Ressources et consommation energetiques mondiales


Ressources et consommation energetiques mondiales

Ressources et consommation énergétiques mondiales

Réserves énergétiques mondiales estimées[1] en 2008.
Puissance mondiale, en térawatts (TW), 1965-2005[2] (pétrole–charbon–gaz–nucléaire–hydraulique)
Carte de la consommation d'énergie en 2003 par pays dans le monde.

Les ressources ou réserves énergétiques mondiales - conventionnelles et prouvées - d'énergies non renouvelables (fossiles et uranium) pouvaient être estimées en 2008 à 965 milliards de tonne d'équivalent pétrole (tep)[3], soit 85 ans de production actuelle. La consommation énergétique mondiale (énergie finale) était, selon Agence internationale de l'énergie en 2006[4] de 8,1 milliards de tep , pour une production énergétique mondiale (énergie primaire) de 11,7 milliards de tep.

86,5 % de cette production provenait de la combustion d'énergies fossiles[2].

Le reste de la production d'énergie provient du nucléaire et des énergies renouvelables (bois de chauffage, hydro-electricité, éolien, agrocarburants ,...).

Sommaire

Notes de méthode

Conversions

L'unité officielle, dérivée du système international (SI), pour l'énergie est le joule qui correspond au travail effectué par une force d'un Newton sur un mètre. Cette unité est très faible pour mesurer les productions et consommations d'énergie à l'échelle mondiale et c'est pour cette raison que l'on préfère utiliser à ce niveau la tonne d'équivalent pétrole (tep) et plus souvent son multiple, le million de tonne d'équivalent pétrole (Mtep), le pétrole étant la source d'énergie la plus utilisée dans le monde. Cependant certains prennent l'habitude d'utiliser des multiples de l'unité officielle et il n'est pas rare de trouver des péta voire des yotta - qui sont des Préfixes du système international d'unités - joules si l'on veut traiter des productions à l'échelle du monde[5].

Chaque type d'énergie possède son unité privilégiée, et c'est pour les agréger ou les comparer que l'on utilise les unités de base que sont le joule et le Mtep ou parfois le Kwh, toute énergie primaire étant assez souvent convertie en électricité.

A titre indicatif, nous citerons la calorie qui ne fait plus partie du système international d'unité, et qui était utilisée dans le domaine thermique en tant qu'unité de chaleur.

Conversions entre unités

Dans le domaine des ressources et consommation énergétiques mondiales, les unités énergétiques sont souvent préfixés pour indiquer des multiples :

.



Conversion des productions électriques

Lorsqu'il s'agit de convertir une énergie électrique exprimée en Kwh (ou ses multiples) en énergie exprimée en tep (ou ses multiples), on peut utiliser au moins 2 méthodes :

  • la méthode théorique : on calcule simplement le nombre de tep équivalents théoriquement en utilisant les conversions ci-dessus,
  • la méthode de l'équivalent à la production qui indique le nombre de tep nécessaires à la production de ces Kwh. Pour cela, on introduit un coefficient de rendement par lequel on doit multiplier le nombre de tep pour obtenir le nombre de Kwh.

Exemple : En équivalent à la production, considérant un rendement de 38%, on a 1 Twh = 106 Mwh = 0.086 / 0.38 106 Tep = 0,226 Mtep. Ainsi, on considère que 1 Twh est équivalent à 0,226 Tep (et non 0,086 Tep), car on considère qu'il est nécessaire de produire ou qu'il a fallu produire 0,226 Tep pour obtenir 1 Twh.

La méthode retenue internationalement (AIEA,Eurostat,..) et utilisée en France depuis 2002, est assez complexe vu qu'elle utilise 2 méthodes différentes et 2 coefficients différents selon le type d'énergie primaire ayant produit l'électricité :

  • électricité produite par une centrale nucléaire : coefficient de 33 %,
  • électricité produite par une centrale géothermique : coefficient de 10 %,
  • toutes les autres formes d’électricité : méthode théorique, ou méthode du contenu énergétique qui revient à utiliser un coefficient de conversion de 100%.

La méthode que nous utilisons dans l'article est la méthode de l'équivalent à la production avec un coefficient de 38% pour toutes les sources d'énergie électriques. En effet nous considérons l'énergie qu'il aurait fallu dépenser dans une centrale thermique d'un rendement de 38% pour produire cette énergie électrique. Ceci nous parait la meilleure méthode pour comparer les différentes énergies entre elles. On parle aussi de méthode de substitution.

De l'énergie primaire à l'énergie finale

Il existe plusieurs façon de compter l'énergie, notamment on peut s'intéresser à la consommation brute, au niveau de l'extraction ou de la production énergétique (énergie primaire), ou bien à la consommation au niveau de l'utilisateur final (énergie finale). Le rendement des opérations de production et transport de l'énergie étant toujours inférieur à 1, le résultat ne sera pas le même. L'énergie finale est toujours plus faible que l'énergie primaire. La différence est faible pour l'industrie des carburants par exemple, dont le rendement est proche de 1 (i.e., pour une TEP brulée dans un moteur d'automobile, on n'a eu besoin d'extraire qu'à peine plus de une TEP du puits de pétrole). En revanche, la différence est très important pour industrie de la production électrique, puisque son rendement est de l'ordre de 40% (i.e., pour 1 TEP consommée chez soi, le producteur a brulé 2,5 TEP dans sa centrale à charbon, type de centrale actuellement le plus répandu dans le monde). Dans le cas d'une électricité produite directement (hydroélectricité, photovoltaïque, nucléaire, géothermique...), la conversion en énergie primaire pertinente est fonction du contexte (si on compte brutalement le nombre de kWh d'un barrage, on peut les convertir directement en juste TEP selon l'équivalence physique en énergie 11 630 kWh = 1 TEP ; en revanche s'il s'agit de se poser la question : à combien de centrale à charbon correspond ce barrage ?, alors il faut multiplier par 2,5) et ceci doit être indiqué comme type de conversion utilisé (voir ci-dessus).

Selon la source, on trouve des chiffres parlant d'énergie primaire ou d'énergie finale, voire d'un mix des deux selon l'usage. En conséquence, cela donne des variations parfois importantes, qui ne doivent pas être analysées comme des divergences profondes, mais comme des façons différentes de voir les choses.

Classement des énergies primaires

Au niveau de la production et de la consommation, les différentes formes d'énergie primaire peuvent se classer de la façon suivante :

Ressources énergétiques mondiales

Les ressources ou réserves mondiales en énergie peuvent être considérées comme inépuisables si l'on considère que :

  • l'énergie solaire reçue chaque jour par notre planète est trés largement supérieure à notre consommation,
  • l'énergie nucléaire pourrait devenir quasiment inépuisable si l'on utilisait les filières de surgénération ou de fusion

Cependant :

  • l'énergie solaire est très peu concentrée ce qui pose des problèmes économiques de rentabilité et d'espace
  • l'énergie nucléaire pose des défis technologiques et des problèmes de pollution qui ne sont pas encore résolus


Le tableau suivant permet de se rendre compte :

  • de l'immensité des réserves potentielles des énergies renouvelables
  • de la prépondérance des ressources énergétiques en charbon (60 % des ressources conventionnelles)


Réserves mondiales d'énergies selon la source d'énergie[1]
  Réserves mondiales
(en unité physique)
Réserves mondiales
(en Gtep)
Réserves mondiales
(en %)
Production annuelle
(en Gtep)
Nombre d'années
de production
Pétrole(1) 1 258 GBl 172 18% 3,9 44
Gaz naturel 185 Tm3 185 19% 2,9 64
Charbon 826 Gt 578 60% 3,2 183
Uranium(3) 3,3 Mt 30 3% 0,62 48
           
Hydraulique(5) 12 Pwh 2,7 0,72 -
Eolien (6) 39 Pwh 8,8 0,03 -
Solaire (7) 1 070 000 Pwh 92 000 0,000 7 -
Biomasse[6] 3 1021 J 70 -
           
Pétrole (2) 3 000 GBl 410 33% 3,9 105
Uranium (4) 7,2 Mt 65 5% 0,62 105
           
Total conventionnel 965   11,3 85
Total non conventionnel 1 228   11,3 109

Source : BP Statistical Review of World Energy 2009 (chiffres 2008), sauf réserves d'uranium et potentiel renouvelable.
Pour les énergies renouvelables, les réserves correspondent au potentiel annuel de production.

Conventions de conversion : Pour les énergies qui sont transformées en électricité (uranium, hydraulique, éolien, solaire) , la conversion en unité de base (Gtep) est réalisée en terme d'équivalent à la production. Cela correspond à la quantité de pétrole qui serait nécessaire pour produire cette énergie électrique dans une centrale thermique dont le rendement est ici pris comme égal à 38%. Pour l'uranium, la conversion des réserves en tonne-équivalent-pétrole a été réalisée sur la base d'une consommation annuelle de 67 000t d'uranium pour produire 622 Mtep.

  • (1) Pétrole conventionnel : État des réserves pétrolières
  • (2) Pétrole non conventionnel Les réserves de pétrole non conventionnel
  • (3) Réserves minières d'uranium prouvées. Ne tiennent pas compte des réserves secondaires (stocks civils et militaires, uranium appauvri,...) qui comptent pour plus d'1/3 de la consommation actuelle.
  • (4) Réserves minières d'uranium supposées, pronostiquées mais non spéculatives qui doubleraient environ les réserves.
  • (5) Potentiel hydro-électrique estimé à 4 fois la production annuelle actuelle[7]
  • (6) Potentiel éolien[8]. Production éolienne annuelle sur la base d'un facteur de capacité de 25% pour 122 Gw installés en 2008
  • (7) Potentiel solaire[9]. Production annuelle photovoltaïque sur la base d'un ensoleillement équivalent moyen de 1 500 h effectives avec un rendement de 15% pour 13,4 Gw installés en 2008

Pétrole

Réserves mondiales prouvées de pétrole par pays[1]
  Réserves à fin 1998
(milliards de barils)
Réserves à fin 2008
(milliards de barils)
Part du total
Arabie Saoudite 255,0 264,1 21,0%
Iran 92,9 137,6 10,9%
Iraq 100,0 115,0 9,1%
Kowait 94,5 101,5 8,1%
Vénézuela 58,5 99,4 7,9%
Emirats Arabes Unis 98,1 97,8 7,8%
Russie n/a 79,0 6,3%
Libye 22,8 43,7 3,5%
Kazakhstan n/a 39,8 3,2%
Nigeria 16,0 36,2 2,9%
Total 10 premiers 737,8 1014,1 80,6%
Total des réserves prouvées 998,4 1258,0 100,0%

Gaz naturel

Réserves mondiales de gaz naturel par pays[1]
  Pays Réserves à fin 1998
(trillions de m3)
Réserves à fin 2008
(trillions de m3)
Part du total
1 Russie n/a 43,30 23,4%
2 Iran 14,20 29,61 16,0%
3 Qatar 4,62 25,46 13,8%
4 Turkmenistan n/a 7,94 4,3%
5 Arabie Saoudite 5,02 7,57 4,1%
6 Etats-Unis 4,76 6,73 3,6%
7 Emirats Arabes Unis 5,66 6,43 3,5%
8 Nigeria 2,48 5,22 2,8%
9 Vénézuela 2,86 4,84 2,6%
10 Algeriea 3,23 4,50 2,4%
  Total 10 premiers n/a 141,60 76,5%
  Total monde 109,72 185,02 100,0%

Voir aussi les chiffres du gaz naturel.
Les 3 premiers pays concentrent plus de la moitié des réserves de gaz alors que les 10 premiers en détiennent plus des trois quarts.

Charbon

Réserves mondiales prouvées de charbon par pays[1]
  Pays Réserves à fin 2008
(en millions de tonnes)
Part du total
1 Etats-Unis 238 308 28,9%
2 Russie 157 010 19,0%
3 Chine 114 500 13,9%
4 Australie 76 200 9,2%
5 Inde 58 600 7,1%
6 Ukraine 33 873 4,1%
7 Kazakhstan 31 300 3,8%
8 Afrique du Sud 30 408 3,7%
9 Pologne 7 502 0,9%
10 Brésil 7 059 0,9%
  Total 10 premiers 754 760 91,4%
  Total monde 826 001 100,0%

Les 10 premiers pays concentrent les 9/10e des réserves de charbon alors que les 3 premiers en détiennent près des 2/3. Cependant ceux-ci sont aussi de très gros consommateurs d'énergie.

Énergie nucléaire

Réserves mondiales prouvées d'uranium par pays[10]
Pays Réserves en 2007
(milliers de tonnes)
Part du total
1 Australie Australie 725 22.0%
2 Kazakhstan Kazakhstan 378 11.5%
3 Russie Russie 172 5.2%
4 Afrique du Sud Afrique du Sud 284 8.6%
5 Canada Canada 329 10.0%
6 États-Unis États-Unis 339 10.3%
7 Brésil Brésil 157 4.8%
8 Namibie Namibie 176 5.3%
9 Niger Niger 243 7.4%
10 Ukraine Ukraine 135 4.1%
Total 10 premiers 2 213 67.1%
Total monde 3 300 100%

Énergies renouvelables

Les énergies renouvelables sont, par définition, renouvelables et donc inépuisables. On parle alors de potentiel, qui est la puissance que peut fournir le type d'énergie. On obtient la quantité d'énergie potentielle en multipliant cette puissance par le temps de production, généralement sur un an. Il est assez difficile de connaitre le potentiel de chaque énergie et celui-ci varie selon les sources (voir tableau). Cependant le potentiel théorique de l'énergie solaire peut être évalué assez facilement puisque l'on considère que la puissance maximale reçue du soleil sur terre - après passage dans l'atmosphère - est d'environ 1 kw / m2. On arrive alors à une potentiel énergétique solaire sur un an de 1 070 000 Pwh.

Article détaillé : irradiation solaire.

Production annuelle énergétique mondiale

Production énergétique mondiale selon la source d'énergie[1]
  Production
en 1998
Production
en 2008
Production en 2008
(en Mtep)
Augmentation
2008/1998
Part dans
la production
Pétrole 73 538 Bl/j 81 820 Bl/j 3 928 11% 34%
Gaz naturel 2 273 Gm3 2 945 Gm3 2 768 35% 24%
Charbon 2 227 Mtep 3 325 Mtep 3 325 49% 29%
Nucléaire 550 Mtep 620 Mtep 620 13% 5%
Hydraulique 2 593 Twh 3 075 Twh 696 19% 6%
Éolien 10Gw 122 Gw 60 1 120% 1%
Solaire photovoltaïque 0,4 Gw 13,5 Gw 0,68 3 275% 0,04%
Total     11 402 27,1% 100%

Pour l'éolien et le solaire photovoltaïque, la production est donnée en terme de puissance installée. La conversion en énergie se fait en considérant un facteur de capacité de 25% pour l'éolien et un ensoleillement équivalent moyen de 1 500h/an avec un rendement de 15% pour le photovoltaïque. La conversion en Mtep se fait en équivalent à la production en considérant un rendement de 38%.

Pétrole

Production de pétrole par pays[1]
  MTEP 1998 2008 Variation
2008/1998
Part du total
1 Arabie Saoudite 455,7 515,3 13,1% 13,1%
2 Russie 304,3 488,5 60,5% 12,4%
3 Etats-Unis 368,1 305,1 -17,1% 7,8%
4 Iran 190,8 209,8 10,0% 5,3%
5 Chine 160,2 189,7 18,4% 4,8%
6 Mexique 173,5 157,4 -9,3% 4,0%
7 Canada 125,1 156,7 25,3% 4,0%
8 Emirats Arabe Unis 123,5 139,5 13,0% 3,6%
9 Koweit 110,0 137,3 24,8% 3,5%
10 Venezuela 179,6 131,6 -26,7% 3,4%
  Total 10 premiers 2190,8 2430,9 11,0% 61,9%
  Total monde 3545,4 3928,8 10,8% 100,0%

Gaz naturel

Production de gaz naturel par pays[1]
  MTEP 1998 2008 Variation
2008/1998
Part du total
1 Russie 481,4 541,5 12,5% 19,6%
2 Etats-Unis 494,2 533,0 7,9% 19,3%
3 Canada 156,1 157,7 1,0% 5,7%
4 Iran 45,0 104,7 132,7% 3,8%
5 Norvège 39,8 89,3 124,4% 3,2%
6 Algerie 68,9 77,9 13,1% 2,8%
7 Arabie Saoudite 42,1 70,3 67,0% 2,5%
8 Qatar 17,6 69,0 292,0% 2,5%
9 Chine 21,0 68,5 226,2% 2,5%
10 Indonésie 58,1 62,7 7,9% 2,3%
  Total 10 premiers 1 424,2 1 774,6 24,6% 64,1%
  Total monde 2 055,1 2 768,0 34,7% 100,0%

Charbon

Production de Charbon par pays[1]
  MTEP 1998 2008 Variation
2008/1998
Part du total
1 Chine 628,7 1414,5 125,0% 42,5%
2 Etats-Unis 603,2 596,9 -1,0% 18,0%
3 Australie 149,8 219,9 46,8% 6,6%
4 Inde 126,5 194,3 53,6% 5,8%
5 Russie 103,9 152,8 47,1% 4,6%
6 Afrique du Sud 141,1 11,0% 4,2%
7 Indonéie 38,3 141,1 268,4% 4,2%
8 Pologne 9,6 60,5 -24,0% 1,8%
9 Kazakhstan 36,0 58,8 63,3% 1,8%
10 Colombie 21,9 47,8 118,3% 1,4%
  Total 10 premiers 1 915,0 3 027,7 58,1% 91,1%
  Total monde 2 226,8 3 324,9 49,3% 100,0%

Énergie nucléaire

Production/Consommation d'énergie nucléaire par pays[1]
  MTEP 1998 2008 Variation
2008/1998
Part du total
1 Etats-Unis 160,5 192,0 19,6% 31,0%
2 France 87,8 99,6 13,4% 16,1%
3 Japon 74,0 57,0 -23,0% 9,2%
4 Russie 23,6 36,9 56,4% 6,0%
5 Corée du Sud 20,3 34,2 68,5% 5,5%
6 Allemagne 36,6 33,7 -7,9% 5,4%
7 Canada 16,2 21,1 30,2% 3,4%
8 Ukraine 17,0 20,3 19,4% 3,3%
9 Chine 3,2 15,5 384,4% 2,5%
10 Suede 15,9 14,5 -8,8% 2,3%
  Total 10 premiers 455,1 524,8 15,3% 84,7%
  Total monde 550,2 619,7 12,6% 100,0%

Il s'agit ici à proprement parler de la consommation d'énergie électrique d'origine nucléaire. La différence avec la production est due aux importations/exportations qui peuvent avoir lieu entre les différents pays, mais qui sont relativement faibles.

La conversion en unité de base (Mtep) est réalisée en terme d'équivalent à la production avec un rendement de 38%.

Énergie hydroélectrique

Production/consommation d'énergie hydroélectrique par pays[1]
  MTEP 1998 2008 Variation
2008/1998
Part du total
1 Chine 47,1 132,4 181,1% 18,5%
2 Canada 75,1 83,6 11,3% 11,7%
3 Brésil 66,0 82,3 24,7% 11,5%
4 Etats-Unis 73,9 56,7 -23,3% 7,9%
5 Russie 35,9 37,8 5,3% 5,3%
6 Norvège 26,3 31,8 20,9% 4,4%
7 Inde 18,9 26,2 38,6% 3,6%
8 Vénézuela 13,1 19,6 49,6% 2,7%
9 Japon 21,3 15,7 -6,9% 2,2%
10 Suede 16,7 14,8 -1,2% 2,1%
  Total 10 premiers 356,3 470,4 32,0% 65,6%
  Total monde 587,6 717,5 22,1% 100,0%

Il s'agit ici à proprement parler de la consommation d'énergie électrique d'origine hydraulique. La différence avec la production est due aux importations/exportations qui peuvent avoir lieu entre les différents pays, mais qui sont relativement faibles.

La conversion en unité de base (Mtep) est réalisée en terme d'équivalent à la production avec un rendement de 38%.

Énergie éolienne

Puissance installée et production d'énergie éolienne par pays[1]
  Mégawatt 1998 2008 Variation
2008/1998
Part du
total
Facteur de
capacité
(2007)
Production
2008
théorique
(Twh)
Production
2008
théorique
(Mtep)
1 Etats-Unis 2 141 25 237 1078,7% 20,7% 23,40% 51,8 11,7
2 Allemagne 2 874 23 933 732,7% 19,6% 19,70% 41,3 9,4
3 Espagne 880 16 543 1779,9% 13,5% 20,50% 29,7 6,7
4 Chine 200 12 121 5960,5% 9,9% 10,60% 11,3 2,5
5 Inde 992 9 655 873,3% 7,9% 21,00% 17,8 4,0
6 Italie 197 3 731 1793,9% 3,1% 16,70% 5,5 1,2
7 France 21 3 671 17381,0% 3,0% 18,60% 6,0 1,4
8 Royaume Uni 338 3 263 865,4% 2,7% 28,20% 8,1 1,8
9 Danemark 1 420 3 159 122,5% 2,6% 26,30% 7,3 1,6
10 Portugal 51 2 829 5447,1% 2,3% 21,20% 5,3 1,2
  Total 10 premiers 9 063 101 313 1 017,9% 82,9%   183,9 41,6
  Total monde 10 153 122 158 1 103,2% 100,0%   260 58,8

Le facteur de capacité est le rapport entre la puissance électrique moyenne (calculée sur un an) produite par l'éolienne et sa puissance électrique maximale.

La conversion en unité de base (Mtep) est réalisée en terme d'équivalent à la production avec un rendement de 38%.

Énergie solaire

Puissance installée d'énergie solaire photovoltaïque par pays[1]
  Mw 1998 2008 Variation
2008/1998
Part du
total
1 Germany 53,8 5 498,0 10 119,3% 40,9%
2 Spain 8,0 3 291,2 41 040,0% 24,5%
3 Japan 133,4 2 148,9 1 510,9% 16,0%
4 US 100,1 1 172,5 1 071,3% 8,7%
5 Italy 17,7 458,2 2 488,7% 3,4%
6 Korea 3,0 351,6 11 620,0% 2,6%
7 France 7,6 121,2 1 494,7% 0,9%
8 Australia 22,5 100,5 346,7% 0,7%
9 Portugal 0,6 68,2 11 266,7% 0,5%
10 Netherlands 6,5 55,9 760,0% 0,4%
  Total top 10 353,2 13 266,2 3 656,0% 98,7%
  Total IEA PVPS(1) 395,6 13 444,9 3 298,6% 100,0%

(1)IEA Photovoltaic Power Systems Programme member countries.

Les statistiques sur l'énergie solaire sont très incomplètes :

  • Elles ne concernent que le photovoltaïque et pas l'énergie solaire thermique,
  • Elles ne traitent que de puissance installée et non d'énergie produite,
  • Elles ne portent pas sur le monde entier, mais sur un ensemble de pays seulement.

Cependant on peut estimer la production annuelle photovoltaïque à 3 Twh sur la base d'un ensoleillement équivalent moyen de 1 500 h effectives avec un rendement de 15%. Soit une production 0,68 Mtep, en terme d'équivalent à la production avec un rendement de 38%.

En 2008, la puissance installée opérationnelle des centrales thermiques était de 620 Mw et 1 700 MW étaient en construction[11].

Consommation énergétique mondiale

Consommation énergétique selon le type d'énergie utilisé

L'Agence internationale de l'énergie trace le tableau suivant :

Consommation d'énergie selon le type d'énergie utilisé[12]
MTEP Production
(2006)
Consommation
(2006)
Part dans la
consommation
Pétrole 4 030 3 470 43%
Gaz naturel 2 440 1 233 15%
Charbon 3 070 698 9%
Énergie nucléaire 728 -
Énergie hydro-électrique 261 -
Électricité - 1 350 17%
Combustible renouvelable
et déchets
1 185 1 040 13%
Chaleur 10 293 3%
Total 11 724 8 084 100%

Consommation énergétique selon le type d'utilisation

L'Agence internationale de l'énergie trace le tableau suivant :

Consommation d'énergie selon le type d'utilisation[12]
MTEP Consommation
(2006)
Part dans la
consommation
Transport 2 180 27%
Industrie 2 226 28%
Résidentiel 1 958 24%
Tertiaire 643 8%
Agriculture 181 2%
Autres 156 2%
Usages non énergétiques 740 9%
Total 8 084 100%

Consommation d'énergie par habitant

Consommation d'énergie par habitant dans le monde[13]
Pays ou région Population
(millions)
Consommation /
hab.
(tep/hab.) (1)
Elec. cons./hab.
(kWh/hab.)
0World 6 609 1,82 2 752
Algeria 34 1,09 903
Argentina 40 1,85 2 658
Bahrain 1 11,65 14 276
Bangladesh 159 0,16 144
Belgium 11 5,37 8 617
Benin 9 0,32 67
Brazil 192 1,23 2 154
Cambodia 14 0,36 93
Canada 33 8,17 16 995
China 1 327 1,48 2 346
Colombia 46 0,63 940
Cuba 11 0,88 1 303
Dem. Rep. of Congo 62 0,29 97
Denmark 5 3,60 6 671
Egypt 75 0,89 1 468
Eritrea 5 0,15 51
Ethiopia 79 0,29 40
Finland 5 6,90 17 164
France 64 4,15 7 573
Germany 82 4,03 7 185
Greece 11 2,88 5 628
Guatemala 13 0,62 558
Haiti 10 0,29 31
Iceland 0,3 15,74 36 920
India 1 123 0,53 543
Indonesia 226 0,84 564
Iraq 28 1,20 1 176
Ireland 4 3,46 6 263
Islamic Rep. of Iran 71 2,60 2 325
Israel 7 3,06 7 010
Italy 59 3,00 5 718
Japan 128 4,02 8 475
Kenya 38 0,49 152
Korea 48 4,59 8 502
Kuwait 3 9,46 16 198
Luxembourg 0,5 8,79 16 315
Malaysia 27 2,73 3 668
Mexico 106 1,74 2 028
Morocco 31 0,47 715
Myanmar 49 0,32 95
Nepal 28 0,34 81
Nigeria 148 0,72 137
Norway 5 5,71 24 997
Pakistan 162 0,51 475
Peru 28 0,50 982
Philippines 88 0,45 592
Poland 38 2,55 3 662
Portugal 11 2,36 4 861
Qatar 1 26,54 17 573
Russian Federation 142 4,75 6 338
Saudi Arabia 24 6,21 7 236
Senegal 12 0,22 122
South Africa 48 2,82 5 013
Spain 45 3,21 6 296
Sudan 39 0,38 94
Sweden 9 5,51 15 238
Switzerland 8 3,42 8 209
Thailand 64 1,63 2 157
Togo 7 0,37 92
Trinidad and Tobago 1 11,46 5 622
Turkey 74 1,35 2 210
Ukraine 46 2,96 3 539
United Arab Emirates 4 11,83 16 161
United Kingdom 61 3,48 6 142
United Rep. of Tanzania 40 0,45 83
United States 302 7,75 13 616
Uzbekistan 27 1,81 1 658
Venezuela 27 2,32 3 078
Vietnam 85 0,66 728
Yemen 22 0,32 201

(1) Production + importations - exportations

Notes et références

  1. a , b , c , d , e , f , g , h , i , j , k , l  et m BP Statistical Review of World Energy 2009 (chiffres 2008)
  2. a  et b [xls] World Consumption of Primary Energy by Energy Type and Selected Country Groups, 1980-2004, 31 juillet, Energy Information Administration. Consulté le 20 janvier 2007
  3. unité courante pour les spécialistes du domaine, valant 41,6 milliards de joules ou encore 11 630 Kwh
  4. [pdf] (en) Key World Energy Statistics 2008, Agence internationale de l'énergie
  5. voir aussi Ordre de grandeur (énergie)
  6. (en)Food and Agriculture Organization of the United Nations, Energy conversion by photosynthetic organisms
  7. Total
  8. Total,WBGU
  9. Irradiation solaire
  10. World Nuclear Association
  11. (en)Wikipedia, List of solar thermal power stations
  12. a  et b AIE, Energy Balance for World
  13. (en)[pdf]AIE, Key World Energy Statistics 2009

Voir aussi

Liens externes

  • Portail de l’énergie Portail de l’énergie
  • Portail de l’économie Portail de l’économie
Ce document provient de « Ressources et consommation %C3%A9nerg%C3%A9tiques mondiales ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ressources et consommation energetiques mondiales de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ressources et consommation énergétiques mondiales — Réserves énergétiques mondiales estimées[1] en 2008 …   Wikipédia en Français

  • Réserves énergétiques mondiales — Ressources et consommation énergétiques mondiales Réserves énergétiques mondiales estimées[1] en 2008 …   Wikipédia en Français

  • Ressources énergetiques — Ressources et consommation énergétiques mondiales Réserves énergétiques mondiales estimées[1] en 2008 …   Wikipédia en Français

  • Ressources énergétiques — Ressources et consommation énergétiques mondiales Réserves énergétiques mondiales estimées[1] en 2008 …   Wikipédia en Français

  • Consommation d'énergie — Ressources et consommation énergétiques mondiales Réserves énergétiques mondiales estimées[1] en 2008 …   Wikipédia en Français

  • Consommation d’énergie — Ressources et consommation énergétiques mondiales Réserves énergétiques mondiales estimées[1] en 2008 …   Wikipédia en Français

  • Ressources pétrolières — Réserve pétrolière ██████████ …   Wikipédia en Français

  • Ressources naturelles non renouvelables — Ressource non renouvelable Une ressource naturelle est qualifiée de non renouvelable ou épuisable lorsque sa vitesse de destruction dépasse, largement ou non, sa vitesse de création. Ainsi le pétrole qui a mis plusieurs dizaines de millions d… …   Wikipédia en Français

  • Ressources non renouvelables — Ressource non renouvelable Une ressource naturelle est qualifiée de non renouvelable ou épuisable lorsque sa vitesse de destruction dépasse, largement ou non, sa vitesse de création. Ainsi le pétrole qui a mis plusieurs dizaines de millions d… …   Wikipédia en Français

  • Ressources naturelles — Ressource naturelle Prise de harengs Une ressource naturelle est un bien, une substance ou un objet présent dans la nature, et exploité pour les besoins d une société humaine. Il s agit donc d une matière première, minérale (ex : l eau) ou d …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.