Roman Opałka


Roman Opałka
Roman Opałka
Roman Opałka en 1995.
Roman Opałka en 1995.

Naissance 27 août 1931
Hocquincourt, Somme,
ou Abbeville-Saint-Lucien, Oise, France
Décès 6 août 2011 (à 79 ans)
Chieti, Italie
Nationalité Drapeau de la Pologne Polonais
Drapeau de la France Français
Activité(s) Peinture
Formation Peintre
Mouvement artistique Art contemporain
Œuvres réputées Grande Rétrospective « Roman Opalka », Passages et d'autres.
Récompenses 2009 Commandeur dans l'ordre des Arts et Lettres, Paris

2009 Médaille d'or du Mérite Culturel « Gloria Artis », Varsovie, Pologne

1996 Prix spécial du Ministère des affaires étrangères, Varsovie, Pologne

1993 Kaiserring, prix de l'art de la ville Goslar, Allemagne

1991 Prix National de la Peinture, Paris

Roman Opałka (né le 27 août 1931 en France, mort le 6 août 2011 à Chieti en Italie[1],[2]) est un peintre franco-polonais.

De 1965 à sa mort, il peint des lignes de nombres en ordre croissant sur des toiles, « les détails », afin d'inscrire une trace d'un temps irréversible.

Sommaire

Biographie

Roman Opałka est né le 27 août 1931 à Hocquincourt (Somme), ou Abbeville-Saint-Lucien (Oise), de parents polonais. Il est diplômé de l'Académie des Beaux-Arts de Varsovie et professeur d'Art à la Maison de la culture de Varsovie (1958-1960), ré-installé en France depuis 1977.

Il meurt en vacances en Italie le 6 août 2011, à l'âge de 79 ans. Roman Opałka passait des vacances en Italie et a été hospitalisé quelques jours avant son décès, à cause d'une infection généralisée de l'organisme.


En 1965, à Varsovie, Roman Opalka attend son épouse dans un café. Celle-ci tarde à arriver. Ce temps mort lui donne la solution à son travail en gestation : il a l'idée de matérialiser la peinture du temps.[réf. souhaitée]

Roman Opalka met le chiffre « 1 » en haut à gauche d’une toile en format 1960 x 1350. Blanc sur noir. C’est le début de son « projet de vie ». Il commence à peindre son œuvre principale en 1968 à Varsovie, puis il s'installe en France en 1977. Il est aussi tour à tour professeur invité à l’Académie des beaux-arts de Düsseldorf (Allemagne) et professeur invité à la Sommer Akademie de Salzburg (Autriche).

Évolution de l'œuvre

À partir de 1965 donc, il peint, toujours sur le format 1960 x 1350, en blanc sur fond noir, les nombres qui se succèdent sans relâche et sans fin.

Arrivé au nombre « 1 000 000 », il décide de faire évoluer son travail. Dès lors, à chaque nouvelle toile entamée, il ajoute 1 % de blanc dans la peinture servant au fond de sa toile, initialement noir à 100 %. Petit à petit, les fonds blanchissent, marquant d'une nouvelle manière le temps qui passe. Toutefois, afin de ne pouvoir être accusé de « fraude », Roman Opałka veille à utiliser deux blancs différents, un pour ses nombres (blanc de titane) et un pour le blanchissement progressif de son fond (blanc de zinc). Aussi, même sur ses toiles les plus récentes (donc les plus blanches), on peut encore distinguer le tracé des nombres en regardant la toile sous un certain angle[3].

En outre, Roman Opałka a entrepris une autre démarche. Depuis, à chaque fois qu'il terminait une toile, il se mettait dos à sa toile, et se prenait alors en photo. Dans sa tenue de travail blanche, avec ses cheveux qui viennent également à blanchir, il vient petit à petit se fondre dans sa toile, y disparaître. C'est encore là un moyen d'exprimer le temps qui passe[3].

Expositions

Des expositions personnelles de ses travaux sont réalisées régulièrement :

Notes et références

  1. Roman Opalka - Biographie
  2. Décès du peintre polonais Roman Opalka, Le Point, avec AFP, le 6 août 2011.
  3. a et b Émission Le RenDez-Vous du 3 septembre 2010, présentée par Laurent Goumarre, invité Roman Opałka, diffusée sur France Culture, à l'occasion de l'exposition « OPALKA 1965/1-∞ », "Passages", Yvon Lambert.

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Roman Opałka de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Roman Opalka — (* 27. August 1931 in Abbeville) ist ein polnisch französischer Künstler, der sich in seinem Werk insbesondere mit der Frage der Zeitlichkeit künstlerisch auseinandergesetzt hat. In der Kunstwissenschaft wird seine Arbeit in der Regel der… …   Deutsch Wikipedia

  • Roman Opałka — Roman Opalka im Jahr 1995 Roman Opałka (* 27. August 1931 in Hocquincourt; † 6. August 2011[1] in Rom, Italien[2]) war ein französisch polnis …   Deutsch Wikipedia

  • Roman Opalka — Roman Opałka Cet article fait partie de la série Art contemporain Artistes …   Wikipédia en Français

  • Roman Opalka — Nacimiento 27 de agosto de 1931 Hocquincourt …   Wikipedia Español

  • Roman Opałka — (1931 ) is a famous French painter of Polish origin.In 1965, In his studio in Warsaw, Roman Opalka, a French born painter of Polish origin, began painting a process of counting from one to infinity. Starting in the top left hand corner of the… …   Wikipedia

  • Opalka — Roman Opałka Cet article fait partie de la série Art contemporain Artistes …   Wikipédia en Français

  • OPALKA (R.) — OPALKA ROMAN (1931 ) Comment figurer le temps d’une vie et, dans le même geste, faire coïncider la réalisation de ce projet avec ce qu’il est censé présenter, tel est le programme du peintre polonais Roman Opalka. Il ne suffit pas de donner à… …   Encyclopédie Universelle

  • Opalka — beziehungsweise Opálka ist der Name von: Opálka, einem polnischen Dorf Feste Opálka, eine tschechische Burg Opalka ist der Familienname folgender Personen: Eduard Opalka (1893–unbekannt), deutscher Politiker (NSDAP) Roman Opałka (1931–2011),… …   Deutsch Wikipedia

  • Opalka — may refer to: Adolf Opálka Czechoslovak soldier during the World War II Roman Opałka French painter of Polish origin This page or section lists people with the surname Opalka. If an internal link inte …   Wikipedia

  • Opalka — Opạlka,   Roman, polnischer Maler, * Abbeville 27. 8. 1931; schreibt seit 1965 von Bild zu Bild fortlaufend weiße, horizontale Zahlenreihen auf grauen Grund (mit bildweise fortschreitender Aufhellung) von eins bis unendlich. Seit 1972 nimmt er… …   Universal-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.