Ponctuation


Ponctuation
v · d · m

Ponctuation

Accolades ( { } ) · Parenthèses ( ( ) ) 
Chevrons ( < > ) · Crochets ( [ ] ) 
Guillemets ( « », “ ” ou ‘ ’ ) 
Apostrophe ( ' ou ’ ) · Virgule ( , ) 
Barre oblique ( / ), inversée ( \ ) 
Espace (   ) · Point médian ( · ) 
Espace insécable (   ) 
Point ( . ) · Points de suspension ( … ) 
Point-virgule ( ; ) · Deux-points ( : ) 
Point d’exclamation ( ! ), d’interrogation ( ? ) 
Trait d’union ( - ) · Tiret ( – )

Ponctuation non standard

Point exclarrogatif ( ‽ )
Point d’ironie ( Point d’ironie, image miroir du point d’interrogation.

Diacritique

Accent aigu ( ´ ), double (  ̋  ) 
Accent grave ( ` ), double (  ̏  )
Accent circonflexe ( ^ ) · Hatchek ( ˇ ) 
Barre inscrite ( - ) · Brève ( ˘ ) 
Cédille ( ¸ ) · Macron ( ˉ ) · Ogonek ( ˛ ) 
Corne (  ̛  ) · Crochet en chef (  ̉ ) 
Point souscrit ( ִ ), suscrit ( ˙ ) 
Rond en chef ( ˚ ) · Tilde ( ~ ) 
Tréma ( ¨ ) · Umlaut ( ˝ )

Symboles typographiques

Arobase ( @ ) · Esperluette ( & ) 
Astérisque ( * ) · Astérisme ( ⁂ ) 
Barre verticale ( | ou ¦ ) 
Cœur floral (❦❧ ) 
Croisillon ( # ) · Numéro ( № ) 
Copyright ( © )   Marque ( ® )  
Degré ( ° ) · Celsius ( ℃ ) 
Prime : minute, seconde et tierce ( ′ ″ ‴ ) 
Obèle ( † et ‡ ) · Paragraphe ( § ) 
Par conséquent ( ∴ ) · Parce que ( ∵ ) 
Pied-de-mouche ( ¶ ) · Puce ( • )  
Tiret bas ( _ ) 

Symboles mathématiques

Plus et moins ( + − ) · Plus ou moins ( ± ) 
Multiplié ( × ) · Divisé ( ÷ ) · Égal ( = ≠ ) 
Pour cent ( % ) · Pour mille ( ‰ )
Carré ( ² ) · Cube ( ³ ) · Micro ( µ )

Autres symboles

Symboles typographiques japonais
Symboles monétaires

La ponctuation est un ensemble de signes graphiques servant à ordonner le discours dans la langue écrite. Contrairement aux graphèmes, ils ne se réalisent pas comme des phonèmes (« on ne les prononce pas ») mais peuvent, dans de rares cas (logogrammes), représenter des mots.

Sommaire

Histoire

L’histoire de la ponctuation en Occident se retrace sur une durée de vingt-quatre siècles si l’on remonte aux Grecs. Au IIe siècle av. J.‑C., Aristophane de Byzance, peut-être, avait défini pour l’alphabet grec un système comportant trois types de points pour marquer la ponctuation : le « point d’en haut » pour la fin d’une phrase, le « point médian » marquant une pause moyenne et le « point d’en bas », une courte pause. C’est aussi l’auteur des diacritiques de l’alphabet grec, lesquels sont à l’origine de certains des diacritiques de l’alphabet latin.

La ponctuation, du moins dans les langues qui l’utilisent depuis longtemps, sert aussi — surtout — à une langue écrite littéraire, qui l’utilise comme code ; une longue période qu’il serait difficile de comprendre par la lecture et qu’un locuteur n’aurait pas la possibilité d’improviser naturellement peut ne prendre son sens qu’après examen de la ponctuation.

Gasparino Barzizza (1370-1431) est l’auteur du premier traité de ponctuation, La Doctrina punctandi.

Geoffroy Tory, imprimeur humaniste, inventera un « point crochu » qu’Étienne Dolet, dans son De la punctuation de la langue Françoyse, nommera virgule ou incisum

Signes de ponctuation occidentaux

Les principaux signes de ponctuation utilisés en français sont :

  • Les signes pausaux (en ordre décroissant de la durée) :
    • le point ( . ) — qui a donné son nom à la ponctuation — termine une phrase ;
    • le point-virgule ( ; ), marque une pause moyenne, normalement précédé d’une espace fine insécable, et ;
    • la virgule ( , ), marque la pause la plus faible.
  • Les signes mélodiques :
    • le point d’interrogation ( ? ), normalement précédé d’une espace fine insécable ;
    • le point d’exclamation ( ! ), toujours précédé d’une espace fine insécable ;
    • les points de suspension (…), qui ne sont en réalité qu'un seul signe typographique (Alt+0133 sous Windows), ne sont pas précédés d'une espace ;
    • le deux-points — appellation typographique considérée plus puriste que « les deux-points »[Note 1] ( : ), précédé logiquement d’une espace insécable, parfois d’une espace fine insécable ;
    • les tirets, marquent une pause moyenne, demi cadratin ( ) et cadratin ( ), toujours précédés et suivis d’une espace fine ;
    • les guillemets (dits français) ouvrant ( « ) et fermant ( » ), séparés de l’expression qu’ils enserrent par une espace fine insécable, peuvent contenir des guillemets anglais doubles “ ” (ouvrants et fermants) ;
    • les parenthèses ouvrante ( et fermante ), marquent une pause moyenne ;
    • les crochets ouvrants [ et fermants ], s’utilisent souvent à l’intérieur des parenthèses, ou avec des points de suspension.

Les signes de ponctuation et leurs usages ne sont pas universels. Les anglophones utilisent des guillemets différents des francophones (“ ”) et, comme dans la plupart des langues, n’emploient pas d’espace devant les ponctuations suivantes : : ; ? ! (ni aux abords des « » ).

Ce qui correspond également à la ponctuation française de l'époque classique (du XIVe au XIXe siècle). Les hispanophones commencent leurs phrases interrogatives et exclamatives par des ponctuations inversées ¿ et ¡. Chez les germanophones, les guillemets sont disposés à l’inverse des francophones : guillemets ouvrant en » et fermant en « (communément appelés guillemets inversés).

Ces règles de ponctuation, tout comme les autres règles typographiques, n’ont pas le caractère d’obligation absolue que peut avoir l’orthographe : certains journaux francophones (Libération en France notamment) ne mettent aucune espace avant les signes de ponctuation. Néanmoins, ces règles sont le plus souvent utilisées, surtout dans le cadre de l’édition de livres.[citation nécessaire]

Les espaces autour des signes de ponctuation (règles actuelles)

En général, une espace après un signe simple (, .) et 2 espaces autour des signes doubles (: ; ! ?).

AVANT le signe APRÈS le signe
point pas d’espace . espace (sauf en fin de paragraphe)
point-virgule espace fine ou espace (insécables)[Note 2] ; espace
deux-points espace insécable : espace
point d’exclamation espace fine ou espace (insécables) ! espace
point d’interrogation espace fine ou espace (insécables) ? espace
virgule pas d’espace , espace
trait d’union (quart-cadratin, différent du tiret)
ce n’est pas une ponctuation mais un signe grammatical.
pas d’espace - pas d’espace
tiret (demi-cadratin) espace fine ou espace (insécables) espace fine ou espace (sécables)
tiret (demi-cadratin)
lorsqu'utilisé en début d'incise
espace fine ou espace (sécables) espace fine ou espace (insécables)
tiret long (ou cadratin) espace fine ou espace (insécables) espace fine ou espace (sécables)
tiret long (ou cadratin)
lorsqu'utilisé en début d'incise
espace fine ou espace (sécables) espace fine ou espace (insécables)
guillemet ouvrant espace (mais pas en début d’alinéa) « espace fine ou espace (insécables)
guillemet fermant espace fine ou espace (insécables) » espace
barre de fraction (slash) espace fine insécable ou pas d’espace / espace fine insécable ou pas d’espace
apostrophe
ce n’est pas une ponctuation mais un signe grammatical.
pas d’espace pas d’espace
points de suspension pas d’espace espace
parenthèse ouvrante espace ( pas d’espace
parenthèse fermante pas d’espace ) espace
crochet ouvrant espace [ pas d’espace
crochet fermant pas d’espace ] espace

Traitement des espaces pour les symboles bipoints

Les signes composés de deux éléments l’un au-dessus de l’autre doivent avoir une espace insécable avant et une espace sécable après, suivant la typographie française. De nombreuses autres (américaine, en particulier) ne mettent aucune espace avant ces signes.

Par exemple, le deux-points est précédé d’une espace insécable (ou, parfois, d’une espace fine insécable ou quart de cadratin), et suivi d’une espace sécable[1],[2].

Dans le cas du point-virgule, l'espace insécable précédant le signe doit être une espace fine[3],[4].

Exemple : une espace avant et après le deux-points.

Pour le cas où on emploie plusieurs signes successifs (points d'exclamation et d'interrogation multiples, éventuellement combinés), l'usage est de traiter l'ensemble des signes comme ne formant qu'un seul signe. Espaces avant et après, pas d'espaces entre les signes. Cet usage n'est cautionné par aucune règle officielle, parce que l'emploi de signes multiples est contraire aux règles de toute manière, même s'il est largement répandu, par exemple dans les bandes dessinées.

En informatique

En pratique, en particulier sur Internet, cette règle est loin d’être respectée, car l’espace insécable n’est pas accessible en une seule touche sur un clavier d’ordinateur (combinaison de deux ou trois touches selon le système d’exploitation), s'il existe dans le système d'écriture utilisé. De nombreux rédacteurs choisissent donc de ne pas placer d’espace avant ces signes, pour ne pas placer d’espace sécable qui risquerait de placer le signe en tête d’une ligne[5].

Toutefois certains logiciels d’écriture avancés corrigent cette faute pour le lecteur. Microsoft Word (versions récentes) par exemple remplace automatiquement un deux-points non précédé d’une espace ou un deux-points précédé d’une espace sécable par un deux-points précédé d’une espace insécable s’il pense que le texte est en français. De même, certains moteurs de wiki (comme par exemple MediaWiki) ou de forums interprètent une espace avant un signe de ponctuation double comme insécable. Cependant, les espaces insécables dans Word ne peuvent être que fines. À l'opposé, quelques moteurs d'affichage des sites internet n'affichent aucune espace fine, car elles sont mal gérées par certains navigateurs. En revanche, les espaces correctes sont automatiquement insérées par LaTeX.

Autres signes de ponctuation

Signes récents et peu usités

Certains signes de ponctuation ont été inventés récemment, mais leur utilisation est restée rare, voire confidentielle :

Symboles typographiques

Il existe nombre de symboles (parmi lesquels des logogrammes) que l’on ne peut considérer comme de vrais signes de ponctuation mais qui, par ailleurs, ne sont ni des lettres ni des signes diacritiques. C’est le cas pour &, @, mais aussi le tiret bas, entre autres. Leurs fonctions sont de natures diverses : & est un logogramme et se lit comme un mot normal, le tiret bas sert surtout à la présentation (soulignement pour les machines à écrire, remplacement d’une espace typographique en informatique…), par exemple.

Ils partagent avec les signes de ponctuation le fait qu’ils appartiennent à la seule langue écrite (au même titre que la mise en italique, la distinction entre majuscules et minuscules, du reste).

Notes et références

  • Notes :
  1. Il s’agit surtout d’éviter toute confusion lorsque l’on dicte un message. L’anecdote suivante (remontant à l’époque où les ordinateurs personnels « tournaient » sous DOS) en donne une illustration. Un professionnel assiste par téléphone un client sur un problème informatique : Professionnel : « Maintenant, sur le clavier, tapez : « C, deux-points, barre oblique inversée », puis « Entrée ». » Client : « C’est fait. Ça ne marche toujours pas ! » Professionnel : « Êtes-vous certain d’avoir bien tapé ce que je vous ai dicté » Client : « Certain ! J’ai écrit « C, point, point, barre oblique inversée »… » En fait, pour éviter toute confusion, mieux vaudrait dire « le signe deux-points »
  2. Exception au Québec toutefois où la norme veut qu'il ne soit pas précédé d'un espace ou alors d'une espace fine.
    Selon l'office québécois de la langue française
  • Références :
  1. Guide du Typographe romand, 5e édition, point 605, p. 73.
  2. Lexique, op. cit., p. 148-9. Nota : Le Lexique précise : « […] sont précédés et suivis de l’espace existant entre les mots de la ligne […] »
  3. Lexique, op. cit., p. 148-9.
  4. Jacques Drillon, Traité de la ponctuation française, Gallimard, coll. « Tel », Paris, 1991 (ISBN 2-07-072198-1), p. 386.
  5. Guillemette Faure, « Rue89, Un appel du mouvement contre la disparition du point-virgule » sur Rue89, 24 mars 2008.

Liens externes

Articles connexes

Bibliographie


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ponctuation de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ponctuation — [ pɔ̃ktɥasjɔ̃ ] n. f. • punctuation 1552 ; de ponctuer 1 ♦ Système de signes non alphabétiques servant à indiquer les divisions d un texte, à noter certains rapports syntaxiques ou certaines nuances affectives. Signes de ponctuation : crochet,… …   Encyclopédie Universelle

  • ponctuation — Ponctuation. s. f. L art de ponctuer. Il entend la ponctuation. un Imprimeur doit sçavoir l ortographe & la ponctuation. la ponctuation est mal observée …   Dictionnaire de l'Académie française

  • PONCTUATION — s. f. L art de ponctuer. Il entend bien la ponctuation. Les règles de la ponctuation. Il y a ici une faute de ponctuation. Les divers signes de ponctuation.   Il se dit aussi de La manière de ponctuer. Cet écrivain a une ponctuation singulière.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ponctuation — (pon ktu a sion ; en vers, de cinq syllabes) s. f. 1°   Art de distinguer par des signes reçus les phrases entre elles, les sens partiels qui constituent ces phrases, et les différents degrés de subordination qui conviennent à chacun de ces sens …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • PONCTUATION — n. f. Art de ponctuer. Les règles de la ponctuation. Une faute de ponctuation. Les divers signes de ponctuation. Il se dit aussi de la Manière de ponctuer. Cet écrivain a une ponctuation singulière. Ponctuation vicieuse. Les derniers éditeurs ont …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • ponctuation —  La ponctuation permet de structurer l enonce, le point et le point virgule isolant les phrases, la virgule isolant les groupes mobiles. La ponctuation est aussi porteuse de sens, que ce soit pour marquer l interrogation (?) ou exclamation (!),… …   Glossaire de linguistique computationnelle

  • ponctuation — См. interpunzione …   Пятиязычный словарь лингвистических терминов

  • Ponctuation aréolée — ● Ponctuation aréolée tache ronde, amincie, microscopique, de la paroi des vaisseaux, caractéristique des gymnospermes …   Encyclopédie Universelle

  • Ponctuation non standard — v · d · m Ponctuation …   Wikipédia en Français

  • Ponctuation de texte — On appelle ponctuation de texte, à la différence de la ponctuation tout court, l ensemble des marques qui indiquent au lecteur la structure d un énoncé entier, indépendamment de sa composition en phrases. Différence entre ponctuation de phrase et …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.