SO.9000 Trident


SO.9000 Trident
Pix.gif SO.9000 Trident Silhouette d’un avion militaire.
SO.9000 Trident.JPG
Le SO.9000 exposé au Musée de l'air et de l'espace du Bourget.

Constructeur Drapeau : France SNCASO
Rôle Intercepteur
Statut Prototype
Premier vol 2 mars 1953
Motorisation
Moteur SEPR 481 + 2 × Turboméca Marboré II
Nombre 1 + 2
Type moteur fusée + 2 turboréacteurs
Poussée unitaire 4 500 kgp + 2 × 400 kgp
Dimensions
Envergure 7,57 m
Longueur 14,37 m
Hauteur 2,84 m
Surface alaire 16,58 m2
Masses
Maximale 5 055 kg
Performances
Vitesse maximale 1 600 km/h
Plafond 12 000 m

Le SO.9000 Trident était un avion prototype français développé par la SNCASO.

Sommaire

Historique

SO.9000 Trident I

À la demande de l'armée de l'air qui s'intéressait à un intercepteur supersonique, la SNCASO étudia en 1951 le concept d'un avion combinant réacteur classique et moteur fusée et deux prototypes furent commandés. Le statoréacteur était également envisagé mais le financement de l'étude de ce type de motorisation allait aux prototypes Leduc.

Compte-tenu des contraintes liées au domaine de vol demandé, l'avion retenu était un monoplace, la forme de voilure retenue étant une aile droite de faible envergure et à profil extrêmement mince.

Les réacteurs furent placés en bout d'aile et le moteur fusée intégré dans la cellule. Le premier vol du prototype n°1, sans moteur fusée, eut lieu le 2 mars 1953[1].

Le second prototype, réalisé six mois plus tard, s'écrasa lors de son premier vol le 1er septembre 1953 sur la base aérienne de Melun-Villaroche. L'appareil avait peiné à décoller en raison de la faible poussée de ses réacteurs et de la température caniculaire qui sévissait ce jour là. De fait il n'était pas assez haut quand arrivé en fin de piste l'appareil percuta un poteau électrique. La cabine de détacha de l'appareil à 300 km/h et rebondit à plusieurs reprises avant de s'immobiliser laissant son pilote Jacques Guignard gravement blessé[1].

Après remplacement de ses deux réacteurs par des Dassault MD30-ASV5 (750 kgp) le prototype n°1 atteignit en 1954 la vitesse de Mach 1,63.

SO.9050 Trident II

Suite aux performances du SO.9000 Trident I, les services officiels commandèrent deux nouveaux prototypes en 1954 : le SO.9050 Trident II vola pour la première fois le 19 juillet 1955.

Deux accidents en marquèrent la mise au point. Le 6 janvier 1956, alors que Jacques Guignard effectue son second vol sur le Trident II, il tombe en panne de carburant alors qu'il est en approche finale sur la piste d'Istres. Obligé de se poser dans la Crau, l'appareil est détruit mais le pilote s'en sort sans blessure, la cabine éjectable s'étant détachée[1]. Le second accident eut des conséquences plus funestes. Le 20 mai 1957, alors que Charles Goujon répète une dernière fois le programme de démonstration du salon du Bourget lors d'un piqué en vue d'un passage à grande vitesse l'appareil se désintègre en vol. Le pilote eut le temps de déclencher l'éjection mais fut retrouvé mort avec la colonne vertébrale brisée et le crâne fracturé[1].

Six appareils Trident II furent commandés en juin 1956. Les trois premiers appareils furent livrés de mai 1957 à janvier 1958. Le prototype O6 prit l'air pour la première fois le 3 janvier 1958. Quelques jours plus tard, le prototype O5 s'octroya le record du monde d'altitude avec 22 800 m. Puis le 19 avril, ce fut le tour du prototype O4 de battre le record du monde de montée à 18 000 m en 3 minutes 17 secondes après le lâché des freins. Le même jour le prototype O5 effectua un tonneau à Mach 1,81. Le 2 mai 1958 un record mondial d'altitude fut atteint par Roger Carpentier sur le O6 avec 24 217 m[1].

Malgré les succès obtenus le programme fut interrompu le 6 octobre 1958 pour des raisons budgétaires. Ce dernier jour, pour un baroud d'honneur Jean-Pierre Rozier fit monter l'appareil à une altitude de 28 000 m, record non homologué[1]. Compte-tenu du coût de l'appareil et de sa spécialisation en intercepteur, la série n'eut pas de suite.

Notes et références

  1. a, b, c, d, e et f Jacques Nœtinger, Drames et frayeurs aux essais en vol et autres..., Nouvelles Éditions Latines, 2008 (ISBN 978-2-7233-2073-3) (OCLC 637117651), p. 23-26 

Lien externe




Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article SO.9000 Trident de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Trident — (englisch für Dreizack) bezeichnet: Trident (SLBM), U Boot gestützte Atomwaffen der USA und Großbritanniens HMS Trident, mehrere Schiffe der Royal Navy Peel Trident, dreirädriger Kleinstwagen des britischen Automobilherstellers Peel Hawker… …   Deutsch Wikipedia

  • Trident (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Trident (homonymie) », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Un trident est une arme blanche de …   Wikipédia en Français

  • Trident Microsystems — Trident Microsystems, Inc. Rechtsform Aktiengesellschaft Gründung 1987 …   Deutsch Wikipedia

  • Trident Microsystems — is a supplier of display processors for flat panel displays (plasma, LCD, etc.). At one time, Trident was also a supplier of PC graphics chipsets and sound controllers. History Established in 1987, late in the 1980s, Trident (along with Oak… …   Wikipedia

  • Trident missile — Infobox Weapon is missile=yes name = Trident II image caption=The launch of a Trident II (D5) missile. type = SLBM vehicle range = Greater than 4,000 nautical miles (4,600 statute miles, or 7,360 km) filling = up to Eight W76/W88 yield = Up to… …   Wikipedia

  • Trident Microsystems — SVGA видеокарта Trident с чипом TVGA9000. Cyber 9525 из ноутбука  Toshiba Satell …   Википедия

  • Dreistrahliges Flugzeug — McDonnell Douglas DC 10 Frachtflugzeug von FedEx mit drei Triebwerken Bei dreistrahligen Flugzeugen (engl.: Trijets) sind typischerweise zwei der Strahltriebwerke seitlich am hinteren Rumpf oder unter den Tragflächen befestigt, das dritte… …   Deutsch Wikipedia

  • Sud-Ouest S.O.9050 — S.O. 9000 / 9050 …   Deutsch Wikipedia

  • Aviation Magazine International — Aviation Magazine Pays  France Langue Français Périodicité Bimensuel Genre …   Wikipédia en Français

  • Dreistrahlige Flugzeuge — McDonnell Douglas DC 10 Frachter von FedEx. Die drei Triebwerke sind deutlich zu sehen. Bei dreistrahligen Flugzeugen (sog. Trijets) sind typischerweise zwei der Triebwerke an den Tragflächen oder am hinteren Rumpf befestigt, das dritte Triebwerk …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.