René-Paul Victoria


René-Paul Victoria
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Victoria.
René-Paul Victoria

Parlementaire français
Date de naissance 27 août 1954
Mandat Député
Début du mandat juin 2002
Circonscription Première circonscription de La Réunion
Groupe parlementaire Apparenté Union pour un mouvement populaire
Ve république

Né le 27 août 1954 à Sainte-Suzanne de La Réunion, René-Paul Victoria est un homme politique français. Ancien maire de Saint-Denis, il est actuellement député de La Réunion après avoir été élu dans la première circonscription de La Réunion.

Sommaire

Carrière politique

Candidat aux élections législatives françaises de 1997, il devance le candidat investi par le RPR et l'UDF Jean-Jacques Morel et perd aux 2e tour face à Michel Tamaya (PS), réalisant avec 16000 voix le meilleur score d'un candidat de droite depuis 1989. Il est déclaré inéligible en 1998 par le conseil constitutionnel pour une durée d'un an en application de l'article L.O. 128 du code électoral.

Aux municipales de mars 2001, il fait campagne sur le thème "Mieux vivre à Saint-Denis" afin que tous les quartiers de la ville soient dotés des équipements de proximité. La liste qu'il conduit contre le maire sortant PS, Michel Tamaya, l'emporte dès le premier tour, le 11 mars 2001 avec plus de 51% des suffrages. Il met en place une politique active d'équipements de proximité avec la construction du gymnase de la Montagne, la salle omnisports du Bois de Nèfles ou la piscine de la Source par exemple.

Le 1er janvier 2002, il achète quelques letchis sur un marché réunionnais immédiatement après minuit et devient ainsi la première personne à utiliser l'euro sous sa forme liquide grâce au décalage horaire dont bénéficie l'île par rapport au reste de la zone euro[1].

En mars 2002, il est élu député de la 1re circonscription face au sortant PS, Michel Tamaya, avec plus de 58% des voix.

Il est élu le 16 juin 2002, pour la XIIe législature (2002-2007).

Contesté au conseil municipal par des alliés sa majorité se divise.

Soutenu par Jean-Luc Poudroux, maire de Saint-Leu, il devient le 31 août 2005, après désistement de son concurrent, le premier président de l'UMP à La Réunion.

Dans le cadre de l'élection présidentielle française de 2007, il est nommé mandataire du candidat Nicolas Sarkozy dans le département et investi de fait comme candidat officiel sortant de l'UMP sur la première circonscription pour les élections législatives.

Le 17 juin 2007, il est réélu député de première circonscription de La Réunion face au socialiste Gilbert Annette avec 51,46% des suffrages. Le 16 mars 2008, en revanche, sa liste est battue par celle de Gilbert Annette au second tour des élections municipales : elle ne rassemble que 46,17% des voix. Cette défaite pourrait s'expliquer par l'alliance entre Gilbert Annette et les deux dissidents de l'UMP (Ibrahim Dindar et Gino Ponin-Ballom). Pire, des rumeurs persistantes circulent selon lesquelles Nassimah Dindar aurait servi de "courroie de transmission" entre les précédents protagonistes.

Après l'élection de Nassimah Dindar à la tête d'une écrasante majorité de gauche, il annonce sa démission de l'UMP et du groupe à l'Assemblée Nationale, tout comme, Didier Robert, Daniel Gonthier, Jean-Claude Lacouture, Michel Fontaine, Jean-Luc Poudroux, et bien d'autres... Tous annoncent la création prochaine d'un nouveau parti de Droite à La Réunion (mai 2008). Finalement, c'est au cours du mois d'octobre 2008, que ce parti voit le jour du nom d'Objectif Réunion.

Le 26 mai 2009, il remet un rapport au Premier ministre François Fillon sur le RSA (Revenu de solidarité active) et le CUI dans lequel il préconise 21 mesures[2]. C'est d'ailleurs sur la base de son rapport que le RSA est entré en application au 1er janvier 2011.

Mandats

En cours au 5 mai 2010

Anciens mandats

Précédé par René-Paul Victoria Suivi par
Michel Tamaya
Maire de Saint-Denis
2001 - 2008
Gilbert Annette
Michel Tamaya
Député de la première circonscription de La Réunion
2002 - …
-

Références

  1. Le Quotidien de La Réunion, 2007.
  2. Victoria s'aligne sur le gouvernement, Le Quotidien de la Réunion, 27 mai 2009

Informations complémentaires



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article René-Paul Victoria de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Rene-Paul Victoria — René Paul Victoria Pour les articles homonymes, voir Victoria. René Paul Victoria Parlementaire français …   Wikipédia en Français

  • René-paul victoria — Pour les articles homonymes, voir Victoria. René Paul Victoria Parlementaire français …   Wikipédia en Français

  • Paul Vergès — Pour les articles homonymes, voir Vergès. Paul Vergès Paul Vergès lors d un meeting au Tampon dans le cadre de l élection régionale de 2010 …   Wikipédia en Français

  • Victoria — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Effigie de la reine Victoria du Royaume Uni sur le Penny Black. Vi …   Wikipédia en Français

  • Victoria (biscuiterie, chocolaterie) — Victoria (entreprise) Pour les articles homonymes, voir Victoria. Les biscuiteries chocolateries Victoria, implantées en Belgique, aux Pays Bas et en France emploieront au total jusqu’à 4 000 personnes. Créée à Bruxelles en 1896, la maison mère… …   Wikipédia en Français

  • René Higuita — Nombre José René Higuita Zapata Apodo El loco, El Rey Escorpión Nacimiento 28 de agosto de 1966 (45 años) Medellín …   Wikipedia Español

  • René Leleu — Saltar a navegación, búsqueda René Leleu Retrato del escultor Nombre real René Leleu Nacimiento 1911 Lille Fallecimiento …   Wikipedia Español

  • Paul Gordeaux — en 1967 à son domicile parisien Nom de naissance Philippe, Georges, Emmanuel Gordolon …   Wikipédia en Français

  • Paul Martini — Barbara Underhill and Paul Martini, 29 March 1983. Personal information Full name Paul Lloyd Martini Countr …   Wikipedia

  • Victoria and Albert Museum — Coordinates: 51°29′48″N 0°10′19″W / 51.496667°N 0.171944°W / 51.496667; 0.171944 …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.