Revolutionary United Front


Revolutionary United Front
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir RUF.

Le Revolutionary United Front (RUF) est un groupe armé fondé par Foday Sankoh. Ce groupe est le principal responsable de la Guerre civile de Sierra Leone. L'organisation est placée sur la liste officielle des organisations terroristes des Etats-Unis d'Amérique[1].

Sommaire

Origine

Foday Sankoh créa vers 1988 le RUF en Libye, lors de son passage dans les camps d'entraînement du colonel Mouammar Kadhafi. Suivant les idées révolutionnaires du colonel libyen, le RUF a pour but principal de rendre le pouvoir au peuple.

La guerre civile

Ayant rencontré Charles Taylor dans les camps d'entraînement libyens, Foday Sankoh décide avec son aide de prendre le contrôle de zones diamantifères de la Sierra Leone. Le 23 mars 1991, le RUF, composé d'une centaine de combattants, attaque 2 villages. C'est le début de la guerre civile de Sierra Leone.

Le 30 novembre 1996, le RUF signe un accord visant à être intégré dans le gouvernement de Ahmad Tejan Kabbah. Mais suite à l'arrestation au Nigeria de Foday Sankoh, le RUF rompt le cessez-le-feu.

Le 25 mai 1997, l'Armed Forces Revolutionary Council (AFRC), un groupe armé constitué d'anciens militaires, prend le pouvoir et conclut un accord avec le RUF pour partager le pouvoir.

Le 12 février 1998, le RUF et l'AFRC sont chassés du pouvoir par le groupe d'intervention de la CEDEAO, l'ECOMOG.

Fin 1998, une offensive du RUF et de l'AFRC leur permet d'occuper en janvier 1999 la capitale du pays, Freetown. Ils sont de nouveaux chassés par l'ECOMOG 3 semaines plus tard. Mais la ville est mise à feux et à sang pendant toute l'occupation. 6 000 morts seront recensés ainsi que des dizaines de milliers de réfugiés.

Le 7 juillet 1999, le RUF et le gouvernement de la Sierra Leone signent les Accords de Lomé. Le RUF doit rentrer au gouvernement et ses combattants être amnistiés.

Voulant remettre en question l'Accord de Lomé, le RUF prend en otage 500 Casques Bleus de la MINUSUSIL le 3 mai 2000.

Suite à la prise d'otages, la Grande-Bretagne envoie des forces spéciales pour détruire le RUF. Officiellement, ils étaient là uniquement pour évacuer les occidentaux présents dans le pays.

Le 10 novembre 2000, sous la pression militaire britannique et certains contingents africains, un cessez-le-feu est signé à Abuja au Nigeria, entre le gouvernement et le RUF.

En janvier 2002, les combattants du RUF sont désarmés et démobilisés. La guerre civile de Sierra Leone prend officiellement fin le 18 janvier 2002.

Les diamants de sang

Article détaillé : Diamants de conflits.

Le financement du RUF provenait de divers trafics et principalement celui des diamants de Sierra Leone. Ce trafic fut surnommé le trafic des diamants ensanglantés.

La Sierra Leone dispose dans l'est du pays d'importantes mines de diamants. La revente des diamants au Libéria de Charles Taylor permettait au RUF un financement presque sans limite.

Les diamants étaient principalement échangés contre des armes, des munitions et également de la drogue pour les combattants du RUF. Les vendeurs de diamants, principalement libanais, se chargeaient ensuite de la revente sur le marché libérien. C'est ainsi que l'on a pu constater que le Libéria exportait 60 fois plus de diamants qu'il n'en produisait véritablement.

En un peu plus de 10 ans, plus de 400 millions de dollars de diamants circulèrent illégalement entre la Sierra Leone et le Libéria, principalement au profit du RUF.

Voulant mettre fin à ce trafic pour asphyxier le RUF, le Conseil de sécurité des Nations unies vota le 5 juillet 2000 la résolution 1306. Un embargo sur le trafic illégal de diamants de la Sierra Leone sera décrété. Bien que le trafic continue, il diminua.

Les crimes

Les crimes commis par le RUF faisaient partie d'une politique de terreur ayant pour but d'empêcher la population de se soulever contre le RUF.

Les combattants du RUF commirent systématiquement des viols, des mutilations (principalement par des amputations comme celles des mains ou des oreilles ou prise de trophées avec le crâne des victimes), des meurtres ou des destructions de villages et de récoltes.

On a noté également la pratique du cannibalisme comme un rituel. Cela permettait aux combattant de ne plus voir leurs ennemis comme des humains, mais comme des animaux. À partir de là, plus aucune limite n'existait dans les horreurs pouvant être commises.

Les enfants soldats

La guerre du RUF étant extrêmement meurtrière, le besoin de combattants était important. Le RUF appliqua donc très tôt une politique d'enlèvement d'enfants en vue d'en faire des enfants soldats.

Ces enfants étaient bien souvent obligés de tuer leurs parents ainsi que leur connaissances pour les empêcher de pouvoir retourner un jour chez eux. Traumatisés et drogués, ces enfants étaient transformés en de terribles machines à tuer.

La démilitarisation

À la fin de la guerre civile en 2002, le RUF se transforme en un parti politique.

Lors des élections générales de Sierra Leone, le 14 mai 2002, le RUF a obtenu 1,7% des voix pour son représentant Alimamy Pallo Bangura.

Le jugement

Le Conseil de sécurité de l'ONU vota le 14 août 2000 la résolution 1315. Elle donna un mandat au secrétaire général des Nations unies pour créer un tribunal visant à juger les crimes commis durant la guerre civile de Sierra Leone.

C'est ainsi que le procureur du Tribunal spécial pour la Sierra Leone (TSSL) inculpa notamment Foday Sankoh et Sam Bockarie du RUF pour crimes contre l'humanité, crimes de guerre et d'autres violations sérieuses du droit international humanitaire.

Anecdotes

Le film Blood Diamond retrace la guerre au Sierra Leone, les scènes d'horreur des forces du RUF ainsi que la création d'enfants soldats et de contrebande de diamants ensanglantés. Predators un film de Robert Rodriguez avec Adrien Brody le héros de l'histoire et l'acteur Mahershalalhashbaz Ali dans le rôle d'un membre du R.U.F.

Notes et références


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Revolutionary United Front de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Revolutionary United Front — Flagge der Revolutionary United Front Party Die Revolutionary United Front („Revolutionäre Vereinigte Front“; RUF) war eine Rebellenarmee, die von 1991 bis 2002 im Bürgerkrieg in Sierra Leone gegen die Regierung Sierra Leones kämpfte. Während… …   Deutsch Wikipedia

  • Revolutionary United Front — The Revolutionary United Front (RUF) was a rebel army that fought a failed ten year insurrection in Sierra Leone, starting in 1991 and ending in 2002. It later developed into a political party, which existed until 2007.CreationThe Revolutionary… …   Wikipedia

  • Revolutionary United Front — noun a terrorist group formed in the 1980s in Sierra Leone; seeks to overthrow the government and gain control of the diamond producing regions; responsible for attacks on civilians and children, widespread torture and murder and using children… …   Useful english dictionary

  • Revolutionary United Front Party — Flagge der Revolutionary United Front Party Die Revolutionary United Front („Revolutionäre Vereinigte Front“; RUF) war eine Rebellenarmee, die von 1991 bis 2002 im Bürgerkrieg in Sierra Leone gegen die Regierung Sierra Leones kämpfte. Während… …   Deutsch Wikipedia

  • United front — The united front is a form of struggle that may be pursued by revolutionaries. The basic theory of the united front tactic was first developed by the Comintern, an international socialist organisation created by revolutionaries in the wake of the …   Wikipedia

  • United Front (1967) — The United Front was a political coalition in West Bengal, India, formed shortly after the 1967 West Bengal Legislative Assembly election. It was conceived on February 25, 1967, through the joining together of the United Left Front and the People …   Wikipedia

  • United Front (PRC) — The United Front in the People s Republic of China is a popular front led by the Communist Party of China. It is managed by the United Front Work Department (中共中央统战部) of the Central Committee and besides the communist party it consists of eight… …   Wikipedia

  • Civic United Front — Tanzania This article is part of the series: Politics and government of Tanzania President (List) Jakaya Kikwete …   Wikipedia

  • First United Front — The First United Front (a.k.a. the KMT CCP Alliance) of the Kuomintang (KMT) and the Chinese Communist Party (CCP) was formed in 1923 as an alliance to end warlordism in China. Together, they formed the National Revolutionary Army and set out in… …   Wikipedia

  • Kampuchean United Front for National Construction and Defense — The Kampuchean United Front for National Construction and Defense (also called the Kampuchean United Front for National Salvation) was a Cambodian political party.The ruling KPRP grew slowly in membership over the years and was supported by a… …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.