Real madrid (basket-ball)


Real madrid (basket-ball)

Real Madrid (basket-ball)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Real Madrid.
Real Madrid
Real Madrid
Club fondé le 6 mars 1902
Section fondé le 8 mars 1931
Couleurs Blanc
Président Drapeau de l'Espagne Florentino Perez
Salle Palacio Vistalegre
(15 000 places)
Siège -
Tenue du Real Madrid

Le Real Madrid de baloncesto est un club espagnol de basket-ball appartenant à la Liga ACB soit le plus haut niveau du championnat d'Espagne. Basé à Madrid, c'est en fait une section du club omnisports le Real Madrid.

Sommaire

Historique

La section basket-ball du Real Madrid est le club de basket-ball le plus titré en Europe. Elle voit le jour le 8 mars 1931 à la suite d'une annonce dans un quotidien espagnol, ABC, invitant tous les « gentlemen » intéressé par la pratique du basket-ball à rejoindre le club [1] En 1953, Santiago Bernabéu confie à Raimundo Saporta l'organisation d'un tournoi pour célébrer le cinquantenaire du club. La bonne organisation de celui-ci confirme Bernabeu de donner plus de responsabilités au sein du club à Saporta.

Celui-ci fait partie d'une commission, comprenant également le yougoslave Borislav Stankovic, le français Robert Busnel, le tchèque Miloslav Kriz et le soviétique Nikolaï Semasko, qui lors des championnats d'Europe de 1957, invite les fédérations nationales de faire participer leurs champions nationaux à une compétition débutant en 1958 et dont le journal l'Équipe fournit le trophée [2].


Cette domination s'exprime tout d'abord dans le basket-ball espagnol. Le palmarès du Real est fort de 30 titres de Champion d'Espagne, le dernier obtenu lors de la saison 2006-07 face à l'autre grand club du basket-ball espagnol, le FC Barcelone [3]. Parmi ces trente titres, le Real réalise une série de 7 titres puis de 10 titres consécutifs, seulement interrompu par une deuxième place en 1967. [4]. Le Real détient également le record de victoires en Coupe du Roi.

Le Real battit son palmarès européen dans les années 1960-1970. Le Real, lors de la première édition de la Coupe d'Europe, est contraint d'abandonner la compétition au stade des demi-finales, Franco refusant que l'équipe se rende en URSS pour y disputer son match face au club letton de ASK Riga [5].

Il atteint pour la première fois le stade de la finale de la Coupe des clubs champions en 1962, finale perdue à Genève face au Dynamo Tibilissi. Cette finale, grâce à une prime de 200 000 dollars offert par le Real au club soviétique pour ne pas se heurter à la décision politique de Franco d'interdire le Real de se rendre en URSS, se dispute sur un match unique et sur terrain neutre [5].

Pour L'année suivante, le Real atteint de nouveau la finale. Le match aller, disputé à Madrid, voit le Real s'imposer de 17 points face au CSKA Moscou. Le club soviétique remportant le match retour sur le même écart, un match d'appui est nécessaire. Celui-ci, également disputé à Moscou, voit la victoire finale du club de Moscou.

Après deux défaites, le Real remporte sa troisième finale consécutive en battant en deux manches le club tchèque du Spartak de Brno. Celle-ci est obtenue au match retour au cours duquel le Real, gràce à une victoire de 20 points, compense les 11 points concédés lors de la défaite de l'aller. Cependant, la compétition est privée du champion d'URSS, le CSKA Moscou dont les joueurs, composant à une très forte majorité l'équipe d'URSS, sont préservés pour préparer les jeux Olympiques de 1964.

En 1965, le Real confirme sa domination du basket-ball européen en prenant sa revanche sur le CSKA Moscou, de retour sur la scène européenne, en remportant le match retour à Madrid sur le score de 76 à 62 après une défaite de 7 points à l'aller. Ce titre est également le premier obtenu sous la direction de l'entraîneur Pedro Ferrándiz González qui sera un des grands entraîneurs du club madrilène, remportant avec le Real quatre Coupe des Clubs champions.

Après une interruption d'un an, le Real rejoue une finale en 1967, remportant un nouveau titre européen face au club italien de Simenthal Milan. En 1968, le Real retrouve un ancien adversaire, le Spartak de Brno. La finale disputée à Lyon, voit de nouveau le Real triompher.

En 1969, à Barcelone, le Real est défait par le CSKA Moscou.

Le Real doit ensuite attendre 1974 pour revenir en finale. Lors de celle-ci, le Real bat le club italien de Ignis Varese qui disputait sa cinquième finale consécutive, dont trois victoires. Les deux années suivantes voient de nouveau ces deux équipes s'affronter pour le titre européen, la victoire allant les deux fois au club italien.

Après une saison où le Real n'atteint pas la finale, le classique Varese-Real a de nouveau lieu en 1978. Le Real remporte cette quatrième finale entre les deux clubs à Munich.

En 1980, le Real remporte son septième titre européen, face au club israélien du Maccabi.

En 1984, le Real remporte un autre trophée européen avec la Coupe des vainqueurs de Coupe en battant de un point le club de Milan. L'année suivante, le Real renoue avec la finale des Clubs Champions mais échoue à Zagreb face au Cibona Zagreb.

Le Real complète son palmarès européen en remportant la Coupe Korac face au Cibona où évolue Dražen Petrović. L'année suivante, Petrovic a depuis rejoint les rangs madrilènes. Lors de la finale de la Coupe des Coupes, considéré comme l'un des meilleurs matchs de basket-ball s'étant déroulé sur le sol européen, ll inscrit 62 points face au club italien de Caserte, club où évolue le brésilien Oscar Schmidt qui marque lui 44 points. [6] [7]

En 1992, le Real remporte une nouvelle Coupe des Coupes, face au club grec du PAOK Salonique.

Il doit toutefois attendre l'arrivée de Arvydas Sabonis et d'un jeune entraîneur déjà vainqueur de l'Euroligue à deux reprises avec deux clubs différents, Željko Obradović, pour renouer avec la victoire en Coupe des Clubs Champions. Cette victoire est obtenue face à un autre club grec, l'Olympiakos [8].

Deux ans plus tard, il remporte sa quatrième Coupe des Coupes devant le club italien de Vérone. Le club madrilène doit ensuite attendre 2007 pour remporter un nouveau titre européen, la Coupe ULEB, compétition dont il a atteint la finale en 2004.

La saison 2007-08 est un objectif important pour le Real Madrid. Madrid est en effet la ville choisie pour accueillir le Final Four 2008 de l'Euroligue. Dans le cadre du cinquantenaire de la création de la Coupe des Clubs champions, les cinquante plus grand contributeurs au basket-ball européen, joueurs, entraîneurs et dirigeants, seront honorés au cours de ce Final Four.

Le Real échoue toutefois dans sa tentative d'atteindre le Final Four, éliminé lors du Top 16. Bien que vainqueur lors des deux premières journées, le Real est finalement devancé par le Maccabi et l'Olympiakós [9].

Personnalités historiques du club

Joueurs emblématiques

Durant sa période faste des années soixante, soixante-dix, le Real présente sur le parquet de grands noms du basket-ball espagnol. Emiliano Rodríguez, arrivé au Real en 1960, est à l'époque l'un meilleurs joueurs européens [10]. Durant sa carrière au Real, il remporte les quatre premières Coupes des clubs champions de l'histoire du club et ajoute 9 coupe d'Espagne et une série de douze titres consécutifs de champion d'Espagne.

Lolo Sainz évolue au Real durant la même période, de même que le naturalisé espagnol Clifford Luyk qui a porté le maillot blanc de 1961 à 1978 qui lui participe au six premiers triomphes du Real sur la scène européenne. Un autre américain, Wayne Brabender, évolue au Real durant cette période.

Le meneur Juan Antonio Corbalán, qui a évolué au Real de 1971 à 1988, est certainement l'un des meilleurs joueurs évoluant à son poste. Il a remporté trois Coupes des clubs champions, compétition dont il dispute également trois autres finales. Durant sa présence sur les parquets, le Real remporte aussi une Korac, trois coupes intercontinentales et le mondial des clubs. [11]

Durant les années quatre-vingt, le Real voit passer quelques grands noms européens: Drazan Dalipagic durant la saison 1980-181 puis Mirza Delibasic.

Le pivot espagnol Fernando Martín Espina occupe également une place à part dans l'histoire du club. Après une première carrière au Real, il devient le premier espagnol à rejoindre la NBA. Après son passage d'une saison au Portland Trail Blazers il retrouve le Real pour y remporter la Coupe des Coupes 1989. A la fin de cette même année, il décède dans un accident de voitures. Depuis, le Real n'a plus jamais réattribué son numéro 10.

La Coupe des Coupes 1989 est marquée par les 62 points de Drazen Petrovic [7]. Celui-ci, malgré un passage d'une saison seulement, laisse ainsi également une trace indélébile dans l'histoire madrilène, même si le Real échoue en finale du championnat.

Le Real est également le dernier club européen à accueillir l'autre grande vedette du basket-ball européen, Arvydas Sabonis avant son départ vers le monde de la NBA. La contribution de celui-ci à la conquête de la huitième Coupe des Champions lui octroie le titre de MVP du Final Four [8].

Le serbe Dejan Bodiroga apporte également sa contribution au palmarès du Real en remportant la Coupe Saporta 1997. Joe Arlauckas, Alberto Herreros sont également des joueurs majeurs à cette période.

Un autre serbe Aleksandar Djordjević évolue au Real, remportant le titre de champion en 2000.

En 2008, afin de célébrer le cinquantenaire des compétitions européennes, un comité d'expert du basket-ball européen est nommé pour désigner les 50 personnalités les plus importantes du basket-ball européen. Ce comité, présidé par Borislav Stankovic, a choisi 35 joueurs, 10 entraîneurs et 5 arbitres. [12]

Le Real est le club européen qui contient le plus d'ancien membre parmi ces 50 personnalités.

Les anciens joueurs du Real figurant dans la liste des 35 joueurs retenus sont: Dejan Bodiroga, Wayne Brabender, Drazan Dalipagic, Mirza Delibasic, Clifford Luyk, Drazen Petrovic, Emiliano Rodríguez, Arvydas Sabonis, Walter Szczerbiak.

Dirigeants

Entraîneurs

Pedro Ferrándiz, qui a entraîné le club durant quatre périodes, de 1955 à 1957, puis de 1959 à 1962, 1964 à 1965 et enfin de 1966 à 1975, est l'entraîneur qui a le plus contribué à enrichir le palmarès. Sous sa conduite, le Real a remporté quatre Coupe des clubs champions en 1965, 1967, 1968 et 1974. onze titres de champions et onze coupes d'Espagne.

Lolo Sainz Après sa carrière de joueur, a également rempli de manière significative les armoires de trophées du club. Il ajoute deux Coupe des clubs champions en 1978, 1980, deux Coupes des Coupes en 1984, 1989, une Coupe Korac en 1988, trois Coupe intercontinentale 1975-76, 1976-77, 1977-78 et le mondial des clubs 1980-81. Sur la scène nationale et sous sa conduite, le Real ajoute dix titres de champion d'Espagne et quatre coupes du Roi.

Sous la conduite du serbe Željko Obradović durant la période de 1994 à 1997, le Real remporte sa huitième Coupe des Champions en 1995. Le club remporte un deuxième trophée européen, la Coupe Saporta en 1997.

Le Real a également connu d'autres grands entraîneurs, même si au cours de leur passage, le club n'ait pas connu le succès attendu par les fans en regard du palmarès et de la renommée de l'entraîneur en place. Le serbe Božidar Maljković remporte le titre de champion d'Espagne 2005.

George Karl a dirigé durant deux saisons le club madrilène avant de faire carrière en NBA.

Quatre des dix entraîneurs, choisi par les dix entraîneurs considérés comme ayant le plus contribué au basket-ball européen, ont dirigé le Real durant leur carrière: Pedro Ferrandiz, Željko Obradović, Lolo Sainz, Božidar Maljković [12].

Palmarès [13]

International
National

Entraîneurs successifs [14]

Effectif actuel [15]

Num. Nom Poste Taille (en m)
7 Drapeau des États-Unis Quinton Hosley Ailier 2,00
Serbie Novica Veličković Ailier 2,05
8 Drapeau des États-Unis Kennedy Winston Ailier 1,97
9 Drapeau de l'Espagne Felipe Reyes Pivot 2,03
12 Drapeau de la Belgique Thomas van den spiegel Pivot 2,14
14 Grèce Lazaros Papadopoulos Pivot 2,10
15 Drapeau de l'Espagne Álex Mumbrú Ailier 2,02
17 Drapeau de la Belgique Axel Hervelle Intérieur 2,05
21 Drapeau des États-Unis Jeremiah Massey Intérieur 2,02
22 Drapeau des États-Unis Louis Bullock Arrière 1,85
23 Drapeau de l'Espagne Cesar Garcia "Ronaldo" Meneur 1,90
24 Drapeau de l'Espagne Raúl López Meneur 1,82
33 Croatie Marko Tomas Arrière 1,99
43 Drapeau des États-Unis Drapeau de l'Espagne Venson Hamilton Pivot 2,07

Joueurs célèbres ou marquants

Notes et références

  1. (en) 75 Years of Real Madrid basketball: White Glory, sur le site realmadrid.com
  2. (en) The European Cup for Men's champion Club - The early years, sur le site Fibaeurope.com
  3. (en) The Whites win 82-71 at the Palau Blaugrana and conquer their 30th League title
  4. (es) Fiche du club sur le site de la Liga ACB
  5. a  et b (fr) Decade by Decades The Fifties, sur le site euroleague.net
  6. Planète Basket, Jean-Luc Thomas, Ed. La Sirène
  7. a  et b (en) The best game ever played in Europe
  8. a  et b (en) Zaragoza 1995: A title for the giants
  9. (en) 2008 - Inside Top 16, Week 6, www.euroleague.net
  10. (en) Les 75 joueurs nominés pour déterminer les 35 meilleurs joueurs européens, sur le site euroleague.net
  11. (en) Spanish basketball Hall of Fame, eurobasket.com
  12. a  et b (en) Experts decide European Club Basketball's 50 greatest contributors, sur le site euroleague.net
  13. (en) Palmarès sur le site officiel du Real Madrid
  14. (es) Liste des entraîneurs du Real
  15. (en) Effectif actuel sur le site officiel du Real Madrid

Liens externes



  • Portail du basket-ball Portail du basket-ball
  • Portail de l’Espagne Portail de l’Espagne
Ce document provient de « Real Madrid (basket-ball) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Real madrid (basket-ball) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Real Madrid (Basket-ball) — Pour les articles homonymes, voir Real Madrid. Real Madrid …   Wikipédia en Français

  • Real Madrid (basket ball) — Pour les articles homonymes, voir Real Madrid. Real Madrid …   Wikipédia en Français

  • Real Madrid (basket-ball) — Pour les articles homonymes, voir Real Madrid. Real Madrid …   Wikipédia en Français

  • Real Madrid Baloncesto — Real Madrid (basket ball) Pour les articles homonymes, voir Real Madrid. Real Madrid …   Wikipédia en Français

  • Real Madrid — Généralités Nom complet …   Wikipédia en Français

  • Real madrid — Club fon …   Wikipédia en Français

  • Réal Madrid — Real Madrid Real Madrid Club fon …   Wikipédia en Français

  • Real Madrid (Football) — Real Madrid CF Pour les articles homonymes, voir Real Madrid. Real Madrid CF …   Wikipédia en Français

  • Real Madrid (football) — Real Madrid CF Pour les articles homonymes, voir Real Madrid. Real Madrid CF …   Wikipédia en Français

  • Real Madrid C.F. — Real Madrid CF Pour les articles homonymes, voir Real Madrid. Real Madrid CF …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.