Rome, ville ouverte


Rome, ville ouverte

Rome, ville ouverte (titre original : Roma, città aperta) est un film italien néoréaliste de Roberto Rossellini produit et réalisé en 1945.

Affiche originale du film.

Sommaire

Synopsis

1944. Rome est déclarée « ville ouverte » ; le chef d'un réseau de résistance communiste, l'ingénieur Manfredi, traqué par la Gestapo, se cache chez un imprimeur, Francesco, bientôt marié à Pina (Anna Magnani) qui le fait rentrer en contact avec Don Pietro, le curé de la paroisse catholique, résistant lui aussi.

Fiche technique

Distribution

  • Anna Magnani : Pina
  • Aldo Fabrizi : don Pietro Pellegrini
  • Vito Annicchiarico : Marcello
  • Marcello Pagliero : Luigi Ferraris, alias Giorgio Manfredi
  • Maria Michi : Marina Mari
  • Harry Feist : Fritz Bergmann
  • Francesco Grandjacquet : Francesco
  • Giovanna Galletti : Ingrid
  • Nando Bruno : Agostino, alias Purgatorio
  • Turi Pandolfini : le grand-père
  • Eduardo Passarelli : brigadier
  • Amalia Pellegrini : Nannina
  • Carla Rovere : Lauretta
  • Carlo Sindici : l'interrogateur
  • Alberto Tavazzi : prêtre confesseur
  • Akos Tolnay : déserteur autrichien
  • Joop van Hulsen : cap. Hartmann

Autour du film

Ce film raconte l'histoire d'un groupe d'Italiens vivant l'occupation nazie de 1944. Les résistants sont incarnés par une mère et son fils, un typographe, un militant communiste et un prêtre catholique. La dénonciation et la pauvreté sont deux thèmes importants de ce long métrage qui s'inscrit dans le mouvement du néoréalisme italien d'après-guerre.

Pour le scénario, Rossellini, aidé par Sergio Amidei et de Federico Fellini, alors jeune journaliste, s'est inspiré d'histoires vraies :

  • le personnage de don Pietro Pellegrini (Aldo Fabrizi) est inspiré de don Giuseppe Morosini, prêtre fusillé en 1944 pour son activité en faveur de la Résistance ;
  • Pina (Anna Magnani) est inspirée de Teresa Gullace, tuée en public par les nazis alors qu'elle était enceinte ;
  • Giorgio Manfredi (Marcello Pagliero) est inspiré par le partisan Celeste Negarville ;
  • les enfants sont eux aussi inspirés d'une histoire vraie ;
  • le tournage des scènes religieuses eut lieu à l'église Santa Maria dell'Orto de Trastevere.

Cette œuvre de Rossellini pourrait être considérée comme un document historique en raison de son réalisme. Film réalisé avec de très petits moyens — Rossellini s'est servi de pellicules de photographie mises bout à bout en chambre noire — ce chef d'œuvre est considéré par beaucoup de cinéphiles comme le premier film néoréaliste de l'histoire du cinéma italien.

Dans la filmographie du réalisateur, ce film fait partie de la « Trilogie de la guerre » avec Païsa et Allemagne, année zéro. Il est aussi à noter que l'actrice — très célèbre — Anna Magnani, communément dite la Magnani, tenait l'un des rôles principaux de ce film.

Distinction

Voir aussi

Bibliographie

  • Édouard Waintrop, « Le Nouveau Cinéma aux portes de Rome, ville ouverte », Libération n° 8158, 31 juillet 2007, encart p. IV–V

Articles connexes

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Rome, ville ouverte de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Rome ville ouverte — Rome, ville ouverte Rome, ville ouverte (Roma, città aperta) est un film de Roberto Rossellini produit et réalisé en 1945. Sommaire 1 Synopsis 2 Fiche technique 3 Distribution …   Wikipédia en Français

  • Rome, ville ouverte — Roma, città aperta    Chronique historique de Roberto Rossellini, avec Anna Magnani (Pina), Marcello Pagliero (Giorgio Manfredi), Aldo Fabrizi (Don Pietro), Harry Feist (major Bergmann), Francesco Grandjacquet (le typographe), Maria Michi (Marina …   Dictionnaire mondial des Films

  • Ville ouverte — Dans une guerre totale : ville ouverte... ou ville ravagée. Panneau annonçant la proximité des lignes ennemies après la prise de la ville de Cologne par les Alliés en 1945. Le terme de ville ouverte désigne, en état de guerre, une ville… …   Wikipédia en Français

  • Rome (ville) — Rome Wikipédia …   Wikipédia en Français

  • ville — [ vil ] n. f. • 1080; 980 vile « agglomération formée autour d une ancienne cité, sur le terrain d anciens domaines ruraux (villæ) »; lat. villa « ferme, maison de campagne » → villa 1 ♦ Milieu géographique et social formé par une réunion… …   Encyclopédie Universelle

  • Ville pétrinienne — Rome Wikipédia …   Wikipédia en Français

  • Ville Éternelle — Rome Wikipédia …   Wikipédia en Français

  • Ville éternelle — Rome Wikipédia …   Wikipédia en Français

  • ROME — Jusqu’au XIXe siècle, Rome fut un des principaux foyers d’art de l’Europe (pour la Rome antique, cf. ROME ET EMPIRE ROMAIN L’art). En instituant, en 1666, l’Académie de France à Rome, Colbert ne fit que sanctionner au profit des «pensionnaires»… …   Encyclopédie Universelle

  • Ville lumière — Paris  Cet article concerne la capitale française. Pour les autres significations, voir Paris (homonymie). Paris …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.