Port d'Anvers


Port d'Anvers
Port Anvers 1 Luc Viatour.jpg
Port Anvers 5 Luc Viatour.jpg
Port Anvers 6 Luc Viatour.jpg
Port Anvers 7 Luc Viatour.jpg

51°15′51″N 4°20′46″E / 51.26417, 4.34611 Le port d'Anvers est un des plus grands ports européens. Il entraîne toute une économie autour de lui : il est la principale activité économique de la ville belge. Le port profite d'une position stratégique en Europe, il est alimenté par l'Escaut, dispose d'un important réseau de navigation intérieure (Escaut, Meuse via le Canal Albert, Rhin) qui peut distribuer une grande partie des marchandises transportées par mer dans une grande partie de l'Europe, d'un réseau autoroutier reliant les grandes villes belges et européennes, et d'un réseau ferré. Ce carrefour est une plateforme maritime et fluviale de première importance en Europe (2° port européen derrière Rotterdam) qui constitue la porte d'entrée de l'Europe sur la mondialisation sur le Northern range (le Rail du nord), principale interface commerciale du continent.

Sommaire

Historique et développement

Jusqu'au XIXe siècle, le port se situait sur la rive droite à l'entrée de la ville. Le port a été élargi au XIXe siècle grâce au creusement d'un bassin artificiel, le bassin Bonaparte (néerl. Bonapartedok). Pendant l'occupation française, Napoléon Bonaparte a voulu transformer le port d'Anvers en un port militaire depuis lequel il pouvait attaquer l'Angleterre. Aujourd'hui, le port est situé plus au nord de la ville, entre Anvers et la frontière néerlandaise. Depuis les années 1950, la conteneurisation n'a cessé d'augmenter et Anvers a su s'adapter à cette nouvelle forme de transport ; actuellement, Anvers est le huitième plus grand port pour le marché du conteneur.

L'installation de fret

De par sa taille, le port d'Anvers est classé en onzième position à l'échelle mondiale et premier en Europe dans le domaine chimique. Il traite environ 16.000 navires par an. Il est également situé à une cinquantaine de kilomètres de l'aéroport de Bruxelles. Le fret peut être entreposé dans des hangars couverts grâce aux 480 ha d'entrepôts couverts, dont 187 de magasins réfrigérés.

Premier port chimique en Europe

Beaucoup de grandes multinationales de l'industrie chimique se sont installées dans le port d'Anvers. Certaines sociétés possèdent même leurs propres terminaux, ce qui permet aux navires de charger et décharger directement à la production ou au centre de traitement. Le port a annoncé en 2008 un nouveau terminal (ainsi que gazier et pétrolier) pour les « chimiquiers », coasters et barges. D’une capacité de 110 000 m³, il sera dédié au stockage de produits chimiques, de gaz et produits pétroliers. Une jetée, des quais disposant de 6 postes de chargements seront construits sur la rive gauche de l’Escaut, desservis par rail et route.

L'Escaut et le port sont continuellement dragués pour permettre aux navires ayant de grands tirants d'eau de pouvoir entrer dans les installations portuaires anversoises. La gestion des sédiments pollués pose, comme dans tous les ports industriels, des problèmes environnementaux.

Le port aujourd'hui

Le port d'Anvers se classe au 2° rang européen (derrière Rotterdam) et au 17° rang mondial avec un trafic total de marchandises de 182 897 000 tonnes échangées en 2007. En termes de trafic de conteneurs, il est le 3° port européen (derrière Rotterdam et Hambourg) et le 15° port mondial avec 8 175 951 d'EVP[1]. Hier largement ouvert , le port est maintenant zone protégée.

Le réseau routier partant du port d'Anvers, grâce à 5 autoroutes relie celui-ci à l’Allemagne dont la Ruhr, au Nord de la France ainsi que les Pays-Bas. Par jour, plus de 120 trains desservent le port d'Anvers et c'est le terminus de plus de 12 liaisons internationales. Dans le port même, plus de 840 km de voies composent le système des chemins de fer. 60 % du trafic de B Cargo est représenté par Anvers. Les liaisons fluviales partant d'Anvers rejoignent facilement le Rhin et le Danube qui desservent la France de l'Est, la Suisse du Nord et l'Allemagne, se prolongeant jusqu'à la mer Noire. Ce port-là, d'essence fluviale plus que maritime, enclavé dans le territoire hollandais, s'est imposer sans jamais entrevoir la mer, et la cité tout entière a destin lié avec lui. « Anvers est un port dans une ville », s'enflamme Eddy Bruyninckx, le directeur de l'Autorité portuaire. « Et ce port est plus qu'un formidable outil économique: il est dans les gens d'ici, et je suis fier d'en être l'un des acteurs ».

Le port en chiffres

13 000 hectares, 1 100 kilomètres de voies ferrées, 900 entreprises sont installées dans la zone portuaire, 65 000 emplois directs et 183 000 indirects, 158 millions de tonnes traitées en 2009.

Bibliographie

  • Étienne Schoonhoven, Anvers, son fleuve et son port, Coup d'oeil sur les principales étapes de son histoire économique et maritime, Editions Lloyd Aversois, 1958.
  • Thierry Dubrunfaut, "Port of Antwerp", Editions Racine, Novembre 2006. Ici le photographe Thierry Dubrunfaut nous livre une lecture surprenante de cet outil industriel brut et froid. [1]

Liens internes

Liens externes

Notes et références


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Port d'Anvers de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Hinterland du port d'Anvers — L’importance capitale du positionnement central du port d’Anvers en Europe se reflète dans sa desserte au niveau ferroviare, routier et fluvial. L’hinterland est tout l’arrière pays qu’un port dessert. C’est en quelque sorte la zone économique… …   Wikipédia en Français

  • Flèche du port d'Anvers — Infobox compétition sportive Flèche des ports d Anvers Antwerpse Havenpijl (nl) Création 1990 Éditions 19 (en 2010) Catégorie 1.2 …   Wikipédia en Français

  • ANVERS — Deuxième port du continent européen, quatrième port du monde, Anvers (en néerlandais, Antwerpen) se dresse au milieu des polders de l’Escaut, autour de la silhouette folklorique du fort du Steen, la flèche de sa tour (123 m) de la cathédrale… …   Encyclopédie Universelle

  • Port autonome de Liege — Port autonome de Liège Le port autonome de Liège est un port fluvial établi en 1937 dans la région de Liège sur la Meuse et le canal Albert. 16.031.031 tonnes y furent transportées par voie d eau en 2008. En ajoutant le transport par route et par …   Wikipédia en Français

  • Port autonome de liège — Le port autonome de Liège est un port fluvial établi en 1937 dans la région de Liège sur la Meuse et le canal Albert. 16.031.031 tonnes y furent transportées par voie d eau en 2008. En ajoutant le transport par route et par rail, 21.801.946… …   Wikipédia en Français

  • Port de Liège — Port autonome de Liège Le port autonome de Liège est un port fluvial établi en 1937 dans la région de Liège sur la Meuse et le canal Albert. 16.031.031 tonnes y furent transportées par voie d eau en 2008. En ajoutant le transport par route et par …   Wikipédia en Français

  • Port de matadi — Le Port de Matadi est un port de la République démocratique du Congo situé à Matadi dans le Bas Congo. Le port est le point d entrée et de sortie industriel privilégié pour la République démocratique du Congo, et en particulier pour sa capitale… …   Wikipédia en Français

  • Port de hambourg — Hafen Hamburg Hamburg Harbour Devise : Gateway to the world (Entrée sur le monde) …   Wikipédia en Français

  • Port de bruxelles — Le Bassin Sainte Catherine, par Eugène Boudin en 1871 …   Wikipédia en Français

  • Port de Zeebruges — Port de Bruges Zeebruges 51°17′35″N 3°12′35″E / 51.29306, 3.20972 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.