Rosa multiflora


Rosa multiflora

Rosa multiflora

Comment lire une taxobox
Rosier multiflore
 Rosa multiflora
Rosa multiflora
Classification classique
Règne Plantae
Sous-règne Tracheobionta
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Sous-classe Rosidae
Ordre Rosales
Famille Rosaceae
Genre Rosa
Nom binominal
Rosa multiflora
Thunb., 1784
Classification phylogénétique
Ordre Rosales
Famille Rosaceae
Parcourez la biologie sur Wikipédia :
AlphaHelixSection (blue).svg
Symbole-faune.png
Salmobandeau.jpg
PCN-icone.png
Icone botanique01.png
P agriculture.png
Patates.jpg
Extracted pink rose.png

Le rosier multiflore (Rosa multiflora) est une espèce de rosier très vigoureuse et très florifère, classée dans la section des Synstylae, originaire d'Extrême-Orient (Chine, Taïwan, Japon et Corée). Cette espèce est à l'origine de nombreuses formes de rosiers grimpants et de la classe des Polyanthas.

Il en existe de très nombreuses formes et variétés[1] dont  :

  • Rosa multiflora var. adenochaeta (Koidz.) Ohwi ex H.Ohba, à fleurs simples, roses,
  • Rosa multiflora var. alboplena Te T.Yu & T.C.Ku, à fleurs doubles blanches,
  • Rosa multiflora var. carnea Redouté & Thory, à fleurs doubles roses,
  • Rosa multiflora var. cathayensis Rehder & E.H.Wilson, à fleurs blanches jusqu'à 4 cm de diamètre,
  • Rosa multiflora var. multiflora, à fleurs blanches de 1,5 à 2 cm de diamètre,
  • Rosa multiflora var. plena Regel,
  • Rosa multiflora var. watsoniana (Crép.) Matsum.

Synonymes :

  • Rosa cathayensis (Rehder & E.H.Wilson) L.H.Bailey
  • Rosa ×floribunda hort. ex Andrews
  • Rosa polyantha Siebold & Zucc. (synonyme de la variété Rosa multiflora var multiflora).

Sommaire

Description

C'est un arbuste grimpant sur les autres plantes jusqu'à une hauteur de 3 à 5 mètres, aux tiges robustes munies d'aiguillons recourbés (parfois absents).

Les feuilles, de 5 à 10 cm de long, imparipennées, sont composées de 5 à 9 folioles et portent à la base du pétiole des stipules plumeuses.

Les fleurs, petites (de 1,5 à 4 cm de diamètre), blanches ou roses, sont regroupées en grands corymbes pyramidaux. Les styles sont soudés en une colonne unique, caractéristique de la section des Synstylae. La floraison a lieu au début de l'été, c'est-à-dire fin juin et juillet dans l'hémisphère nord.

Les fruits, rouge à pourpre à maturité, ont 6 à 8 mm de diamètre.

Distribution et habitat

Fruits de Rosa multiflora

L'aire d'origine de cette espèce se situe en Extrême-Orient :

C'est au Japon, où il est connu sous le nom de no-ibara, le rosier sauvage le plus commun[2].

Elle s'est largement naturalisée dans tous les continents : Îles britanniques, Afrique du Sud, États-Unis et Canada, Nouvelle-Zélande, se comportant parfois comme une plante envahissante.

On la rencontre dans les forêts et sur les rives de cours d'eau entre trois cents et deux mille mètres d'altitude. c'est une plante très prolifique qui s'accommode de conditions très variées de sol et d'humidité.

Culture et utilisation

Rosa multiflora est cultivé comme plante ornementale et est considéré comme le type de la classe des « rosiers multiflores grimpants ». De nombreuses variétés ou hybrides ont été créés à la fin du XIXe siècle et dans la première moitié du XXe siècle, notamment par les rosiéristes allemands tels que J.C. Schmidt et R. Geschwind.

Il sert également de porte-greffe car il supporte les sols acides, pour la reproduction par greffage de cultivars de rosiers améliorés. On utilise notamment à cet effet les variétés Rosa multiflora 'Japonica' et Rosa multiflora' Inermis'[3].

Il se multiplie facilement par boutures.

'Ghislaine de Féligonde' (E. Turbat, 1916)
'Veilchenblau' (J.C. Schmidt, 1909)

Dans l'est de l'Amérique du Nord, le rosier multiflore est devenu une plante envahissante, alors qu'il avait été introduit à l'origine comme mesure pour la conservation des sols et pour favoriser la faune sauvage. Il est facile à distinguer des rosiers indigènes américains grâce à ses grandes inflorescences, qui portent de nombreuses fleurs ou fruits, souvent plus d'une douzaine, tandis que les espèces américaines n'en portent qu'une ou quelques unes par branche.

Avec le temps, cette plante est devenue un problème écologique grave à cause de sa capacité à pousser dans des conditions variées de lumière, de sol et d'humidité, et parce que ses graines sont largement diffusées par les oiseaux. Une fois installée, elle forme des fourrés presque impénétrables qui se substituent aux plantes indigènes et créent un risque d'incendie dans les régions sauvages. En certains endroits des États-Unis, on a classé le rosier multiflore comme « mauvaise herbe nuisible »[4] . Dans les régions de pâturage, ce rosier est généralement considéré comme une véritable peste, bien qu'il puisse être brouté par les chèvres.

Variétés, mutations et hybrides

  • Rosa multiflora 'Adenochæta', très rustique, à grandes fleurs blanches,
  • Rosa multiflora 'Flore pleno' et 'Carnea' qui diffèrent par leurs fleurs doubles blanches ou roses,
  • Rosa multiflora 'Cathayensis', à grandes fleurs blanches au bord rosé,
  • Rosa multiflora watsoniana, trouvée en 1850 dans un jardin japonais,
  • Rosa multiflora wilsonii, à fleurs simples blanches, très florilège,
  • Rosa multiflora 'Nana', mutation ou hybride, rosier nain à fleurs simples, blanches ou roses de mai à octobre,
  • Rosa multiflora 'Platyphilla', la 'seven sisters rose' aux fleurs doubles en corymbes, passant du carmin au rose puis à l'ivoire.

Hybrides proches du type de l'espèce :

  • 'Rambling Rector', à fleurs blanches semi-doubles et 'Seagull', à fleurs blanches doubles,
  • 'Aglaia' (Rosa multiflora x 'Rêve d'or'), le premier grand sarmenteux jaune, aux fleurs jaune paille, semi-doubles parfumées,
  • 'Ghislaine de Féligonde', aux multiples petites fleurs doubles passant du jaune à l'ivoire[5],
  • 'Veilchenblau' ou 'bleu-violet', obtenu par Schmidt en 1909, d'un très rare violet foncé, encore très présent en milieu rural.

Les rosiers Polyantha (Rosa multiflora x Rosa chinensis) dont les premiers sont obtenus par Jean-Baptiste Guillot : en 1875 'Pâquerette' à fleurs blanches, puis en 1880 'Mignonnette', à fleurs roses et en 1887 'Gloire des Polyanthas'[6],

  • 'Pâquerette' est nain avec des bouquets de toutes petites fleurs blanches doubles,
  • 'Mignonnette' est lui aussi nain et ses fleurs en bouquets sont roses,
  • 'Yvonne Rabier', roses doubles abondantes, très remontantes, un des plus beaux rosiers blancs,
  • 'Orléans rose' est un buisson nain important par sa descendance : une grande partie des polyanthas actuels.

Commons-logo.svg

Notes

  1. Catalogue of Life, cf. Références.
  2. Nouvelle encyclopédie des roses anciennes, François Joyaux, Ulmer, Paris, 2005, ISBN 2-84138-205-2, p. 254.
  3. Nouvelle encyclopédie des roses anciennes, François Joyaux, Ulmer, Paris, 2005, ISBN 2-84138-205-2, p. 260.
  4. National Park Service
  5. Charlotte Testu, Les roses anciennes, La Maison rustique - Flammarion, Paris, 1984, (ISBN 2-7066-0139-6), p. 114.
  6. Le grand livre de la rose, Georges Delbard, éd. G. Delbard, ISBN 2-85056-521-0, page 167.

Références et liens externes

Voir aussi

  • Portail du jardinage et de l'horticulture Portail du jardinage et de l'horticulture
  • Portail de la botanique Portail de la botanique
Ce document provient de « Rosa multiflora ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Rosa multiflora de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Rosa multiflora — Saltar a navegación, búsqueda ? Rosa multiflora Clasificación científica …   Wikipedia Español

  • Rosa multiflora — Scientific classification Kingdom: Plantae (unranked) …   Wikipedia

  • Rosa multiflora — Rosier multiflore Rosa multiflora …   Wikipédia en Français

  • Rosa multiflora — Vielblütige Rose Rosa multiflora Systematik Eurosiden I Ordnung: Rosenartige (Rosales) …   Deutsch Wikipedia

  • Rosa multiflora — gausiažiedis erškėtis statusas T sritis vardynas apibrėžtis Erškėtinių šeimos dekoratyvinis, vaistinis augalas (Rosa multiflora), paplitęs rytų Azijoje. atitikmenys: lot. Rosa multiflora angl. baby rose; bramble rose; Japanese rose; multiflora… …   Lithuanian dictionary (lietuvių žodynas)

  • Rosa multiflora — ID 72508 Symbol Key ROMU Common Name multiflora rose Family Rosaceae Category Dicot Division Magnoliophyta US Nativity Introduced to U.S. US/NA Plant Yes State Distribution AL, AR, CA, CT, DC, DE, FL, GA, IA, IL, IN, KS, KY, LA, MA, MD, ME, MI,… …   USDA Plant Characteristics

  • Rosa multiflora — noun vigorously growing rose having clusters of numerous small flowers; used for hedges and as grafting stock • Syn: ↑multiflora, ↑multiflora rose, ↑Japanese rose, ↑baby rose • Hypernyms: ↑rose, ↑rosebush …   Useful english dictionary

  • Rosa multiflora f. watsoniana — ID 72510 Symbol Key ROMUW Common Name N/A Family Rosaceae Category Dicot Division Magnoliophyta US Nativity Cultivated, or not in the U.S. US/NA Plant Yes State Distribution N/A Growth Habit N/A …   USDA Plant Characteristics

  • Rosa multiflora Thunb. — Symbol ROMU Common Name multiflora rose Botanical Family Rosaceae …   Scientific plant list

  • Rosa multiflora Thunb. f. watsoniana (Crép.) Matsum. — Symbol ROMUW Botanical Family Rosaceae …   Scientific plant list


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.