Presse feminine


Presse feminine

Presse féminine

On appelle presse féminine (parfois aussi presse pour femmes) les titres de presse écrite spécifiquement destinés à un lectorat féminin. Ses origines sont liées à celles du mouvement féministe au XVIIIe siècle. Parmi les magazines féminins contemporains les plus célèbres figurent le mensuel américain Cosmopolitan et l'hebdomadaire français Elle.

Outre ces magazines spécialement conçus pour un public féminin, sont parfois rattachées à cette catégorie la presse culinaire, la presse de décoration, la presse familiale et une partie de la presse de loisirs.

De part les clichés (Idéalisation de la maigreur par les publicités qu'il s'y trouve) et thèmes (cuisine, mode, déco, astrologie) qu'elle propose, la presse féminine est souvent accusée de favoriser la conservation d'une société fondée sur la division et les inégalités des sexes.

Sommaire

Historique

Les prémices de la presse féminine au XVIIe siècle

On peut ici évoquer les premières tentatives d'éditer des journaux pour un lectorat féminin. Cela commence, à partir de la deuxième moitié du XVIIe siècle avec des journaux comme: La Muse Historique de Loret (1650-1665) ou le Mercure Gallant de Donneau de Vizé (1672-1710).

XVIIIe siècle

Les origines de la presse féminine remontent au mouvement d'émancipation des femmes. En France, dès le XVIIIe siècle apparaissent des publications alors que les femmes commencent à jouer un rôle social plus visible : Le Journal des dames (1759-1788), Les Annales de l'Éducation et du Sexe (1790). La Révolution française sera particulièrement propice à l'éclosion de nouveaux titres comme Les Étrennes nationales des dames, qui ne dura que six mois après sa création le 30 novembre 1789, Les Événements du jour et La Feuille du soir.

XIXe siècle

Au fur et à mesure que le mouvement féministe se développe, la presse féminine se divise en deux catégories, avec d'un côté des titres militants et de l'autre des parutions renvoyant à l'image traditionnelle de la femme. Tandis que les femmes se voient cantonnées dans le rôle de ménagères par Le Petit Courrier des Dames, Townsend's Selection of Parisian Costumes et Le Journal des dames et des modes (1797-1836), la presse féministe explose aussi bien en France que dans les pays anglo-saxons : The Lily, The Genius of Liberty, The Pioneer and Women's Advocate, The Una, The Woman's advocate and The Sybil, La Gazette des femmes, La Voix des femmes, La Politique des femmes et L'Opinion des femmes. En France, toute la presse féminine sera censurée durant le Second Empire, mais réapparaîtra dans les années 1880-1900 avec comme figures de proue La Citoyenne (1881) et La Fronde (1905), publication qui atteindra les 200 000 exemplaires.

XXe siècle

Le premier magazine de la presse féminine française est Midinette, publié par les Éditions Rouff. L'entrée des femmes dans la vie active et la reconnaissance de leurs droits civiques permettent l'émergence de nouveaux titres au caractère résolument politique. En France, ce sera L'Écho des Françaises, Les Heures Claires de l'Union des femmes françaises (rebaptisé Clara) ou encore Antoinette, journal de la CGT créé en 1955. Après Mai 68, le Mouvement de libération des femmes publie de nombreux titres, avec en France Questions féministes (renommé Nouvelles questions féministes) et en Belgique Les Cahiers du Grif. La fin du XXe siècle est marquée par une dépolitisation de la presse féminine, le féminisme étant jugé trop « poussiéreux »[1].

Principaux éditeurs en France

Voir aussi

Ouvrages

  • Vincent Soulier, "Presse féminine, la Puissance frivole", éd de l'Archipel, 2008, 300 pages.
  • Évelyne Sullerot, La Presse féminine, éd. Armand Colin, 1963, 320 pages.
  • Martine Bonvoisin et Michèle Maignien, La Presse féminine, éd. PUF, Que sais-je ?, 1996 (2e édition), 128 pages.
  • Ann Russo (sous la direction de Cheris Kramarae), The Radical Women's Press of the 1850s, éd. Routledge, 2003, 325 pages (ISBN : 0415256879).
  • Suzanna Van Dijk, Traces de femmes. Présence féminine dans le journalisme français du XVIIIe siècle, Pays-bas, Holland University Press, Amsterdam & Maarssen, 1988. ISBN 9030210001

Liens externes

Références

  1. « Les féminins se débarrassent du féminisme », interview de Fabienne Malbois par Virginie Poyetton parue sur le site d'information suisse Le Courrier le 18 février 2005.
  • Portail de la presse écrite Portail de la presse écrite
  • Portail des femmes Portail des femmes
Ce document provient de « Presse f%C3%A9minine ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Presse feminine de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Presse féminine — On appelle presse féminine (parfois aussi presse pour femmes) les titres de presse écrite spécifiquement destinés à un lectorat féminin. Ses origines sont liées à celles du mouvement féministe au XVIIIe siècle. Parmi les magazines féminins… …   Wikipédia en Français

  • PRESSE - Typologie de la presse — La presse française, qui compte quelque 3 000 titres principaux (15 000 si on dénombre tous les bulletins d’associations et les publications de communes, de paroisses, tous à périodicité variable), est constituée d’organes très divers qui… …   Encyclopédie Universelle

  • PRESSE — P EU de mots ont connu une telle extension, accompagnée d’un tel glissement de sens, que le mot «presse». Legs de Gutenberg, la presse est à l’origine le moyen d’impression qui permet la reproduction d’un texte à de multiples exemplaires: livres… …   Encyclopédie Universelle

  • PRESSE - La presse et ses lecteurs — En se diversifiant, la presse différencie également ses modes de relation avec les lecteurs. La variété de ses titres ne traduit plus seulement une pluralité de préférences partisanes ou d’orientations idéologiques; elle résulte tout autant de… …   Encyclopédie Universelle

  • Presse au Maroc — Cet article présente diverses listes reliées à la presse au Maroc. Sommaire 1 Presse quotidienne 1.1 Quotidiens francophones 1.2 Quotidiens arabophones 2 …   Wikipédia en Français

  • Presse sous le Second Empire — Le Second Empire constitue un grand moment de la presse. Pour la première fois, on vit se développer largement les servitudes de la presse moderne, celles qu elle subit et celles qu elle impose, et les vertus libératrices de l information. La… …   Wikipédia en Français

  • Presse Commerce — Logo du Corporation Presse Commerce Création 1988 Si …   Wikipédia en Français

  • Presse masculine — La presse masculine, dite aussi presse pour hommes, regroupe les magazines destinés à un lectorat masculin. ces publications abordent essentiellement des thèmes supposés correspondre aux attentes d un public masculin et hétérosexuel. Cette… …   Wikipédia en Français

  • La presse sous le Second Empire — Presse sous le Second Empire Le Second Empire constitue un grand moment de la presse. Pour la première fois, on vit se développer largement les servitudes de la presse moderne, celles qu elle subit et celles qu elle impose, et les vertus… …   Wikipédia en Français

  • Prisma Presse — est le deuxième groupe de Presse magazine en France. Prisma Presse fait partie du groupe allemand Gruner Jahr qui est détenu majoritairement par Bertelsmann. Prisma Presse a été fondé par l Allemand Axel Ganz en 1978. Le groupe est aujourd hui… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.