Poperinge


Poperinge
  Poperinge

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique
Poperinge

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative
Poperinge
Armoiries de la commune
PoperingeLocatie.png
Géographie
Pays Drapeau de Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région flamande Région flamande
Communauté Drapeau : Flandre Communauté flamande
Province Drapeau de la province de Flandre-Occidentale Province de Flandre-Occidentale
Arrondissement Ypres
Coordonnées 50° 51′ 00″ N 2° 43′ 00″ E / 50.85, 2.716666666666750° 51′ 00″ Nord
       2° 43′ 00″ Est
/ 50.85, 2.7166666666667
Superficie
– Surface agricole
– Bois
– Terrains bâtis
– Divers
119,33 km² (2005)
88,12 %
1,71 %
9,95 %
0,21 %
Données sociologiques
Population
– Hommes
– Femmes
Densité
19 837 (1er janvier 2008)
49,60 %
50,40 %
166 hab./km²
Pyramide des âges
– 0–17 ans
– 18–64 ans
– 65 ans et +
(1er janvier 2008)
21,06 %
59,67 %
19,27 %
Étrangers 1,82 % (1er janvier 2008)
Économie
Taux de chômage 5,10 % (janvier 2009)
Revenu annuel moyen 11 758 €/hab. (2005)
Politique
Bourgmestre Christof Dejaegher (CD&V)
Majorité CD&V/N-VA, Samen
Sièges
CD&V/N-VA
Samen
Open VLD
Vlaams Belang
25
12
7
5
1
Sections de commune
Section Code postal
Poperinge
Reningelst
Krombeke
Proven
Roesbrugge-Haringe
Watou
8970
8970
8972
8972
8972
8978
Autres informations
Gentilé (inconnu)
Zone téléphonique 057
Code INS 33021
Site officiel www.poperinge.be
L'hôtel de ville

Poperinge (Poperinghe en français) est une ville flamande de Belgique située en Région flamande dans la province de Flandre-Occidentale.
Poperinge est, pour la superficie, la septième commune de la Région flamande sur trois cent neuf et la quarantième de la Belgique. Pour le nombre d’habitants (19 624 en 2008), elle est la quatre-vingt-septième d’après les chiffres de 2004.

Sommaire

Histoire

Pupurninga villa est la plus vieille forme écrite et date des environs de 850. Les fouilles archéologiques ont prouvé que l'endroit était déjà habité au Néolithique. À l'époque romaine, une déviation de la route romaine fut construite pour relier Cassel à Poperinge et Aardenburg. Dès le haut Moyen Âge précoce l'abbaye Saint-Bertin de Saint-Omer jouait un rôle important dans la vie ecclésiastique et économique du territoire de Poperinge. Les abbés de l'abbaye sont restés les suzerains de Poperinge jusqu'à la Révolution française.

En 1147 à la demande de l'abbé de Saint-Omer, le comte de Flandre Dietrich d'Alsace offrit à Poperinge une première charte, fondée sur une charte disparue de la région de Furnes ; elle devait être confirmée une nouvelle fois par son successeur Philippe.

Le grand moteur qui explique l'âge d'or de Poperinge au cours du XIIIe siècle a été la fabrication du drap. La ville s'agrandit en 1290 obtint de l'évêque de Thérouanne l'autorisation de construire deux nouvelles églises en plus de l'église Saint-Bertin qui existait déjà. Il y avait tant d'agriculteurs à travailler dans la nouvelle industrie qu'il fallut chercher de la main-d'œuvre ailleurs pour travailler les champs. Au cours du XVIe siècle l'industrie du drap commença à décliner et il fallut trouver de nouveaux revenus dans la culture du houblon.

Au cours de la Première Guerre mondiale, Poperinge fut, avec Furnes, la seule ville belge à ne pas être occupée par les Allemands. La ville a été, par la route ou par le train, un incontournable point de ralliement. Camps d'instruction, dépôts, hôpitaux ont surgi au milieu des houblonnières. Fuyant les combats, les réfugiés d'Ypres y ont afflué. Le Lijssenthoek Military Cemetery est le deuxième plus grand cimetière britannique de la Première Guerre mondiale (10.800 tombes). Il se trouvait tout à côté d'un grand hôpital de campagne et c'est la raison pour laquelle on trouve la tombe d'une infirmière britannique avec des tombes de Chinois, d'Américains, de Français et d'Allemands.

Poperinge possède une triste particularité : le Poperinghe New Military Cemetery compte le plus grand nombre de fusillés de tous les cimetières du Commonwealth. Les supposés déserteurs (car bien souvent il s'agissait de soldats commotionnés à la suite d'éclatements d'obus), connaissaient un simulacre de procès. Condamnés ils tombaient devant les balles du peloton d'exécution dans la cour intérieur de l'hôtel de ville. Cette forte proportion de soldats fusillés à Poperinge s'explique probablement par le fait que la ville était un lieu de rassemblement de milliers de soldats engagés dans le Westhoek, après la bataille de la Somme, ainsi que des rescapés de la Bataille de Passchendaele, le plus sanglant dans les Flandres.

Poperinge et le houblon

Tous les trois ans, en septembre, la fête du Houblon donne lieu à un pittoresque cortège.

Les houblonnières se distinguent dans le paysage légèrement vallonné par leurs hauts poteaux, servant d'attache à la plante grimpante.

Lieux et monuments

  • Le musée du houblon.
  • L'église du hameau d'Abeele, construite au milieu du XIXe siècle, qui a la particularité de se situer juste à la frontière belgo-française mais du côté français sur la commune de Boeschepe[1].
  • L'église Saint Jean
  • L'église Notre-Dame
  • L'église Saint-Bertin

Bourgmestres

Les bourgmestres ont été :

  • Charles van Renynghe (catholique) (1833-1871),
  • Félix Berten (cath.) (1871-1903),
  • Félix van Merris (catholique) (1904-1918),
  • Lucien Deschodt (CVP) (1947)
  • Marc Mahieu (PVV) (1983-1995)
  • Henri d'Udekem d'Acoz (1995-2005), oncle de la princesse Mathilde
  • Actuellement le bourgmestre est Christof Dejaegher.

Villages

# Nom Superficie Population (1999)
I Poperinge 47,61 12.644
II Krombeke 8,54 711
III Proven 13,10 1.394
IV Reningelst 15,20 1.405
V
(VII)
(VIII)
Roesbrugge-Haringe
- Roesbrugge
- Haringe
11,60
 
 
1.105
 
 
VI
(IX)
(X)
Watou
- Sint-Jan-Ter-Biezen
- Abele
23,28
 
 
1.940
 
 
Poperinge


Communes limitrophes françaises

Notes et références

  1. La Voix du Nord (édition Hazebrouck) du lundi 26 janvier 2010.

Lien externe


èè


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Poperinge de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Poperinge — Poperinge …   Deutsch Wikipedia

  • Poperinge — (Поперинге,Бельгия) Категория отеля: Адрес: 8970 Поперинге, Бельгия Опи …   Каталог отелей

  • Poperinge —   [ poːpərɪȖə], Stadt in der Provinz Westflandern, Belgien, zwischen Ypern und der französischen Grenze, 19 200 Einwohner; Hopfen Nationalmuseum; Nahrungsmittel , Bekleidungs , Elektro und Papier verarbeitende Industrie.   Geschichte:   Der um… …   Universal-Lexikon

  • Poperinge — Infobox Belgium Municipality name=Poperinge picture= picture map arms=Poperinge wapen.gif region=BE REG FLE community=BE NL province=BE PROV WV arrondissement=Ypres nis=33021 pyramid date= 0 19= 20 64= 65= foreigners= foreigners date= mayor=… …   Wikipedia

  • Poperinge — Original name in latin Poperinge Name in other language Poperienge, Poperinge, Poperinghe, bo po ling e, pprnzh, Поперинге State code BE Continent/City Europe/Brussels longitude 50.85386 latitude 2.72659 altitude 19 Population 19537 Date 2012 01… …   Cities with a population over 1000 database

  • Poperinge — Sp Pòperingė Ap Poperinge flamandiškai (olandų k. tarme) L Belgija …   Pasaulio vietovardžiai. Internetinė duomenų bazė

  • Poperingė — Sp Pòperingė Ap Poperinge flamandiškai (olandų k. tarme) L Belgija …   Pasaulio vietovardžiai. Internetinė duomenų bazė

  • Poperingue — Poperinge   Poperinge …   Wikipédia en Français

  • Heuvelland (commune) — Pour les articles homonymes, voir Heuvelland. Heuvelland Géolocalisation sur la carte : Belgique …   Wikipédia en Français

  • Steenvoorde — 50° 48′ 40″ N 2° 34′ 53″ E / 50.811199, 2.58129 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.