Razzy Hammadi


Razzy Hammadi
Razzy Hammadi
Razzye hammadi en meeting legislatives 2007.jpg
Mandats
Secrétaire national du Parti socialiste
aux services publics
Actuellement en fonction
Depuis le 6 décembre 2008
Président du Mouvement des jeunes socialistes
décembre 2005novembre 2007
Prédécesseur David Lebon
Successeur Antoine Détourné
Biographie
Date de naissance 22 février 1979 (1979-02-22) (32 ans)
Lieu de naissance Toulon, Var
Drapeau de France France
Nationalité Française
Parti politique Parti socialiste
Diplômé de Université Paris-I Panthéon-Sorbonne

Razzy Hammadi[1] (né le 22 février 1979 à Toulon) est un homme politique français. Président du Mouvement des jeunes socialistes de décembre 2005 à novembre 2007, il est secrétaire national du Parti socialiste au service public depuis novembre 2008[2].

Sommaire

Vie politique

Razzy Hammadi prolonge son engagement associatif en s'engageant au Parti socialiste en 1998, puis au Mouvement des jeunes socialistes l'année suivante[3].

Il devient ensuite secrétaire de section du Parti socialiste, puis entre en 2001 au Bureau national du Mouvement des jeunes socialistes dont il devient secrétaire national aux questions économiques et aux activités internationales, avant de devenir secrétaire national aux Fédérations. Un temps proche de la Gauche socialiste de Julien Dray, il rejoint la tendance Nouvelle gauche fondée par Benoît Hamon.

Le 11 décembre 2005, il est élu président du Mouvement des jeunes socialistes lors du congrès de Paris avec 92 % des votes et succède à David Lebon[4].

Au cours des protestations contre le contrat première embauche, il fait activement participer le MJS contre la politique gouvernementale, aux côtés du front syndical étudiant et salarié. Plus tard, il invitera les autres jeunes leaders syndicaux, comme Bruno Julliard ou Karl Stoeckel à s'exprimer lors de manifestations du MJS.

Hammadi est membre du courant Nouveau Parti socialiste au Parti socialiste. En 2006, il a soutenu Laurent Fabius à l'investiture du PS pour l'élection présidentielle[5], ce qui a provoqué des tensions internes au MJS[6].

Après que l'on a évoqué pour les élections municipales de 2008 sa candidature à Hénin-Beaumont[7], où la discorde règne parmi les socialistes locaux, Hammadi annonce en octobre 2007 son intention d'être le candidat du parti socialiste à Orly. Cependant son inscription sur les listes électorales d'Orly (il résidait auparavant à Saint-Maurice, également dans le Val-de-Marne) ainsi que celles d'une quinzaine de ses camarades du Mouvement des jeunes socialistes, sont rejetées par la commission administrative électorale d'Orly[8], avant que celle de Hammadi soit acceptée. Le Canard enchaîné avait en effet révélé le manque manifeste d'attachement à la commune de certains d'entre eux : il n'y avait ni domiciliation, ni inscription aux impôts[9].

En novembre 2007, soutenu par la direction nationale, il est désigné chef de file du Parti socialiste (PS) pour l'élection municipale à Orly pour tenter de succéder au maire communiste Gaston Viens[10]. Il se présente finalement à cette élection municipale sous la double étiquette PS - Parti radical de gauche (PRG)[11].

Soutenu par des personnalités politiques et du monde du spectacle telles que Renaud[12], il obtient au premier tour 13,3 % des voix et la quatrième place. Hammadi peut maintenir sa liste pour le second tour mais choisit de la retirer sans donner de consigne de vote tout en accusant la candidate et sénatrice communiste Odette Terrade, arrivée deuxième, de trahison et de mensonge[13].

Après la fin de son mandat de président du MJS, au congrès de Bordeaux, en novembre 2007, il est nommé secrétaire national du PS « à la riposte » par François Hollande[14]. Il réagit, depuis lors, à l'actualité et aux prises de position de la droite.

Il co-écrit avec Claude Villers La gauche la plus bête du monde (?), paru en février 2008[15].

Durant le congrès de Reims du Parti socialiste, il se range aux côtés de Benoît Hamon sur la motion C, « Un monde d'avance, Reconstruire l'espoir à gauche ». Il défend ensuite l'idée d'une alliance des motions A, D et C (présentées par Bertrand Delanoë, Martine Aubry et Benoît Hamon)[16], face à la motion E de Gérard Collomb qui soutient Ségolène Royal. Il est nommé secrétaire national du PS aux services publics de l'équipe de Martine Aubry en novembre 2008.

Références

  1. Le nom est fréquemment et à tort écrit Razzye.
  2. « Liste du secrétariat national », sur le site du Parti socialiste : composition issue des élections internes de novembre 2008.
  3. Isabelle Mandraud, « Razzye Hammadi dans l'ombre des éléphants  », Le Monde, 12 septembre 2006.
  4. « Congrès de Paris 09-10-11 décembre 2005 », sur le site du Mouvement des jeunes socialistes. Version enregistrée par Internet Archive au 20 juin 2006.
  5. « MJS : Razzye Hammadi aux côtés de Fabius », NouvelObs.com, 14 novembre 2006.
  6. « Lettre ouverte à Razzye Hammadi, président du Mouvement des Jeunes Socialistes », Libération, 12 septembre 2006.
  7. Claude Askolovitch, « Le pari de Hammadi », Le Nouvel Observateur, no 2236, 13 septembre 2007.
  8. « La municipalité d'Orly invalide l'inscription de Razzye Hammadi sur sa liste électorale », LeMonde.fr avec AFP, 22 octobre 2007.
  9. Charlotte Chaffanjon, « Primaires socialistes : à Orly, tous les coups sont permis », LePoint.fr, 23 octobre 2007.
  10. « L'ex-président du Mouvement des jeunes socialistes Razzye Hammadi, candidat à la mairie d'Orly », LeMonde.Fr avec AFP, 22 novembre 2007.
  11. [PDF] Tract de campagne de Razzy Hammadi, sur son site.
  12. « Renaud soutient Razzy Hammadi », NouvelObs.com, 25 février 2008.
  13. « À Orly, le PS Razzy Hammadi retire sa liste », LExpress.fr, 12 mars 2008.
  14. Stéphane Alliès, « François Hollande nomme Razzy Hammadi secrétaire national du PS « à la riposte » », 20minutes.fr, 6 décembre 2007.
  15. La gauche la plus bête du monde (?), avec Claude Villers, Fetjaine, Paris, 2008, 163 p. (ISBN 978-2-35425-056-0).
  16. « PS: Razzy Hammadi pour une coalition Hamon-Aubry-Delanoë », LePoint.fr avec AFP, 10 novembre 2008.

Voir aussi

Liens internes

Lien externe



Précédé par
David Lebon
Président du MJS Suivi par
Antoine Détourné

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Razzy Hammadi de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Hammadi — Razzy Hammadi Razzy Hammadi Razzy Hammadi[1] est un homme politique français né le 22 février 1979 à …   Wikipédia en Français

  • Razzye Hammadi — Razzy Hammadi Razzy Hammadi Razzy Hammadi[1] est un homme politique français né le 22 février 1979 à …   Wikipédia en Français

  • Razzye Hamadi — Razzy Hammadi Razzy Hammadi Razzy Hammadi[1] est un homme politique français né le 22 février 1979 à …   Wikipédia en Français

  • Antoine Détourné — Mandats …   Wikipédia en Français

  • Congrès d'Avignon (MJS) — Mouvement des jeunes socialistes (France) Mouvement des Jeunes Socialistes (MJS)   Président Antoine Détourné …   Wikipédia en Français

  • Congrès de Paris (MJS) — Mouvement des jeunes socialistes (France) Mouvement des Jeunes Socialistes (MJS)   Président Antoine Détourné …   Wikipédia en Français

  • Mouvement des jeunes socialistes (France) — Pour les articles homonymes, voir Mouvement des jeunes socialistes. Mouvement des Jeunes Socialistes Présentation …   Wikipédia en Français

  • Mouvement des jeunes socialistes (france) — Mouvement des Jeunes Socialistes (MJS)   Président Antoine Détourné …   Wikipédia en Français

  • Antoine Detourne — Antoine Détourné Antoine Détourné est président du Mouvement des jeunes socialistes. Il a succédé à Razzy Hammadi en novembre 2007 lors du VIIIe congrès du MJS à Bordeaux Saint Médard en Jalles. Il a été élu par 95,2 % des délégués.[1] Il… …   Wikipédia en Français

  • Direction nationale du PS après le Congrès de Reims — Article principal : Congrès de Reims. Sommaire 1 Secrétariat national 2 Bureau national 3 Conseil national 3.1 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.