Rashid Ali Al Kaylani


Rashid Ali Al Kaylani

Rachid Ali al Gaylani

Rachid Ali al Gaylani appelé aussi Sayyed Rachid Ali al-Gillani, est le fils du Sayyed Abdul Wahhab al-Gillani (رشيد عالي الكيلاني') (né en 1892, mort en 1965). C'est un homme d'État irakien qui a exercé la charge de premier ministre à trois reprises :

  1. 20 mars, 193329 octobre, 1933
  2. 31 mars, 194031 janvier, 1941
  3. 3 avril, 194129 mai, 1941

Gaylani est surtout connu pour ses efforts d'introduire l'Irak dans la sphère d'influence de l'Allemagne nazie pendant la Seconde Guerre mondiale.

Biographie

Né à Bagdad dans une famille aisée, il est de la famille du premier Premier ministre d'Irak, Abd Al-Rahman Al-Gaylani. Gaylani a débuté sa carrière politique en 1924, dans le premier gouvernement mené par Yassin al-Hachimi, qui l'a nommé ministre de la justice.

Les deux hommes étaient d'ardents nationalistes, opposés à la présence politique britannique dans le pays. Ils ont rejeté le traité anglo-irakien visant à faire de l'Irak un protectorat britannique. Après que le traité a été signé par le Premier ministre Nouri Saïd, Gaylani et Hachimi décident de créer leur propre parti politique, la Confrérie nationale. Ce parti devait favoriser les objectifs des nationalistes. Dans les années 1930, Gaylani a été fortement influencé par le grand mufti de Jérusalem, Amin al-Husseini qui avait été exilé de la Palestine mandataire par les autorités britanniques en raison de ses activités nationalistes et de son alliance avec l'Allemagne qui visait entre autres à empêcher l'immigration des juifs en Palestine.

C'est en 1933 que Gaylani est nommé pour la première fois à la fonction de Premier-ministre.

Il est de nouveau nommé Premier-ministre en 1940, après la mort prématurée du roi Ghazi. Il refuse alors d'obéir aux ordres du régent pro-britannique 'Abd al-Ilah, et exclut de couper les liens diplomatiques de l'Irak avec l'Italie. Par ailleurs, il décide d'envoyer son ministre de la Justice en Turquie pour rencontrer l'ambassadeur allemand Franz von Papen et obtenir le soutien de l'Allemagne. Dans une autre rencontre avec des représentants du gouvernement allemand, Gaylani a assuré à l'Allemagne que les ressources naturelles de l'Irak, en particulier pétrolifères, seraient mises à la disposition de l'Axe en échange du soutien des Allemands à l'indépendance des États arabes et à leur unité politique.

Le Royaume-Uni répond par de graves sanctions économiques à l'encontre de l'Irak. Après les premières victoires des britanniques en Afrique du nord contre les italiens et en raison des pressions qu'ils exercent, Gaylani est contraint à la démission le 31 janvier 1941. Mais cette mise à l'écart n'a fait qu'accentuer sa méfiance vis à vis du Royaume-Uni et des éléments pro-britanniques du gouvernement. Avec certains de ses amis pro-Axe, il décide de se lancer dans un coup d'État. À la tête du Carré d'or, il projette d'assassiner le régent Abdul Illah, mais celui-ci quitte à temps le pays le 31 mars et, le 3 avril, Gaylani accède au pouvoir.

Peu de temps après sa prise de pouvoir, l'une de ses premières décisions en tant que chef d'État est de refuser le débarquement à Bassorah de la seconde brigade de la 10e division indienne. Alors que la tension est à son comble avec les autorités britanniques, il décide d'envoyer un régiment d'artillerie affronter des contingents de l'armée britannique qui campaient dans une base de la RAF à Habbaniya. L'affrontement tourne rapidement au désavantage des irakiens qui sont obligés de lever le siège.

Considérant que leurs intérêts au Moyen-Orient sont gravement menacés par un régime qui affiche si ouvertement ses sympathies à l'égard de l'Allemagne, le Royaume-Uni décide de se lancer dans une intervention militaire en faisant débarquer le 18 avril 1941 des troupes à Bassorah, le grand port pétrolier de l'Irak. Alors que les troupes britanniques arrivent dans les faubourgs de Bagdad, les autorités irakiennes demandent un armistice qui sera signé par les belligérants le 31 mai 1941. Les Britanniques occupent Bagdad le 1er juin 1941, réinstallent le régent et mettent en place un gouvernement pro-britannique. La guerre anglo-irakienne prend fin.

Craignant pour sa vie, Gaylani a déjà quitté l'Irak pour se réfugier à Berlin. Il est reçu par Adolf Hitler, qui le reconnait comme le chef du gouvernement irakien en exil. Après la défaite de l'Allemagne, il trouve refuge en Arabie saoudite.

Gaylani fait son retour en Irak après la révolution qui a renversé la monarchie irakienne en 1958. Il a de nouveau essayé d'accéder au pouvoir en menant une révolte contre le gouvernement prosoviétique d'Abdul Karim Qasim. La révolte est un échec, et il est condamné à mort. Il quitte de nouveau le pays, et après une amnistie, il retourne en Irak, il meurt en 1965 à Beyrouth.

  • Portail de l’Irak Portail de l’Irak
  • Portail de la Seconde Guerre mondiale Portail de la Seconde Guerre mondiale
Ce document provient de « Rachid Ali al Gaylani ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Rashid Ali Al Kaylani de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Rashid Ali al-Kaylani — Rachid Ali al Gaylani Rachid Ali al Gaylani appelé aussi Sayyed Rachid Ali al Gillani, est le fils du Sayyed Abdul Wahhab al Gillani (رشيد عالي الكيلاني ) (né en 1892, mort en 1965). C est un homme d État irakien qui a exercé la charge de premier …   Wikipédia en Français

  • Gaylānī, Rashīd ʿAlī al- — ▪ prime minister of Iraq Gaylānī also spelled  Gailānī,   Gīlānī , or  Kaylānī  born 1892, Baghdad, Iraq, Ottoman Empire [now Iraq] died August 28, 1965, Beirut, Lebanon       Iraqi lawyer and politician who was prime minister of Iraq (1933,… …   Universalium

  • Raschid Ali al-Kilani — Raschid Ali al Gailani, auch: Rashid Ali al Kaylani (* 1892 in Bagdad; † 28. August 1965 in Beirut) war Ministerpräsident des Königreiches Irak. Inhaltsverzeichnis 1 Herkunft 2 Politische Karriere 2.1 Als Ministerpräsident …   Deutsch Wikipedia

  • Raschid Ali al-Gailani — Raschid Ali al Gailani, auch: Rashid Ali al Kaylani oder Rashid al Kilani[1] (Arabisch: رشيد عالي الكيلاني‎;* 1892 in Bagdad; † 28. August 1965 in Beirut) war Ministerpräsident des Königreiches Irak. Inhaltsverzeichnis 1 Herkunft 2 Politische… …   Deutsch Wikipedia

  • Axis leaders of World War II — The Axis leaders of World War II were the important political and military figures during the war. They basically led all of the other Axis powers. They were established with the signing of the Tripartite Pact in 1940 and pursued a strong… …   Wikipedia

  • Nuri as-Said — Nuri al Said 11th, 20th, 25th, 29th, 33rd, 36th, 42nd 45th Prime Minister of Iraq In office March 23, 1930 – November 3, 1932 December 25, 1938 – March 31, 1940 October 10, 1941 – June 4, 1944 November 21, 1946 March 29, 1947 January 6, 1949 …   Wikipedia

  • List of Iraqis — This list of Iraqis includes people who were born in Iraq and people who are of Iraqi ancestry, who are significantly notable for their life and/or work. This list should be carefully maintained, and adding or deleting a name without first… …   Wikipedia

  • Taha al-Hashimi — Infobox Officeholder name =Taha al Hashimi imagesize = small caption = order =22nd office =Prime Minister of Iraq term start =February 3, 1941 term end =April 13, 1941 monarch =Faisal II predecessor =Rashid Ali al Gaylani successor =Rashid Ali al …   Wikipedia

  • 'Abd al-Ilah — Crown Prince Abd al Ilāh of Hejaz, GCB, GCMG, GCVO (Arabic: عبد الإله) (also written Abdul Ilah or Abdullah) (November 14, 1913 July 14, 1958) was a cousin and brother in law of King Ghazi of the Kingdom of Iraq. Abdul Ilah served as Regent for… …   Wikipedia

  • Liste der Staatsoberhäupter 1941 — Übersicht ◄◄ | ◄ | 1937 | 1938 | 1939 | 1940 | Liste der Staatsoberhäupter 1941 | 1942 | 1943 | 1944 | 1945 | ► | ►► Weitere Ereignisse Inhaltsverzeichnis …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.