Rue de Grenelle


Rue de Grenelle
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Grenelle.
6 & 7 arrt
Rue de Grenelle
Position sur la carte
Carte de Paris
Arrondissements 6e et 7e arrondissement
Quartiers Saint-Germain-des-Prés, Saint-Thomas d'Aquin, Invalides et Gros-Caillou
Début 44, rue du Dragon
Fin 83, avenue de La Bourdonnais
Longueur 2250 m
Largeur 10 - 12 m
Création XIVe siècle
Anciens noms chemin Neuf, chemin aux Vaches, chemin de la Justice, chemin du Gibet, petit chemin du Port, grand chemin des Vaches, grand chemin de Garnelle, chemin de la Forest, petit chemin de Grenelle, rue Garanella, chemin de Guarnelles, rue de Guernelles
Images et documents sur Wikimedia Commons Images et documents sur Wikimedia Commons

La rue de Grenelle est située à Paris dans les 6e et 7e arrondissements.

D'une longueur de 2 250 m, elle traverse les quartiers suivants : quartier Saint-Germain-des-Prés (numéros 1-7 et 2-10), quartier Saint-Thomas-d'Aquin (numéros 9-91 et 12-106), quartier des Invalides (95-127 et 108-152) et quartier du Gros-Caillou (135-201 et 158-218). En sens unique, elle débute au carrefour de la Croix-Rouge et s'achève en croisant l'avenue de La Bourdonnais (quelques mètres avant le Champ de Mars).

Sommaire

Histoire de son nom

Elle porte son nom car elle reliait Paris à l'ancien village de Grenelle, mais dès le XIVe siècle la rue existait en tant que chemin, appelé le chemin Neuf, et est indiquée sur l'arpentage de 1529. Elle est aussi mentionnée avec les noms de chemin aux Vaches, chemin de la Justice, chemin du Gibet ou petit chemin du Port. Au XVe siècle, elle prend de l'importance et les noms de grand chemin des Vaches ou grand chemin de Garnelle, puis au XVIIe siècle chemin de la Forest ou petit chemin de Grenelle. Enfin, on l'a plus tard désignée sous les noms rue Garanella, chemin de Guarnelles ou rue de Guernelles. Au XVIIIe siècle la rue sera appelée Grenelle-Saint-Germain.

Bâtiments notables

  • no 59, Alfred de Musset passa presque toute sa vie d'écrivain dans cet hôtel, jusqu'en 1839, date à laquelle il entreprit, avec George Sand, son voyage à Venise[1].
  • no 59-61 : Le musée Maillol, ouvert par la Fondation Dina Vierny et consacré à Aristide Maillol, dans lequel se déroule régulièrement des expositions d'autres artistes.
  • no 73 : Hôtel de Galliffet : Construit en cœur d'îlot à partir de 1784 par Étienne-François Le Grand pour Simon de Galliffet (aujourd'hui Institut culturel italien[2]).
  • no 75 : Hôtel de Furstenberg : Construit en 1687-1693 par Pierre Delisle-Mansart.
  • no 77 : Hôtel bâti pour la comtesse de Lamothe-Houdancourt par l'architecte Pierre Delisle-Mansart.
  • no 79 : Hôtel dit d'Estrées : Construit en 1711-1713 par Robert de Cotte (aujourd'hui résidence de l'ambassadeur de Russie).
  • no 83 : Hôtel dit de Monceaux (dit aussi « de Bonneval ») : Construit en 1672 par un architecte du nom de Jean-Paul Marot.
  • no 84 : Siège de la Société nationale d'horticulture de France.
  • nos 85 et 87 : Les hôtels d'Avaray et de Beauffremont disposent de cadrans solaires notables. Le premier, construit en 1720 par Jean-Baptiste Leroux (aujourd'hui ambassade des Pays-Bas[3]).
  • nos 97-99 : Conseil supérieur du gaz et de l'électricité.
Façade du no 101

Autres

  • L'artiste peintre Jim Dine a réalisé en 1981 un tableau intitulé A Heart on the Rue de Grenelle (Un cœur sur la Rue de Grenelle)
  • L'artiste américain James Abbott McNeill Whistler a réalisé en 1894 une lithographie intitulée La Fruitière de la rue de Grenelle
  • La rue a laissé son nom aux accords de Grenelle, négociés au ministère du Travail (sis au 127) en pleine crise de mai 1968
  • Au début de Meurtre sur le Léviathan du romancier Boris Akounine, le lieu du crime est un hôtel particulier de la rue de Grenelle
  • Dans plusieurs romans de la Comédie humaine, Honoré de Balzac situe des hôtels particuliers de l'aristocratie la plus raffinée. Notamment dans Béatrix : « Béatrix de Rochefide avait écrit à la duchesse de Grandlieu l'histoire de Calyste, en lui annonçant qu'elle vendait sa maison de la rue du Mont-Blanc, de laquelle quelques spéculateurs offraient deux millions cinq cent mille francs. Son homme d'affaires venait de lui remplacer cette habitation par l'un des plus beaux hôtels de la rue de Grenelle, acheté sept cent mille francs[10]. » Mais aussi dans Le Père Goriot où habite la vicomtesse de Beauséant[11].

Voir aussi

Notes et références


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Rue de Grenelle de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Rue de grenelle — Pour les articles homonymes, voir Grenelle. 6 7 arrt …   Wikipédia en Français

  • Rue de Grenelle-Saint-Honore — Rue de Grenelle Saint Honoré Pour les articles homonymes, voir Grenelle et Saint Honoré. De fin 1749 à 1756, Jean Jacques Rousseau et Thérèse Levasseur habitent au 4e étage de l’hôtel du Languedoc, rue de Grenelle Saint Honoré (devenue en 1868 la …   Wikipédia en Français

  • Rue de grenelle-saint-honoré — Pour les articles homonymes, voir Grenelle et Saint Honoré. De fin 1749 à 1756, Jean Jacques Rousseau et Thérèse Levasseur habitent au 4e étage de l’hôtel du Languedoc, rue de Grenelle Saint Honoré (devenue en 1868 la partie sud de la rue Jean… …   Wikipédia en Français

  • Rue de Grenelle-Saint-Honoré — Pour les articles homonymes, voir Grenelle et Saint Honoré. De fin 1749 à 1756, Jean Jacques Rousseau et Thérèse Levasseur habitent au 4e étage de l’hôtel du Languedoc, rue de Grenelle Saint Honoré (devenue en 1868 la partie sud de la rue Jean… …   Wikipédia en Français

  • Rue Cler — Ajouter une image Arrondissement(s) 7e Quartier(s) Gros Caillou Début 111 rue Saint Dominique Fin 30 avenue de La Motte Picquet Longueur 428 m Largeur 13 m Créati …   Wikipédia en Français

  • Rue de Babylone (Paris) — Rue de Babylone 7e arrt …   Wikipédia en Français

  • Rue de babylone — 7e arrt …   Wikipédia en Français

  • Rue Hillerin-Bertin — Rue de Bellechasse Pour les articles homonymes, voir Bellechasse (homonymie). VIIe arrt …   Wikipédia en Français

  • Rue Hillerin Bertin — Rue de Bellechasse Pour les articles homonymes, voir Bellechasse (homonymie). VIIe arrt …   Wikipédia en Français

  • Rue de bellechasse — Pour les articles homonymes, voir Bellechasse (homonymie). VIIe arrt …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.