Rowling


Rowling

J. K. Rowling

J. K. Rowling
J.K. Rowling à la réception du diplôme d’honneur de l’université d'Aberdeen, en 2006.
J.K. Rowling à la réception du diplôme d’honneur de l’université d'Aberdeen, en 2006.

Activité(s) Romancière
Naissance 31 juillet 1965 (44 ans)
dans l’agglomération de Yate, Gloucestershire du Sud, Angleterre Angleterre
Genre(s) Fantastique

Joanne « Jo » Rowling, OBE[1], LL.D. (hon.)[2], chevalier de l’Ordre national de la Légion d'honneur[3], (née le 31 juillet 1965 dans l'agglomération de Yate, Gloucestershire, Angleterre[4]) est une romancière anglaise connue sous le pseudonyme J. K. Rowling[5]. Elle doit sa notoriété mondiale à la série Harry Potter, dont les tomes traduits en au moins 65 langues[6] ont été vendus a plus de 400 millions d'exemplaires[7].

Jeune mère divorcée vivant d’allocations, elle a commencé à écrire Harry Potter en 1990[5]. Suite au succès planétaire de la série, Rowling se trouve à la tête d'une fortune estimée en 2008 par le Sunday Times à 560 millions de livres (environ 590 millions d’euros ou 825 millions de USD[8]). Elle devient une philanthrope reconnue en œuvrant pour de nombreuses œuvres de charité et en co-fondant notamment le Children's High Level Group[9].

Sommaire

Biographie

Famille, enfance et éducation

Ses parents, Peter Rowling (né en 1945) et Anne Rowling née Volant (1945-1990), d’origine française[10], venaient tous les deux de Londres. Ils se marièrent en mars 1965[11], quatre mois avant la naissance de Joanne. Son nom complet est Joanne Rowling, et non « Joanne Kathleen Rowling », “Kathleen” étant le prénom de sa grand-mère, utilisé pour ses romans. Le 28 juin 1967,[12] Anne Rowling donne naissance à sa seconde fille Dianne, qui travaille aujourd’hui comme juriste.

Rowling écrit son premier récit complet à l’âge de six ans. Il s’agit de l’histoire d’un lapin, intitulée Lapin (Rabbit en version originale). À l’école, elle est terrorisée par sa maîtresse d’école primaire, qui place les enfants dans la classe en fonction de l’intelligence qu’elle leur prête, les plus brillants à gauche, les plus stupides à droite. « J’étais aussi loin à droite qu’on pouvait l’être sans être assis dans la cour de récréation », se souvient Joanne.[13]

À l’école secondaire, « tranquille, myope, couverte de taches de rousseur et nulle en sport », Rowling raconte déjà à ses amies de longs récits nés de son imagination et sa matière préférée était l’anglais, suivie par les langues. Pour son baccalauréat, elle a choisi des matières essentiellement linguistiques, c'est-à-dire l’anglais, le français et l’allemand. Elle reçoit la note “A” dans ses examens finaux, qu'elle passe dans les deux premières matières, et obtient un “B” en allemand. Ses études scolaires étant terminées, Rowling fait une demande d’inscription à l’université d'Oxford, mais son dossier est refusé car l’école dont elle vient ne jouit pas d’une bonne réputation.[13] À l’université d'Exeter, elle étudie le français et la littérature antique de 1983 à 1987 pour faire plaisir à ses parents qui veulent faire d’elle une secrétaire bilingue. Elle abandonne la littérature antique après avoir oublié de s’inscrire aux examens[11]. Rowling passe l’an 1985 à Paris pour y améliorer sa maîtrise de la langue française. Finalement, Rowling termine ses études avec un diplôme de deuxième classe niveau inférieur. Mais elle était quand même une « Hermione »[11],[14] Elle a été décorée des insignes de la Légion d’Honneur le 3 février 2009 à 18h00 au palais de l’Elysée par le président Sarkozy.[15]

Le premier mariage

Pour changer d’air, Joanne Rowling part pour Porto, au Portugal, pour y enseigner l’anglais. Tous les matins, avant d’aller travailler, elle rédige les aventures de Harry Potter. Rowling se marie le 16 octobre 1992 avec le journaliste portugais Jorge Arantes. Ayant fait une fausse couche, elle finit par donner naissance à sa fille Jessica Isabel Rowling Arantes le 27 juillet 1993. Cependant, le couple se dispute de plus en plus souvent et en novembre 1993 Joanne Rowling est jetée dehors par son mari. Le mariage se solde par un divorce en 1995 et elle retourne au Royaume-Uni pour s’installer chez sa sœur à Édimbourg, où elle vit d’allocations.

Le second mariage

En dépit de sa célébrité, J. K. Rowling mène une vie tranquille dans le Perthshire et ne donne quasiment pas d'interviews. Le 26 décembre 2001, elle se remarie avec le médecin anesthésiste Neil Michael Murray : cérémonie privée qui a lieu dans sa maison. Le 23 mars 2003, Rowling met au monde son fils David Gordon Rowling Murray. Deux ans plus tard, le 23 janvier 2005, elle accouche d’une fille, Mackenzie Jean Rowling Murray.

La saga « Harry Potter »

C’est lors d’un voyage en train de Manchester à Londres qu’elle concocte dans sa tête l’histoire d’un jeune garçon qui découvre ses talents de magicien, et part dans une école de sorciers. « L’idée est simplement venue se balader dans ma tête, pleinement formée. » dira-t-elle. A son arrivée en gare de King's Cross, beaucoup des personnages avaient déjà pris forme. La mort de sa mère, décédée d'une sclérose en 1990, inspirera probablement les sentiments que nourrit son héros orphelin à l’égard de ses parents décédés.

Un succès mondial

« Le seul moyen d’endormir Jessica était de la promener en poussette », a raconté l’écrivain, qui allait la promener jusqu’à un café où elle écrivait. Le livre achevé, elle envoie les trois premiers chapitres à un agent, qui n'est pas intéressé. Un second agent accepte de la représenter, mais il lui faut un an pour trouver un éditeur, Bloomsbury, en août 1996. À la publication de son premier tome, Bloomsbury craint que le groupe-cible de petits garçons rechigne à acheter des livres écrits par une femme. Il lui demande par conséquent d’utiliser deux initiales plutôt que de révéler son prénom. N’ayant pas de deuxième prénom, elle choisit « K » en pensant à sa grand-mère Kathleen, comme seconde initiale de son pseudonyme. « Kathleen » n’a donc jamais fait partie de son nom légal.

En France, elle remporte le prix Sorcières du roman en 1999 et le Prix Tam-Tam du livre de jeunesse 1999, catégorie Je Bouquine avec son livre Harry Potter à l’école des sorciers.

Les trois premiers tomes sont des succès de librairie et elle se consacre à l’écriture. Au quatrième tome, Harry Potter devient un phénomène de société : à sa sortie, parents et enfants font la queue pour mettre la main dessus.

Traduits en plus de 60 langues, les six premiers romans se sont vendus à 325 millions d'exemplaires au total. Dix jours après son lancement, le tome 7 est déjà écoulé à plus de 11 millions d’exemplaires. Les six premiers épisodes ont été adaptés au cinéma. Les produits dérivés remplissent les rayons des magasins de jouets.

Autour de la saga

J.K Rowling a ensuite écrit à la main les Les Contes de Beedle le Barde en seulement sept exemplaires, dont six destinés principalement à ses proches. Le septième a été vendu lors d’une mise aux enchères le 13 décembre 2007 à Sotheby's au profit de l’association The Children Voice pour un montant de 1 950 000£[16]. L’ouvrage est composé de cinq contes: Le Conte des Trois Frères, La Fontaine de la Bonne Fortune, Le Sorcier et la Marmite Sauteuse, Lapina la Babille et sa queue qui caquetait ainsi qu’un inédit: The Warlock’s Hairy Heart.

L’auteur des aventures de Harry Potter ainsi que la Warner Bros ont porté plainte en 2007 contre la publication d’une encyclopédie non-officielle écrite par Steve Vander Ark, le webmaster du site Internet HP Lexicon. J.K Rowling a en effet annoncé qu’elle avait l’intention de publier sa propre encyclopédie, dont les ventes seront entièrement reversées à des œuvres caritatives et qu’elle n’approuve donc aucun manuel spécialisé ou encyclopédie «susceptible de devancer son propre livre référence sur Harry Potter»[17].

Gains et fortune personelle

  • La compagnie Warner Bros qui détient depuis 2001 les droits d'image de la saga Harry Potter, a acheté les droits 80 millions de dollars (exclusivité sur les droits d'image, produit dérivé, dvd...) à l'auteur J.K Rowling.
  • Le contrat avec la compagnie Warner Bros stipule également que celle-ci touchera 5% des bénéfices sur chaque film produits :

- 48 736 678 $ en 2001 pour Harry Potter à l'école des sorciers (film)

- 43 932 175 $ en 2002 pour Harry Potter et la Chambre des secrets (film)

- 39 781 704 $ en 2004 pour Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban (film)

- 44 796 052 $ en 2005 pour Harry Potter et la Coupe de feu (film)

- 46 910 637 $ en 2007 pour Harry Potter et l'Ordre du phénix (film)

  • J.K. Rowling touche également 20 millions de dollars par film pour les produits dérivés et ventes de dvd.
  • L'auteur a également touché des royalties sur chaque livre vendu (versées par l'éditeur Bloomsbury):

- 60 millions de dollars pour Harry Potter à l'école des sorciers (Harry Potter and the Philosopher's Stone) (Juin 1997)

- 60 millions de dollars pour Harry Potter et la Chambre des secrets (Harry Potter and the Chamber of Secrets) (Juillet 1998)

- 50 millions de dollars pour Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban (Harry Potter and the Prisoner of Azkaban) (Juillet 1999)

- 50 millions de dollars pour Harry Potter et la Coupe de feu (Harry Potter and the Goblet of Fire) (Juillet 2000)

- 10 millions de dollars pour Le Quidditch à travers les âges (Quidditch through the Ages) (Mars 2001)

- 10 millions de dollars pour Les Animaux fantastiques (Fantastic Beasts and Where to Find Them) (Mars 2001)

- 50 millions de dollars pour Harry Potter et l'Ordre du phénix (Harry Potter and the Order of the Phoenix) (Juin 2003)

- 60 millions de dollars pour Harry Potter et le Prince de sang-mêlé (Harry Potter and the Half-Blood Prince) (Juillet 2005)

- 70 millions de dollars pour Harry Potter et les Reliques de la Mort (Harry Potter and the Deathly Hallows) (Juillet 2007)

- 20 millions de dollars pour Les Contes de Beedle le Barde (The Tales of Beedle the Bard) (Décembre 2008)

  • J.K. Rowling a reçu en 2006 : 100 millions de dollars par la société Universal Orlando Resort pour les droits et l'exploitation d'un parc à thème inspiré de la saga Harry Potter, baptisé "Le monde magique de Harry Potter" (The Wizarding World of Harry Potter) situé en Floride.[1]
Récapitulatif (en millions de dollars)
Année 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 Total
gains (millions $) 60 60 50 50 169 64 50 59 125 100 137 20

Philanthropie

En 2000, Rowling a créé le Volant Charitable Trust, qui utilise son budget annuel de 5 millions de livres Sterling pour combattre la pauvreté et l’inégalité sociale. Une partie de ces fonds est également reversée à des associations d’aide aux enfants, aux familles monoparentales et à la recherche sur la sclérose en plaques[18]. Rowling a expliqué dans USA Today : « Je pense qu'on a une responsabilité morale quand on gagne beaucoup plus que ce dont on a besoin, qu'on doit dépenser cette fortune sagement et intelligemment. » [19]

Pauvreté

Rowling, qui s’est déjà trouvée en position de parent isolé, a été Première Ambassadrice de l’association caritative One Parent Families en 2000, et en est aujourd’hui la présidente[20],[21]. Rowling a écrit, en collaboration avec Sarah Brown, épouse du Premier Ministre Gordon Brown, un recueil d’histoires pour enfants dont les bénéfices sont allés à One Parent Families[22].

En 2001, l’association britannique de lutte contre la pauvreté Comic Relief a demandé à trois auteurs populaires — la présentatrice de télévision et auteur de livres de cuisine Delia Smith, Helen Fielding, qui a écrit la saga Bridget Jones, et Rowling — de publier de petits livres reprenant les thèmes de leurs plus gros succès[23]. Les deux publications de Rowling, Les Animaux fantastiques et Le Quidditch à travers les âges, sont présentés comme des facsimilés de livres présents dans la bibliothèque de Poudlard. Depuis leur sortie en mars 2001, ces livres ont rapporté 15,7 millions de livres Sterling. Les 10,8 millions de livres Sterling récoltés hors du Royaume-Uni ont été collectés via une nouvelle association, l’International Fund for Children and Young People in Crisis (le Fonds international pour les enfants et les jeunes gens en crise)[24].

En 2005, Rowling et Emma Nicholson, députée européenne, ont fondé le Groupe de Haut Niveau pour l’Enfance ((en) Children’s High Level Group)[25]. En janvier 2006, Rowling s’est rendue à Bucarest pour dénoncer l’utilisation des lits-cages dans les institutions psychiatriques pour enfants[9]. Pour soutenir le CHLG, elle a mis aux enchères l’une des sept copies manuscrites des Contes de Beedle le Barde, un recueil de contes évoqués dans Harry Potter et les Reliques de la Mort. Le livre a été acheté le 13 décembre 2007 par le site de vente en ligne Amazon.com, pour la somme de 1,95 million de livres Sterling. Il a ainsi battu le record pour un manuscrit de littérature moderne et pour un livre d’enfants[26],[27]. Rowling a déclaré : « Cela signifie tellement pour les enfants en situation de besoin. Noël arrive en avance pour moi. »[26]. Rowling a donné les six autres copies manuscrites à ses proches. En 2008, elle a donné son accord pour la publication des Contes, les bénéfices étant intégralement reversés au Groupe de Haut Niveau pour l’Enfance.

Donation politique

En septembre 2008, la veille de la Conférence du Parti travailliste, Rowling a annoncé avoir donné 1 million de livres Sterling au parti. Elle a déclaré[28] :

« Je pense que les familles pauvres et vulnérables s'en tireront beaucoup mieux sous le parti travailliste que sous le parti conservateur de Cameron. Gordon Brown a introduit des mesures qui sauveront autant d'enfants que possible d’une vie sans opportunités ni choix. Le parti travailliste a renversé la tendance sur le long terme dans la pauvreté chez les enfants et il est en tête des pays de l’UE dans le combat contre la pauvreté des enfants. »

Autres œuvres philanthropiques

En mai 2008, la chaîne de librairies Waterstones a demandé à J.K. Rowling et 12 autres auteurs (Sebastian Faulks, Doris Lessing, Lisa Appignanesi, Margaret Atwood, Lauren Child, Richard Ford, Neil Gaiman, Nick Hornby, Michael Rosen, Axel Scheffler, Tom Stoppard et Irvine Welsh) d'écrire une brève histoire sur une carte postale de format A5. Les cartes ont ensuite été vendues aux enchères pour l'association caritative Dyslexia Action et le PEN club international. La contribution de Rowling était une préquelle à Harry Potter de 800 mots mettant en scène le père de Harry, James Potter, et son parrain Sirius Black trois ans avant la naissance de Harry[29]. Les cartes ont été rassemblées et vendues sous la forme d'un livre en août 2008.

Bibliographie

Les dates sont celles précisées par l'éditeur Bloomsbury pour la publication anglaise des œuvres.

Notes et références

  1. (en) Caine heads birthday honours list, BBC News, 17 juin 2000.
  2. (en)‘Harry Potter’ author JK Rowling receives Honorary Degree, service "Media Releases" de l’Université d'Aberdeen, 6 juillet 2006.
  3. (fr) Le 3 février 2009 au soir, elle fut décorée des insignes de l'Ordre national de la Légion d’honneur à l’Élysée par le président Sarkozy. Page sur le site Elysee.fr confirmant cette décoration.
  4. (en)J. K. Rowling Biography, Scholastic.com.
  5. a  et b (en)"Red Nose Day" Online Chat Transcript, BBC Online via the Burrow, 12 mars 2001
  6. (fr)Les faqs - Questions / Réponses, site Harry Potter de Gallimard Jeunesse.
  7. (en)Potter tops 400 million sales, Alison Flood pour Bookseller.com, 17 juin 2008.
  8. Au 25 décembre 2008 à 23h48mn56s UTC, d'après Xe.com
  9. a  et b Lancement du Children's High Level Group, JKRowling.com, 25 janvier 2006
  10. (en) Ancestry of J. K. Rowling par Kimerbly Powell. Consulté le 29 août 2007.
  11. a , b  et c (en) Scotsman. com News - JK Rowling and Harry Potter par Stephen McGinty. Consulté le 29 août 2007
  12. (en) HPL: Muggle Encyclopedia: R par Penny Linsenmayer. Consulté le 29 août 2007.
  13. a  et b (fr) La vie de l'auteure de Harry Potter par Roland Ernould. Consulté le 29 août 2007.
  14. Correspond à un 2:2 en Angleterre.
  15. Elysee.fr
  16. (en)Childrens High Level Group le 13/12/2007
  17. (en)Jennifer Vineyard, « Harry Potter Author J.K. Rowling Sues Publisher Over Unauthorized Encyclopedia » sur MTV, 1 novembre 2007
  18. The Volant Charitable Trust (UK and overseas), Merseyside Funding
  19. J.K. Rowling's fond look back at Harry Potter, USA Today, 25 juillet 2007
  20. One Parent Families Gingerbread, site officiel
  21. J K Rowling becomes President of One Parent Families, oneparentfamilies.org, 16 novembre 2004
  22. Gordon's Women, Guardian Unlimited, 13 May 2007
  23. "Rowling casts a spell that will give charities millions", Rory Goodson et Maurice Chittenden dans The Sunday Times, 7 janvier 2001
  24. The Money, Comic Relief
  25. Children's High Level Group
  26. a  et b (en) Rare JK Rowling book fetches £2m, BBC News, 13 December 2007
  27. Manuscrit de J.K Rowling : c'est Amazon, L'Express, 14 décembre 2007
  28. J.K. Rowling donne un million de livres au Labour, Nouvel Observateur, 20 septembre 2008
  29. Toute la vérité sur le père de Harry Potter, Le Figaro, 5 juin 2008

Voir aussi

Commons-logo.svg

Articles connexes

Liens externes

  • Portail Harry Potter Portail Harry Potter
  • Portail de la littérature Portail de la littérature
  • Portail du Royaume-Uni Portail du Royaume-Uni
  • Portail de la fantasy et du fantastique Portail de la fantasy et du fantastique

Ce document provient de « J. K. Rowling ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Rowling de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Rowling — may refer to:* J. K. Rowling, author of the Harry Potter series * Bill Rowling, a former Prime Minister of New Zealand * Robert Rowling, a Texas businessman See also * Rolling (disambiguation) * Rollin (disambiguation) …   Wikipedia

  • Rowling — ist der Name folgender Personen: Bill Rowling (1927–1995), Premierminister von Neuseeland 1974–1975 Joanne K. Rowling (* 1965), britische Schriftstellerin, Autorin von Harry Potter Robert Rowling, Gründer der TRT Holdings Inc …   Deutsch Wikipedia

  • Rowling —   [ rəʊlɪȖ], Joanne K. (Kathleen), britische Schriftstellerin, * Chipping Sodbury (County Gloucestershire) 31. 7. 1965; Studium der französischen Sprache und Altphilologie; Autorin der Harry Potter Romane, einer auf sieben Teile für jedes… …   Universal-Lexikon

  • Rowling — Rowling, J.K. (Joanne) (1965 ) a British writer whose books for children about Harry ↑Potter, a boy ↑magician (=person who can use magic) , are very successful …   Dictionary of contemporary English

  • Rowling, J.K. — ▪ 2000       In 1999 Welsh born author J.K. Rowling practiced her own brand of magic, casting a spell on readers around the world with her adventures of Harry Potter, a young sorcerer in training. In early 1999 the series second installment,… …   Universalium

  • Rowling — This unusual name is of Norman, French origin and derives from either of the personal names Rolf or Rowland . The Normans introduced their form of the Germanic name Rolf , composed of the elements hrod , renown and wulf , wolf as Ron or Roul ,… …   Surnames reference

  • Rowling — (1965– ) a British writer famous for the very successful series of Harry Potter books. The books include Harry Potter and the Philosopher’s Stone (1997) (given the title Harry Potter and the Sorcerer’s Stone in the US in (1998)), Harry Potter and …   Universalium

  • Rowling — /ˈraʊlɪŋ/ (say rowling) noun J(oanne) K(athleen), born 1965, British author; wrote the Harry Potter series of children s novels, the first of which was Harry Potter and the Philosopher s Stone (1997) …   Australian English dictionary

  • Rowling — biographical name J(oanne) K(athleen) 1965 British writer …   New Collegiate Dictionary

  • Rowling — …   Useful english dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.