau succès avec ses grès flammés estampillés « à la Grenade ». Malgré cela, son entreprise est tout le temps en difficultés financières, ce qui l'obligera aussi à orienter sa production vers des faïences plus classiques. Le 16 avril 1898, il marie sa fille, Julie à Paul Martial Dalpayrat, un cousin miroitier, à la mairie de Bourg-la-Reine.

Pichet en grès flammé par Pierre-Adrien Dalpayrat, Musée Dalpayrat, Bourg-la-Reine, vers 1900.

En 1900, il reçoit la Médaille d'or à l'Exposition universelle, ainsi que la Légion d'honneur. Il s'adjoint la collaboration de deux grands orfèvres, fameux joailliers parisiens Ernest Cardeilhac et Keller avec qui il va produire des pièces remarquables, montées en bronze doré. Malgré cela l'entreprise connaît toujours des difficultés et va fermer en 1906. Pierre-Adrien se retire dans sa ville natale et y décède en 1910.

La faïencerie sera reprise par Volant, puis Genty à l'enseigne de "Faïenceries de Bourg la Reine et d'Arcueil réunies" avec la participation de Albert et Adolphe Dalpayrat, deux des fils de Pierre-Adrien. Il possédait et habitait la grande maison que l'on peut toujours voir au 41-43 avenue du Général-Leclerc, décorée de faïences de ses ateliers.

Un timbre dessiné par le graveur Pierrette Lambert est sorti en 1994 représentant une théière en grès réalisée vers 1902.

La ville de Bourg-la-Reine a ouvert en 2000 un musée qui lui est consacré et où sont exposées également des pièces de Laurin. La ville de Paris a donné son nom à un jardin parisien du XVe arrondissement en 1985.

Les fouilles archéologiques de (1998-1999) effectuées à Bourg-la-Reine à l'occasion des chantiers de construction permirent de localiser des n° 21 à 45 de l'avenue du Général-Leclerc (ancien nom : voie, chemin et route d'Orléans) quatre faïenceries du XVIIIe siècle et des n° 52 et 54, faïenceries de la première moitié du XIXe siècle. Au n° 116, la première faïencerie royale du XVIIIe et de situer la première faïencerie de Jacques et Jullien à cette adresse.

Œuvres

  • 1875- Circa - Assiette Léon Gambetta portrait en médaillon atelier de Léon Sazerat D:0,54cml Musée Adrien-Dubouché à Limoges
  • 1892-1893- Vase-figure surmonté d'une figure féminine nue accroupie en collaboration avec le sculpteur Alphonse Voisin-Delacroix signé uniquement monogramme en relief "VD" H:17cm émail rouge sang de bœuf allant du mat au brillant, il semble existé un autre modèle semblable dans une collection privée et exposée en 1993 au Musée des Beaux-Arts de Besançon. (Doubs) puis aux musées de Roanne et de Boulogne-sur-Mer.
  • 1894 - La Nuit Pichet anthropomorphe, Épreuve réalisée en Grès à anse détachée, en corps de femme. Décor de tête de chouette et de femmes nues s'accrochant aux flancs de l'urne. Email vert velouté nuancé signé à la grenade éclatée sous. H:27,5cm avec le sculpteur; Jean Coulon (1863-1923)
  • 1894 - La Cheminée grès émaillé, peuplier noirci, Dimensions: H:300cm X L:230cm X P: 50cm avec Adèle Lesbros
  • 1896 - Vase grès et glaçure H:13,8cm X L:10,2cm X P:6,5cm acquisition Victoria and Albert Museum 2003
  • 1896 - 2 assiettes en porcelaine offertes par le Conseil Municipal de Bourg-la-Reine pour l'élection d'André Theuriet à l'Académie Française.
  • 1900 - Vase et sa monture dessin de Maurice Dufrêne (1875-1955), dessinateur de la monture: Lucien Bonvallet (1851-1919), orfèvre : Ernest Cardeilhac (1851-1904) grès émaillé et flammé, monture en argent repoussé et ciselé inv 9148-9244 (Musée des Arts-Décoratifs)
  • 1900 - circa - Vase grès émaillé, noir, jaune et rouge sang-de-bœuf marque en creux les grands feux de Dalpayrat par Alphonse Voisin-Delacroix. H: 22cm; D:23cm. Un exemplaire semblable au Musée du Petit-Palais à Paris
  • 1900 - circa - Théière H:24,5cmfaïence rouge sur fond blanc, couvercle argenté marqué G. Keller
  • N- D - Masque de la Comédia dell'Arte rare, grès vente Millon
  • N- D - Vase à panse spiralée et cabossée en grès chamotté émaillé ocre brun, rouge sang de bœuf et bleu turquoise la panse est légèrement martelée en creux émaillés noirs. Signature à la Grenade estampée sous la base, Hauteur 37cm
  • N- D - Poisson Japonais Sculpture en grès émaillé rouge sang de bœuf nuancé de bleu gris turquoise et réhauts d'émail noir sur les yeux non signé, Dimensions: 10,5cm X 24cm X 17cm
  • 1900 - circa - Pot grès D: 9,6cm H:10,5cm, don de Henry H. Hawley à The Cleveland Museum of Art U.S.A.
  • 1900 - circa - Kangourou Sculpture en grès porcelainique émaillé dans un camaïeu de vert nuancé de bleu sur fond blanc, marbré de rouge sang de bœuf. Signature Bedin incisée sur la terrasse et Dalpayrat incisée sous la pièce, Hauteur 22 cm anc. coll.: PH Suisse

Expositions

  • 1892 - Galerie Georges Petit à Paris
  • 1900 - Galerie La Maison Moderne de Julius Meier-Graefe fondée en 1899
  • 1993 - Alphonse Voisin-Delacroix- Ou quand un sculpteur rencontre un céramiste 1892-1893 Musée des Beaux-Arts de Besançon
  • 1994 - Musée Joseph Déchelette à Roanne
  • 1995 - Musée du Château à Boulogne-sur-Mer
  • 1997 - Adrien Dalpayrat - céramique française de l'art nouveauChâteau de Gingins à la Fondation Neumann
  • 1998 - Kermuseum de Zons
  • 1999 - Pierre-Adrien Dalpayrat du 3 octobre au 31 décembre Gand (Belgique) Museum voor Sierkunst & Vormgeving
  • 2006 - Museo Nacional de Arte decorativo Buenos-Aires (Argentine) Mai-Juillet 2006

Prix - Décorations

  • 1893 - Médaille d'Argent à la Société Nationale d'Horticulture, Section poterie et faïences artistiques Paris (France)
  • 1893 - Médaille de Bronze à l'Exposition Universelle de Chicago, Section Française "Hors Concours"
  • 1893 - Médaille de Bronze à l'Académie Contemporaine de Paris (France) Section Beaux-Arts et Décoration
  • 1894 - Médaille d'Argent à l'Exposition d'Anvers (Belgique) Salon triennal des Beaux-Arts
  • 1900 - Médaille d'Or à l'Exposition universelle Internationale de Paris
  • 1900 - en août fait Chevalier de la Légion d'honneur

Musées

Bibliographie

  • Horst Markus, Helen Bieri, André Dalpayrat, Jean Girel et Madeleine Strobel, Adrien Dalpayrat céramique française Art Nouveau, Edt Arnoldsche Stuttgart, 1998 -232pp. (ISBN 978-3925369568)
  • Alastair Duncanv, Paris Salons de 1895 à 1914, vol. IV, Céramique et verre. antique Collectors'club Woodbridge, 1998, p. 100
  • Malcoln Halsam, La Céramique, décoration Alpha Edt La Grange Batelière, Paris, 1973, n° 102, p. 59
  • Laurence Petit-Challié, Le Style moderne, Edt Baschet & Cie, p. 74, planche 2
  • André Dalpayrat, Pierre-André Dalpayrat céramiste de l'Art Nouveau , Biographie Edt: Musée de l'Île-de-France, 1999 (ISBN 2901437125)
  • Catalogue de l'Exposition de Roanne, 1993
  • Catalogue de l'Exposition de Boulogne-sur-Mer
  • Philippe Chaplain, les Grands Personnages ; André Theuriet 1833- 1907, Editeur Mairie de Bourg-la-Reine, 2007
  • Georges Poisson, Maddy Aries et Christian Gautier, Sceaux-Bourg la Reine 150 ans de Céramique, Catalogue de l'exposition du Musée de l'Île-de-France au Château de Sceaux, 1986, Edt, Impr: Narboni (ISBN 2-950-1397-01)

Notes et références

  • [1] Musée des Arts-Décoratifs
  • [2] Kangourou, poisson et vase à panse
  • [3] Migrants de Limoges en Île de France
  • [4] Assiette Léon Gambetta

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Pierre-Adrien Dalpayrat de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Pierre-adrien dalpayrat — Cet article fait partie de la série Céramique Catégorie:Céramique Portail Histoire de l art Pierre Adrien Dalpayrat est un céramiste français né à Limoges (Haute Vienne) (87) en 1844 et décédé dans sa ville natale en 1910 Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Pierre adrien dalpayrat — Cet article fait partie de la série Céramique Catégorie:Céramique Portail Histoire de l art Pierre Adrien Dalpayrat est un céramiste français né à Limoges (Haute Vienne) (87) en 1844 et décédé dans sa ville natale en 1910 Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Jardin Pierre-Adrien-Dalpayrat — Géographie Pays France Ville Paris Quartier 15e arrondissement Superficie 9 500 m² …   Wikipédia en Français

  • Faïenceries de Bourg-la-Reine — Les faïenceries de Bourg la Reine, commune française du département des Hauts de Seine se sont développées de la fin du XVIIIe siècle jusqu au début du XXe. Vase en grès monté sur bronze doré par Pier …   Wikipédia en Français

  • Les faïenceries de Bourg-la-Reine — Faïenceries de Bourg la Reine Les faïenceries sont l un des éléments importants du patrimoine culturel de Bourg la Reine, commune française du département des Hauts de Seine. Sommaire 1 Faïencerie Jacques et Jullien 2 Faïencerie Jean Charles… …   Wikipédia en Français

  • Jean Coulon — est un sculpteur français né à Ébreuil (Allier) le 17 avril 1853 et décédé à Vichy (Allier) le 5 janvier 1923. Sommaire 1 Biographie 2 Œuvres …   Wikipédia en Français

  • Bourg-la-Reine — 48° 46′ 47″ N 2° 18′ 54″ E / 48.779624, 2.315068 …   Wikipédia en Français

  • Timbres de France 1994 — Cet article recense les timbres de France émis en 1994 par La Poste. France 1994 1993 1995 Sommaire 1 Généralités 1.1 Tari …   Wikipédia en Français

  • Alphonse Voisin-Delacroix — Alphonse Voisin Delacroix, né le 9 septembre 1857 à Besançon et mort le 2 avril 1893 à Paris, était un sculpteur et céramiste franc comtois. Sommaire 1 Biographie 2 Œuvres 3 Galeries Ex …   Wikipédia en Français

  • Bourg la Reine — La mairie de Bourg la Reine Détail Administr …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.