Rene de Goulaine de Laudonniere


Rene de Goulaine de Laudonniere

René de Goulaine de Laudonnière

René Goulaine de Laudonnière, né vers 1529 et mort en 1574, est un explorateur français huguenot originaire du Poitou, fondateur de la cité de Fort Caroline, près de l'actuelle Jacksonville, en Floride.

Sommaire

Premier voyage

Laudonnière et Athore, le fils du chef des Timucua Saturiwa, devant la colonne placée par Ribaud, gravure de Théodore DeBry selon Jacques Lemoyne

Jean Ribault et René de Goulaine de Laudonnière quittent Le Havre avec 150 hommes à bord de deux vaisseaux du roi le 18 février 1562 et abordent l’Amérique aux confins de la Floride et de la Géorgie actuelles après deux mois de navigation (1er mai). Ils baptisent le pays Caroline en l’honneur de Charles IX de France, établissent un contact pacifique avec les indigènes du « pays de Chicora » et élèvent un fortin, Charlesfort. Leur colonie installée, ils rentrent à Dieppe pour demander des renforts (20 juillet). Ils trouvent la France en pleine guerre civile. Ribault préfère attendre en Angleterre que la situation se calme.

La colonie qui se contente de vivre en rançonnant les indigènes, tombe à court de vivres. Les renforts tardant, des dissensions éclatent. Le commandant de Charlesfort est tué au cours d’une mutinerie. Finalement, les colons quittent la Floride à bord d’une embarcation de fortune. Ils en sont réduits à manger un de leurs compagnons, Lachère, désigné par le sort. Les survivants sont recueillis par un vaisseau anglais.

Deuxième voyage

Gravure ancienne de Fort Caroline, Florida State Archives

Laudonnière organise une seconde expédition en 1564. Il retrouve Charlesfort rasée à la suite du raid du capitaine espagnol de Roja. Laudonnière fait alors reconstruire un ouvrage de plus grandes dimensions, baptisé La Caroline (22 juin 1564). Il renvoie deux navires sur quatre en France et décide de rester sur place. Sa gestion est désastreuse : il s’immisce maladroitement dans les querelles de tribus rivales, divisées entre les partisans du roi Saturiwa et de son rival Utina, et ne peut empêcher ses hommes, pour la plupart des gentilshommes récalcitrants au travail manuel, de s’égailler dans la nature à la recherche d’hypothétiques trésors.

Un vaisseau arrivé de France pour ravitailler la colonie lui permet de se débarrasser des éléments perturbateurs en même temps qu'il accueille des charpentiers capables de renforcer les défenses du fort. Mais ceux-ci débauchent une douzaine de matelots, s’emparent des deux embarcations en rade et partent rançonner les galions espagnols. Laudonnière fait alors construire deux grosses barques, qui tombent aux mains d’une soixantaine de mutins contaminés à leur tour par le virus de la piraterie. Les Espagnols s’en saisissent, tuent la plupart des Français, mais laissent la vie sauve à une poignée d'hommes qui débarquent en Caroline et témoignent du sort réservé aux pirates. Après jugement, Laudonnière fait exécuter la plupart des rescapés.

Ayant échangé leur équipement avec les autochtones contre de la nourriture, les Français de La Caroline, à court d’éléments de troc, se lancent dans la rapine et le meurtre. En réaction, le 27 juillet 1565, les indigènes attaquent la colonie, et les Français ne sont sauvés que par l’intervention de négriers anglais commandés par John Hawkins. Celui-ci propose à Laudonnière de le rapatrier, mais devant son refus, accepte de lui céder un de ses navires et de la nourriture. Après le départ des Anglais, les indigènes se montrant agressifs, Laudonnière fixe le départ de la colonie au 28 août 1565.

Le retour de Ribault et la fin de la colonie

En France, Gaspard II de Coligny envoie Jean Ribault pour remplacer Laudonnière en Floride. Il embarque dans six navires plus de six cents marins, soldats, artisans et paysans (Dieppe, 22 mai 1565). Il touche l’Amérique le 14 août, explore les côtes et se présente au large de la Colonie le 28 août, en même temps que Pedro Menéndez de Avilés, envoyé par Philippe II d'Espagne pour chasser les huguenots français. Laudonnière reçoit Ribault puis s’enferme dans La Caroline avec sa garnison et les femmes et enfants fraîchement arrivés. Le 4 septembre, les vaisseaux espagnols s’infiltrent entre les vaisseaux français, qui dégarnis de leurs hommes, lèvent l’ancre et s’éclipsent dans la nuit. Les Espagnols tentent de les poursuivre, puis vont édifier un fort à l’embouchure du rio San Augustin. L’escadre française regagne La Caroline (6 septembre), informe Ribault qui décide d’attaquer le fort espagnol. Le 10 septembre, pris dans la tempête, il fait naufrage. Menédez ignore les 500 survivants désarmés, marche par voie de terre sur La Caroline, la prend et en massacre la garnison, épargnant femmes et enfants (12 septembre). Laudonnière, le peintre Jacques Le Moyne de Morgues, le charpentier Nicolas Le Chailleux et quelques civils réussissent à s’échapper par mer. Jean Ribaut et ses compagnons sont faits prisonniers (24 septembre) puis massacrés comme luthériens.

Rentré en France probablement en décembre 1565 par Bristol et Londres, Laudonnière s'installe à La Rochelle comme négociant. Il échappe à la Saint Barthélemy et meurt à Saint-Germain-en-Laye en 1574. Ses mémoires L'histoire notable de la Floride, contenant les trois voyages faits en icelles par des capitaines et pilotes français, sont publiées en 1586.

Liens internes

Liens externes

  • Portail du monde maritime Portail du monde maritime
  • Portail de la Nouvelle-France Portail de la Nouvelle-France
  • Portail du protestantisme Portail du protestantisme
  • Portail de la Renaissance Portail de la Renaissance
Ce document provient de « Ren%C3%A9 de Goulaine de Laudonni%C3%A8re ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Rene de Goulaine de Laudonniere de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • René de goulaine de laudonnière — René Goulaine de Laudonnière, né vers 1529 et mort en 1574, est un explorateur français huguenot originaire du Poitou, fondateur de la cité de Fort Caroline, près de l actuelle Jacksonville, en Floride. Sommaire 1 Premier voyage 2 Deuxième voyage …   Wikipédia en Français

  • René de Goulaine de Laudonnière — Pour les articles homonymes, voir Goulaine. René de Goulaine de Laudonnière. Eau forte de Charles Meryon …   Wikipédia en Français

  • René Goulaine de Laudonnière — (links, mit Federhut) René Goulaine de Laudonnière (* 1542 in Poitou; † 1582 ebenda) war ein französischer Schriftsteller und Kolonisator. Leben Laudonnière wurde in Poitou geboren, wurde Hugenotte und begleitete 1562 Jean R …   Deutsch Wikipedia

  • René Goulaine de Laudonnière — (c. 1529 – 1574) was a French Huguenot explorer and the founder of the French colony of Fort Caroline, located in present day Jacksonville, Florida. Like Jean Ribault he was sent to look for land in Florida.Laudonnière was a Huguenot nobleman and …   Wikipedia

  • René de Laudonnière — René de Goulaine de Laudonnière René Goulaine de Laudonnière, né vers 1529 et mort en 1574, est un explorateur français huguenot originaire du Poitou, fondateur de la cité de Fort Caroline, près de l actuelle Jacksonville, en Floride. Sommaire 1… …   Wikipédia en Français

  • Goulaine — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Patronymes Voir aussi Liste historique des marquisats de France Gabriel de Goulaine, de la Maison de Goulaine, établi en Haute Bretagne au Château de… …   Wikipédia en Français

  • Laudonnière — René Goulaine de Laudonnière (links, mit Federhut) René Goulaine de Laudonnière (* 1542 in Poitou; † 1582 ebenda) war ein französischer Schriftsteller und Kolonisator. Leben Laudonnière wurde in Poitou geboren, wurde Hugenotte und begleitete 1562 …   Deutsch Wikipedia

  • Jean Ribault — Pour les articles homonymes, voir Ribault. Jean Ribault Jean Ribault prenant possession de la Floride français …   Wikipédia en Français

  • Floride française — La Floride française en 1562, par Jacques Nicolas Bellin …   Wikipédia en Français

  • Fort Caroline — Présentation Date de construction XVIe siècle Destination initiale Fort militaire Propriétaire État Protection inscrit Monument historique par arrêté du …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.