Saint-Apollinaire (Quebec)


Saint-Apollinaire (Quebec)

Saint-Apollinaire (Québec)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Apollinaire.
Saint-Apollinaire

Armoiries de Saint-Apollinaire
Armoiries de Saint-Apollinaire

Administration
Pays Canada Canada
Province Québec Québec
Région Chaudière-Appalaches
Comté ou équivalent Lotbinière
Statut municipal Municipalité
Constitution 6 avril 1974
Maire
Mandat en cours
Ginette Moreau
2005 - 2009
Démographie
Population 4 219 hab. (2006)
Densité 44 hab./km2
Gentilé Apollinairois, oise
Géographie
Coordonnées
géographiques
46° 37′ 00″ Nord
       71° 31′ 00″ Ouest
/ 46.616672, -71.516672
Altitudes mini. {{{mini}}} m — maxi. {{{maxi}}} m
Superficie 96 63 km2
Fuseau horaire
Indicatif
Code géographique 33090
Canada location map.svg
Saint-Apollinaire

Saint-Apollinaire est une municipalité dans la municipalité régionale de comté de Lotbinière au Québec (Canada), située dans la région administrative de Chaudière-Appalaches. Elle est nommée en l'honneur d'Apollinaire de Ravenne, évêque martyr du IIe siècle et disciple de saint Pierre.

La municipalité de Saint-Apollinaire est localisée sur la rive-sud du fleuve Saint-Laurent à environ 20 kilomètres des ponts de Québec près de 5 000 résidents permanents, territoire de 96 kilomètres carrés. Le territoire de la municipalité est traversé par l'autoroute Jean-Lesage (20) d'Est en Ouest et par la Route 273 du Nord au Sud.

En 2007, la municipalité fête son 150e anniversaire de fondation.

Sommaire

Historique

La fille du seigneur de Tilly, Angélique le Gardeur épousa un Aubert de Gaspé, seigneur de Port-Joly. Devenue veuve, elle se fait concéder en 1738 un nouveau territoire qu’elle nommera la seigneurie de Gaspé. Cette dernière est adjacente à la limite sud de la seigneurie de Tilly. La municipalité de St-Apollinaire se trouve dans la seigneurie de Gaspé.

La conquête anglaise modifiera l’économie. Ainsi, le petit-fils d’Angélique, Ignace, vendra en 1798 la seigneurie de Gaspé à Sir William Brown, négociant de New-York. Celui-ci la revendra en 1802 à Henry Caldwell déjà propriétaire de la seigneurie de Lauzon.

En 1806, une route entre Saint-Nicolas (maintenant fusionné avec la ville de Lévis) et ce qui deviendra la paroisse de Saint-Gilles rendra accessible la seigneurie de Gaspé et permettra ainsi son développement.

En 1829, le fils d’Henry Caldwell, John, se fait saisir ses biens et la seigneurie de Gaspé est vendue à Moses Hart de Trois-Rivières. Le fils de ce dernier sera propriétaire de la seigneurie et en tirera les bénéfices jusqu’à l’abolition de la tenue seigneuriale en 1854, année au cours de laquelle St-Apollinaire deviendra officiellement une paroisse.

St-Apollinaire avait d’abord reçu son érection canonique le 23 novembre 1853 après avoir eu le droit de construire une église et d’y faire venir un curé. La construction a débuté à l’été 1855 pour se terminer à l’été 1858. La bénédiction officielle a eu lieu le 20 septembre 1858. Le premier curé fut Thomas Aubert de Gaspé, l’arrière-petit-fils d’Angélique le Gardeur de Gaspé. Par la suite, le presbytère sera prêt en septembre 1857.

Jusqu’à la fin du XiXe siècle, le développement et l’évolution de St-Apollinaire progressent. Tous les rangs existent et ne changeront pas avec les années. Les constructions sont nombreuses et l’agriculture est florissante. De 1897 à 1901, la construction de la première école, l’arrivée du chemin de fer, l’installation de la première ligne télégraphique ne sont que les premiers signes de l’accélération du développement de la municipalité. L’arrivée du téléphone en 1905 poursuit cette progression.

En 1919, le village et la paroisse se divisent. Le village nommé Francoeur a son conseil municipal et la paroisse a aussi son conseil municipal. La fusion des deux conseils ne s’effectuera que le 6 février 1974.

  • Texte tiré du site internet de la municipalité de Saint-Apollinaire.

Population

St-Apollinaire a connu une constante augmentation de sa population depuis sa fondation en 1857 alors qu’un peu plus de 600 personnes y avaient élu domicile.

En 1871, 1634 paroissiens y vivaient. Le nombre continua de croître. La construction du chemin de fer en 1897 a modifié de façon importante l’aspect de ce petit village. St-Apollinaire deviendra donc un lieu de transition pour les voyageurs et pour les marchandises.

Dans les années 1960, l’aménagement de la route transcanadienne (autoroute Jean-Lesage (20)) sera déterminante pour l’avenir de St-Apollinaire la favorisant encore davantage. Des entreprises seront bâties attirant des journaliers pour y travailler. Ces derniers s’établiront à St-Apollinaire pour y fonder leur famille. Donc, en 1977, 2560 personnes résideront dans cette municipalité en expansion.

En 1990, 3500 résidents sont recensés pour atteindre 4002 en 2003.

  • Texte tiré du site internet de la municipalité de Saint-Apollinaire.

Personnalités liées à la municipalité



Municipalités limitrophes

Voir Aussi

Sources

  • Portail du Québec Portail du Québec
  • Portail du Canada Portail du Canada
Ce document provient de « Saint-Apollinaire (Qu%C3%A9bec) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Saint-Apollinaire (Quebec) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Saint-apollinaire (québec) — Pour les articles homonymes, voir Saint Apollinaire. Saint Apollinaire Armoiries de Saint Apollinaire Administration Pays …   Wikipédia en Français

  • Saint-Apollinaire, Quebec — Saint Apollinaire is a municipality of 3,900 people in Quebec, Canada, in the Lotbinière Regional County Municipality part of the Chaudière Appalaches region. It is the biggest municipality in the RCM, and one of the few with a growth in… …   Wikipedia

  • Saint-Apollinaire (Québec) — Pour les articles homonymes, voir Saint Apollinaire. Saint Apollinaire Administration Pays …   Wikipédia en Français

  • Saint-Georges (Quebec) — Saint Georges (Québec) Pour les articles homonymes, voir Saint Georges. Saint Georges Saint Georges Est avec le CÉGEP sur le haut de la colline …   Wikipédia en Français

  • Saint-georges (québec) — Pour les articles homonymes, voir Saint Georges. Saint Georges Saint Georges Est avec le CÉGEP sur le haut de la colline …   Wikipédia en Français

  • Saint-Gilles (Quebec) — Saint Gilles (Québec) Pour les articles homonymes, voir Saint Gilles. Saint Gilles Ajouter une image Administration …   Wikipédia en Français

  • Saint-gilles (québec) — Pour les articles homonymes, voir Saint Gilles. Saint Gilles Ajouter une image Administration …   Wikipédia en Français

  • Saint-Flavien (Quebec) — Saint Flavien (Québec) Pour les articles homonymes, voir Saint Flavien. Saint Flavien Ajouter une image Administration …   Wikipédia en Français

  • Saint-flavien (québec) — Pour les articles homonymes, voir Saint Flavien. Saint Flavien Ajouter une image Administration …   Wikipédia en Français

  • Saint-Georges (Québec) — Pour les articles homonymes, voir Saint Georges. Saint Georges Saint Georges Est avec le CÉGEP sur le haut de la colline …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.