Rue89


Rue89
Rue89.png
URL rue89.com
Type de site actualité
Langue(s) français, anglais, espagnol
Propriétaire Fondateurs
Créé par Pierre Haski, Pascal Riché, Arnaud Aubron, Michel Lévy-Provençal, Laurent Mauriac
Lancement 6 mai 2007
État actuel actif

Rue89 est un site Web d'information et de débat participatif orienté à gauche créé par d'anciens journalistes de Libération, lancé le 6 mai 2007[1], jour du second tour de l'élection présidentielle française. Il s'agit comme Mediapart d'un pure player mais dont le contenu, financé en partie par la publicité, est en accès libre et gratuit.

D'après le panel Médiamétrie-NetRatings, Rue89 se classe dixième en termes de fréquentation parmi les sites Web français d'information générale en septembre 2008[2],[3].

Sommaire

Histoire

Rue89 a été officiellement fondé le 6 mai 2007 par Pierre Haski (président de la société Rue89 et directeur de la publication), Laurent Mauriac (directeur général), Pascal Riché (rédacteur en chef), Arnaud Aubron (webmaster/éditeur) et Michel Lévy-Provençal. En juin 2007, le journal déménage sur son site du 80, Rue des Haies au sein de la pépinière Paris Innovation. Il est désormais hébergé au 24, rue de l'Est, où il a déménagé le 26 mars 2010, date coïncidant avec son 2e cambriolage[4].

Selon Pascal Riché, le nom « Rue89 » a été choisi car la rue est un lieu de rencontre et de discussion, et que 89 est un nombre chargé de valeur, qui évoque notamment la liberté et la chute du mur de Berlin[5]. Cette explication se retrouve en des termes semblables sur la FAQ du site[6], qui met aussi en avant la Révolution française et l'invention du Web.

Dès le 14 mai 2007, Rue89 a connu une certaine affluence en annonçant l'abstention de Cécilia Sarkozy lors du deuxième tour de l'élection présidentielle, et la suppression à la toute dernière minute d'un article sur le sujet dans le Journal du dimanche. Cette affaire a relancé la polémique sur d'éventuelles pressions, censures ou autocensures dont seraient victimes certaines rédactions, le Journal du Dimanche appartenant à Arnaud Lagardère, un proche de Nicolas Sarkozy.

Le site a aussi dévoilé en septembre 2007 que le consultant Alexis Debat, employé notamment par ABC News et par The National Interest, avait falsifié plusieurs entretiens de personnalités, parmi lesquelles Alan Greenspan, Bill Clinton, Michael Bloomberg, Bill Gates et Kofi Annan.

Michel Lévy-Provençal, un des fondateurs de Rue89, quitte l'équipe au lendemain du lancement du site (le 7 mai 2007) et sort du capital en février 2008, créant une polémique à propos de l'évolution du journalisme participatif en dénonçant « l'évolution de la ligne éditoriale » de Rue89, qui se serait transformé d'après lui en « un journal d'opposition constitué presque exclusivement d'articles ou d'éditos émanants de la rédaction ou d'amis de la rédaction, souvent journalistes[7] ».

Le 27 juin 2008, Rue89 annonce sur son site une levée de fonds de 1,1 million d'euros, tout en précisant que ses fondateurs restent actionnaires majoritaires à 51,3 %[8],[9].

Le 1er octobre 2008, Rue89 a lancé Eco89, un site basé sur les principes de Rue89 mais dédié à l'économie[10].

En décembre 2009, Rue89 demande et obtient un fonds de 249 000 euros de la Direction du développement des médias, direction qui relève de l'autorité du Premier ministre[11].

En juin 2010, la version papier de Rue89 est lancée. Il s'agit d'un magazine mensuel qui reprend les principaux articles mis en ligne sur le site au cours du mois précédent[12].

En novembre 2010, Rue89 se fait cambrioler pour la troisième fois dans sa courte histoire, perdant une vingtaine d'ordinateurs[13].

Le 19 mai 2011, Lola Karimova, fille cadette du président de l'Ouzbékistan, attaque Rue89 pour « diffamation » de son père Islam Karimov, notamment pour l'avoir qualifié de « dictateur[14] ». Fin juin 2011, la 17e chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Paris a finalement relaxé Rue89.fr de toutes les accusations de la fille du président[15].

Actionnaires

Rue89 appartient en mars 2011 à :

  • ses fondateurs (Arnaud Aubron, Pierre Haski, Laurent Mauriac et Pascal Riché) à hauteur de 44 % ;
  • les « Amis de Rue89 » (Hi-media, Verdoso Média, Midi-Minuit, Eric Lombard, Nicolas Gaume, la coopérative Point Afrique Développement et Hugues Dewavrin) à hauteur de 17 % ;
  • les « Habitants de Rue89 » (salariés et anciens salariés du site) à hauteur de 5,25 % ;
  • les autres actionnaires à hauteur de 31 %[16].

Notes et références

  1. Rue89: reprendre l'initiative (éditorial annonçant la création de Rue89)
  2. « 2.693.679 visiteurs uniques pour nouvelobs.com », Nouvelobs.com, 17 septembre 2008.
  3. « Rue89, un million de visiteurs et plein de projets », Rue89, 15 septembre 2008.
  4. http://www.rue89.com/making-of/2010/03/26/rue89-de-nouveau-cambriole-144593
  5. Interview de Pascal Riché par Olivia Gesbert lors de l'émission Cha cha tchatche sur France Inter le vendredi 24 août 2007 : « …la rue […] est un lieu où on aime bien être, où on descend de chez soi, on se croise, on discute, on s'engueule parfois ; et 89 c'est un chiffre plein de valeur, c'est la liberté, c'est la chute du mur, c'est un beau chiffre. »
  6. Les FAQ. Consulté le 13 novembre 2008.
  7. Pourquoi je veux (à nouveau) quitter rue89
  8. Rue89 réalise une levée de fonds de 1,1 million d'euros, Zdnet. Consulté le 28 juin 2008
  9. De nouveaux actionnaires pour développer Rue89, Rue89. Consulté le 28 juin 2008
  10. Sophie Verney-Caillat, « Lancement d'Eco89 : le compte à rebours a démarré », Rue89. Consulté le 20 août 2008
  11. Article Marianne2.
  12. Rue89, « Le Mensuel Rue89 », Rue89. Consulté le 25 août 2010
  13. Rue89, « Rue89 cambriolé, une vingtaine d'ordinateurs volés », Rue89. Consulté le 24 novembre 2010
  14. "Le procès de Rue89 devient celui de la dictature ouzbek" Rue89.com le 20/05/2011 [1]
  15. Procès : Rue89 relaxé face à la fille du dictateur ouzbek, Rue89, 1 juillet 2011.
  16. Levée de fonds de 740 000 € pour Rue 89, sur Frenchweb.fr

Voir aussi

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Rue89 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Rue89 — Saltar a navegación, búsqueda Rue89 es una publicación digital francesa creada por antiguos periodistas del periódico en prensa escrita Libération, el 6 de mayo de 2007, día de la segunda vuelta de las elecciones presidenciales francesas, y… …   Wikipedia Español

  • Rue 89 — Rue89 Logo de Rue89 URL rue89.com Type de site actualité …   Wikipédia en Français

  • Rue 89 — Rue89 Rue89 Kommerziell Ja Beschreibung Onlinemagazin Sprachen Französisch Eigentümer …   Deutsch Wikipedia

  • Alexis Debat — (né en 1977[1]) est un français ayant travaillé aux États Unis comme consultant politique pour divers médias et organismes. Sommaire 1 Biographie 2 Scoop de Rue89 au sujet des pseudo interviews (septembre 2007) …   Wikipédia en Français

  • Éric de Sérigny — Éric Le Moyne de Sérigny, appelé communément Éric de Sérigny, est un financier français. Il est né à Alger (alors en Algérie française) le 7 avril 1946 et est le fils du journaliste et écrivain Alain Le Moyne de Sérigny. Conseiller de l …   Wikipédia en Français

  • Hugues Serraf — Naissance 27 janvier 1964 (1964 01 27) (47 ans) Larmor Plage, Morbihan Media Média principal Atlantico, Slate.fr Pays …   Wikipédia en Français

  • Julien Coupat —  Pour l’article homonyme, voir Coupat.  Julien Coupat, né le 4 juin 1974 à Bordeaux, est un des fondateurs en 1999 de l éphémère revue philosophique française Tiqqun[1]. Depuis le 15 novembre 2008, il est suspecté d avoir… …   Wikipédia en Français

  • Révolution égyptienne de 2011 — 30°2′N 31°13′E / 30.033, 31.217 …   Wikipédia en Français

  • Affaire Siné — Siné au Salon du livre de Paris, mars 2007 L affaire Siné est une polémique basée sur une accusation d antisémitisme à l encontre du dessinateur et caricaturiste politique français Siné, de son vrai nom Maurice Sinet. L affaire débute… …   Wikipédia en Français

  • Affaire Siné (France) — Affaire Siné Siné au Salon du livre de Paris, mars 2007 L affaire Siné est une affaire médiatique basée sur une accusation d antisémitisme à l encontre du dessinateur et caricaturiste politique français Siné, de son vrai nom Maurice Sinet. L… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.